Partagez | 
 

 De sang et d'os. [-16] [Elise/Gab]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Age IRL : 33 Masculin
Ville IRL : Evian
Inscription : 14/06/2013
Messages : 63
avatar
Gabriel Padalecky
MessageSujet: Re: De sang et d'os. [-16] [Elise/Gab]    Dim 23 Fév 2014 - 1:32

C'est après avoir démonté le matelas de mon ancien lit pour y récupérer une ancienne bouteille de rhum bien caché depuis un siècle que je retourne dans le salon où mon invitée à décider de déballer toutes nos trouvailles du jour. Elle n'a même pas pris la peine de s'installer confortablement sur le canapé et la table basse, tous les ouvrages sont au sol, entourant la jeune femme avide de connaissance alors que je la vois déjà le nez dans un des livres. Je me présente à elle avec la bouteille bien en évidence.

- J'ai réussi à trouver de quoi bien dormir ce soir mais pas de verres par contre, on va faire ça à la bonne franquette je...

- Gabriel ? C'est quoi un poème ?

Ça, c'est une putain de bonne question... Voilà la première chose qui me traverse l'esprit à l'instant. Je cherche mes mots pour expliquer le plus simplement possible ce que cela signifie mais je sèche sévèrement sur les mots à employer. C'est souvent comme ça pour expliquer des choses simples,  très compliqué en fait... Je me pose sur le canapé non loin d'elle et lui fais signe de venir me rejoindre avec le bouquin qui l'intrigue tant... Recueil de poèmes XIXème siècle, « Eau de rose ».

- C'est la première fois qu'on me la pose celle-là... Un poème c'est...un texte avec des proses, enfin des rimes. Passe moi le bouquin que je t'explique en t'en lisant un.

Je feuillette l'ouvrage rapidement afin de trouver un texte pas trop dur à assimiler et je me rends compte que tous les poèmes parlent d'amour, de sentiments entre nobles et damoiselles de la belle époque. Ce n'est pas grave, ce sont généralement les plus simples dans la construction et donc dans l'appréhension. Et je crois que j'ai trouvé ce qu'il faut avec ce petit poème plein de romantisme. Je garde le livre ouvert devant moi alors que je plonge mon regard dans celui dans mon ange gardien assis à côté de moi...

Un soir de clair de lune,
Un moment de tendresse et de rêve charnel,
Où le monde paraît simple et presque irréel,
Cette femme devient la grisante fortune
Que notre désir appelait.
Le songe autour de nous danse un pas de ballet.


- Bon c'est un peu vieillot mais c'est comme ça que les gens de cette époque se faisait la cour, se draguer quoi... Alors t'en penses quoi ?

_________________
"Notre vie n'est pas derrière nous, ni avant, ni maintenant, elle est dedans". J.Prévert

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 26 Féminin
Ville IRL : Cherbourg
Inscription : 28/08/2013
Messages : 99
avatar
Elise Follies
MessageSujet: Re: De sang et d'os. [-16] [Elise/Gab]    Dim 23 Fév 2014 - 10:24

    Elise jette un regard interessé à la bouteille qu'il ramène, voilà de quoi passer un bon moment ! Il commence alors à tenter de répondre à sa question, mais utilise des mots qu'elle ne comprend pas. Prose, rimes... Ces termes là lui sont tout à fait étrangers, et elle le lui fait comprendre en fronçant les sourcils, alors il s'approche d'elle, et les yeux plongés dans les siens, il entame une récitation :

    Un soir de clair de lune,
    Un moment de tendresse et de rêve charnel,
    Où le monde paraît simple et presque irréel, 
    Cette femme devient la grisante fortune 
    Que notre désir appelait.
    Le songe autour de nous danse un pas de ballet.


    Elle n'a pas entendu sa dernière phrase, bien trop perdue dans ses yeux. Son nez frôle celui de son protégé, mais elle ne va pas plus loin, après tout il n'a pas laissé paraître d'intention en ce sens, et elle n'a pas vraiment envie qu'il pense qu'elle se comporte avec lui comme avec ses clients, ce qui ne sera jamais le cas.

    Doucement, elle se recule en baissant les yeux, et sourit doucement, en attrapant un autre livre.

    - C'est très doux... Je ne peux pas vraiment dire que c'est beau, ou que le sens est beau, parce que je n'ai pas vraiment compris tous les mots que tu as prononcé. Mais je l'ai ressenti, et ça, c'était magique...

    A nouveau, elle avoue son inculture. Mais elle n'a pas peur qu'il se moque d'elle, car ils sont pareils tout les deux. Elle a tout à apprendre de lui, ses coutumes, ses habitudes, son savoir du monde d'Avant, et lui se nourrit de son expérience de ce nouveau monde dans lequel il a été projeté.

