Partagez | 
 

 Au fond du trou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Age IRL : 28 Féminin
Ville IRL : Trois-Rivières
Inscription : 13/11/2013
Messages : 11
avatar
Tania Chevalier
MessageSujet: Au fond du trou   Lun 25 Nov 2013 - 21:41

Le sable roulait tranquillement dans l'endroit. Il frappait sans cesse le mur dressé qui faisait obstacle à son avancé. Le soleil était bien haut dans le ciel, ne laissant que peu de pénombres pour se cacher. Le vent se levait quelquefois, vous étouffant avec vigueur. Le mur composait autrefois un bâtiment de plusieurs étages. Le béton et les montures de fer s'étaient effrités avec le temps, laissant que ce pan de mur. On pouvait voir qu'il composait l'intérieur d'un édifice grâce aux marques de travers qui composaient autrefois les planchers. Il n'y avait pas un son. Personne ne pouvait savoir que près de la ruine se trouvait une jeune femme qui cherchait des objets rares.

Le temps n'était pas à l'effort, mais si on voulait trouver quelque chose, on devait agir quand les psychotiques n'approchaient pas, ni ne sortaient de l'extérieur de leurs forts. Il fallait agir en temps sec, dur et chaud pour trouver la moindre ressource qui n'avait pas encore échappé à quelque truand avant.

Il existait tant de trésors au monde, tous enfouis et cachés, restant là en attendant de se faire trouver. Certains étaient tellement bien enterrés qu'on ne pouvait même plus se rappeler de son nom, ni de sa fonction. Pleins de bidules et de machins au travers de la croûte terrestre. Il y en avait plein, suffisait de les trouver au bon moment. Mais qu'est-ce qu'un trésor? La jeune femme le savait elle, mais pour cela, elle devait savoir avant tout. Oh oui! Le savoir était la clé de la survie. Il n'y avait pas que des choses perdues dans le désert des plaines. Certaines choses étaient simplement perdues volontairement quelque part en attendant son appel. La jeune femme avait ses caches comme plusieurs autres fouilleurs de décombres. Les défis l'appelaient.

Tania avait un morceau de tissu qui lui couvrait la bouche, les yeux enveloppés sous des lunettes qui lui protégeaient les yeux contre les rayons ardents du soleil. On ne voyait pas grand chose de son visage, ni du reste de son corps. Seules ses jambes restaient sous le feu du soleil brûlant du midi. Il y avait une pelle qui trainait à ses côtés, plantée dans le sol meuble de l'endroit. Elle était curieuse et bougeait avec élégance, si ce n'était des rictus de son dos que provoquaient des mouvements trop amples. Ses mains creusaient présentement dans un trou béant, surement fait par elle il y a peu de temps, car le sable était d'une autre couleur. Elle disparut dans le sol en sautant à l'intérieur. Il y avait surement quelque chose d'intéressant qui attirait cette personne seule.

Peu de temps après, elle tenta de grimper à la paroi, et s'y accrocha. Elle regardait encore dans le fond. Elle se balança au-dessus du vide qu'elle avait créé, ne se doutant pas que quelqu'un approchait. À cette heure décisive, elle se pensait seule. Elle avait pourtant regardé partout avant de sauter. Concentré par ce qu'il y avait au fond du trou, elle ne prit pas en compte que quelqu'un pouvait se trouver si près.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 13/11/2013
Messages : 7
avatar
Claude Hiver
MessageSujet: Re: Au fond du trou   Jeu 28 Nov 2013 - 17:57

Engagez-vous, rengagez-vous, qu'il disait l'imbécile. Les missions de récupération on laissait ça aux éclaireurs normalement, aux patrouilles à la rigueur... On envoyait pas les soldats lourds chercher des navets mutants! Au lieu d'être bien en sécurité dans un campement surveillé, voilà que Claude se retrouvait à faire la tournée des Terres Désolées pour remplir un sac qu'on lui avait refilé pour l'occasion. C'était à se demander s'ils n'allaient pas l'abattre quand il ramènerait le repas du soir. Entre ça et mourir seul sous les balles de fous ou sous les griffes d'une ou l'autre monstruosité cependant, le choix était vite fait!

