Partagez | 
 

 Ce qui se Cache sous le Masque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Masculin
Inscription : 01/09/2012
Messages : 681
avatar
Saint Vincent de Räzell
MessageSujet: Ce qui se Cache sous le Masque   Dim 5 Jan 2014 - 21:31


" Une carte. "

Le croupier distribua une carte à un homme portant une tête de brahmine qui fumait un épais cigare. Ce devait être un homme, sa voix était profonde et grave, et ses gros doigts qui tenaient les cinq cartes étaient rudes et typiquement masculin. La fumée s'élevait et rejoignait un plafond épais et puant qui descendait de plus en plus à mesure que les cigares diminuaient. Il y avait de quoi devenir claustrophobe.

Le Saint ne se souvenait plus comment il s'était retrouvé là, avec ce mec cagoulé et son t-shirt blanc-crado, ce gros bonhomme avec une tête de brahmine, la femme à la poitrine peu développée avec son masque de cire durcie à forme humaine, et le quatrième joueur qui portait tellement de vêtement qu'on ne voyait pas un centimètre carré de sa peau. Ses yeux était masqués par des lunettes de soleil. On aurait dit un tas de fripes sales avec des lunettes de soleil. Le Saint porta sa main à son visage pour se gratter le nez, et heurta la surface d'une peau qui ne lui appartenait pas. La peau était sèche et dure. Froide.

Il regarda ses cartes. Un Roi de Coeur, un Valet de Pique, Un Dix de Pique, un 7 de Coeur, et un 7 de Trèfle. Une paire.

" A toi de dire. Tu suis ? "

Le Saint se tourna vers le tas de vêtements qui lui avait parlé d'une voix rauque et caverneuse. Il se servait un verre de whisky qu'il remplit presque jusqu'en haut. Les yeux du Saint glissèrent sur la table. Un tas de capsules étaient au centre. Le Saint en avait beaucoup en réserve, de capsules. Il pouvait voir venir. Son tas personnel s'étendait comme une montagne devant lui. La drogue, ça rapporte un max. Les cendriers étaient remplis de la cendre des cigares acres qui empoissonnaient l'air de la pièce avec leur odeur désagréable si caractéristique. C'était particulièrement désagréable pour celui qui ne pouvait pas en fumer, et le Saint n'avait rien d'allumé dans le bec. Il chercha vainement son paquet de tabac dans ses poches, mais sa besace n'était plus là.

Sa besace ? Plus ici ? Mais ... Et sa drogue ? Sa trouse à pharmacie ! C'étaient ses médicaments ! Il en avait besoin !

" Alors ? "


Il fallait jouer.

" Deux cartes. "
Et il se défausse du Valet et du Dix, d'une main tremblante, agitée par le manque qui commençait peu à peu à prendre le dessus.

Le croupier lui distribue deux cartes. Mais les cartes ne sont plus celles du Poker. Ce sont des cartes de Tarot.

Spoiler:
 

Le Saint veut protester contre le croupier, mais son visage reste impassible, si bien que le tas de vêtements coupe court aux jérémiades inutiles du toxico.

" On continue. "

Le tour de table continue et les cartes continuent d'être distribuées. Le Saint commence à regarder les autres avec suspicion. Qu'avaient-ils dans leurs jeux ? Et ce croupier, qui tire les cartes, pourquoi lui a t-il donner le Diable et les Amoureux ? Le croupier, seule personne sans masque autour de la table, était totalement impassible. Son visage ne trahissait rien. Qui était-il ? Pourquoi ces cartes de tarot ? Pas un seul regard.

" Tu perds le fil du jeu. Concentre-toi sur cette partie, ta vie en dépend. "


Le Saint regarda partout avant de comprendre que c'était le Diable, la figure représentée sur sa nouvelle carte, qui lui parlait.

" Personne d'autre que toi ne peut m'entendre. Ils m'appellent le Diable, mais je suis avant tout un Ange. Et tu es le médium. Seul toi peut entendre ma voix.

- Deuxième tour de mise avant d'abattre les cartes.
- Je me couche,
réplique le visage de cire, posant ses cartes faces cachées sur la table.
- Je mise 100, enchaîne la voix caverneuse du minotaure.
- Qui sont-ils ? Ça n'a aucune importance, c'est bientôt ton tour, médium.

- Je suis la mise, je suis joueur, lâche l'homme cagoulé, dont seul la bouche et des yeux vicelards étaient visibles. Il fit un sourire malsain qui dévoila l'ensemble de sa dentition de chicots pourris.
- Ok, j'arrête là ... Pour ce tour, dit le paquet de frusques.
- Et c'est là que tout se joue, médium, c'est à toi de parler. "


Le diable ricana. Le Saint commençait à transpirer. Son regard fou allait d'un joueur à l'autre, puis de ses cartes au croupier. Il avait une paire de sept, mais il avait aussi deux cartes de tarot ! C'était absurde ! Il ne pouvait pas continuer dans ses conditions, il ne jouait pas avec toutes les cartes en main !

