Partagez | 
 

 Opération Prométhée Partie II - Les goules se planquent pour sourire (Public-Versailles/Francis Mervault [MJ OFF])

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Age IRL : 28 Masculin
Ville IRL : Compiègne
Inscription : 09/10/2012
Messages : 306
avatar
Versailles
MessageSujet: Opération Prométhée Partie II - Les goules se planquent pour sourire (Public-Versailles/Francis Mervault [MJ OFF])   Lun 31 Déc 2012 - 0:38

En provenance de QG FNF

OPERATION PROMETHEE -

Objectifs :
> Atteindre le complexe du sous-traitant de Triskellis via les égouts.
> Nettoyer le complexe de toute présence hostile en vue d'un futur examen scientifique.
> S'emparer de "Prométhée".
> Ramener "Prométhée" au QG FNF par tout les moyens.

Equipement -

Spoiler:
 


PHASE 01 – Transport


La section d'infanterie à quelque chose de spécial. On nous attribue souvent le mérite de participer aux missions les plus dangereuses, mais eux ils font de tout et partout. Cette fraternité qu'on ressent entre eux a vraiment un côté agréable, non mais regardez moi De Rosa en train de pouffer de rire avec eux !

Au total 12 personnes étaient entassés à l'arrière du camion de transport blindé, les 5 membre de l'unité Alpha et une petite troupe d'infanterie avec lesquels De Rosa évoquait quelques souvenirs de combats. Les autres gardaient le silence, Versailles encombrée par son fusil avait pris la décision de rester debout adossée aux portes blindées, échangeant parfois quelques regards avec M'Bala selon les dires de la goule. Balcan tapotait son BEC assis prêt de Mervault à discuter de dieu ne sais quoi.
Le seul moment ou le capitaine prononça quelque chose d'audible ce fut un "mission logistique" lancé lorsqu'un sergent d'infanterie demanda curieusement ce qu'une équipe d'exploration allait faire dans le sud.

Le trajet fut confortable malgré la rudesse de la route et Versailles ne put s’empêcher de sourire de plaisir en repensant à l'épave qu'ils avaient utilisés pour se rendre en territoire amazone, c'est sur cette pensée qu'elle stoppa tout signe de joie. Elle n'avait jamais combattu de hurleur et savait qu'ils passeraient à proximité de leur territoire. Selon les membres de l'infanterie la route à l'ouest des rails est relativement sûre, surtout pour un groupe armé, mais autant rester sur ses gardes.


PHASE 02 – Exploration

Francis Mervault hein, le nouveau SE-UA 5. C'est marrant ça me dit quelque chose. Pas besoin de lire le rapport pour voir que ce ype la vient aussi de l'île, il n'a pas ce truc qu'on les gens d'ici. Je me demande si moi même je l'ai encore.

Le camion avait longé les rails pendant plusieurs minutes avant de s’arrêter. Balcan renfila son casque et se leva, sa voix résonna dans touts les casques et dans la radio à l'épaule de Mervault.

- C'est ici qu'on descends Alpha.

Versailles et M'Bala déverrouillèrent la porte et laissèrent un imposant coucher de soleil écarlate envahir l’intérieur du transport. L'unité pris place au sol sous les bon courage et bonne route de l'infanterie, tandis que le camion gagnait un campement au nord ouest sur la route du Parc des Princes. Ils avaient débarqué dans une grande zone desertique et marecageuse parsemée de panneau d'alertes radioactives.


AMBIANCE

- D'accord Alpha, surveillez vos compteurs geiger et restez attentifs, on reste groupés et on avance.
Les tenues devraient nous protéger.


Même si l'endroit n'était pas couvert d'une neige de carte postale d'avant guerre, le sol était humide et le givre craquait sous les pieds des soldats. Au loin, les bâtiments d'une zone industrielle se profilaient.

- Je hais traverser ces zones à découvert je me sens comme à poil.

- Tu voulais quoi mon grand ? Une EADS ?

- Restez concentrés les enfants, surveillez les coins.

L'unité avançait tapis dans l'ombre des quelques ruines présentes allant d'une station essence à un vieux château d'eau.

- Parking, on contourne les voitures soyez attentifs.

Ils contournèrent les carcasses de voitures, bien qu'aucun signe de vie ne fut detécté les moteurs nucléaires des corvega d'avant guerre pouvaient se montrer extremement dangereux.

- Baissez vous ! Silence.

Devant eux une meute de radcaniches démembrait un radcochon.

- Laissez les passer … Hé ben, j'aimerais pas être à sa place ! C'est bon, en avant !