Et puis ce n'était pas les ressources qui manquaient dans le coin, si on savait où chercher. Enfin, encore fallait-il être au courant, ce que notre "héroïque guerrier" n'était absolument pas, aussi laissait-il passer des objets qui, en des mains expertes, auraient pu être fort utiles! Ca et là il ramassait une brique entière ou un grand morceau de tôle pouvant encore servir, pas de quoi satisfaire ses nouveaux alliés cela dit. Sur le chemin il manqua par trois fois de se planter dans des trous assez profonds, bien entendu, il maudit les deux premiers comme l'exigeait la situation mais le dernier lui laissa un sentiment de perplexité: qui avait bien pu creuser ces trous? Des bombes? Non, trop profonds, des psychotiques ou des chercheurs de trésors donc, dans les deux cas des individus dangereux. Nerveusement il tâtonna son insigne manquant de la FNF, Claude avait beau ne plus la porter restait qu'il avait une tenue reconnaissable et l'armement réglementaire de l'armée! Un tireur isolé avec un peu de rancune contre les vrais français et on pouvait dire adieu à l'Hiver!

La décision d'être plus attentif à sa survie qu'à la récupération devint une évidence. Se mordant la lèvre, tremblant de son angoisse habituelle, il se plaqua contre le pan d'un mur à moitié défoncé et adopta les positions habituelles de couvert, contre le béton, arme au poing, jetant des coups d'oeils furtifs à droite et à gauche pour découvrir une éventuelle menace. Comme rien ne lui apparaissait au premier abord, l'homme fonça à toute allure vers une autre planque, ses bruits de pas étouffés par la terre sablonneuse.
On entendait quelque chose tout près, une ribambelle de graviers qui tombaient au sol en cadence, un mur qui s'effritait ou un animal sauvage? Pourtant on ne voyait rien, sauf un trou comme les autres. Pendant une seconde il aurait juré que quelque chose était tombé à l'intérieur! Comme une ombre... Curieux et surtout inquiet en s'imaginant que la personne l'ayant creusée n'était pas loin, Claude s'approcha, FLAMAS prêt à tirer... Trois pas, deux pas, un pas et... La chute! Un morceau de terre morte se défila sous sa botte, le faisant tomber dans le trou et lâcher une petite rafale de cinq tirs dans les airs, voilà qui n'arrangeait pas ses affaires... Sans succès, il tenta de se rattraper à quelque chose avant de tomber au fond du trou...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 28 Féminin
Ville IRL : Trois-Rivières
Inscription : 13/11/2013
Messages : 11
avatar
Tania Chevalier
MessageSujet: Re: Au fond du trou   Lun 2 Déc 2013 - 17:11

Elle évita de justesse les tires en se couchant contre le sol, juste à côté du trou. Trop concentré par ce qu'il y avait au fond, c'est-à-dire un coin, comme si il y avait un coffre, elle n'avait pas vu cet étranger qui venait tout simplement de tomber à l'intérieur de son nouveau repaire. Pour échapper aux soldats ou aux psychotiques du coin, c'était agréable de se cacher à l'intérieur tout en continuant les recherches comme si on était seul au monde. Mais voila que quelqu'un était dedans et s'accrochait comme un désespéré à la parois creusée. Il était en train de briser une des marques qu'elle utilisait pour sortir rapidement de cet endroit profond.

La jeune femme ne se préoccupa pas de l'homme dans le fond camouflé par son masque. Elle était plus craintive de voir quelque chose approcher suite aux rafales. C'était le calme plat. Si seulement elle pouvait entendre le silence au lieu de l'autre qui tentait de se rattraper encore. Elle prit sa pelle et sauta à son tour dans le trou. Plutôt grande de nature, elle se colla contre l'homme et lui glissa un poignard sous le cou.

