Partagez | 
 

 Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Age IRL : 20 Masculin
Ville IRL : Nantes
Inscription : 09/11/2013
Messages : 144
avatar
Lazare
MessageSujet: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    Mar 31 Déc 2013 - 22:02

Les ruines poussiéreuses étaient bien souvent peu fréquentées. Sales, dangereuses, mal éclairées, qu'elles soient d'un centre commercial ou de quelconques infrastructures, on ne s'y aventurait qu'en cas de strict nécessaire, plus souvent. En espérant dégoter des ordures encore utilisables ou bien quelques vivres. C'était pourtant une toute autre raison qui avait incité Lazare à rejoindre les restes de ce qui avait été autrefois un glorieux supermarché. Le plafond c'était effondré depuis longtemps et les colonnes s'étaient en partie effondrée. Si certains morceaux de charpente tenaient debout, l'énorme trou qui ornait le plafond bien au centre du bâtiment laissait passer un peu de lumière, et surtout, faisaient office d'entrée. Si pénétrer dans tout ceci fut donc facile, s'y repérer s'annonçait l'être beaucoup moins. Mais ce n'était pas en soit très grave.

Allons bon, où se cachait t-elle, cette salo...

Lazare se retourna quand il perçut un grattement derrière lui. Il renifla l'air. Trop de poussière pour détecter quoique ce soit, celui lui irritait les voies nasales. Il braqua simplement sa torche vers la source du bruit mais ne trouva rien. Les rayons étaient plongés dans le noir, en dépit du trou qu'on pouvait voir plus loin. Le mutant continua donc son inspection, sans plus de considération. Ses yeux analysèrent ce qu'il voyait. Aussi ramassa t-il quelques détritus auxquels il pourrait sans doute trouver une utilité tout en continuant sa traque. Les filaments blanchâtres qui ornaient les rayons laissaient supposer qu'il touchait au but... Restait plus qu'a éviter de tomber dans un piège mais plutôt d'en faire un soi même.
Le Mutant tendit simplement un petit doigt sur le petit fil de toile qui se trouvait devant lui. La vibration se répercuta sur le reste de la toile.

Bien, plus qu'a attendre.

Lazare se recula, s'abrita derrière un petit rayon qu'on avait renversé et se plaça en position de tir. Quand enfin, il perçut une grosse silhouette au loin, arachnide, avec de longues pattes et de larges mandibules. Il plissa les yeux et ouvrit le feu sur la face de l'araignée bourgeoise qui était face à lui. La bougre n'avait pas résisté bien longtemps. Cela devait sans doute être une jeune. Quand Lazare approcha et découvrit le corps criblé de l'animal, il confirma son âge. Une jeune mémère. Pas assez grosse pour avoir des enfants, mais pas assez petite non plus pour être considérée comme inoffensive. En vérifiant une nouvelle fois derrière lui, Lazara tira son couteau à dépecer de sa ceinture.

Puis, lentement mais surement, il mit à genoux et commença à découper la chair de l'animal. Mieux valait ne pas traîner ici. Lazare aurait été contrarié de tomber sur une bande d'explorateurs de fortune, ou pire, sur la mère de cette "petite" arachnide.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 26 Féminin
Ville IRL : Cherbourg
Inscription : 28/08/2013
Messages : 99
avatar
Elise Follies
MessageSujet: Re: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    Mer 1 Jan 2014 - 9:11

    *Clap clap clap*

    Derrière lui s'élèvent des applaudissements. Légers, pour ne pas rameuter de bête plus grosse, mais assez pour qu'il les entendent. Le chien sur ses talons, la silhouette de la jeune femme se découpe sur les ruines. Elle était venue là pour chasser, on trouve souvent quelques animaux prudents qui préfèrent se planquer dans les ruines, plutôt que d'affronter la dure réalité de la vie et accepter de finir dans l'estomac d'un autre animal. Bref, tout ça pour dire qu'elle était là pour récupérer un peu de nourriture. Et que le spectacle qui se trouvait devant elle était pour le moins inhabituel.

    - Bravo, belle prise. Dommage qu'elle soit sur mon territoire de chasse...

    Elle glissa ses mains sur ses hanches, et en ferma les poings, dans une posture qui se voulait imposante, mais qui, vu le gabarit de la jeune femme, ne l'était pas vraiment. Enfin pour le coup elle était contrariée. Pas que la chair d'arachnide soit son met favori, mais en des temps difficile, il fallait bien se contenter de ce qu'on trouvait. Et à moins de tomber sur un gros gabarit, l'araignée restait quand même facile à chasser. Alors que quelqu'un vienne traquer ici, et découpe devant elle une de ces bestioles...

    - On pourrait partager non ? 50/50 ? Ou même juste une petite part pour manger aujourd'hui ? Soyez pas radin...

    Alors oui, à la reflexion, traiter les gens de radins n'était pas forcément la meilleure façon de leur demander d'être sympa avec elle, mais bon, à l'heure actuelle, avait-on vraiment le temps de s'embarrasser de convenances ?

    Elle avanca de quelques pas, lorsqu'elle sentit le sol trembler sous ses pieds. Visiblement, soit ils avaient trop attendu, soit Spider-mémère était bien en forme aujourd'hui ! Elle reconnaissait cette vibration entre mille, et le claquement presque métallique des pattes pointues martelant le sol à chaque avancée.

    - On aura pas le temps de se décider sur le partage de la viande... Vous avez réveillé maman, on va devoir courir vite.

    Elle tapota sa cuisse, et le chien à ses pieds se redressa d'un bond. Elle tourna les talons, jetant un dernier regard au découpeur d'arachnides, bien décidée à l'attendre à l'exterieur des ruines pour récupérer son dû.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 20 Masculin
Ville IRL : Nantes
Inscription : 09/11/2013
Messages : 144
avatar
Lazare
MessageSujet: Re: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    Mer 1 Jan 2014 - 21:07

Aaaah, bordel de m...

Comment cela se faisait-il qu'il ne l'avait pas vu ou sentit arriver ? Peut-être avait t-il été trop absorbé par sa tâche pour y prêter attention. Dans la finalité, cela ne changeait pas grand chose à la situation, mais son avantage d'anticipation venait de s'envoler. Bon, eh bien, restait la matière brut alors. Lazare pivota sur lui même, fusil dans les mains et braqua l'intrus en grognant, contrarié d'avoir été surpris ainsi dans sa récolte. La chair gluante de l'arachnide humidifiait sa sacoche et l'alourdissait un peu, mais le mutant s'estima en mesure d'être assez rapide pour se tirer d'une quelconque situation épineuse. Du moins, si l'actuelle ne s'envenimait pas déjà. Ce qui semblait déjà très mal partit pour. Il détailla des pieds à la tête l'humaine qui lui faisait face et décréta rapidement qu'elle ne devait pas appartenir à la F.N.F, en revanche, aux chasseurs de prime...

" Ouais, mais en attendant, c'est moi qui tiens le flingue. Et je ne me souviens pas avoir vu un acte de propriété sur l'endroit."

