Partagez | 
 

 Première sortie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Masculin
Inscription : 12/11/2013
Messages : 82
avatar
Mathieu Valrose
MessageSujet: Première sortie   Sam 16 Nov 2013 - 1:15

Mathieu passa sa journée à travailler sur son équipement pour sa première mission. La traque de ce Abou Kassor n'allait pas être facile, surtout s'il se cachait dans la cité des mutants.
Heureusement Mathieu avait pensé à quelques gadgets qui pourraient l'aider. Il avait donc confectionner avec les hauts parleurs d'une vieille radio et le BEC-3000 de son père un système pouvant s'activer à distance et émettre un cri, celui de Hal qu'il avait enregistré le matin.
Il avait aussi fabriquer, avec une ampoule, un appareil émettant un grand flash éblouissant.
Pour finir, comme il l'avait prévu, il avait réussi à retirer du casque d'infanterie de son père les lunettes auxquelles il avait réussi à attacher une sangle lui permettant de les accrocher sur sa tête.

Il avait après ça, passait la fin d'après midi à s'entraîner, à s'exercer physiquement en faisant des pompes et des tractions, à faire des étirements et à frapper son matelas converti en punching-ball.
Il voulait être au top pour sa première sorti, ne rien laisser au hasard, être au sommet de sa forme.
Arrivé le soir il sortit dans Lutèce, voir le bureau des caravaniers si une place était disponible pour un voyage Lutèce/Ménilmutant.
Par chance une place l'était, sur un convois partant à 14h, arrivant (normalement) à entre 16 et 17h dans la ville mutante.

Le matin, Hal vint le réveiller une nouvelle fois à 6h du matin. Il avait oublié de lui dire que cette fois ci il voulait dormir plus longtemps. Il se leva tout de même, ne retrouvant plus le sommeil, et passa sa matinée à écouter la radio Paname-Atomique.
Mathieu ne comprenait pas l'intérêt que pouvait trouver son monsieur main la dedans, il semblait plutôt que les processeurs d'humour marrant de l'animateur soient défectueux...

Finalement il mit son équipement dans un sac en bandoulière, et fouilla dans l'armoire de son père pour trouver des vêtements de marche, de grosse bottes et un vieux poncho troué qui le protégerait des poussières des TD.
Le voyage jusqu'à Ménilmutant se passa sans encombre, la route était sur et les caravaniers nombreux, trop pour tenter les bandits.
Mathieu cru reconnaître des visages qu'il connaissait, des voyageurs qu'il avait déjà attaqué avec ses anciens frères hurleurs... Ces pensées le torturèrent toute la route.

A l'arrivée, il demanda au chef de la caravane de lui indiquer le bar de Ménilmutant. Mathieu était déjà venu dans cette ville mais il y a des années, les choses avaient tellement changé maintenant.
Finalement le marchand lui indiquant le chemin à prendre, la ville n'était pas grande et Mathieu tomba facilement sur ce lieu de rencontre, là où il trouverait sans doute des informations sur celui qu'il traquait.

Il entra pour trouver des dizaines de mutant en train de boire, chanter et faire la fête comme des cons. L'un deux dansait à moitié nu, debout sur une table. Mathieu détourna le regard devant cette abomination.
Il s'approcha du comptoir un peu trop en hauteur pour lui, tout ici était à la taille des mutants et bien que Mathieu était grand pour un humain, il n'arrivait pas à l'épaule des mutants.
Il s'assit difficilement sur une chaise et retira sa capuche.

« Capitaine ! »

Un gros mutant, le barman, grogna et se tourna vers l'humain.

« Une bière steuplait.
Attend part pas. J'ai quelques questions à te poser. 
»


Mathieu du hausser à la voix, les mutants faisaient de plus en plus de bruit.

