Partagez | 
 

 Alcool, ivresse et mélancolie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Age IRL : 26 Féminin
Ville IRL : Paris
Inscription : 24/04/2013
Messages : 25
avatar
Claire Montesquieu
MessageSujet: Alcool, ivresse et mélancolie   Dim 9 Fév 2014 - 21:50

Le petit groupe était enfin arrivé au marché de la gare, après un très long chemin dans les terres désolées. L’événement survenu à Menilmutant les avaient contraints de partir vite la queue entre les jambes. Le voyage les avaient épuisés et ce n'était pas avec gaieté de cœur qu'ils parcouraient le marché de la gare. Ils n'avaient qu'une envie, se reposer et ne rien faire pendant un petit moment...
Claire ne s'était pas lavé depuis quelques jours maintenant, comme toujours, elle ne sentait pas la saleté ni la transpiration -vu qu'elle ne transpirait pas- mais ne pas avoir une hygiène irréprochable l'énervait pas mal. Les douches des dortoirs, bien que rudimentaires étaient bien agréables, finalement... lorsqu'on en remarque la totale absence... Son matelas lui manquait lui aussi... Le confort est appartement pas un luxe que l'on pouvait se payer, ici.

Bien que, la journée avait été dure et longue, Claire avait quand même bien envie de passer une bonne soirée, autour d'un verre ou d'une bonne bouteille de bière dans un bar. Micky tirait sa bête avec son monceau d'affaires à vendre tout en regardant le meilleur endroit pour vendre et acheter ses marchandises. Azoth ne disait rien, il était dans son coin, peut-être était-il en train de grommeler ? La goule commençait sa cigarette, tout en jouant avec son Zippo.

Micky, trouvant le silence un peu lourd, commença la discussion en faisant le guide touristique et nous décrivant le marché de la gare.

« Alors voyez, ici, au marché de la gare, vous avez quatre quartiers... Le quartier Juif, qui est, si vous voulez faire des affaires, est à éviter, ils en ont pour leur argent, ces gars là. Le quartier Juif n'aime pas le quartier arabe, et vice versa... Il n'est par rare de voir des gars de ses deux quartiers se battre en pleine rue. Le quartier slave, là où vous avez à boire, il y a un bar sympathique et pas cher, d'ailleurs. Et le dernier quartier, c'est là où il y a les meilleurs techniciens de Paris ou presque, le quartier chinois. »

Aux derniers mots de Micky, Claire se mit à grincer des dents, sa haine et son racisme envers eux n'avait pas diminué au cours de ses années de mise en veille. Elle les haïssait, et pour cause, c'était à cause d'eux qu'elle avait tout perdu, et qu'elle était là, au milieu de cette boue et de toute cette saleté. Elle avait vraiment qu'une envie, à ce moment, c'était crever les yeux de ses sales bridés à la con. Mais elle ne disait rien à propos de ça, elle se contentait d'arborer un visage fermé et un regard meurtrier à quiconque asiatique qui passait par là.
Elle n'en revenait toujours pas que ces gens qui avaient fait la guerre ici, contre les Français, puissent être aussi bien intégrés...

Une fois Micky installé dans le camp slave, dans un moment de bonté, ou peut être de pitié, annonça une bonne chose à ces accompagnateurs :

« Bon, ici je devrais pas avoir de soucis, vous pouvez aller vadrouiller dans le marché, tenez, votre paye pour m'avoir accompagné ici. »

Encore une fois, la bourse de Claire se remplissait, et elle aimait bien que celle-ci prenne du poids, étant donné que depuis qu'elle était là, elle n'avait jamais rien eu, pas même de l'armée, étant donné qu'elle n'avait encore jamais rien accomplit pour elle. Claire n'était pas avide d'argent, mais elle aimait bien savoir qu'elle pouvait se payer quelque chose.

Alors que les trois se baladaient encore de le quartier slave, le radié s'exprima :
« Bon, je dois faire réparer ma petite radio, je vais au quartier chinois du coup, vous m'accompagnez ou pas ? »

Claire, ne j’attendais pas à ça, elle voulait à tout prix éviter cet endroit, juste pour éviter qu'elle fasse un meurtre ou tout autre acte de barbarie, bien qu'elle soit d'un naturel calme, elle essaya de répondre aussi vite qu'elle le pu.

« Ah... Je pensais aller prendre un verre  au bar au bout de la rue... Mais vous faites ce que vous voulez ! Je vais garder des places pour vous, si ça vous dit de venir.. Je paye la première tournée ! Je pars en premier ! A toute à l'heure ! »

Si Azoth me suivait, peu importe, les deux allaient probablement me rejoindre plus tard, de toute manière. Pensait Claire.