Il porta aussi son regard sur le clébard qui accompagnait cette femme et jura mentalement. Certes, ce n'était pas tout les jours qu'il en voyait un, mais surtout, cela pouvait lui compliquer la tâche en cas de problèmes par la suite. Avoir plusieurs cibles à traiter était toujours un soucis. Mais pour l'instant, rien ne lui disait de tirer. Ses yeux brillèrent quelques peu et il réprima un instinct primaire qui lui ordonna de bondir immédiatement sur la personne. En revanche, il montra les dents. Sauf qu'en l’occurrence, cela n'était pas réellement pour intimider l'humaine mais plutôt le chien, Lazare étant presque désireux de lui indiquer que lui aussi savait mordre. Son cerveau réfléchit rapidement. Partager cette araignée ? Comme ça ? Avec la première venue alors que c'était lui qui était descendu et l'avait abattu ? Pas difficile de savoir qui s'en sortait gagnant dans l'histoire.

" J'ai pas l'habitude de partager ma viande. Je l'aime crue. Et je sais que y'a d'autres morceaux qui m'intéressent autrement que cette araignée ici, désormais. La loi de dehors, mordre ou être mordu. Et je préfère distribuer les coups de mâchoire." gronda t-il.

Son esprit s'égara quelques peu cependant quand il songea au fait qu'il devait ramener ce réapprovisionnement à la planque de Caron. Sauf que oui, mais outre la bouffe... Caron cherchait quelque chose d'autres. Et il y avait à tirer quelque chose de tout ceci.

" Mouais... Mais j'ai pas spécialement envie d'avoir des problèmes aujourd'hui, voyez ?" grogna t-il en abaissant son arme.

Il allait approcher quand les bruitages d'une créature bien plus grosse se firent entendre. Ah bah tiens, quand on parle de la mémère, elle finit toujours pas montrer le bout de son nez quand on en avait pas besoin. Pendant que l'humaine commençait déjà à dégager. Lazare se précipita sur le cadavre à peine touché de l'araignée. Il leva bien haut son couteau, sectionna une patte, une autre, une troisième, placa le tout sous son bras gauche et releva la tête pour voir la faciès à huit yeux de la matriarche s'approcher de lui. Lazare détala en arrière, esquivant de peu un bon coup de patte de l'araignée qui se mit à le poursuivre.
Le mutant bondit par dessus un rayon, puis un autre, cherchant à couper pour rejoindre le trou.

Lazare sauta, agrippa le rebord et se hissa à l'extérieur avant de se laisser glisser le long de la pente de gravats, sa charge dans le dos ou sous les épaules.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 26 Féminin
Ville IRL : Cherbourg
Inscription : 28/08/2013
Messages : 99
avatar
Elise Follies
MessageSujet: Re: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    Jeu 2 Jan 2014 - 16:03

    Mais c'est qu'il va se calmer le mutant-là... Si il veut jouer à qui crachera le premier, ça peut s'arranger hein. Mais il ne semble pas vraiment, que ce soit le moment de le faire. Surtout avec ce qui s'annonçait. Alors qu'elle avait déjà tourné les talons, elle aperçu le mutant se pencher sur le cadavre encore frais, pour visiblement en prélever des morceaux. Mais le claquement de plus en plus proche des mandibules acheva de la convaincre qu'il ne servait à rien d'essayer de l'aider. Autant sauver sa peau.

    Courant à toute allure, le chien galopant à ses côtés, la bave épaisse et gluante éclaboussant tout autour de lui, elle évitait les obstacles avec autant de précision qu'elle le pouvait, ce qui, honnêtement, n'était pas chose aisée au milieu de la poussière. Elle finit finalement à s'approcher du trou, et prenant élan sur ses rotules, attrapa le rebord et s'y hissa. Une fois à l'exterieur, elle se retourna, et plongea jusqu'à son bassin, pour tendre les bras et attraper le collier du typé dobermann pour le hisser à son tour hors de la planque de l'arachnide. Elle dévala le talus, et marqua une pause.

    Hors de question qu'elle le laisse s'échapper comme ça. Elle se releva, les yeux dirigés vers le trou, et croisa ses bras sous sa poitrine.

    Enfin il se hissa à son tour hors du trou, et elle remarqua les pattes d'araignées qui avaient glissé sous son corps dans la précipitation. Là, elle restait perplexe. Autant elle savait que la chair de ses araignées monstrueuses pouvait faire un sympathique repas, autant il lui semblait bien que les pattes n'étaient pas vraiment ce qu'il y a de plus bénéfique pour la race humaine. Alors que les mutants soient différents, pourquoi pas, mais à ce point là...

    - C'est pour quoi ça, exactement ?

    Elle avait désigné les dite pattes, dans un élan de curiosité.

    - Faites gaffe, paraît que c'est blindé de venin ces machins-là... Moi j'dis ça,j'dis rien, ça serait dommage qu'il vous arrive quelque chose, et que je puisse vous piller...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 20 Masculin
Ville IRL : Nantes
Inscription : 09/11/2013
Messages : 144
avatar
Lazare
MessageSujet: Re: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    Ven 3 Jan 2014 - 1:23

" Ouais, justement c'est tout l'intérêt. Et puis, y'a pas que de ça, là-dedans. Regarde. Tu prends un couteau et tu t'en sers pour décortiquer la carapace de cette mémère. C'est simple, le but, c'est d'ôter les couches dures tout en épargnant autant que possible l'intérieur. La chair est comestible dans la base."

Lazare attrapa son couteau et le tint à l'envers comme si il allait poignarder quelqu'un. Il planta la lame dans la couche de carapace de l'une des pattes de l'arachnide au niveau de la base et fit un effet de levier. Un bruit craquant s'en suivit et les plaques noirâtres se retirèrent avec facilité morceau par morceau. Tout cela révélant la chair rouge gris-rouge de l'animal sur la partie base de sa jambe. Il renifla ensuite la chair, y planta un couteau pour tenter de la détacher sans réel succès, il planta ses dents et arracha autant de viande que possible avant de mâcher bruyamment, comme si il mangeait une cuisse de volaille. Il reposa ensuite la patte au sol avec les autres, et, toujours la bouche pleine, tira deux sortes de petites sphères enveloppées dans du tissu de sa besace dont des lobes poisseux et écarlates pendaient.

" Les voilà, les glandes à venin. Même si je le ais retirées, il faut toujours éviter de toucher le crochet ou le bout des pattes de la bestiole. Il y en a peut-être encore quelques gouttes au bout. Les gens aiment avoir ce genre de chose. Ils payent cher pour avoir des poisons ou de quoi "s'amuser" avec un voisin pendant quelques temps."

Il les replia dans son linge en prenant soin de ne pas laisser ses doigts traîner contre les sphères, expulsant des miettes de petits morceaux de carapaces restés accrochés à sa collation par la bouche. Sans plus d'agitation, il s'assied pleinement sur un rocher ici, son sac de bouffe à coté de lui et prit son fusil sur les genoux.

" Bref, c'est pas tout mais vous êtes qui, exactement ? Un chasseur de prime ? Encore un qui en veut à la peau d'un mutant ?"

Il inspecta son couteau plein de morceaux de chitine et envisagea de le nettoyer sur sa tenue. Par la suite, il inspecta sa main droite à huit doigts et envisagea de refaire une taille rapide.

" Non pas que ça me dérange de m'arranger et de faire quelques échanges avec un simple survivant des Terres, en fait, je suis ausis sûr qu'on peut trouver un moyen de s'entendre... Mais avec les mercenaires et la F.N.F qui courent..."

Il se trancha deux doigts d'un coup net de lame. Le dernier fut plus récalcitrant, et Lazare du mordre dedans avec force pour l'arracher avant de le recracher aussi net.Cinq partout. Parfait. De toutes façons, il aurait à recommencer la manœuvre d'ici un ou deux jours.