« Je cherche un homme qui se cache à Ménilmutant, un certain Abou Kassor. C'est un humain, la peau assez typé, chauve avec un bouc. Une cicatrice sur l'arcade.
Allé, des humains y'en a pas 100 000 ici, tu dois bien en avoir entendu parlé. Il est accompagné de trois types à ce qu'il paraît.
 »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 31/07/2012
Messages : 200
avatar
Maître du Destin
MessageSujet: Re: Première sortie   Sam 16 Nov 2013 - 13:50

Les mutants présents hurlèrent dans une caricature grossière de gloussements et de romantisme lorsque Lulu monta sur scène. Il s'agissait d'un mutant de petite taille au visage caché par une perruque rousse et une écharpe de fausses plumes blanche. Sa longue robe rouge à paillette était fendue, laissant apparaître une cuisse grise particulièrement musclée. Après quelques pas lourds et sans grâce faisant trembler les boissons dans leurs verres, Lulu se mit à emmètre une série de bruit caverneux qui se voulaient être une reprise d'un titre d'avant guerre.

L'immense mutant vert derrière son comptoir ne partageait pas l’euphorie de ses congénères, après un long grognement, il posa devant Matthieu une cafetière d'avant guerre contenant un peu plus de 70 centilitres d'une bière aussi sombre que du nuka-cola.

"Si le humain se font rares ici, c'est pour le bon raison ! Surtout quand la reine est partie ! Bois ta bière jeune fille, et va voir ailleurs si Mammouth est ailleurs ! C'est 3 anneaux."

Le mutant lui tourna le dos, essuyant plusieurs récipients à l'aide de son énorme pouce. Aucun humain ne semblait être présent dans le bar, Lulu absorbait l'esprit d'une dizaine de mutants de tout types, de toutes le couleurs. A part se trouvaient une goule sous capuche aux mains décharnées entourant une tasseprès de l'entrée et un monsieur main, orné de cranes humains jaunis par le temps gisait dans un coin de la pièce entre le bar et la scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 12/11/2013
Messages : 82
avatar
Mathieu Valrose
MessageSujet: Re: Première sortie   Sam 16 Nov 2013 - 14:24

Il fallait s'y attendre, les mutants n'étaient pas très sympathiques. Surtout si la Reine n'était pas là, c'était la seul à pouvoir canaliser leurs ardeurs destructrices. Où pouvait-elle bien être celle là d'ailleurs ? Peut être était-elle partie faire du shopping dans les TD …
Mathieu regarda son verre bière d'un air écœuré... c'était pas une bière ça... bordel mais c'était même pas un verre non plus !
Et tout ça pour trois anneaux... ils se foutaient de la gueule du monde ici.

« Hey, je t'ai posé une question gars ! »

Le mutant ne se retourna pas, avec le bruit que faisait le chanteur mutant il ne devait plus l'entendre.
Il trempa ses lèvres dans l'alcool. Le liquide vint électriser tout son palais. Il secoua la tête pour faire partir la sensation étrange.
C'était de la bière ou du rhum pur ? Ça avait bien le goût de la bière et son pétillant, mais avec ça tu pouvais désinfecter des plaies...
Il reposa son pseudo verre, elle n'était pas si mauvaise mais s'il finissait il allait être totalement saoul, il devait être en forme pour affronter le fugitif et surtout, il n'avait pas envie de finir cul nu sur la scène à faire des blagues racistes sur les goules, surtout que l'une d'entre elle se trouvait vers l'entrée.
Il lâcha son verre pour observer les alentours. C'était peut être finalement une mauvaise idée d'être venu ici et surtout très dangereux. Il n'y avait pas d'autres humains à part lui, que des mutants énormes et bourrés. Il n'avait pas vraiment peur de se faire attaqué, mais un accident était si vite arrivé avec ces grosses brutes.
Il remarqua un monsieur main du même modèle que Hal. Il n'avait pas l'air en très bon état, mais lui s'il avait vu quelque chose il répondrait simplement. Les robots étaient bien plus simple que n'importe quels humains ou barman mutant, tu lui donne un ordre il le fait, tu lui pose une question il y répond, en espérant qu'il n'est pas été reprogrammé, mais bon, l'intelligence ne transpirait pas vraiment par ici.

Il se leva, se faufila difficilement entre les grosses masses pleines d'alcools, manquant de se faire écraser le pied (et donc de perdre la jambe...), il arriva devant le monsieur main joliment décoré.

« Hey ! »

Il frappa sur la vieille carcasse, impossible de dire si elle était encore activée.

