Partagez | 
 

 Description de Montparnasse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Inscription : 25/07/2012
Messages : 223
avatar
Maître du Jeu
MessageSujet: Description de Montparnasse   Jeu 5 Juin 2014 - 13:14





La Ville Suspendue

Avant guerre c'était LE quartier des affaires de la rive sud, constitué de plusieurs immeubles de bureaux et barres de lotissements de luxe, le tout axé autour de la plus grande tour de toute la capitale. Montparnasse, mainte fois restaurée, abritant plusieurs entreprises les plus grandes parmi les grandes, françaises comme étrangères tel RobCo, Poséidon énergie, le siège des supermarchés Vainqueur et les locaux d'Antenne 1 (Voir la section monde d'avant guerre pour plus de précisions sur ces entreprises) entre autres.

Melting-pot de culture de part la présence de plusieurs entreprises étrangères, il n'en est plus rien aujourd'hui. Particulièrement goulophobe la population garde aussi en général un très fort antagonisme vis à vis de la FNF.



La caractéristique principale du lieu, d'où découle l'agencement si particulier de cette ville, est son marécage. Recouvrant les trois quarts de la zone, n'arrivant jamais plus haut que les genoux, souvent à peine une "flaque" où les pieds sont trempés mais pas plus. Cette eau boueuse a permie l'apparition d'une herbe unique dans tout Paris, grosse, verte et grasse cette herbe est impropre à la consommation humaine et ne présente aucune utilité (Elle dégage une odeur nauséabond quant on la chauffe) à première vu. Elle constitue pourtant l'une des principales richesse de la ville car riche et propre à l'alimentation d'animaux aussi ignoble que les radcochons ou  les brahmines. Malheureusement cette flore est loin de tapisser tout le marécage, ne se trouvant qu'à certains endroits (Les zones marécageuse les plus exposées au soleil notamment) mais a la particularité de repousser très vite.

Cette eau est réputée aussi loin qu'on s'en souvienne comme étant irradiée, empoisonnée, aussi mis à part les quelques éleveurs menant leur troupeau de brahmines décharnées pâtre dans le marécage, rares sont les personnes à s'y risquer.

La plupart des rez de chaussés étant trempés par le marécage, et certains des étages bas pourrie d'humidité, la ville c'est développée tout en hauteur. Avec des système d'échafauds et de pontons branlants, de tyroliennes incertaines et de trop rare téléphériques en tôle ou fait de carcasses de voitures, pour échapper au marré toxique recouvrant le sol la localité c'est ainsi vu surnommée la "ville suspendue".






Les 3 quartiers de Montparnasse.

La Bastide.
Essentiellement sur le toit et dans les deux derniers étages d'un immeuble de bureau ayant appartenu à l'entreprise américaine Chryslus Motors. Cette dernière, pionnière en matière de pile à fission rechargeable et autres énergies électriques en remplacement des énergies fossiles, le toit du bâtiment était couvert de panneaux solaires ultra-performant. La plupart ont été perdus au fil des années faute d'entretien, mais certaine fonctionnent encore aujourd'hui, fournissant une énergie électrique substantielle à la ville.
Il est aussi installé ici plusieurs ateliers d'électronique, de réparateurs et de marchands d'énergie.

C'est le quartier possédant le téléphérique joignant la tour Montparnasse le plus solide, crée avec la carcasse d'un bus, il permet de transporter beaucoup de matériel (Les piles à fission notamment, qu'on vient y faire recharger).



Faf', le "grand Fef avec un feveux sur la langue".
De son vrai nom Flavien, même s'il n'a lui même jamais réussi à le prononcer correctement. Mis à part ses défauts d'élocutions, c'est un mécanicien très compétent. Il est considéré par tout les résidents du quartier comme leur chef, quant il y a un problème c'est lui que l'on vient voir. Faf' est l'une des rares personnes à savoir entretenir le parc de panneaux solaire de la localité, mais il est aussi très doué dans la fabrication d'armes à énergies.
Bourru et obstiné, il ne quitte que très rarement le quartier de la Bastide.