" J'habite à deux pas ici. Si ça t'intéresse, tu peux venir, et on s'arrangera comme on pourra. Mais je ne fais pas d'affaires ici, dehors."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 26 Féminin
Ville IRL : Cherbourg
Inscription : 28/08/2013
Messages : 99
avatar
Elise Follies
MessageSujet: Re: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    Ven 3 Jan 2014 - 11:00

    Elise l'observa faire avec attention. Elle n'avait jamais soupçonné la présence de chair comestible dans cette partie du corps. Evidemment, elle savait qu'il y avait de la chair dans les pattes, question de logique et d'anatomie, mais elle pensait cette partie du corps imbibée de venin. Elle ne pensait pas qu'il n'était contenu que dans les glandes. Il faut avouer que si elle avait un minimum de connaissances, elle n'était non plus la personne la plus cultivée des Terres Désolées. On lui demandait juste d'être présentable et d'écarter les cuisses, pas de faire des conférences...

    Ah ! Voilà qu'on en arrivait aux questions usuelles et plutôt classique. Qui est elle? Que veut elle ? Que fait elle ici... Elle commençait à croire qu'il ne se méfiait plus vraiment, apparemment elle se trompait. Il leva une main, et sans compter, elle eut l'impression qu'il y avait beaucoup trop de doigts sur cette mimine...

    - J'm'appelle Elise. T'as rien à craindre de moi, ma seule occupation c'est de donner du plaisir, pas de faire du mal. Quand à la FNF et les mercenaires, c'est pas vraiment mes potes. J'leur rend service de temps en temps, mais j'leur vend personne.

    Alors qu'elle finissait sa phrase, il se trancha deux doigts, et la demoiselle ne pu s'empêcher de faire une grimace de dégoût. Voilà pourquoi elle évitait de traîner avec les mutants.Ils étaient bizarres, et anormaux, toujours avec des tares plus ou moins gênantes et handicapantes, et parfois même ils faisaient juste terriblement peur quand on les voyait. Et ce qu'il venait de faire, cracher ses propres phalanges inclus, n'était pas pour lui faire changer d'avis.

    - Venir avec toi ?

    Alors là pour le coup, elle était partagée. Elle n'était pas vraiment prête à lâcher la viande d'araignée comme ça, son estomac grondant la rappelait à l'ordre pour qu'elle se décide à le remplir. Mais en même temps, suivre un mutant dans sa tanière... Ils étaient tellement dérangés qu'on ne pouvait pas savoir à combien ils vivaient dans la même planque, ce qu'il lui réservait... Peut être qu'il s'agirait d'un simple troc, ou peut être qu'un de ses collègues à tentacules (Si si, Marie, sa pote pute du bordel des 3 blasons lui avait raconté qu'elle en avait vu) l'attendait pour lui faire subir les pires sévices possibles... Est ce que ça valait vraiment le coup ? Après tout, elle avait aussi son chien pour la protéger...

    - Je te suis... Mais pas d'entourloupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 20 Masculin
Ville IRL : Nantes
Inscription : 09/11/2013
Messages : 144
avatar
Lazare
MessageSujet: Re: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    Ven 3 Jan 2014 - 20:48

" Pas de panique... Pas de panique. Je te ferais aucun mal." marmonna Lazare en secouant la tête.

Et le mieux dans tout cela ? C'était que c'était la vérité. Le mutant se leva en attrapant avec lui la charge qu'il a récolté avant de glisser les pattes, y compris celle qui était entamée, sous son épaule droite. Par la suite, il inclina la tête vers la droite et se mit en marche, en tête de peloton, un peu plus détendu qu'auparavant et tachant de ne pas se laisser progresser trop vite.

" Allez, en marche."

Ainsi, ils se mirent en route vers l'est. Le soleil commençait lentement mais sûrement à se coucher quand ils finirent par atteindre le point voulut par Lazare. En plein milieu d'une étendue rocheuses, puis, à proximités de rocs formant de petites montagnes et cachant l'horizon, ce qui ressemblait à une simple cabane pourrie se dressait là, entre deux cailloux.

" Bon bah on y est. Pas très impressionnant, hein ?" nota Lazare dans un grognement.

Il ouvrit la porte et l'invita à rentrer dans ce qui semblait être une pièce minuscule unique et désespérément dénuée d'intérêts, hormis quelques rares étagères ou meubles vides. Lazare ferma tranquillement la porte derrière lui et alla placer sa main vers une cloison posée contre le mur. Il tira cette dernière ce qui révéla une sorte de "placard" dans lequel était placé une plaque métallique. Lazare souleva cette dernière et indiqua la plaque.
" C'est par ici que ça se passe. Honneur aux Dames, je surveille nos arrières."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 20 Masculin
Inscription : 11/11/2013
Messages : 50
avatar
Caron Hugues
MessageSujet: Re: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    Sam 4 Jan 2014 - 0:58

La "vraie" porte de la planque fut ouverte, dévoilant Lazare... Et quelqu'un d'autre, une femme, et bougeant librement, chose que je ne découvrit pas directement, étant concentré sur quelques produits et expérimentations diverses.

" Alors, que ramène-tu de ta petite séance de chasse... "

La phrase que j'étais en train de prononcer s'arrêta sur une surprise...
Alors que je levai tranquillement la tête pour voir ce que mon associé avait récolter, je vis en plus des papattes d’araignée sous son bras, une femme, qui en plus n'était ni amoché, ou ligoté, bref une femme en vie que Lazare avait ramené, la première question que je voulut poser fut comment il avait ramené une aussi charmante créature ici, la deuxième fut comment elle avait acceptée...
Mais la politesse est une chose qu'on se doit de respecter un minimum, et j'espère seulement que Lazare sait ce qu'il fait.

" ... J'en oublie mes manières, bonjour à vous... Sans être curieux quel est votre nom ? "

Je reposait le matériel que j'avais entre les mains et puis je me tournai vers eux.

" Et sans être indiscret... Comment ça se fait que vous soyez-là, un désaccord sur le terrain ? "

Je grimaçai légèrement à la vue du chien, bien que ce soit invisible pour eux, j'aime pas les chiens, et dans ce cas-là encore moins, plus qu'a espérer que la miss soit amical, enfin c'est obligé pour qu'elle est suivie Lazare, donc bon.
Serait-ce une occasion d'élargir notre "association", juste un futur matériel de test ou juste une amie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 26 Féminin
Ville IRL : Cherbourg
Inscription : 28/08/2013
Messages : 99
avatar
Elise Follies
MessageSujet: Re: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    Dim 5 Jan 2014 - 21:07

    Elle suivait d'un pas léger mais efficace le mutant devant elle. Elle ne savait pas vraiment où il l'emmenait. Ils avaient quitté les ruines, et marchaient à présent dans l'étendue des terres désolées. Le soleil déclinait peu à peu, et avec lui se réveillait la méfiance. Ils partaient si loin... Peut être cherchait-il simplement un endroit tranquille pour la tuer et l'enterrer ? Ce serait drôlement bête, dans la mesure où elle pouvait d'ores et déjà le tuer d'elle-même...

    Enfin, il s'arrêta, et prononca quelques mots. C'était là. La jeune femme releva la tête, et son regard croisa une vieille cabane toute pourrie, qui semblait prête à s'effondrer sur elle-même à la moindre tempête de sable. Oui, alors pour tomber la dessus, elle n'avait pas vraiment besoin de marcher si loin. Finalement, ils auraient peut etre pu s'arranger sur place, et rentrer chacun chez soi.