Le ciel écarlate commençait doucement à s'obscurcir, la zone était parfaitement silencieuse et seuls les bruits de pas et les BECS indiquant quelques niveaux de radiations se faisaient entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 17/12/2012
Messages : 32
avatar
Francis Mervault
MessageSujet: Re: Opération Prométhée Partie II - Les goules se planquent pour sourire (Public-Versailles/Francis Mervault [MJ OFF])   Lun 31 Déc 2012 - 17:58

Equipement :
Spoiler:
 



Le Camion roulait en direction de leur objectif, ils devaient tout d’abord passer par les égouts pour rejoindre le bâtiment principal. Pour le trajet, Francis c’était installé à côté du capitaine Balcan, le seul qu’il connaissait du groupe. Il y avait bien les gars de l’infanterie mais ils se contentaient de le regarder d’un air méfiant, sa réputation lui collait à la peau mais ça ne le gênait pas tant que ça. Ce qui comptait était la mission avant tout. Balcan regarda Mervault et ils discutèrent de tout et de rien pendant le trajet, comment c’était passé son année à la section humanitaire, si Tiennot avait pas été trop « tête de con » et cetera… Le voyage se déroula sans encombre dans une ambiance plutôt bonne entre soldats… Le genre de voyage ou on n’a pas envie de descendre… Balcan fixa Mervault d’un air plus sérieux et il demanda à Mervault d’une voix plus basse pour que cette discutions reste des plus discrète :

- Vous avez déjà combattu les Hurleurs une fois n’est-ce pas ? Vous en savez surement plus que la plupart des hommes de ce camion.


Mervault effaça le semblant de sourire de son visage et il lui répondit au même ton de voix :

- Oui. Ils sont terriblement effrayants dans leur genre. Il suffit d’entendre un cri et vous pouvez être sûr que vous êtes repérés. La première fois qu’on les entend, leur cri est tellement semblable à celui d’un animal qu’on pense que s’en est un… Mais quand ils surgissent de nulle part et vous abattent dans le dos… Vous voyez de se que je veux dire ?


Balcan acquiesça en fermant les yeux, il avait l’air de savoir de qui Mervault parlait. Il en avait surement affronté aussi, c’était un homme d’une certaine expérience.

Le camion s’arrêta, ils étaient arrivés à destination. L’infanterie souhaita bon courage à Alpha et l’escouade sortit. Ils avancèrent jusqu’à un véritable cimetière de voitures d’avant guerre. Alors que l’escouade avançait, ils firent la rencontre d’une bande de radcaniche en train de se taper un petit casse-croute avec un pauvre radcochon… Francis pris son arme en main, vérifia si le cran de sureté était retiré et s’apprêtait à faire feu quand Balcan les retint. Ils continuèrent leur route sans se préoccuper des radcaniches. Alors qu’ils avançaient, un hurlement se fit entendre, un cri semblable à celui du Radcaniche.

« Calme-toi Francis… C’était rien qu’un de ces putains de Radcaniches… Calmos… »


Alors qu’il était à peu près perdu dans ses pensées, un autre cri se fit entendre, son regard croisa celui du casque de Balcan et le capitaine annonça :

- On presse le pas Alpha !

Ils se déplacèrent plus vite vers leur objectif et Francis se plaça à côté du Capitaine en lui disant :

- Ils ne nous suivrons pas une fois dans les égouts, ces sales cons préfèrent les grands espaces !


Francis regarda son BEC et il remarqua qu’ils n’étaient qu’à quelques mètres de la plaque d’égout ! La plaque était entourée de voiture en sale état mais de très bons couverts si les hurleurs arrivaient avant qu’ils ne puissent descendre. M’bala fut le premier à l’atteindre et il s’exclama :

- Merde c’est fermé ! Passez-moi du C4 !


Mervault bouscula légèrement un membre de l’unité et il s’exclama en s’approchant de la plaque :

- T’es complètement taré ! Regarde un peu l’état du sol, une explosion et c’est tout qui s’écroule. Et vus les hurlements que vous avez entendus, vaut mieux pas rester là trop longtemps. Pousse-toi de là que je te montre c’est quoi un pro !


Il sortit l’un de ses outils magiques ! Un sublime chalumeau parfait pour faire un joli trou dans cette plaque d’acier ! Il mit ses sublimes lunettes sur ses yeux et il commença à dessouder les jointures de la plaque mais alors qu’il commençait son boulot, un coup de feu se fit entendre, ces raclures de psychotiques arrivaient… Il entendit Balcan ordonner :

- A couvert ! Mervault dépêchez-vous !


Mervault faisait le plus vite que possible mais ils avaient le don de faire des trucs solides en avant-guerre ! L’ingénieur essayait de se concentrer le plus possible mais comment se concentrer quand les balles vous sifflaient aux oreilles ? Alors qu’il était arrivé presque à la fin de son travail, il donna un bon coup de pied dans la plaque qui eu la gentillesse laisser place à un beau trou. Francis regarda Balcan et lui gueula :

- C’est ouvert !
- Alpha ! Tous dans les égouts ! Aller aller aller !