« Est ce que tu as vu quatre humains récemment dans ce bar ? Dont un grand type chauve, la peau mate et portant un bouc et une cicatrice sur l'arcade gauche ? Il s'appelle Abou Kassor si jamais t'as entendu son nom. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 31/07/2012
Messages : 200
avatar
Maître du Destin
MessageSujet: Re: Première sortie   Sam 16 Nov 2013 - 15:21

Le monsieur main réagit d'une faible lueur dans son module de vison et d'un tour complet mais très lent de ce qui restait d'un nœud papillon. Sur son corps cylindrique rayé, bosselé et maladroitement décoré, un compartiment ne possédait plus de cache de protection. En observant de plus près, on pouvait voir qu'une pile à fission y avait été insérée de force dans le mauvais sens.

Au bar, Mammouth grommela quelques mots pour lui même en observant Mathieu et la machine d'avant guerre.

"Marche plus."

Valrose n'y avait pas prêté attention, il avait par contre remarqué le changement d'attitude de Lulu. Le chanteur travesti avait interrompu sa prestation en entendant le nom d'Abou Kassor au pied de sa scène, laissant quelques seconde la musique d'avant guerre tourner dans le vide. Très rapidement, elle acheva prématurément le spectacle pour retourner dans sa "loge" après avoir jeté un dernier coup d’œil à l'humain. A l'autre bout du bar, près de l'entrée, la goule avait abandonné quelques anneaux et sa tasse encore pleine.

***

La loge de Lulu était simplement faite, trois murs de tôle laissant passer un petit vent extérieur qui ne parvenait toutefois pas à chasser l'odeur de nourriture avariée. Derrière l'entrée faite d'un rideau en patchwork de vêtements d'avant guerre, Lulu assise sur une banquette de camion observait tristement son reflet dans une grande brisure de miroir. Elle avait retiré sa perruque et passait une grosse éponge imbibé de boue irradié sur son crane nu afin de le refroidir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 12/11/2013
Messages : 82
avatar
Mathieu Valrose
MessageSujet: Re: Première sortie   Sam 16 Nov 2013 - 15:38

Mathieu attendit quelques secondes avant de comprendre que le robot ne lui répondrait pas.
Merde, c'était sa dernière piste.
Il croisa rapidement le regard du mutant travesti qui s'était arrêté de chanter. Le mutant semblait lui dire de le suivre. Mathieu fut étonner, s'imaginant rapidement des choses atroces que le mutant et lui pourraient faire dans sa loge.
Il secoua la tête pour retirer ses horreurs de ses pensées, puis il observa le robot plus prêt.
La pile à fission avait était enfoncée de force, à l'envers, abîmant la structure du monsieur main.
Mathieu attrapa la pile et tenta de la retirer, elle était bien enfoncée et il dut forcer pour l'enlever. Elle s'expulsa dans un craquement, une petit ressort volant au milieu du bar.

« Ah merde... Je suis sur que je peux le réparer ce truc. »

Il se leva, gardant la grosse pile à la main, pour rechercher ce petit ressort. Les mutants avaient arrêté de chanter et de danser, se remettant tranquillement à leur place.

« Pardon, pardon mon bon monsieur. »


Un énorme mutant le regarda de haut, comme pour le défier. Mathieu n'y fit pas plus attention.
Il se mit sous la table pour essayer de retrouver le petit ressort.

« Hey humain ! Qu'est ce que tu fous sous la table ?! Tu veux nous sucer c'est ça ?
- Euh, non merci. Je cherche un truc.
- C'est ma bite que tu cherches ? Elle est là si tu veux !
 »


Le mutant empoigna de sa grosse main son entre jambe. Ces mutants étaient de gros beaufs...
Il réussi à retrouver le ressort, entre un crane visiblement humain et une boite de pâtes alimentaires datant d'avant guerre.
Il attrapa le petit bout de métal et se releva, nettoyant ses genoux pleins de crasses. Le barman ne devait pas faire le ménage souvent ici.
Mathieu retourna voir le monsieur main toujours inerte, replaça le ressort comme il pouvait et remit, cette fois à l'endroit, la pile à fission.