    Mais non, il ouvra tout de même la porte, pour la faire entrer dans ce qui ressemblait plus à un cagibi qu'à une réelle pièce. Elise allait soupirer, et puis finalement se dit que ce n'était pas très malin, maintenant qu'elle était enfermée dans cet espace réduit avec lui. Il était sur son terrain, et il valait mieux ne pas commettre d'impair. Et là, surprise. Par une habile manipulation qu'elle n'avait pas entièrement retenue, il dévoila une plaque métallique qu'il souleva, et, de manière galante, l'invita à entrer.

    Lorsqu'elle entra, elle fut à nouveau surprise de se retrouver nez à nez avec un second mutant, visiblement occupé à quelques expériences ou manipulations. Visiblement, il pensait s'adresser à son co-équipier, aussi s'arrêta-t-il tout net en relevant la tête, lorsque les yeux d'Elise glissèrent sur son visage.

    - Elise. C'est Elise mon prénom...

    Sa voix etait douce, feutrée, veloutée. Charmeuse presque. Maintenant, elle n'était plus en position de force, même le chien ne lui apportait plus la supériorité qui aurait pu compter. Elle sourit doucement au mutant.

    - En effet oui, un petit désaccord... Votre ami chassait sur mon territoire habituel, je veux ma part du butin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 20 Masculin
Ville IRL : Nantes
Inscription : 09/11/2013
Messages : 144
avatar
Lazare
MessageSujet: Re: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    Dim 5 Jan 2014 - 22:04

Quand Elise fut finalement descendue dans le repaire de Caron, Lazare la suivit mais s'assura tout de même de verrouiller à triple tour la bouche de sortie. Maintenant, personne ne rentrait, personne ne sortait. Pas sans que Lazare ou Caron ne le décide. Et pour l'instant, la tendance était plutôt à : Personne ne sort. Le Mutant descendit donc l'échelle après avoir fait sa besogne et regarda les deux qui étaient visiblement déjà occupés à discuter. Ainsi, Lazare ne perdit pas plus de temps que nécessaire. Il posa son fusil sur le meuble et vide le contenu de son sac, chair d'araignée y comprit, sur l'une des paillasses du coin.
" J'ai rapporté de quoi casser la croûte. Je te le laisse Caron, moi... j'ai de quoi faire." dit-il.
Par la suite, Lazare attrapa ce qui semblait être un couperet qu'on avait laissé ici sans trop de travail et se racla un peu la gorge tout en se dirigeant vers le fond de la pièce.
" Je vais terminer de mettre en conserve le reste de nos réserves. Je te laisse t'occuper de notre invité, Caron. Je te fais confiance." lança t-il finalement.

Lazare poussa ce qui semblait être un rideau qu'on avait placé en travers un encadrement de porte menait visiblement à un petit étage en dessous. Il referma le rideau derrière lui et se dirigea pensif vers son atelier. Mission accomplie. Pour le moment. Encore un survivant un peu trop imprudent qui allait bien vite être "traité" de manière efficace. Bof, Caron devait savoir ce qu'il faisait. Pour l'heure, le mutant arriva donc, après quelques marches en colimaçon dans une petite pièce rectangulaire aux multiples étagères. Elles regorgeaient de vieilles boites de conserves qu'on avait apparemment fermées avec les moyens du bords. Des mouches rodaient et la puanteur était t-elle que même les rats avaient quittés le navire. A moins que ce ne soit parce que Lazare avait l'habitude de les manger. Une paillasse était installée plus loin. Des traces de rayures et de coups étaient ici et là. Ce qui ressemblait à une pièce de bœuf était placé dessus. Sanguinolente et puante.
Lazare inspecta la trappe qui était incrustée au plafond et se décida à terminer sa découpe. Quand Caron aurait finit en haut... Il y avait de forte chance qu'il soit nécessaire d'avoir la place libre sur l'atelier de découpe.
Le mutant joua du couperet pour séparer la chair des os. Plaçant ces derniers dans un seau métallique collant de sang sur le sol, à droite de la paillasse. Quand à la viande ? Lazare tira quelques boites de conserves rouillées mais vides du dessous de son poste et commença à la compacter dedans. Il rattacha le couvercle à l'aide d'élastiques ou de fils dénudés et plaça par la suite le tout en carton.

Ainsi répéta t-il la manœuvre, jusqu'à ce que le quartier de viande diminue de plus en plus de taille. Peut-être qu'il vendrait cette viande, peut-être qu'il la garderait pour lui, ça dépendra de l’approvisionnement.

Ah oui... Il y avait un chien aussi, avec la fille...


Lazare alla chercher quelques conserves supplémentaires dans sa réserve.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 20 Masculin
Inscription : 11/11/2013
Messages : 50
avatar
Caron Hugues
MessageSujet: Re: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    Lun 6 Jan 2014 - 1:29

Ainsi elle s’appelle Élise, un beau nom mais j'ai toujours préféré les numéros, c'est plus simple à retenir et à associer aux gens, "Modèle n°063" aurait était parfait si elle était un de mes sujets, chose à voir d'ailleurs...

Mais la question était qu'allait-il advenir d'une plante dans le genre ? En tout cas sa voix était assez plaisante à entendre, mais forçait-elle la chose pour espérer éviter que rien de grave ne se passe ?

" Et bien Élise... Vu que vous êtes arrivé à cause d'un problème, est-ce que vous et mon associé avez trouvé une solution ou devons nous en trouver une de suite ? "

Je pris le temps de laisser traîner mes yeux sur elle, pouvant la regarder librement grâce à mon casque, chose que j'apprécie beaucoup dans ces moments.
Bon, la conclusion était simple, c'était un bon sujet... Dans plusieurs domaines, en somme un beau spécimen, mais un peu piquante la cocotte.
En effet, le fusil qu'elle à dans le dos plus son chien, surtout son chien -j'aime pas son chien-, est  assez dérangeant.
Bon l'avantage est que j'avais toujours une arme à proximité, juste au cas où, mais il valais mieux faire ça en douceur, bien que le boulot propre ne soit pas mon truc préféré, j'aime bien éviter de m'emmerder pour ce genre de choses...

Je me tourner vers mon plan de travail et regarda en particulier un tube, il était remplis d'un liquide transparent, un simple dérivé d'un anesthésiant que j'ai concentré, si jamais ça devrai être un futur sujet, j'utiliserai ça.

" Car j'en ai bien quelques-une en tête... Mais c'est vous qui voyez. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 26 Féminin
Ville IRL : Cherbourg
Inscription : 28/08/2013
Messages : 99
avatar
Elise Follies
MessageSujet: Re: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    Lun 6 Jan 2014 - 19:22

    Derrière elle, elle entendit qu'il avait verrouillé. Oui, donc l'arrangement à l'amiable restait la seule solution pour esperer sortir d'ici. Et c'était pas tout à fait dans ses intentions. Il allait donc falloir qu'elle revoit ses exigences à la baisse. Elise laissa le mutant qui l'avait amenée jusqu'ici parler à son comparse, puis le regarda disparaître vers le fond de la pièce, en ayant à la main un objet qui l'avait fait frémir lorsqu'il l'avait attrapé.

    Non. Elle ne voulait pas rester ici, et elle se retenait d'attraper son churchill pour tirer une bonne salve dans le tas.