    Avec délicatesse, elle attrape la bouteille, et en dévisse le bouchon, pour y tremper les lèvres puis en avaler deux gorgées, ce qui lui arrache une grimace.

    - Et pour tout à l'heure... Ne me remercie pas de t'avoir soigné... Je le ferai autant de fois que je le pourrais...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 33 Masculin
Ville IRL : Evian
Inscription : 14/06/2013
Messages : 63
avatar
Gabriel Padalecky
MessageSujet: Re: De sang et d'os. [-16] [Elise/Gab]    Lun 24 Fév 2014 - 14:10

J'avoue que je commence à me prendre sérieusement à ce jeu que nous avons initié depuis notre première rencontre alors que nous nous effleurons à la lecture de ce poème. Le morceau choisi n'était pas si innocent que cela puisqu'il évoque un peu ce que je pense et vis avec elle en ce moment même mais je la vois contre toute attente reculer, baissant les yeux après cet échange de regards passionnés. J'en suis presque déçu...

- C'est très doux... Je ne peux pas vraiment dire que c'est beau, ou que le sens est beau, parce que je n'ai pas vraiment compris tous les mots que tu as prononcé. Mais je l'ai ressenti, et ça, c'était magique...

- Pour faire simple, dis-toi que c'est un homme qui éprouve des désirs pour une femme irrésistible et ses pensées ne sont que pour elle.

Je profite de ces mots pour me mettre un peu plus à l'aise au sein de mon ancien chez moi sur ce canapé en retirant ma veste de cuir et posant mes pieds sur la table basse non loin. Ma partenaire elle, jette son dévolu sur la bouteille de rhum apportée un peu plus tôt. Je la vois boire le nectar et faire la grimace habituelle aux premières gorgées même si depuis le temps que cette bouteille attend son heure, le goût a du bien être modifié. Je fais signe à mon ange gardien de  me faire passer le liquide alcoolisé.

- Et pour tout à l'heure... Ne me remercie pas de t'avoir soigné... Je le ferai autant de fois que je le pourrais...

Je prends à mon tour quelques gorgées d'alcool, le divin rhum que j'appréciais déjà à mon époque. Et je comprends la grimace de la jeune femme en face de moi...on aurait pu penser qu'après autant de temps, une partie de l'alcool se serait évaporé mais il n'en est rien, bien au contraire même si cela me fait plus penser à un tord-boyaux qu'à du rhum de Guadeloupe.

- Au contraire Élise... Je serais bien ingrat de ne pas te remercier alors que tu m'as sauvé la vie... Même si tu prétends le contraire, j'ai une dette envers toi et je pourrais jamais l'oublier ça.

Je pose ma main sur la sienne pour lui faire comprendre que ce qu'elle a fait pour moi est tout sauf anodin et je replonge dans la bouteille, prenant une autre gorgée du précieux liquide avant de la tendre dans sa direction afin qu'elle en profite aussi.

- Bon à part la poésie, les poèmes, tu as d'autres questions ?

_________________
"Notre vie n'est pas derrière nous, ni avant, ni maintenant, elle est dedans". J.Prévert

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 26 Féminin
Ville IRL : Cherbourg
Inscription : 28/08/2013
Messages : 99
avatar
Elise Follies
MessageSujet: Re: De sang et d'os. [-16] [Elise/Gab]    Lun 24 Fév 2014 - 17:36

    C'est étrange, elle a soudainement l'impression que la signification du poème récité auparavant n'est pas si anodine que ça. Mais elle n'ose rien dire, elle ne connaît rien à la drague d'avant guerre, et n'arrive pas à savoir si c'est ce qui est en train de se passer en ce moment. Et surtout n'ose pas demander... Alors elle se tait, et profite du contact de sa main, en saisissant à nouveau la bouteille.

    Non vraiment, c'est pas possible. Elle boit parce que ça lui fait du bien, et que ça compense le manque de psycho qu'elle commence à ressentir. Elle s'en remettra un coup avant de dormir. Ou alors autre chose, elle sait pas encore, mais elle prendra quelque chose, ça c'est certain. En tout cas, en attendant, ce rhum est vraiment dégueulasse. Et pourtant, elle a eu l'occasion d'en goûter, des trucs forts, presque imbuvables... Là, ça lui brûle la langue et la gorge au point qu'elle n'a plus de sensations sur ces deux parties là, et une fois dans l'estomac, ça la pique encore...

    - Bon à part la poésie, les poèmes, tu as d'autres questions ?

    La voilà qui plonge à nouveau dans le goulot. Peut être pour camoufler ce qu'elle a envie de demander, ce qu'elle a envie de faire. Elle se demandait si c'était l'alcool, le psycho, ou juste elle-même qui la guidait.