« Espérons que ça fonctionne. »

Il appuya sur le bouton de démarrage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 31/07/2012
Messages : 200
avatar
Maître du Destin
MessageSujet: Re: Première sortie   Sam 16 Nov 2013 - 16:18

Dans sa loge, Lulu plaça deux museaux de radcaniches sur ses yeux et s'enfonça dans la banquette en marmonnant un air de panam-atomic pour trouver le sommeil.

Dans le bar ou l'ambiance était retombée, Mathieu ignorait les rires des mutants, offrant toute son attention au monsieur main en cours de réactivation. Plusieurs parties de son corps tournèrent sur elle même de plus en plus vite avant que son réacteur ne s'active, faisant jaillir des étincelles depuis l'emplacement de sa pile à fission.

Réactivation des taches principale. Programme ROBCO 789-ADAM.

Le monsieur main n'était pas stable, tanguant de gauche à droite, sa voix était différente de celle de HAL, plus monocorde, beaucoup moins "humaine".

Maintenance effectuée, réinitialisation de la mémoire. En attente du lancement de personnalité ADAM.

Les espoirs de Mathieu concernant la source d'information robotique tombait à l'eau, il n'avait qu'une coquille vide en attente d'instruction devant lui. Derrière lui la présence et l'odeur du mutant à la libido prononcée se firent sentir.

"Alors petit humain, on va dans un coin tout les deux ? Je vais t'arracher les jambes et t'emmener avec moi pour que tu restes tranquille."

"Laisse la jeune fille tranquille !"

La voix autoritaire de mammouth avait instantanément modifié l’expression du pervers muté. Il avait quitté son bar et examinait le monsieur main.

"ADAM !"

Chargement de personnalité effectué. Reprise du service en salle.

Mammouth grogna sur l'autre mutant qui traduisit le bruit à sa façon en retournant vers sa table, sans toutefois quitter Mathieu des yeux.

"Tu est un petite fille intelligente, tu as réparé Adam."

Le monsieur main se dirigea vers le bar toujours en tanguant de gauche à droite et s'empara de plusieurs "bières" qu'il apporta aux clients après en avoir renversé une partie au sol. Les défauts de construction du bar laissaient voir plusieurs silhouettes à l’extérieur, trop petites pour être mutantes. Mammouth souffla et repris la parole après un effort visible d'amabilité.

"L'humain ne vient pas ici, il sait que tu es là et que tu parle de lui maintenant. Donne les anneaux à mammouth et retourne dans ta maison, ce n'est pas sur pour les petites filles."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 12/11/2013
Messages : 82
avatar
Mathieu Valrose
MessageSujet: Re: Première sortie   Sam 16 Nov 2013 - 17:12

Mathieu tendit 3 anneaux au mutant, même s'il n'avait pas toucher à sa cafetière de bière.

« Prenez soin de votre monsieur main cette fois. »

Lui dit-il avec un sourire, se montrant le plus amical possible.

« Vous avez plus d'information sur cet humain ? Où est ce qu'il se planque ? »

Pendant qu'il parlait Mathieu réfléchissait. Le fugitif savait déjà qu'il était là pour lui, comment était ce possible ? On avait du l'entendre pendant qu'il parlait au barman ou bien au robot... Le chanteur ? Il l'avait regardé bizarrement en s'arrêtant de chanter avant d'aller dans sa loge. Peut être est-il un allié de Kassor et qu'il l'avait prévenu de sa présence.
Puis Mathieu tourna les yeux et vit la tasse encore pleine de la goule qui avait disparue. Ça aussi c'était suspect. C'est vrai que les trois hommes de la description du tableau de chasse n'était peut être pas que des humains, peut être une goule était parmi eux ? Les goules étaient bien plus acceptés à Ménilmutant que les humains.

« Je ne suis pas une petite fille Mammouth. » dit-il le visage fermé, réfléchissant à ce qu'il allait faire.