    Maintenant restée seule avec le personnage restant, le silence est un peu lourd, pesant. Elle n'arrive pas à savoir ce qui se trame sous la combinaison. Humain ? Mutant ? Ami ? Ennemi ? Elle essaye de le sonder, mais rien à faire. Elle savait qu'il la regardait, du moins elle se posait la question, car il semblait avoir braqué son regard sur elle, sous son casque. Et il lui adressait à nouveau la parole.

    - Je dois vous avouer que nous n'avons pas trouvé de solution.

    Elle avait presque regretté ses mots au moment même où elle les avait prononcés. Là, enfermée et perdue à un endroit qu'elle ne connaissait pas, elle arrivait encore à tenir tête. Elle aurait juste dit « Non non, aucun problème finalement », elle serait peut être déjà dehors. Mais non, têtue qu'elle était, elle lâchait rien.

    Il se penche sur des tubes, en prononcant quelques mots, et elle frissonne. Il a plusieurs solutions en tête ? Si elle a de la chance, c'est juste un échange physique, quelques instants de plaisir contre une liberté. Dans le pire des cas, c'est juste sa mort. Rien de bien important quoi. Et tant qu'à faire, si elle peut gentiment forcer à la première...

    Délicatement, elle pose sa main sur son ventre, à moitié sous son haut, de façon à ne dévoiler rien de plus que son nombril, ce qui est déjà carrément suffisant. Ses yeux se posent sur la combinaison, et d'un geste de son autre main, elle envoie le chien dans un coin de la piece.

    - Oh oui, je suis sûre qu'on peut trouver une solution qui convienne à tout le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 20 Masculin
Inscription : 11/11/2013
Messages : 50
avatar
Caron Hugues
MessageSujet: Re: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    Jeu 9 Jan 2014 - 20:03

Alors maintenant Elise jouait au charme, envoyant son chien à l’autre bout de la pièce, elle dévoila juste son bas-ventre, mais sa voix douce et charmante plus les propos qu’elle venait de formuler rendait la chose intéressante…

Elle avait parfaitement compris ce qu’il lui arriverait si elle décidait de trouver des solutions avec moi, ou Lazare mais surtout avec moi, alors elle voulait juste un simple échange naturel…
Comme quoi j’aurais à me passer des tests chimiques et devrait passer aux tests physiques.
Je reposais le tube avec les autres et m’approcha lentement d’elle, elle voulait jouer au charme, elle avait réussit, c’était son idée après tout…

M’arrêtant à quelques pas, je lui dis simplement
«  - Si cette solution vous convient, alors elle me convient… »

Je repris ma marche et m’approcha d’elle, je ne cherchai pas à la déshabiller, non loin de là, j’enlevais juste le churchill de son dos, une autre précaution mais qui se révélait nécessaire, je le lâchai sur la table, et passa juste une de mes mains sous son haut que je remontai petit à petit...

« -N’y vois pas de mal, je préfère juste les roses sans épines… »

Je dois avouer que ça fais un moment que je me suis pas détendu, alors je prends l’opportunité comme elle vient, surtout qu’elle à l’air clean, pas comme toutes les prostitués qui pullulent…
Mais une pensée me vint à l’esprit, on à trouvé une solution, d’ailleurs je récolte ce que stipule l’accord, mais Lazare, comment va-t-il réagir, étant le premier concerné dans cette affaire…
J’eus juste un petit ricanement à peine audible, en ayant hâte de voir sa future réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 26 Féminin
Ville IRL : Cherbourg
Inscription : 28/08/2013
Messages : 99
avatar
Elise Follies
MessageSujet: Re: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    Ven 10 Jan 2014 - 21:08

    Face à elle, il reposa le tube qu'il était en train de manipuler. A premiere vue, elle pouvait émettre l'hypothèse que son petit manège fonctionnait. Sa démarche lente lui envoyait l'information suivante : Il entrait dans son jeu, et ce dernier était bien plus marrant lorsqu'il était doté de deux protagonistes. Ou plus, suivant les envies et les goûts. Dire que cette solution était celle qui lui convenait était un peu exagéré. Disons que c'était celle qui la dérangeait le moins. Devoir se battre contre un mutant ou deux, c'était bien plus risqué que de les laisser disposer de son corps.

    Lorsqu'il fut arrivé à son niveau, elle sentit la lanière du Churchill accrocher légèrement son sein, avant de glisser sur sa gorge, et que le poids de celui ci ne quitte enfin son dos. Là, elle était sans défense, si ce n'est le chien qui restait imperturbable au fond de la pièce, comme s'il avait l'habitude de veiller sa maîtresse à chaque fois qu'elle s'offrait.

    Une rose sans épine... Epine... Alors que le contact froid et métallique des mains gantées s'insinue sous son haut, elle pense à la dague, planquée dans sa botte, bien au chaud contre sa cheville. Elle est là, elle, fidèle et intransigeante. Si les choses venaient à se corser... Jusqu'à maitenant, la.. Créature – puisqu'elle ne savait pas si elle devait considérer que la combinaison renfermait un être humain, ou un mutant – était douce avec elle, mais qui sait comment les choses pouvaient tourner.

    Du coin de l'oeil, elle scruta furtivement la pièce, pour y trouver l'ombre d'un matelas, ou d'une surface à peu près confortable pour ce qui allait suivre ces quelques échanges d'amabilité...

    - Ce n'est pas que les jeux de rôles me dérangent, mais je dois avouer que je préfèrerai connaître le visage de celui qui m'honore...

    De son côté, elle fit glisser sa veste le long de ses bras blancs, pour la laisser tomber au sol dans un léger nuage de poussière.

    - Votre ami ne va pas être jaloux de ne pas participer à cette solution ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 20 Masculin
Inscription : 11/11/2013
Messages : 50
avatar
Caron Hugues
MessageSujet: Re: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    Sam 11 Jan 2014 - 18:01

Elle laissa tomber sa veste sur le sol, et voilà maintenant qu'elle formule une requête, celle de voir mon visage...

" Tu préfère voir mon visage ? Et bien la solution n'émettait pas cette hypothèse, donc tu vas devoir t'en passer.... "

Et maintenant voilà qu'elle demande enfin si Lazare ne va pas être jaloux, mais voyons...

" Si il va être jaloux ? Mmh... Je suppose qu'on soit trois après ne te dérange pas, n'est-ce pas ? "

Tout en détachant les lanières de cuirs qui retiennent les plaques de métal sur mon armure, je jette un bref coup d'oeil sur le plan de travail, il n'y a pas assez de place pour la mettre dessus, donc la seule solution, on le fait directement ici.
J'ouvre le bas de ma tenue, dévoilant ce qu'il y a en dessous, et je pose mes mains sur ses épaules et la fait descendre lentement, sans trop forcer, pour qu'elle se retrouve la tête à un niveau.
Je pense qu'elle connaît son job, alors je vais la laisser faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 26 Féminin
Ville IRL : Cherbourg
Inscription : 28/08/2013
Messages : 99
avatar
Elise Follies
MessageSujet: Re: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    Dim 12 Jan 2014 - 10:14

    Donc il n'envisage pas de dévoiler ses traits. Bien. Au moins elle est prévenue. Elle le regarde défaire une à une les lanières de son armure, les cliquetis du métal résonnant dans la pièce. Puis il ouvre la partie inférieure de son habillement, révélant ce qui serait le centre même de leur accord. Ses mains fermes se posent sur ses épaules pour y exercer une légère pression. De cette manière, il ne la force pas, mais il lui fait très bien comprendre ce qu'il désire. Et la belle, faisant partie de la profession, le saisissait très bien.