«Arrête de bouger sinon je t'étrangle.»

Elle voulait le calme plat pour ne pas se faire surprendre. Une rafale, même que de cinq coups pouvait emmener n'importe qui vers son lieu de recherche. Elle avait deux choix qui se profilait dans sa tête. Soit elle abandonnait son trésor sur place, soit elle tuait cet homme et poussait son cadavre plus loin. Il allait devoir lui fournir des explications de se retrouver à son endroit à cet instant. Elle le maudissait dans sa tête.

«Tu...tu me dit ce que tu fais dans mon trou...oh oui tu me le dit sinon je traine ton cadavre, oh oui, je le traine dans le désert et il t'arrivera ce qui t'arrivera.»

Elle empoigna le bras qui s'accrochait encore à la paroi et le lui tordit dans le dos. La lame du couteau un peu rouillé frottait maintenant contre la peau du jeune homme. Le foulard ne pouvait pas changer grand chose entre un bon coup de poignard.

«Aller, parle!»

Elle respirait fort en ce moment. Chaque rencontre dans un lieu aussi loin de la ville pouvait être signe de mort. Elle n'avait pas l'intention de mourir en ce moment. Au moins, elle avait l'avantage du terrain. C'était elle qui avait creusé ce trou et savait donc comment en sortir rapidement sans encombre. Il lui était déjà arrivé d'être coincé, une arme braqué contre elle. Et même à ce moment de prison, elle s'en était sorti avec peu de blessures. Cette fois, elle avait l'avantage. Elle ne desserra pas sa poigne, de crainte qu'il ne se retourne et la prenne au cou. Elle attendit sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 13/11/2013
Messages : 7
avatar
Claude Hiver
MessageSujet: Re: Au fond du trou   Mar 10 Déc 2013 - 17:33

Il y a des jours avec, des jours sans, ce jour là serait sûrement un jour sang. Dans son for intérieur la rigueur militaire se débattait dans la mélasse de la peur qui envahissait Claude durant sa chute, un brave soldat n'aurait pas succombé à la panique, il aurait tenté de réfléchir, de comprendre la situation... Mais l'entraînement n'était pas forcément grand-chose par rapport à la réalité, surtout quand celle-ci semble vous mener à une mort certaine. En l'occurrence le fait de se retrouver allongé au sol sur de la terre meuble avec une cinglée masquée aux formes généreuses qui le menaçait d'un couteau sous la gorge. La poigne en soi n'avait rien de particulièrement forte surtout quand, comme le jeune homme on était passé par les combats "amicaux" de l'infanterie lourde du FNF.
Cela étant dit, la personnalité de Claude prenait petit à petit le dessus, pas son côté courageux, pas son côté discipliné et brave non... Sa face la plus lâche et la plus trouillarde: cette fille lui fichait la trouille et il détestait ça. Il aurait voulu se lever, prouver qu'il était le plus fort, qu'il ne se laisserait pas impressionner par une godiche! Mais cette lame si délicatement posée sur le cuir recouvrant sa chair paraissait assez acérée pour le faire taire pour de bon... Oui il avait peur, plus qu'il ne l'avait ressenti depuis longtemps. En fait, le dissident était même trop effrayé pour parler...


-"Jeug... Jeuh... J'ai peur..."

Quelques borborygmes s'échappaient parfois de ses lèvres incapables de faire une phrase correcte. Il pouvait se battre pour sa survie mais devoir affronter une mort si proche lui paraissait insupportable... Et son FLAMAS était si près, si loin, juste là à côté, toujours aussi solide... Gagner du temps malgré la frayeur, gagner du temps sur la mort, voilà tout ce qui comptait pour lui... Elle lui demandait de parler? Bien... Peut-être même qu'elle le lâcherait cette folle... Toujours fidèle à lui même, Claude voyait cette peur intense se transformer en haine féroce, ce déchaînement de violence qu'on ne voit que chez ceux qui luttent pour leur survie immédiate.