    Les joues légèrement empourprées par l'alcool, elle posa la bouteille sur la table basse, et se retourna vers lui, posant sa main sur son torse. Sa tête sur sa clavicule, le bout de son nez frôlant son cou, elle murmura doucement :

    - Tu resterai avec moi, si je te demandais de ne pas partir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 33 Masculin
Ville IRL : Evian
Inscription : 14/06/2013
Messages : 63
avatar
Gabriel Padalecky
MessageSujet: Re: De sang et d'os. [-16] [Elise/Gab]    Lun 24 Fév 2014 - 19:11

- Tu resterai avec moi, si je te demandais de ne pas partir ?

J'avoue que je suis complètement surpris sur le coup et je ne sais quoi lui répondre sur le coup...je m'attendais à autre chose venant de sa part, rien ne laissait présager que ma présence à ses côtés était indispensable pour elle, mon ange gardien aux formes endiablées. Je passe délicatement ma main dans ses cheveux, jouant avec mes doigts entre les différentes mèches de sa coiffure alors qu'elle est toujours blottie contre moi, au creux de mon cou. Je sens son souffle chaud contre ma peau alors qu'elle attend une réponse de ma part.

- J'aimerai Élise, j'aimerai mais tu as vu le problème que j'ai eu tout à l'heure juste après ces monstres...je dois trouver quelqu'un capable de me soigner si c'est encore possible à cette époque et je pense que ce serait à Lutèce que j'aurais le plus de chance de trouver un remède et non à Métrop'.

Ma main continue toujours à lui caresser tendrement les cheveux alors que je la prends totalement contre moi de mon autre bras. Je l'enroule, je la serre non pas comme une brute mais comme si on risquait de me la prendre, de me l'enlever, comme si je réalisais soudain que je tiens bien plus à elle que ce que je pouvais imaginer. Je ne sais même pas si c'est ce que nous avons vécu ou notre petit jeu qui s'accélère mais j'apprécie chaque seconde de ce moment contre elle...

- Et toi tu serais capable de me suivre si je te le demandais ? D'abandonner une partie de ton ancienne vie pour moi ?

Je cesse doucement de caresser sa longue chevelure et relâche un peu ma pression sur elle, tout en prenant son visage de la main droite afin de me replonger dans son regard lorsqu'elle me refait face. Je lui caresse alors les joues dans la plus grande tendresse alors que je réalise qu'elle est vraiment magnifique. Je n'arrive même plus à détourner le regard, je suis comme hypnotisé par la jeune femme devant moi.

- Crois-moi, j'aimerai beaucoup oui...

_________________
"Notre vie n'est pas derrière nous, ni avant, ni maintenant, elle est dedans". J.Prévert

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 26 Féminin
Ville IRL : Cherbourg
Inscription : 28/08/2013
Messages : 99
avatar
Elise Follies
MessageSujet: Re: De sang et d'os. [-16] [Elise/Gab]    Lun 24 Fév 2014 - 21:08

    A première vue, ça ressemble à un non. Il a beau caresser ses cheveux avec douceur, et avec une tendresse toute particulière, ça reste un non... Lutèce, c'est chaud pour aller le chercher, elle essaye d'en éviter les abords quand même, alors c'est pas pour aller y traîner en non stop... Elle soupire doucement, et se love un peu plus contre lui. Au pire si leur association n'était pas faite pour durer, autant en profiter quelques heures ce soir, avant qu'il s'en aille.

    - Et toi tu serais capable de me suivre si je te le demandais ? D'abandonner une partie de ton ancienne vie pour moi ?

    - Quitter ma vie ? Métropolitopia, ma maison, mes ateliers ? C'est quand même une sacrée base de revenus, en plus des petits services que je rends à droite et à gauche. Je ne suis pas sûre de pouvoir me le permettre...

    Doucement, il attrape avec délicatesse son visage, pour replonger ses yeux dans les siens, et elle se sens chavirer. Parler de sentiments serait clairement abusé. Elise ne les connaît pas, à part ceux peut être qu'elle a pour son chien. La notion de couple n'existe pas pour elle non plus. Quand on est née d'une pute et d'un père tout à fait perdu dans une infinité de pères possibles, on imagine pas trop qu'on puisse imaginer se caser avec quelqu'un et rester avec jusqu'à la fin de sa vie. Pour elle c'est le plaisir et l'instant présent. Et si on peut faire durer un peu un instant plaisant, c'est bien aussi.

    - Crois-moi, j'aimerai beaucoup oui...

    - De toute façon, une chose est sûre ici, on ne sait pas de quoi demain sera fait. Sans doute que ça doit faire cliché pour quelqu'un de ton époque, mais pour nous c'est la réalité. La survie se fait au jour le jour. Alors...