    Elle ne quitta pas ce qui semblait être ses yeux pendant toute la durée de sa longue descente. Lorsque la peau fut à portée de sa bouche, elle y déposa le bout de sa langue, pour patienter jusqu'à arriver au niveau souhaité, où elle posa sa main d'abord, pour le préparer en douceur, carressant immuablement cet endroit qu'elle voulait offert à elle.

    Désormais prêt, elle y amena sa langue, qui glissa et calina le muscle tendu vers elle. Elle savait s'y prendre, forcément, elle avait même sa petite réputation à ce sujet. Elle s'attela à la tâche ainsi quelques minutes sans jamais baisser les yeux. Puis, lorsqu'elle sentit qu'il était temps, elle referma les lèvres sur la chair ferme, pour l'accueillir dans l'humidité de sa bouche. Sa main vint au contact de son bras, et glissa jusqu'au poignet, pour guider doucement mais fermement ses doigts vers ses cheveux, pour qu'ils s'y entremêlent et que sa main imprime le rythme qu'il désirait.

    A genoux donc, honorant leur accord, en se demandant ce qu'allait être la suite des évènements...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 20 Masculin
Ville IRL : Nantes
Inscription : 09/11/2013
Messages : 144
avatar
Lazare
MessageSujet: Re: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    Dim 12 Jan 2014 - 22:04

Lazare ayant finit d'emballer son carton de conserve qui alla rejoindre les étagères, il renifla un instant l'air en regardant la trappe au plafond et se décida à aller faire un tour dans sa réserve. Il emprunta un petit couloir sur le coté qui le conduisit vers une petite salle annexe dans laquelle reposait plusieurs chariots métalliques, au nombre de trois, qui étaient recouverts d'un drap d'origine blanche mais qui avait eut tôt fait de virer au rouge. Le mutant s'approcha et souleva la bâche de l'un des trois.
Il inspecta ensuite le corps. De multiples incisions étaient présentes dessus. On y avait sans doute prélever plusieurs organes. Caron adorait prélever des organes. C'était un de ses passes temps. Lazare vérifia encore une fois le cadavre tout en chassant les mouches environnantes. Apparemment, il ne portait pas de traces de virus ou de contamination. C'était bon à prendre. Le mutant alla porter sa main dans le fond de la pièce, là où un crochet au bout de chaînes était là. Il tira dessus, et la chaîne, reliée au plafond par une reliure, se mit à coulisser vers le chariot.
Lazare souleva aussi bien qu'il le put le corps et l'accrocha mollement au crochet par le dos. Il déplaça ensuite la chaîne vers l'atelier précédent en utilisant le système de glissement.

Misère, cela commençait à faire longtemps qu'ils étaient en haut. Peut-être que quelque chose ne tournait pas rond. Lazare mit à plus tard sa découpe pour aller remonter un peu dans les escaliers. Doucement, il colla sa tempe au rideau et tenta d'écouter. Il y avait des bruits, des bruits étranges. Zut, les choses n'étaient peut-être pas normales, effectivement. Quelque chose se passait.
Le mutant grogna en redescendant dans son atelier. Il posa la main sur la poignée de son couperet enfoncé dans la poignée de son bureau et inspecta le fil de la lame quelque peu usagée.
" On dirait bien qu'il se passe quelque chose là-haut... J'espère que cette fouine est restée sage..." marmonna t-il pour lui même.

Par la suite, il se dirigea pensivement vers les escaliers et les regrimpa. Posant ensuite sa main sur le rideau, patientant quelque peu, il poussa brutalement le tissu, le couperet brandit et prêt à frapper.
" On ne bouge plus !" brailla t-il soudainement.
Lazare détailla la scène et cessa de bouger de manière momentanée, subissant vraisemblablement ce qui était une mort cérébrale.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 20 Masculin
Inscription : 11/11/2013
Messages : 50
avatar
Caron Hugues
MessageSujet: Re: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    Sam 18 Jan 2014 - 21:55

Tout se passait parfaitement bien, il faut dire qu'elle savait ce qu'elle faisait et ça se sentais, sans aucun problème. Mais un son retentit, me ramenant à la réalité, je lança un rapide coup d'oeil derrière moi pour découvrir mon cher associé, le couperet brandit mais vu son expression il était plus dans un état rassemblant à la paralysie cérébrale.

J'eus un petit rire en lui adressant la parole.
" Tiens justement Lazare... Voilà la solution trouvé pour votre petit désaccord entre vous deux, j'ai juste prit ma part. "

Je me permis de tester un peu la limite d'Elise, allant peut-être un peu loin...
Mais tant que ça rentre dans l'accord, ça rentre tout simplement.

" Alors, tu vient prendre ta part Lazare ou tu me la laisse ? "

Debout, je me demandai bien ce qu'allait faire Lazare, lui ayant laissé le plus gros du lot... Et c'est un sacré lot que voilà, avec des arguments de poids si on peut dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 20 Masculin
Ville IRL : Nantes
Inscription : 09/11/2013
Messages : 144
avatar
Lazare
MessageSujet: Re: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    Dim 19 Jan 2014 - 21:42

Quelque chose tourna dans la tête de Lazare. En tout cas, une chose qu'il n'avait pas ressentit jusqu'à présent. C'était un sentiment étrange, entêtant et dérangeant. Une émotion qui l'obsédait et qui l'empêchait de réfléchir. Cela lui disait... d'y aller. Lazare sembla un peu tremblant et sembla hésitant pendant un moment. Il était victime d'une pulsion primitive qui aurait très largement put faire dégénérer la situation. Pourtant, le mutant parvint à se contrôler. Partiellement. Le VEC avait fait ressurgir chez lui ses facultés primaires, à savoir : S'alimenter, survivre, ressentir de l'estime pour soi-même, mais aussi le désir sexuel. Lazare n'aurait pas pensé qu'il puisse être un jour confronté à une pareille envie. Mais la vision de la scène avait suffit à l'érotiser tel un venin circulant dans son sang et avait fait réapparaitre cet aspect refoulé et oublié de sa propre personnalité. Le couperet toujours en main, il avança donc.
" Aaah... Je comprends, maintenant...Ce qui te prenais du temps..."

Une lumière brillait dans ses yeux et il semblait n'avoir en tête qu'une seule chose. Quoiqu'il fut conscient que ce qu'il faisait aurait put aisément se rapprocher d'un viol si la femme qui se trouvait là n'avait, visiblement, pas été d'accord pour le faire, Lazare ne recula pas, obsédé par ses pensées et ses visions. Un sens de moral lui disait de reculer, mais une faim encore plus grande, provenant de son instinct direct, lui commandait d'avancer. Et malheureusement pour la morale, l'instinct avait prit le dessus. Le mutant s'arrêta à quelques mètres deux et il leva son couperet, comme si il s'apprêtait à trancher en deux comme un jambon l'un de deux protagonistes de la scène. Il abattit avec violence le fendoir sur un petit meuble à coté, enfonçant sa lame à moitié dans le bois mou. $

" Ca restera entre nous..." marmonna t-il à personne en particulier.

Puis, doucement mais avec tout de même une pointe d'empressement, Lazare se glissa juste derrière Elise. Il parvint à garder le contrôle. Son museau alla renifler ses épaules, ses cheveux, sa joue et il commença lentement mais sûrement à avoir chaud. Le mutant grogna en retirant son haut avant de placer ses mains sur les hanches de l'humaine tout en passant son regard de haut en bas sur cette dernière.