-"J'ai pe... Non j'ai... Je suis juste venu chercher des trucs à ramener à mon camp! Je suis tombé dans votre trou en pensant que vous vouliez me tuer, je suis en tout seul en haut et j'avais peur, vous comprenez?..."

Derrière son casque ses yeux exorbités fouillaient chaque détail de la cavité autour, du moins ce qui apparaissait à la faible lueur du soleil. Des outils de tunneliers, des affaires dans un coin, pas de doute possible il était tombé sur la caverne d'une chasseuse de trésors. Sa colère ne se calma pas, elle lui avait fait peur, elle le paierait et puis dans le meilleur des cas il récupérerait ce qu'elle avait récoltée jusque là, pour le ramener aux dissidents...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 28 Féminin
Ville IRL : Trois-Rivières
Inscription : 13/11/2013
Messages : 11
avatar
Tania Chevalier
MessageSujet: Re: Au fond du trou   Mer 11 Déc 2013 - 19:14

Elle laissa la lame affutée contre la gorge du pauvre petit soldat sur le sol. Oh certes, elle avait plus d'un tour dans sa manche, mais ce dernier daigna enfin parler. Elle ne compris pas les premiers mots qu'il prononça. Il devait se pisser dessus pour essayer de dire le simple mot. Rien ne sortait de sa gorge sinon quelque dégluti mal famé. Elle s'assit sur son dos et se rapprocha de son oreille. Elle allait lui demander de parler encore, mais il ramassa assez de courage pour dicter quelque mot pour se sauver la vie.

Il fouillait, il cherchait, il voulait quelque chose. Il voulait peut-être la voler ou pire encore, la tuer pour ramasser ses trésors. Et quel trouillard! Il avouait avoir peur, sauf si c'était une méthode pour qu'elle baisse sa garde. Elle la garda très haute pour le moment. Il y avait un étranger dans son trou et elle comptait bien en savoir plus sur ce dernier. Elle ne voulait pas le laisser partir, ni non plus l'abandonner là.

«Tu cherches quoi comme ça? Tu me cherchais moi hein? Avoue le. Tu veux me voler ma marchandise?»

Oh si il voulait surement voler ta marchandise et partir avec. Il était donc un danger de très haut niveau pour elle. Seulement, elle ne pouvait pas l'achever dans le trou. Elle le força donc à se lever. Elle n'était pas très forte, mais c'est elle qui avait le couteau.

«Lèves-toi.»

Elle tira sur le bras replié pour le pousser à l'écouter. Il avait peut-être la frousse, mais il obéirait facilement à sa demande.

«Alors, ce que tu cherches, c'est quoi? Je vais passer le reste de la journée à te poser cette question si tu ne réponds pas adéquatement. Oh si, j'ai toute la journée pour te faire parler encore et encore.»

Il cherchait des trucs pour son camp. Avec qui il était? Surement pas les psychotique. Il n'avait pas l'habit pour être l'un d'entre eux. Elle se prit à l'observer plus profondément.

«Avec qui tu es? Quelqu'un ta suivit?»

C'était elle qui commençait à avoir peur de ce qui pourrait arriver si elle le tuait ou si elle le déposait quelque part. Elle aurait le chantier déserté pour un bon moment pour ne pas se faire poursuivre par les forces de l'ordre. Que le ciel soit maudit de cette rencontre. Elle était aussi prise au piège que l'homme avec une lame sous le cou. Elle sentait cette propre lame courir sur la peau tendre de sa gorge. Tania attendit quand même ses paroles. Elle n'avait pas beaucoup de temps avant que quelqu'un ne le rejoigne si c'était le cas. Elle devait disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Au fond du trou   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au fond du trou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seul, au fond du trou...
» C'est au fond du trou qu'il faut sauter.
» Trou manti pa fon
» Joli-Trou, une localité succulente
» Trou d'un coup, suite.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Monde RP :: Autres Lieux :: Les Terres Désolées-