La Grande Odessa.
Quartier essentiellement "d'habitation", le plus grand de tous et de loin le plus peuplé, s'étalant du sud-ouest jusqu'au nord de la tour Montparnasse, regroupant une série d'immeuble haussmanniens et un hôtel de luxe avec piscine et terrasse sur le toit. La piscine ayant était reconvertie en une serre particulièrement productive en radfruits.


Le Gourmet, chef cuistot du Waldrof Hotel.
Les deux étages centraux de l'ancien hôtel de luxe "Waldrof" étaient dédiés à une restauration haut de gamme. Et c'est bien le plus renommé des grand chefs des Terres Désolés, gardiens de l'ancestral (Et proche de la perfection ) savoir culinaire Français qui a reprit les lieux il y a peu. Réputé pour le fameux de ses viandes (Dont du radcochon et de la brahmine qu'il arrive presque à rendre bon) et de son inégalé ragoût du gourmet ; l’établissement, parmi les seuls de tout Paris, manque pour l'heure cruellement de main d'oeuvre et recrute activement.




Le Pavillon Lafayette.

D'une seule grande barre d'immeuble en "L", proche de la tour Montparnasse, ce quartier peut être en vérité découpé en deux zones distinctes :
La première et principale zone contient beaucoup d'élevage et de cultures. De plantes oasis principalement pour l'agriculture mais aussi élevage de radcochon et, une première dans tout Paris avec un élevage de Moucham. L'odeur dans ces étages y est pestilentielle, et parait il que tout les fermiers y travaillant ont attrapés des maladies plus ou moins graves à cause de l'humidité et du miasme environnent.

La seconde partie, dans les étages les plus haut du bâtiment, est une enclave de la dissidence. Une dizaine de leur soldats en arme y seront toujours stationnés ; très peu de personne sont autorisés à pénétrer dans leurs quartiers, ils n'hésiteront pas à utiliser la force contre les curieux un peu trop pressent.
La dissidence est bien vue de la plupart des résidents, ils aident à la défense de la ville et font parfois office de police bien que leur effectifs soit bien trop faible pour assurer cette fonction à plein temps pour les trois quartiers de montparnasse.
Il n'est pas rare de voir le souverain "à quai" sur le toit de ce bâtiment, souvent en réparation mais guère en vol dans les environs.






La Tour Montparnasse.


Édifice colossal de 52 étages, la tour dans son ossature noir en impose.
Pieds dans l'eau comme la plupart des bâtiments aux alentours, les deux premiers étages sont inhabitables à cause de l'humidité et de la pestilence des lieux. Ce qui avait une quelconque valeur ou utilité ayant déjà été pillé, le premier étage et le rez de chaussé ne présente plus aucun intérêt. Si ce n'est la lourde porte en acier à l'endroit le plus bas de la tour, juste après une courte série de marches d'un escalier qui semble, derrière cette porte qui bloque le passage, s’engouffrer bien plus profondément dans les sous sols. Hélas personne n'a jamais réussi à faire céder la lourde porte, n'étant plus désormais bonne qu'aux légendes urbaines car, on en est sur, la tour possède bien au minimum 6 étages souterrains. Peut être est-ce derrière cette porte que se trouve la raison de la présence d'un marécage tout autour... Certains disent que la tour a simplement était bâti sur un ancien métro désormais inondé, d'autres encore ont des théories encore plus farfelus...

Mais laissons de cotés ces mythes et légendes.






La tour n'a que 22 étages occupés en permanence, exactement du niveau 2 au niveau 24.
Il y est interdit de porter une arme chargée. Tout arme possédée doit être rangée dans un sac, sans le chargeur et sans balle engagée.
La sécurité est assurée par les Mousquetaires, un groupe de miliciens chargée exclusivement de la protection de la ville, ayant une forte présence dans la tour ils sont les seuls à porter une arme chargée à l'intérieur.