" Appétissant..." fut le seul mot qu'il parvint à prononcer.

Il se colla ensuite à elle et s'y frotta à plusieurs reprise, tendant de calmer ses pulsations mais ne parvenant qu'a ressentir un besoin de plus en plus imminent de "s'élancer".

" D'accord... Elle aura le droit de s'en sortir..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 26 Féminin
Ville IRL : Cherbourg
Inscription : 28/08/2013
Messages : 99
avatar
Elise Follies
MessageSujet: Re: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    Lun 20 Jan 2014 - 20:01

    Elle sursauta lorsque le mutant revint de son atelier, armé de son couperet. Elle avait accepté de se livrer à ce petit marché pour sauver sa peau. Et se faire découper ne faisait pas partie des possibilités qui s'étaient imposées alors. Essuyant le coin de sa bouche du bout de l'index, elle posa ses yeux sur le mutant pour le détailler. D'ici, il ressemblait plus à un lézard taille humaine, dans sa structure crânienne surtout.

    L'homme en combinaison lui proposa de venir prendre sa part, et elle devait s'avouer qu'elle n'avait pas vraiment ni prévu, ni envie de se frotter d'aussi près au mutant. Et pourtant celui-ci s'avança, son couperet toujours en main. Doucement, la jeune femme releva les yeux vers Caron, comme pour s'assurer qu'elle ne risquait rien. Mais au travers du casque, difficile de se prononcer sur une quelconque émotion qui aurait éclairé son faciès.

    Elise reporta ses yeux sur le mutant, et croisa ses yeux, dans lesquels brillait une lueur étrange, comme une révélation, comme une bestialité qui ne demandait qu'à se libérer. Elle n'avait pas peur, elle avait appris à gérer ces émotions là. La peur, la tristesse, l'amour. Elle avait tenté tant bien que mal de les refouler, pour ne pas devenir fragile. Elle était survivante, et si elle se laissait aller à ses émotions. Il avancait vers eux, et il faut admettre que lorsque le couperet se ficha dans le meuble, elle frissona.

    - Je ne le dirais à personne, c'est promis...

    Elle avait murmuré comme lui, comme si elle voulait le rassurer, ou se rassurer ? Peut-être perdrait-elle une partie de sa clientèle si tout cela s'apprenait. Elle le sentit se glisser derrière elle, et avant de profiter de sa présence, ce fut l'odeur de crasse et de terre qui vint envahir ses narines, et elle retint un haut le cœur. Instinctivement, elle passa ses bras autour du cou de Caron pour s'accrocher à ce qui lui semblait le plus humain.

    Et pourtant, elle était surprise de la douceur de la peau du reptilien. Les écailles semblaient glisser sur sa peau, à mesure qu'il la parcourait pour la renifler. Il retira son haut, et posa ses mains sur ses hanches, ce qui eu pour conséquence de lui faire cambrer les reins, et lui présenter ainsi le meilleure d'elle même.

    De l'autre côté, elle était quelque peu frustrée de ne pas pouvoir profiter du visage de celui auquel elle faisait face, et elle le lui faisait comprendre par certaines caresses appuyées. Elle s'offrait à eux, elle avait bien le droit à une faveur en retour, non ?

    Délicatement, elle libéra son étreinte d'un seul bras, sa main glissa sur son flanc, pour rejoindre celle de Lazare, et la remonter, dans une seule et unique caresse, vers son sein, sur lequel elle la posa, déposant l'index griffu sur son mamelon, laissant la sensation l'enivrer légèrement.

    - Deux pour moi seule, ce n'est pas nouveau... Par contre, un comme lui, c'est tout à fait inédit... J'espère que vous avez de la reserve les gars, parce que je suis très gourmande...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 20 Masculin
Inscription : 11/11/2013
Messages : 50
avatar
Caron Hugues
MessageSujet: Re: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    Jeu 23 Jan 2014 - 13:33

Je pris tout mon temps pour analyser le comportement de Lazare, dans son regard brillait une lueur bestiale, comme si son instinct lui dictait chacun de ces mouvements, cela devait être une des premières fois pour lui, l'envie de chair se lisait parfaitement dans ses yeux, c'était plus qu'une envie à ce stade, c'était un besoin physique.

Il agit par la suite comme un chasseur qui regardait avec un désir pervers sa proie piégée, observant avec un appétit incommensurable sa proie, il lui murmura à l'oreille, surement en essayant d'être gentil, de mon côté ça ressemblait plus au début d'un viol dans une ruelle...
Néanmoins l'appétit de Thazgar attirait ma curiosité, était-ce sa nature ou le VEC avait-il agis sur son cerveau ? Développant certaines parties et provoquant un instinct naturel poussé, je pris note de ça, un détail intéressant à savoir pour mes futurs expériences.

Une chose était sur, la surprise devait être de taille pour Elly, d'un côté je ne pense pas que chaque jour elle est ce genre d'occasion et elle se rabattit sur moi, chose qui m'étonna au plus haut point, bien qu'elle savait que j'étais humain -Au goût ou à la texture ?-, même si j'avais sur moi mon inséparable combinaison. J'eus un petit rire.

" Désolé ma chère, impossible de voir mon visage, du moins pas cette fois-ci... "

D'un côté j'étais heureux du fait que mon associé prenait son pied, et ça se voyait, avec ce que j’interprète comme un sourire et le fait qu'il profite agréablement de l’œuvre d'art entre ses mains, d'un autre côté j'avais bien envie d'alterner un peu, mais bon vu le comportement de Lazare, mieux vaux ne pas le contrarier...

Alors je laissais Elly satisfaire le mutant, au pire je suis sûr que je pourrai me la réserver pour plus tard, dans un endroit particulier... Au mieux, ça allait être la meilleure journée que j'aurais eu depuis de longs jours passé dans les terres désolés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 20 Masculin
Ville IRL : Nantes
Inscription : 09/11/2013
Messages : 144
avatar
Lazare
MessageSujet: Re: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    Sam 25 Jan 2014 - 2:21

Lentement mais sûrement, Lazare se laissa finalement emporter par les sensations qui l'envahissaient. Ce n'était pas un quelconque désir pervers. Non, il s'agissait réellement d'un instinct primaire qui s'était réveillé dans le mutant. Il n'avait jamais connu ce genre de situation. Ses parents avaient manqué de tout. De dureté, de gentillesse, de bienveillance, de punitions... En bref, d'intérêt pour leur progéniture. Depuis longtemps, Lazare avait tourné la page sur son ancienne nature, pourtant, un contact de ce genre avait brusquement fait surgir en lui l'étrange sensation de regretter de ne plus être un humain. Peut-être car cela le privait de ce genre d'expérience ?
Doucement, il posa sa tête contre le dos d'Elise et s'y frotta en émettant un léger bourdonnement de satisfaction. Cela lui faisait du bien.

« Je ne pensais pas que je pourrais sentir ceci un jour... C'est chaud... et très agréable... » marmonna t-il.

Lazare passa ses mains ici et là sur Elise, presque désireux d'en faire le tour intégral, puis, il passa une longue langue sur le cou de cette dernière, plissant les yeux tout en y allant avec légèreté et douceur. Il chercha ensuite à retirer son pantalon qu'il fit coulisser de manière lente, toujours autant intéressé par l'humaine.