_________________


Dernière édition par Claire Montesquieu le Mer 12 Fév 2014 - 15:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 16/08/2012
Messages : 32
avatar
Azoth
MessageSujet: Re: Alcool, ivresse et mélancolie   Mar 11 Fév 2014 - 22:53

Le trajet jusqu'au Marché de la Gare fut long, très long ... Avec le petit contretemps de Ménilmutant il nous a fallut faire la route d'une traite, sans pause et d'une marche rapide. Je ne sens plus mes jambes et je transpire encore de ce qui s'est passé mais dorénavant je pense pouvoir considérer l'histoire comme terminé. Le seul gros bémol dans tout ça c'est que j'ai terminé mon paquet de cigarette en chemin, depuis toujours fumer me détends lorsque je suis stressé. Sans rire il va falloir que j'en rachète et ça la fout plutôt mal pour un voleur, mais or de question de me remettre à voler pour le moment.

Alors que nous passons à peine les portes de la ville Micky commence son cours d'histoire déballant toutes ses informations sur le Marché de la Gare. Je n'écoute que d'une oreille, connaissant déjà tout ce qu'il y a savoir sur les quais et les différents peuples qui les dirige. Aillant toujours vécu à Métropolitopia je m'y connais un peu en mixité et je n'éprouve donc rien envers ceux qui me sont différents, il faut dire qu'on croise de tout là bas. Ce n'est pas pour autant que je souhaite fréquenter le quai juif, un ex voleur n'a pas sa place là bas. Quand à l'informatique ce n'est pas mon genre et puis je ne trouve rien de sexy aux chinoises, aucune raison de me rendre sur ce quai également en fin de compte. Le quai arabe ? Pourquoi pas à vrai dire ! Mais au final s'il y a bien une chose que j'ai retenu à propos des quais du Marché de la Gare c'est l'alcool que servent les slaves.

Finalement c'est dans leur quai que Micky décide d'installer son bazar après nous avoir donné à chacun nos quatre anneaux promis pour la route. Peu après avoir attaché sa bête je le vois offrir deux anneaux supplémentaires à Fabrice en échange d'une surveillance de ses affaires le temps qu'il fasse ses achats. Je regarde alors Micky s'approcher de moi d'un pas lent et fatigué, la route effectué semble l'avoir affecté lui aussi.

" Bon, je dois faire réparer ma petite radio, je vais au quartier chinois du coup, vous m'accompagnez ou pas ? "

" Ah... Je pensais aller prendre un verre  au bar au bout de la rue... Mais vous faites ce que vous voulez ! Je vais garder des places pour vous, si ça vous dit de venir.. Je paye la première tournée ! Je pars en premier ! A toute à l'heure ! "

" Tu m'ôtes les mots de la bouche ! Je suis de la partie ! "

" Pas de problème ! Fabrice peut surveiller seul mes marchandises le temps que je fasse quelques achats pour mon stock. Juste une chose, on part demain aux alentours de midi. Donc soyez présent c'est tout ce que je vous demande ! "

Enfin un peu de calme après toutes ses péripéties. De plus je ne suis franchement pas fâché qu'on se sépare un peu tous. D'un côté je ne me ferais jamais à l'odeur des goules et de l'autre Micky a tendance à radoter ce qui à le don de m'énerver. Bon je suis toujours avec Claire mais il faut bien de la compagnie pour boire car comme on dit: Plus on est de fou plus il y a d'alcool ! Ma dernière cuite ne remonte pas à bien longtemps et je ne suis pas du genre à me purger à l'alcool tous les jours, mais avec tout ce qui m'est arrivé ces derniers temps je peux bien me permettre cette petite folie. Il ne nous faut que deux minutes pour arriver au bout de la rue ou se trouve le bar le plus connus de la ville. Après avoir pris le temps de regarder autour de moi pour apprécier le spectacle qu'offre cette nouvelle ville qui m'était encore inconnu jusqu'à aujourd'hui je m'installe à la table ou s'est déjà assise Claire. Elle a parler d'offrir la première tournée non ? Mais c'est génial ça ! Dans un élan d'enthousiasme j'interpelle alors un des barman de l'autre côté du bar et lui cris ma commande:

" Une bière, une bouteille de vodka et deux verres ! "

Le serveur ne tarde pas à amener ma commande et celle de Claire, la bière m'étant offerte je me permets de payer la bouteille. Il n'y a rien de telle que la sensation de fraicheur que procure une bière bien conservé au frais et lorsque je saisis la pinte de la main je me rends compte que c'est le cas de cette dernière. La marche de ce matin m'a assoiffé si bien que j'en finis mon verre d'une traite avant de m'en servir un autre, de vodka cette fois ci. Je remplis également le second verre et le tends à celle qui me fait face avant de m'exclamer:

" La bouteille c'est pour moi alors hésites pas à te servir ! Moi je vais me mettre une mine à plus savoir comment je m'appelle ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 26 Féminin
Ville IRL : Paris
Inscription : 24/04/2013
Messages : 25
avatar
Claire Montesquieu
MessageSujet: Re: Alcool, ivresse et mélancolie   Ven 28 Fév 2014 - 1:08

Claire n'appréciait pas vraiment les ivrognes et ceux qui boivent juste pour boire et se laminer avec. Car elle était toujours celle qui nettoyait après, et son sens de l'odorat étant très sensible, les odeurs que peuvent provoquer un trop d'alcool, si vous voyez ce que je veux dire, moi, narrateur, lui soulevait hautement son cœur mécanique. Mais il fallait pourtant parfois qu'elle participe à ces beuveries. Ce genre d'activité l'ennuyait plus qu'autre chose, car l'alcool ne lui faisait aucun effet. Mais le seul mérite qu'il y avait à « boire » c'est que ça lui permettait d'être moins sur la défensive et nettement plus détendue, prétendant être sous l'emprise de l'alcool.

Azoth avait commandé une bière et une bouteille de Vodka, avec deux verres. L'un était pour Claire, le deuxième pour lui. Il but avant de servir Claire et lui-même un verre de l'alcool translucide sa grande pinte de bière. C'était cul-sec ! Il devait avoir une sacrée soif ! Même si c'était tout à fait normal vu la marche que le groupe avait faite... Il tendit le verre à Claire, lequel que cette dernière prit sans hésitation. Elle fit les deux verres s'entrechoquer pour crier avec joie :

« Santé ! Eh... Abuse pas trop, j'ai pas envie de te ramasser à la fermeture à la petite cuillère ! »

Claire avait dit ça avec un grand sourire, sous le ton de l'humour, mais elle était en fait très sérieuse. Elle but d'une traite l'eau-de-vie pour le remplir une autre fois boire de la même manière le verre précédent. Elle fit ça deux autres fois encore. Malgré la crainte qu'elle avait de retrouver Azoth dans la cuvettes des toilettes ou un train de faire un coma éthylique, elle avait envie de se détendre, elle aussi. Pour la première fois depuis son arrivée dans le Paris d'aujourd'hui, elle allait peut-être s'amuser. Et pour cela, elle voulait impressionner son congénère en lui montrant qu'elle tenait très très bien l'alcool. En faisant cela, elle installait un climat de défi entre eux deux. Ca allait être probablement le dernier debout, le gagnant. Mais au lieu de ne faire que boire comme des trous bêtement, il devait avoir un intérêt en plus... Il fallait intégrer un jeu ou quelque chose et Claire eu une idée...

« Pour pas qu'on s'ennuie comme des cons à ne faire que boire, je propose une petite occupation. Une alternative au jeu 'd'action ou vérité'... Sauf qu'on a pas le choix. Si tu refuses l'action ou la question que je te demanderai, tu bois 2 shots de Vodka, et plus on avance, plus y'a de shots, compris ? »

Ce jeu, elle avait l'habitude de jouer avec ses collègues de son ancienne unité, enfin ça, jusqu'à que Claire et ses collègues en aient marre. Pour elle, marre d'essuyer le vomi sur le sol et d'éviter des étouffement, et eux, car elles gagnait toujours. Du coup, ils s'amusaient autrement lors des longues soirées sans mission.

« Honneur aux femmes non ? Ce sera action pour toi et je veux que tu fasses... »

Claire fit le tour de la pièce pour trouver un défi à la hauteur d'Azoth. Et, car la demoiselle voulait confirmer ses doutes sur le « métier » d'Azoth, se dit que le mieux, était d'évaluer ses capacités.
Son regard se posa sur deux hommes, installés au bar. Ils ne discutaient pas entre eux mais étaient côte à côte. Elle vit accroché à leur pantalon respectif une petite bourse, avec probablement de l'argent.

« Si tu essayait de voler les bourses de ces gars, là, au bar ? Ca nous fera plus d'argent pour notre soirée... »

Allait-il réussir ? Si il était aussi doué que Claire le pensait, la soirée allait être sacrément longue !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Alcool, ivresse et mélancolie   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alcool, ivresse et mélancolie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A méditer... L'alcool au volant qu'en pensez vous???
» C’est pas l’alcool qui me manque, c’est l’ivresse
» Tu noies tes chagrins dans l'alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [PV Jennyfer Shepard]
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]
» Une nuit d'ivresse humaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Monde RP :: Autres Lieux :: Le Marché de la Gare-