    Avec souplesse, elle bascule, pour se mettre face à lui, assise sur ses genoux à cheval. Doucement, elle prend sa tête entre ses mains, et plonge ses yeux clairs dans les siens. Avec tendresse, elle s'approche de son visage laissant leurs nez se recontrer à nouveau, et puis, alors qu'elle ferme les yeux, elle vient rencontrer enfin ses lèvres, rendues piquantes par l'alcool, qu'elle lèche très légèrement entre ses lèvres douces. De sa main droite, elle caresse son cou, tandis que la gauche se pose sur sa joue. A la fin de ce baiser, elle se recule de quelques centimètres.

    - Profitons du moment... Non ?...

    Sa main quitte son cou, pour la guider vers sa veste, et faire sauter un à un les boutons camouflant sa peau blanche...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 33 Masculin
Ville IRL : Evian
Inscription : 14/06/2013
Messages : 63
avatar
Gabriel Padalecky
MessageSujet: Re: De sang et d'os. [-16] [Elise/Gab]    Mar 25 Fév 2014 - 0:17

Ce baiser alcoolisé me rend un peu plus euphorique, excite mes sens au plus haut point tandis que sa langue se promène délicatement sur mes lèvres. Je savoure l'instant sans penser à ce que nous venons de nous dire un peu plus tôt, je serais bien bête de penser à autre chose que la femme pendue au bout de mes lèvres. Le baiser se termine alors que je vois avec inquiétude reculer ma partenaire, pensant qu'elle a changé d'avis sur la façon dont nous allons passer cette nuit.

- Profitons du moment... Non ?...

Mais mes regrets sont bien vite dissous lorsqu'elle me propose de continuer notre jeu qui va bientôt ne plus en être un. Je pose mes mains sur ses cuisses pendant que je ne loupe pas une miette du spectacle qui m'est proposé...elle prend son temps, enlevant chaque bouton de sa veste d'un geste élégant alors que se découvre sa magnifique poitrine, ses seins bien ronds et fermes.

Je la laisse faire délicatement glisser sa veste et l'aide à l'enlever alors que je retourne goûter à ses lèvres, un vrai french kiss comme l'aimaient les étrangères de voyage en France. Mon objet de désir s'empresse de me répondre de la même façon alors que nos langues s'enlacent dans un ballet tourbillonnant pendant quelques minutes. Puis je me recule à mon tour, enlevant mon tee-shirt par la même occasion.

- Profitons de moment oui.

Mes mains passent de ses cuisses à ses hanches avant de remonter vers sa poitrine qui je caresse avec délicatesse. Cela m'avait manqué bien plus que ce que je ne pouvais imaginer, ce contact charnel avec une femme, cette sensation de chaleur provenant de sa peau.

- Si je rêve, ne me réveille surtout pas.

Avec fermeté, je la bascule et l'allonge sur la longueur du sofa alors que je m'accroupis au-dessus d'elle, posant un de mes bras autour de sa tête pour me maintenir. Je la regarde quelques secondes dans son intégralité avant de retourner l'embrasser passionnément, comme si elle était la femme de ma vie. Je lâche ses lèvres ensuite avec regret pour me plonger tantôt dans son cou que je caresse de mes lèvres, tantôt sur une de ses épaules dénudées que je mordille. Mon autre main elle, cherche à déboutonner son pantalon afin de l'en débarrasser...

_________________
"Notre vie n'est pas derrière nous, ni avant, ni maintenant, elle est dedans". J.Prévert

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 26 Féminin
Ville IRL : Cherbourg
Inscription : 28/08/2013
Messages : 99
avatar
Elise Follies
MessageSujet: Re: De sang et d'os. [-16] [Elise/Gab]    Mar 25 Fév 2014 - 19:28

    Le baiser qu'ils échangent est passionné, et fougueux, presque fiévreux. Sa main glisse dans ses cheveux, sur son torse, elle veut atteindre chaque centimètre carré de sa peau, et elle sourit de façon mutine lorsqu'il se recule pour retirer son t-shirt et dévoiler son torse parfait qu'elle s'empresse d'embrasser avant de laisser ses mains le découvrir.

    Elle ne peut pas s'empêcher de frissonner lorsque les mains de son compagnon migrent de ses cuisses vers sa poitrine pour y établir un contact des plus agréables. A nouveau, elle vient chercher ses lèvres, comme pour lui signifier qu'il ne rêve pas, elle est bien réelle, leur instant est bien réel lui aussi, en témoigne le bout de ses mamelons tendus vers lui, n'attendant que la caresse de sa bouche.

    Un homme qui prend le dessus, ça reste surprenant pour elle, et elle resiste un tout petit peu, avant de finalement se laisser aller. Il faut avouer que ses clients, eux, sont plutôt du genre à préférer se laisser faire, et qu'elle prenne l'avantage sur eux. La vie dans les Terres Désolées c'est tellement dur que lorsqu'ils décident de s'accorder du bon temps avec une fille de son genre, ils ont pas trop envie de travailler encore...