Mervault ne se fit pas prier et il utilisa en premier l’échelle pour descendre. Une fois en bas, il fouilla dans sa sacoche à outil et sortit une lampe de poche, balaya de sa vive lumière la zone ou il était tombé et ne vit rien de suspect. Il vit les membres de l’unité arriver un par un mais au bout d’un moment, Balcan ne se fit pas voir. Alors que Mervault craignait le pire, celui-ci arriva de façon brusque et inattendue. Francis laissa un sourire du bout des lèvres apparaître sur son visage et il annonça en voyant le capitaine :

- J’ai presque crut qu’on vous avait perdu cap’taine !
- Parlez pas de malheur, Mervault. En avant Alpha.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 28 Masculin
Ville IRL : Compiègne
Inscription : 09/10/2012
Messages : 306
avatar
Versailles
MessageSujet: Re: Opération Prométhée Partie II - Les goules se planquent pour sourire (Public-Versailles/Francis Mervault [MJ OFF])   Sam 21 Sep 2013 - 14:39

Dès l'instant ou Mervault ouvrit la brèche vers les égouts, une éruption d'odeurs nauséabondes prisonnière du sous sol parisiens pendant près d'un siècle s'infiltra dans la combinaison de Versailles. En membre entraîné de l'armée républicaine, son corps ne suivit pas ses pensée et choisi de s'engouffrer dans les ténèbres. Le sous officier profita du laps de temps durant lequel l'unité se rassemblait, pour fixer son masque respiratoire et activer sa vision nocturne.

Rien. Un long tunnel circulaire, un sol poisseux mêlant déchets métalliques oxydés, ossements et boites de métal. La lumière émise par le caporal Mervault favorisait l'utilisation de l'équipement nocturne. De Rosa continuait de pointer son FLAMAS vers l'entrée de fortune, plus habituée à lutter en surface qu'à infiltrer par en dessous.

- Bien, pas le temps de refermer ça. 03, 02 passez devant suivez vos BEC. Pas de contact, distance 15 mètres. 05 gardez vos outils à porté de main les gus à la surface vont surement vouloir nous suivre. Ils connaissent le terrain et on à pas vraiment besoin d'eux dans nos pattes. En avant Alpha allez !

M'Bala et Versailles s'élancèrent discrètement le long des parois humides, FNF p90 et Bismarck à la main. Au bout d'une vingtaine de mètres et un tournant sur la gauche, ils arrivèrent devant une grande pièce de maintenance et sécurité. Tachant de ne pas faire résonner leurs pas sur le béton humide, ils avancèrent prudemment, à peine dérangés par le rythme d'une multitude de gouttes s'échouant du dôme de béton fissuré au dessus d'eux.

- On est quand même pas au dessous de la seine.

- Non on est assez loin en fait. Ça peut être n'importe quoi. La porte est complètement enfoncée. Le nouveau pourra pas la sceller.

- J'en ai une autre ici.

Le binôme s'avança vers une porte à fermeture pressurisée. On pouvait deviner sous les taches de rouilles et les graffitis les restes du logo de Triskellis. M'Bala caressa l'acier comme pour y lire du brail.

- Il manque une pièce au centre de la porte, elle est surement dans le coin.

Le centre de la pièce était composé d'une multitude d'appareils de stockage informatique et de moniteurs brisés, le sol était bien plus dégagé que dans le tunnel et les murs entièrement parcourus par une immense plomberie.

M'bala déposa son fusil et poussa une caisse de métal dévoilant une partie de l'immense tuyauterie.

- Là, si je dévisse cette pièce je devrais pouvoir ouvrir l'autre porte.

Le géant s'efforça de tourner le volant métallique mais s'arreta au premier grincement.

- Qu'est-ce qui se passe ?

- La pression est trop importante.

- Et ?

- Je ne peux pas le dévisser à mains nues et si je fait n'importe quoi … Je crois que ce tunnel est inondable. Sûrement une sorte de sécurité. Peut être qu'en créant une brèche vers les tunnels je pourrais parvenir à dévisser avant et à rétablir la pression de l'autre côté de la porte. L'ingénieur devrait pouvoir me filer un coup de main sur ce … C'est quoi cette merde ?

Les grafitis sur la porte auraient, à première vu, put être de véritables chef d’œuvres abstrait. Avec le recul on pouvait distinguer plusieurs idéogrammes chinois.

- Me fais pas flipper comme ça. 02 pour 01, nous avons atteint le point d'entrée mais rencontrons certaines difficultés techniques, on aurait besoin de 05 ici.

Versailles tapota son BEC.

- Un soucis sergent ?

- Pas de réponse.

_________________
Thème musical**♪**Thème Mission FNF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Opération Prométhée Partie II - Les goules se planquent pour sourire (Public-Versailles/Francis Mervault [MJ OFF])   

Revenir en haut Aller en bas
 

Opération Prométhée Partie II - Les goules se planquent pour sourire (Public-Versailles/Francis Mervault [MJ OFF])

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 6 & 7 avril 1960 : opération Prométhée II et bataille sur le djebel Bénidir
» tuto haradrim, opération désert
» Salle d'opération section civile
» Partie de plaisir
» Votre fédération 2011.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Monde RP :: Autres Lieux :: Les Terres Désolées-