Bordel de merde. C'était ça. Il jouait sans avoir toutes les cartes. Il avait la foi, il avait la volonté, et, pour le moment, le succès et la richesse. Mais il jouait sans avoir toutes les cartes. Et les autres étaient bien déterminés à ne pas montré leurs jeux avant qu'il ait suivi. Ces enfoirés ... Peut-être qu'eux aussi n'avaient que des cartes de tarot. Peut-être qu'eux aussi n'avait qu'une paire, et peut-être que c'était une paire de six ? Peut-être que ces gros cons qui le fixaient de leurs yeux morts, enfoncés dans des visages inhumains aux orbites noirs, lui mettait juste la pression pour le voir tomber et lui voler sa fortune.


" C'est quitte ou double, pas vrai ? Hinhinhin.

- Tais-toi, toi.
- De quoi, demanda le dégueulasse encagoulé, c'est à moi qu'tu causes ?
- Hein ? Non, excuse-moi, je pensais à voix-haute.
- Tu m'cherches, tête de goule ?
- Tête de goule ?
- Fais pas le malin, ton masque m’impressionne pas !

- Il faut jouer, maintenant. "


Le Saint hésita encore. Dans sa tête, il cherchait qui était qui, sous les masques. Il repensa à toutes les personnes qu'ils connaissaient et avec qui il aurait été susceptibles de jouer sa vie dans un coup de poker hasardeux, et essayait de retrouver des indices dans sa mémoire brumeuse. La voix ... Une bague ... Un détail ... N'importe quoi ferait l'affaire pour savoir qui étaient ses adversaires.
Il pensa au Baron Prosper Médéric en premier, mais il songea aussi à Louis-Marie, ce fou furieux à qui on ne pouvait pas faire confiance. Et puis il y avait Isabelle Jäger, ou quel que soit son vrai nom, la soit-disante négrière rousse qui avait essayé de le piéger. Une femme en marcel noir était autour de la table. Celle qui portait le masque de cire. Elle avait peu de poitrine, comme Isabelle. C'était surement elle. Mais elle avait déjà du abandonné la partie ... Pour ce tour en tout cas. Alors le Saint continua de penser. Il y avait Honoré de Montpierre. Il y avait Dope Mohamed, le Dealer de Nanterre. Il y avait Cléa Angle et son regard glacial. Il y avait ses clients. Il y avait les Wendigos. Il y avait les gros bonnets étoilés de Lutèce. Il y avait les Amazones. Les Hurleurs. Une mère de famille pleurant sur le corps de son fils mort de surdose. Il y avait une multitude de visages qui défilaient dans une ronde infernale devant lui, dans un tintamarre de culpabilité et de remords. Et puis soudain, la ronde s'arrêta, et face aux yeux du Saint, il y avait la carte des Amoureux. Les feuillages, qui jusque là formaient des visages abstraits au couple sur la carte, s'écartèrent, et les Amoureux se revélèrent être Athalia et Elise.

Elles s'embrassaient et commençaient à se déshabiller l'une l'autre, dans un strip-tease sensuel, sans quitter des yeux le Saint qui errait aux frontières de sa psyché, prêt à basculer d'un moment à l'autre de la folie, si près du précipice.
" Rejoins-nous, Vincent.
- On te connait tel que tu es.
- C'est moi que tu aimes ?
- Ou moi ?
- Je suis la douceur et l'amour. Un équilibre pour ta folie.
- Mais je suis la puissance et la luxure. Ce qu'un Roi veut, il le prend. "

Le Roi de Coeur se mit à s'agiter lui aussi, et remonta sa manche, avant de s'injecter une dose de Psycho.

" Tu dois choisir, Saint homme. Entre l'une ou l'autre, entre jouer pour gagner gros, pour peut-être perdre, et t'allonger, et perdre maintenant, pour mieux être prêt. Le choix t'appartient.

- Moi ?
- Ou moi ?
- Joue tes cartes, médium. "


* * *

Et le Saint s'éveilla, encore en sueur. Il avait l'impression que ses adversaires le toisaient encore de leurs regards morts, mais désormais, il était seul, dans l'atelier de fabrication de la planque, affalé sur la banquette arrière d'une voiture précédemment désossée pour fabriquer quelques canapés et fauteuils. C'était un rêve ... Qui semblait tellement important. Tellement réel. Le Saint ne bougea pas et essaya de se le rappeler dans les moindres détails, et à nouveau, il se plongea dans une profonde introspection, cherchant vainement dans son subconscient qui étaient ces gens masqués.

_________________
Thèmes Musicaux

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ce qui se Cache sous le Masque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sous le masque, peut se cacher bien des choses! [PV Olivia]
» Sous le masque de Pandore.
» Sous le masque de l'envouteur
» Qui se cache derrière ce masque de fer ? Pv. Riley
» Le Freux se cache sous terre (Chasse continue)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Monde RP :: Souvenir, rêves, mondes virtuels.-