    Allongée donc sur le vieux canapé dont les vieux ressorts lui grattent le dos, elle le regarde, là, au dessus d'elle, et son désir grandit encore. Ses yeux semblent dévorer ses formes, avant que ses lèvres ne s'emparent d'elle à nouveau. Ce baiser différents des autres, où elle se sent terriblement importante, étrange sensation qu'il lui apporte là. A la suite de ça, elle lui offre volontiers son cou, pour le laisser la découvrir du bout des lèvres.

    Elle sent sa main, qui s'acharne sur l'ouverture de son pantalon, alors elle quitte à regrets l'omoplate sur laquelle elle s'était logée, douce et parfois sauvage, en le griffant légèrement au fil des sensations. Etant libérée, elle lui rend la pareille, libérant la pression autour de ses hanches, s'aidant de tout ce qu'elle peut pour sentir la chaleur de ses cuisses contre les siennes.

    - J'espère que tu ne regrettera pas tout ça...

    Ses yeux se fixent dans les siens, et elle l'embrasse du bout des lèvres.

    - Je suis à toi...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 33 Masculin
Ville IRL : Evian
Inscription : 14/06/2013
Messages : 63
avatar
Gabriel Padalecky
MessageSujet: Re: De sang et d'os. [-16] [Elise/Gab]    Mer 26 Fév 2014 - 14:06

- Je suis à toi...

Je le sais déjà mais je n'en dis rien alors que je retourne goûter ses lèvres et jouer avec sa langue. Ma main libre elle, se balade sur son corps nu, sur sa poitrine jouant du bout des doigts avec l'extrémité de ses mamelons déjà bien dressé par l'excitation. Je ne peux m’empêcher alors de lâcher ses lèvres pour aller les caresser de ma bouche, les mordiller délicatement alors que mon bras descend vers son bas-ventre et son intimité tout en touchant sa peau délicate et brûlante d'envie. Mes doigts effleurent ses cuisses, contournent sa fleur quelques secondes avant que je ne décide de la visiter plus intérieurement.

Ma partenaire se cambre sous l'effet de l'intrusion et émet un petit râle de plaisir alors que mes doigts sont dans la chaleur et l'humidité la plus complète.

- Là, tu es presque à moi...

Je me glisse sur le côté de l'ange partageant cet instant avec moi alors que je remonte mon visage vers le sien. Je retourne à nouveau caresser sa bouche de la mienne, passant ma langue sur ses lèvres comme un jeu alors qu'elle cherche à l'engloutir tout en continuant ce petit va et vient avec ma main. Je suis en pleine possession de mes moyens mais je veux faire durer cet instant, ces préliminaires au maximum avant de la faire totalement mienne...

Je passe mon autre bras sous sa taille et d'un geste sûr, je me glisse sur le dos tout en l'allongeant sur moi pour inverser la situation. Je sens son cœur, sa poitrine se gonflait sous la respiration contre mon torse nu. Je sens l'humidité de son entre cuisses contre mon sexe brûlant de plaisir ... Mes mains se baladent maintenant sur son dos avant de redescendre sur l'arrondi de ses magnifiques fesses blanches que agrippe à pleine main afin de lui faire comprendre que je suis aussi tout à elle, que mon désir pour elle est bien là et que je ne regrette pas ce qui se passe entre nous. J'en avais rêvé il y a quelques jours même...

_________________
"Notre vie n'est pas derrière nous, ni avant, ni maintenant, elle est dedans". J.Prévert

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 26 Féminin
Ville IRL : Cherbourg
Inscription : 28/08/2013
Messages : 99
avatar
Elise Follies
MessageSujet: Re: De sang et d'os. [-16] [Elise/Gab]    Lun 3 Mar 2014 - 21:31

    C'est étrange, parce que bon, l'amour, enfin non, le sexe, c'est son métier. C'est quelque chose d'extrêmement banal pour elle, c'est monnayable, c'est une notion tout à fait détachée des sentiments. Pour elle, le sexe, ce ne sont que des sensations, l'intrusion physique de l'homme en elle, qu'elle ne repousse pas, mais qu'elle n'accueille pas non plus à bras ouvert. Elle subit, elle donne, elle reçoit. Et on paye. Fin de la transaction, chacun rentre chez soi.

    Et pourtant, pour une fois, lorsqu'elle sent ses doigts venir la visiter, le soupir qu'elle pousse n'a rien de forcé. Il est même extrêmement surprenant et naturel, si bien qu'elle ne peut s'empêcher de lâcher un petit brin de rire. Aucune moquerie, si ce n'est envers elle de s'être entendue sans le contrôler.