« Je... Merci. Je pense que c'est moi qui serais redevable par la suite. Je ne sais pas si vous pouvez comprendre mais... Cela faisait longtemps que je n'avais pas eu droit à un échange... Qu'importe quelque soit sa nature. »

Puis, il se replaça derrière Elise tout en lui léchouillant le cou avant d'agiter lentement les reins pour... « Toucher » pour de bon à l'affaire. Lazare ferma les yeux, sur son petit nuage. C'était très improbable... La dernière chose à laquelle il s'attendait. Le mutant se rendit pourtant compte que malgré ces années passées, il subsistait finalement toujours, dans le coin de l'esprit, le besoin d'échanger et de recevoir. Rien à voir avec la nourriture, et pourtant, Dieu savait que Lazare était gourmand, mais plutôt d'une chose plus... physique. Rien de vraiment étonnant à ça.

C'était la première fois de Lazare.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 26 Féminin
Ville IRL : Cherbourg
Inscription : 28/08/2013
Messages : 99
avatar
Elise Follies
MessageSujet: Re: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    Dim 26 Jan 2014 - 13:21

    Inédite oui, c'est bien le mot qui correspond à la situation. Elle revint s'occuper de l'homme qui refusait toujours d'ôter le haut de sa combinaison, ne lui laissant donc que la partie inférieure de son corps pour s'amuser, ce qu'elle maitrisait plutôt bien, évidemment. Cette partie était plutôt classique, et son interêt se trouvait plutôt à l'arrière.

    Elle savait reconnaître l'innocence lorsqu'elle la rencontrait. Elle avait assez d'expérience pour discerner un débutant lorsqu'elle en rencontrait un. Et pour le coup, elle n'avait aucun doute sur l'inexperience de Lazare. Les gestes lents, difficilement controlés, pleins de délicatesse et de curiosité.

    En fait, elle était surprise. Elle ne s'attendait pas à tant de douceur et de fragilité de la part du mutant. Elle en oubliait presque la présence de Caron, bien qu'elle continuait son ouvrage auprès de lui. Mais le reptilien l'intriguait, et elle se devait d'être tranquille avec lui, et tout en le guidant, elle le laissait prendre possession de chaque parcelle de son corps.

    Avec lenteur et douceur, elle fit glisser sa peau contre la sienne, et cambra les reins petit à petit pour présenter sa fleur au reptilien, et l'inciter à s'y faufiler, ce qu'il fit, lui arrachant un soupir de plaisir. Le jeu était lancé pour de bon, cette fois, et elle donnait le meilleur d'elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 20 Masculin
Inscription : 11/11/2013
Messages : 50
avatar
Caron Hugues
MessageSujet: Re: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    Dim 26 Jan 2014 - 22:57

La fascination de Lazare pour Élise est incroyable à observer, qu'importe le fait que ce soit sa première fois, ces agissements sont... Poussés si l'ont peut dire. Il existe beaucoup de personne devenant bestiale ou provoquant un changement de caractère imprévisible mais voir Lazare ainsi était très intéressant, ce désir qui se lit dans ses yeux, comme la fascination qu'à un nouveau-né pour un jouet qu'on vient de lui offrir.

C'est désormais sûr, le VEC stimule incontestablement la personne à tous les niveaux, à retenir pour monter plus tard un studio de films pornos... Je suis sûr que ça peut marcher dans les terres désolés, avec notre premier film "Le mutant, la pute et le scientifique"... Non, c'est pas assez exotique, faudrait rajouter un robot serveur et une goule infirmière...

Bref, laissons l'esprit innovateur de côté et revenons au présent, le présent délicieusement tendre et agréable qui veut uniquement faire plaisir, celui qui nous accueille à bras ouverts -ou ouvert tout court-, tout chaud, tendre, moelleux et qui nous satisfait, Élise. J'en ferai bien un futur sujet d'étude...

Pour ma part je ferme juste les yeux et ne peux retenir un grognement de plaisir sous la contrainte agréable et chaude, me concentrant sur le magnifique talent d’Élise, Lazare avait le plus gros lot, et à coup sûr il allait en profiter, moi pour ma part je continuai lentement à "glisser" dans la partie haute de Élise, et mon dieu qu'elle est chaude... Elle est bien gentille de se laisser inspecter de la sorte.
Tout ceci nécessite bien une deuxième "étude", approfondie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 20 Masculin
Ville IRL : Nantes
Inscription : 09/11/2013
Messages : 144
avatar
Lazare
MessageSujet: Re: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    Lun 27 Jan 2014 - 10:09

Le reste de la nuit se passa de commentaires. Lazare ne vit pas le temps passer, même si il eut sentit quelques coups de fatigue finir par l'envahir en fin d'acte, était ce le cas pour les autres ? Il ne le savait pas. Quoiqu'il en soit, il fut reput et goûta à l'apaisement de ses propres instincts. C'était une expérience aussi bizarre qu'agréable tout en ayant des connotations emblématiques. Bref, quelque chose qu'il n'oublierait pas.

En ce petit matin, il réduit largement sa ration habituelle. Se contentant de boire de l'eau crasseuse tiède et en mâchonnant un morceau de viande séchée ou deux. Pour la première fois, il n'arriva même pas à finir le tiers de son déjeuner. Il n'avait pas vraiment faim. S'étant assis sur une paillasse pour tenter de s'installer correctement, il était un peu fatigué, puisqu'il n'avait pas vraiment dormi. Lazare leva le nez vers les deux autres. Le mutant avait été le premier debout quand bien même c'était lui qui avait à du le plus en profiter. Enfin bon, chose promise chose due, il n'allait découper personne aujourd'hui. Ce qui n'était peut être pas plus mal dans la finalité des choses. Le clébard était resté tranquille. Un bon point aussi, Lazare cru que tôt ou tard, il aurait du jouer à claque mâchoire avec l'animal. Mais non, tout s'était passé sans la moindre effusion de sang. Le mutant tenta d'imaginer ce qui ce serait passé si, outre l'excitation procurée par le rapport, la stimulation du sang aurait été présente. Quelqu'un aurait été blessé voir tué. Après, qu'il en particulier ? Difficile à dire. Cela aurait pût être Elise voir Caron, tout comme cela aurait pût être lui à cause d'un mauvais coup.

Sans plus de bruit, laissant quelque restes sur sa paillasse, il alla se saisir d'une sacoche grisâtre et descendit vers son atelier. Les mouches avaient envahit le coin. Il fallait dire qu'à venir en haut en urgence, Lazare avait oublié de ranger proprement la « viande » qui était restée en bas. Mais ce n'était pas ce qui l'intéressait. Il inspecta les conserves, tentant de se rappeler lesquelles contenaient un animal d'un aventurier. Après avoir choisit, le mutant se risqua à mettre deux de l'étagère du bas. Ce n'était peut être pas les bonnes mais bon...

Il remonta à l'étage commun et alla inspecter les morceaux d'araignée d'hier qui étaient restés là. Lazare joua du couperet, ôta la chitine et la carapace de certains morceaux et dépose la chair restante dans le sac. Quand ce dernier fut plein, le mutant cessa de trancher et de dépecer et boucla le tout. Il se dirigea ensuite pensivement vers Elise, non loin de là et il posa la sacoche à côté d'elle.

« Tiens. Comme promis. » dit t-il.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Coopération à l'amiable [-16 | érotisme ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Coopération Marchande
» Département de la coopération magique internationale
» Coopération Canada/Armée et Haiti ; une idée nouvelle.
» Michaelle Jean rend hommage à M. Alphonse Desjardins
» Le Roule-mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Monde RP :: Autres Lieux :: Les Terres Désolées-