Du 2 au 12 :
Habitations dans sa grande majorité, une marrée de tentes où l'on croise parfois quelques petits commerces, rings de combats de raliénés ou plus rarement de chiens, un semblant de clinique mais aussi quelques "églises", dont l'une des plus répandue (Ne comptant en fait qu'une poignée d'adeptes ) voue un culte au "monolithe" ( la tour montparnasse elle même, "personnifié"). La zone est calme, rare sont les meurtres commis ici.

Du 13 au 16 :
Niveaux marchands, on y trouve beaucoup de marchands d'énergie venu de la Bastide, dont des marchands d'armes lasers principalement mais pouvant posséder aussi quelques fusils et pistolets artisanaux à plasma parfois. Les fermiers et éleveurs du Pavillon Lafayette et de la Grande Odessa y viennent aussi y écouler leur production.
On y trouve aussi le siège de plusieurs grandes entreprises comme Archibald Escorte, Les Gavroches, Gropius récupération, les Foukettes...etc.

Du 17 au 18 :
Le cœur de la tour. C'est ici que les trois téléphériques des trois quartiers de montparnasse, tirés par des esclaves goules en majorité, arrivent et déchargent leur marchandises. C'est un haut lieu d'échange, les marchands des quartiers inférieurs y montent prendre leurs stocks bien que parfois les échanges s'y fassent directement. Ce sont les deux étages les plus lourdement gardés de la tour.

Du 19 au 22 :
Anciens locaux de Med-tech reconverti en atelier et en laboratoire, il est ici fabriqué médicaments bas de gamme et alcools en tout genre. Stimpack et Med-X artisanaux y sont élaborés mais la véritable richesse se trouve dans les boissons alcoolisées produites.


"Bigleux" scientifique fou au physique ingrat.
Laborantin fantasque auto-déclaré sous directeur de la section Recherche et Développement (Il n'y a pas de directeur, et cette section n'existe pas en réalité), on le laisse vaquer à ses expériences car il a aidé entre autre à développer la recette du stimpack artisanal et d'un simili calvados, et aussi parce qu'il a l'air de savoir ce qu'il fait.
Énergumène passionné par son "art" il est actuellement en train -entre autres projets- de mettre au point un élixir "ré-vo-lu-tio-naire !".

Incompris ou Incompétent ? Personnage haut en couleurs dans tout les cas.






Du 23 au 24 :
Les deux derniers étages occupés sont curieusement vide, un seul camp permanent logeant une poignée de gardes à chacun des deux niveaux. La raison en est simple : passé le niveau 23 les escaliers de la tour sont extrêmement délabrés sur plusieurs étages, rendant les zones supérieurs définitivement inhabitables (A moins qu'un érudit sache réparer et relancer l'un des ascenseurs de la tour).
Le peu que l'on sache à propos des quelques étages supérieurs au 24 est qu'ils sont infestés de vermines pour certain, serpents volants ou énorme radpigeons...

Il n'y eut qu'un seul téméraire pour vouloir s'aventurer le plus haut possible. Surnommé "Le Conquérant" il s'agissait là d'un jeune mercenaire réputé pour ses compétences en combats, accompagné de deux amis (Un chasseur de prime de 2nd classe et un vétéran de la FNF passé mercenaire) il partit à l'assaut des mystérieux étages supérieurs...
On ne les revit plus jamais.

Dès lors, tenter de gravir les étages supérieurs était synonyme de mort assurée.
Ne pensez même pas connaitre un jour les secrets que contiennent les "derniers" étages...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Description de Montparnasse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Description de Montparnasse
» Description de l'île
» Description physique (PV: Gin et Lil Meyer)
» Cours de description Physique (PV Lokhlass)
» [HRP] Description de la forêt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Monde RP :: Montparnasse-