    - Là, tu es presque à moi...

    Elle ouvre à nouveau les yeux, fronçant légèrement les sourcils, interloquée par cette phrase. Que veut-il dire ? Elle est là, étendue sous lui, nue, prête à l'accueillir, affreusement vulnérable et offerte, et il estime qu'elle n'est pas encore à lui ? Qu'attend-il de plus d'elle ?

    A nouveau, leurs bouches se rencontrent, leurs lèvres se câlinent et elle s'amuse à ce petit jeu qu'elle ne pratique pas d'ordinaire. De toute façon, elle trouve que cette fois tout est différent, sans pouvoir expliquer... Cette fois elle désire, elle a envie, elle le veut. Et sans doute que la chaleur de son corps trahit ce besoin de lui. Oui, c'est un besoin qu'elle ressent à l'instant même.

    En un mouvement habile, il retourne la situation, et elle se retrouve allongée sur lui, la poitrine écrasée sur son torse, sa vigueur calée au creux de la cuisse. Oh, c'est donc ça qu'il demande, qu'elle prenne l'ascendant ? Soit, elle y est habituée. Ses mains se serrent sur son postérieur, et elle prend ça pour un « feu vert », une approbation silencieuse de l'union charnelle qui s'annonce des plus passionnées.

    Avec douceur, tout en gardant son regard vissé dans le sien, elle redresse, décollant petit à petit la peau de son ventre, pour finir assise sur son bassin. Elle pose délicatement ses mains sur son torse, pour y prendre très légèrement appui, de manière à soulever ses hanches, et se présenter à lui. Avant quoi que ce soit, elle vient avec tendresse poser ses lèvres sur les siennes, puis relève à nouveau la tête, ses yeux plongés dans les siens, et elle le glisse en elle, tendant légèrement le cou, le corps secoué par un frisson de plaisir.

    Depuis quelques jours, ils jouaient à un jeu dangereux, se tourner autour de cette manière, jouer ensemble, il fallait bien que ça finisse comme ça n'est ce pas ? Ses hanches donnent le rythme, lent et régulier pour l'instant, délicat et tendre, et elle prend son poignet pour guider sa main jusqu'à son sein.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 33 Masculin
Ville IRL : Evian
Inscription : 14/06/2013
Messages : 63
avatar
Gabriel Padalecky
MessageSujet: Re: De sang et d'os. [-16] [Elise/Gab]    Mar 11 Mar 2014 - 11:02

Mon cœur tient le coup, ne s'enflamme pas sous l'émotion, sous l'excitation... Tant mieux.

Un siècle...un siècle me sépare de la dernière fois où une femme m'a procuré tel plaisir et cela me manquait bien plus que ce que je ne pouvais m'imaginer. Je la regarde se mouvoir sur moi comme si c'était la première fois que je voyais pareil spectacle pendant que mes mains se baladent allègrement sur sa poitrine, ses hanches et ses fesses. Sa silhouette est parfaite, ses courbes à damner un saint, il était temps que ce jeu initié quelques jours plus tôt se conclut de cette manière...de la plus belle des manières.

J'accompagne subtilement ses mouvements afin de profiter au maximum de son accueillante fleur de plaisir. Je vois ses seins se balançaient à chaque coup, semblant m'inviter à venir les goûter de ma bouche, ce que je fais sans hésiter en me redressant vers la jeune femme. Je passe délicatement ma langue sur chaque partie des pommes d'amour devant moi, jouant avec les extrémités déjà dur de plaisir.

Je la laisse contrôler les opérations quelque temps, quelques minutes, goûtant allègrement à mon plaisir avant de l'allonger de nouveau sur le dos tout en restant dans la chaleur de son entre-cuisses. Je la regarde attentivement quelques secondes, me plongeant dans ses yeux enflammés d'envie avant de commencer un va-et-vient attentionné, délicat. Je ne sais pas si elle en a l'habitude avec ses clients habituels mais j'ai envie de lui faire l'amour de cette façon, comme un homme amoureux de sa femme j'imagine bien que je ne connaisse pas vraiment cette sensation n'étant jamais tombé sous le charme des femmes de mon époque.

Tout en lui distribuant de subtils coups de reins, je plonge à nouveau le visage au creux de son cou afin de le couvrir de mes tendresses buccales, passionnées. Je remonte à son épaule afin de délicatement la mordiller, goûter à nouveau cette peau légèrement salée mais tellement parfaite pour cette époque.

J'arrête les coups quelques secondes, le temps de prendre une gorgée de rhum tout en restant accroché à mon ange gardien. Je suis trop bien au chaud... Je lui tends la bouteille afin de lui faire profiter du nectar puissant et racé...

_________________
"Notre vie n'est pas derrière nous, ni avant, ni maintenant, elle est dedans". J.Prévert

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 26 Féminin
Ville IRL : Cherbourg
Inscription : 28/08/2013
Messages : 99
avatar
Elise Follies
MessageSujet: Re: De sang et d'os. [-16] [Elise/Gab]    Dim 16 Mar 2014 - 11:06

    Silencieuse pour l'instant, son plaisir n'est trahi que par sa respiration, qui s'accélère et se saccade à chaque à-coup de ses reins. Les mains posées sur son torse blanc, Elle les fait glisser autour de son cou, enfonçant légèrement ses ongles dans ses omoplates lorsque sa langue vient la goûter avec délicatesse et passion. Ses yeux se ferment, et sa tête bascule vers l'arrière offrant sa gorge à ses baisers brûlants.

    Doucement, il l'a bascule, et elle sent son regard la détailler. Pour l'époque, la jeune femme est plutôt chanceuse. Ça et là, quelques cicatrices, volontaires ou involontaires, maladresses de clients ou véritables actes de cruauté. Mais dans l'ensemble sa peau hâlée par ses errances dans les Terres Désolées ne laisse pas apercevoir ses côtes, ce n'est pas un squelette ambulant comme beaucoup d'autres junkies qu'elle connaît. Même si elle est un peu maigre, forcément dur de rester en forme lorsqu'on ne mange pas tous les jours à sa faim, elle est assez musclée, et cela compense d'une assez jolie manière.

    Le regard fiévreux, elle l'invite à continuer. Ses mains posées sur ses joues, elle soulève la tête pour venir embrasser puis mordiller ses lèvres alors qu'elle le sent reprendre ses aller-retours lents et délicats. C'est une sensation étrange, peut être normale pour lui, mais tout à fait nouvelle pour elle. En règle générale, les rapports qu'elle vit sont plutôt vifs, brutaux, violents, et tout à fait dénués de sentiments. De la baise pour de la baise, rien de plus, rien de moins. Alors que là... Elle sent qu'il semble faire attention à elle, à diriger ses mouvements de manière à coordonner leurs plaisirs, et ça marche, à entendre les gémissements qui s'échappent de ses lèvres, et qu'elle tente de dissimuler en venant presser ses lèvres contre les siennes.

    Mais lorsqu'il les quitte pour se perdre dans son cou, jusqu'à son épaule pour la mordiller, elle s'efforce de se taire, chose presque impossible pour le coup. Il s'arrête, et elle ne peut s'empêcher d'ouvrir les yeux et de relever la tête, surprise. Mais son sourire s'étire de nouveau lorsqu'elle le voit saisir la bouteille de rhum, et en avaler une gorgée, puis lui tendre la bouteille.

    Doucement, elle se redresse sur ses coudes, et tend la visage pour lui faire comprendre qu'il va devoir l'abreuver. Les yeux plongés dans les siens, elle recueille du bout des lèvres l'alcool chaud et piquant, ne manquant pas d'en laisser échapper quelques gouttes qui roulent sur son menton pour aller s'échouer entre ses seins. Alors l'air faussement coupable, elle murmure :

    - Oh non... C'est tombé... On va pas perdre ça, n'est ce pas ? Il ne faudrait pas en gâcher une goutte...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 33 Masculin
Ville IRL : Evian
Inscription : 14/06/2013
Messages : 63
avatar
Gabriel Padalecky
MessageSujet: Re: De sang et d'os. [-16] [Elise/Gab]    Mar 25 Mar 2014 - 15:29


- Oh non... C'est tombé... On va pas perdre ça, n'est ce pas ? Il ne faudrait pas en gâcher une goutte...

Un large sourire me vient immédiatement, de bonne volonté lorsque ma partenaire termine ces quelques mots. Je regarde le liquide ruisselait doucement entre ses magnifiques seins et m'y imagine déjà, gouttant le mélange alcoolisé et salé dû à sa peau transpirante.

Je ne prends la parole que lorsque je pose cette bouteille, bientôt vide, à même le sol au pied du vieux et large canapé.

- Il serait dommage d'en perdre une goutte oui.

Et je plonge tête la première comme un gosse à la piscine pour aller m'abreuver de l'alcool et du contact de sa peau au bout de mes lèvres. Comme prévu, le mélange est salé bien que très légèrement, camouflé par le puissant breuvage mais je ne suis pas là pour la dégustation du liquide de toute façon... Mes lèvres, une fois rassasiée, passent d'un sein à l'autre, enfournant délicatement les extrémités pointues alors que ma langue tourne tout autour. Mes mains se baladent allègrement dans son dos, caressant chaque centimètre de sa peau douce et délicate malgré quelques petites cicatrices. Mes coups de reins, sont eux bien plus lents, presque au ralenti... Nous avons la nuit devant nous après tout.

Peut-être à cause de l'alcool je ne sais pas, je reste accroché aux yeux de ma partenaire lors de cet échange. Je ne peux m'empêcher de penser à tout ce qu'elle a fait pour moi depuis notre rencontre, nos échanges, nos discussions, nos nuits enlacées l'un contre l'autre...tout cela va énormément me manquer, bien plus que ce que je ne pouvais imaginer. Enfin, c'est surtout elle qui va me manquer.

Mais nous en avons parlé avant tout ça, nos chemins ne peuvent se suivre pour le moment, nous avons chacun nos problèmes à régler avant de penser à autre chose.

_________________
"Notre vie n'est pas derrière nous, ni avant, ni maintenant, elle est dedans". J.Prévert

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 26 Féminin
Ville IRL : Cherbourg
Inscription : 28/08/2013
Messages : 99
avatar
Elise Follies
MessageSujet: Re: De sang et d'os. [-16] [Elise/Gab]    Dim 30 Mar 2014 - 11:21

    Les peaux se frôlent, les corps s'écrasent puis se redressent, fiers et puissants, liés par cette étreinte charnel dont le son empli la pièce où ils se trouvent et dont l'atmosphère se fait torride et moite. Le regard de son partenaire n'est que douceur et passion, elle n'y retrouve pas la violence et la bestialité de son habituelle clientèle, et même si au premier abord elle en est surprise, elle se laisse facilement aller à cette nouvelle considération qu'on lui apporte en la personne de Gabriel.

    La nuit est longue, et sportive, comme si la survie dans les Terres Désolées ne représentait déjà pas assez de sport au quotidien. Ses cuisses brûlent, ses doigts tirent à force de se cramponner là où elle le peut, que ce soit sur son torse, dans son dos, ou sur le tissu miteux du vieux sofa. Lorsqu'en enfin leur passion s'éteint, elle s'allonge auprès de lui, lovée à son habitude, couvrant son torse, son cou et des lèvres de petits baisers, légers et nombreux...

    *****

    Réveillée par la lumière du jour qui pénètre dans la pièce par les fenêtres aux volets défoncés, la jeune femme papillone des paupières. Son crâne résonne comme s'il était tapissé de métal et qu'une bille de flipper s'amusait à y rebondir. Pour conjurer le mauvais sort, elle tend le bras vers la bouteille de rhum, dont le fond semble encore contenir quelques gorgées de liquide, et la porte à ses lèvres pour s'en abreuver. Deux gorgées, largement suffisant, en espérant que ça coupe l'effet gueule de bois. Déposant un léger baiser sur les lèvres de Gabriel, elle se lève et s'étire, vite stoppée par les courbatures qui lui font ressentir chaque muscle de son corps. Elle se dirige vers la fenêtre, et l'ouvre en grand, laissant entrer l'air frais de ce début de matinée, sa peau nue et frissonnante recevant cette légère brise comme un élixir de jouvence.

    - Gabrieeeeel...

    Sa voix est un murmure doux, pour le réveiller de la plus tranquille des manières possible. Aujourd'hui, le programme est simple. Ils doivent partir d'ici, rejoindre son commanditaire pour lui remettre les bouquins qu'ils avaient récupérés (même si elle comptait garder Le Petit Prince pour elle), récupérer l'argent que la mission rapporterait à Gabriel, et ensuite ?

    Elle l'observait se réveiller tout en s'habillant elle-même. Maintenant qu'il allait avoir de quoi se nourrir un petit moment, et qu'elle lui avait appris les bases de la survie ici, avait-il encore besoin d'elle ou allait-il partir directement pour Lutèce, chercher son remède, et la laisser là, en arrière, et l'oublier ? Parce que oui, elle en était certaine, s'il partait, il l'oublierait...

    Sans rien laisser paraître de ses interrogations, elle le regarde se lever et se préparer à son tour. Elle vérifie que sa musette est complète, et appelle le chien qui vient s'asseoir à coté d'elle. Aujourd'hui, leur cargaison est précieuse, et elle bascule le Churchill, pour le garder sur sa hanche, une main sur le canon, le doigt à proximité de la gâchette. Elle est silencieuse, presque absente, plongée dans sa bulle.

    Les seuls mots qui s'échappent de sa bouche sont prononcés lorsqu'elle ouvre la porte.

    - C'est toi qui connaît notre destination. Je te suis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: De sang et d'os. [-16] [Elise/Gab]    

Revenir en haut Aller en bas
 

De sang et d'os. [-16] [Elise/Gab]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Don de sang
» Monture sang-froid et homme lézard
» création de sang
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......
» Il ne faut pas boire de sang.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Monde RP :: Autres Lieux :: Les Terres Désolées-