Mathieu avait cette fois deux pistes pour retrouver la trace de ce Abou Kassor, le chanteur mutant et la goule du bar. La goule avait disparu sans laissé de trace, il ne lui restait donc plus que le mutant.
Il parti donc vers la loge, une petite pièce derrière la scène, séparé du bar par un simple rideau de fortune fait de vêtement humain, l'une des chemises était tâché de sang d'ailleurs...
Mathieu mit sa main devant son nez en entrant, l'odeur était infecte. Un restant repas de viande non reconnaissable gisait sur une table, recouvert de mouche.  
Le gros mutant s'était endormi, sont fort ronflement remplissait la pièce, mais recouvrait à peine le vacarme que faisait ses voisins bourrés. Comment avait-il put trouver le sommeil d'ailleurs ?

Ne sachant pas les intentions du mutant, Mathieu devait prendre ses précautions. Il trouva deux grosses ceintures de mutant, le genre de trucs bien résistants, et attacha les mains du chanteur à la banquette en faisant bien attention de ne pas le réveiller. Il ne savait pas trop si ça allait l'entraver plus que ça, il connaissait la force légendaire des mutants, mais c'était mieux que rien.
Il attrapa ensuite une vieille batterie de voiture qui servait à alimenter une lampe qui éclairait la pièce sombre. Il retira l'ampoule, plongeant la pièce dans une légère obscurité seulement dérangé par la lumière de l'extérieur qui paraissait entre les taules rouillées.
Son visage à moitié dans l'ombre, il frappa de petite claque le visage du mutant qui ouvrit difficilement les yeux.

« Hey, réveil toi le chanteur.
Je ne connais pas tes intentions, si elles ne sont pas mauvaises je ne te ferais aucun mal, mais sache que j'ai cette batterie reliée à ces câbles et que je pense que même pour un mutant la douleur sera intense si je te les plante dans le crâne.
J'ai quelques raisons de penser que tu connais l'humain que je recherche. Le barman vient de me dire qu'il était déjà au courant de ma présence ici. Tu le connais ? C'est toi qui lui as dit que j'étais là pour lui ?
 »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 31/07/2012
Messages : 200
avatar
Maître du Destin
MessageSujet: Re: Première sortie   Sam 16 Nov 2013 - 17:53

"Mammouth ne s’intéresse pas aux histoires des humains, il obéit à la reine."

Le mutant retourna vers son bar comme si Mathieu n'était plus là, occupé à frapper le réacteur du monsieur main pour le stabiliser. Dans l'une des ouvertures de la façade, un homme jeta un œil sur l’intérieur avant de repartir vers la ville visiblement déçu, alors qu'un nouveau mutant montait sur scène.

***

« Hey, réveil toi le chanteur.
Je ne connais pas tes intentions, si elles ne sont pas mauvaises je ne te ferais aucun mal, mais sache que j'ai cette batterie reliée à ces câbles et que je pense que même pour un mutant la douleur sera intense si je te les plante dans le crâne.
J'ai quelques raisons de penser que tu connais l'humain que je recherche. Le barman vient de me dire qu'il était déjà au courant de ma présence ici. Tu le connais ? C'est toi qui lui as dit que j'étais là pour lui ?
»

Les petites claques hésitantes de Mathieu n'était pas suffisantes pour réveiller le mutant, mais elle firent couler un filet de bout jusqu'à ses lèvres affreusement boursouflées par le VEC. Le monstre muté se dressa en hurlant de rage, emportant la banquette, manquant de faire s'écrouler la loge et d’assommer l'humain avant de reprendre place.

"Pourquoi je suis attachée ?"

Le contraste entre le ton féminin et la voix anormalement grave était plutôt surprenant, Lulu s'exprimait parfaitement malgré sa performance sur la scène du "Crâne humain". Les museaux tombirent de ses deux pettis yeux noirs qui se fixèrent sur le petit humain en face d'"elle".

"Désolé j'ai le réveil difficile, qu'est-ce que vous faites là ? Pourquoi la lumière est éteinte ? Pourquoi je suis attachée ?"

Son ton changeait au fur et à mesure de la phrase, sa nervosité devenait palpable, elle avait reconnu Mathieu et automatiquement fait le lien entre lui et Abou.

« Je disais, que je ne connais pas tes intentions, si elles ne sont pas mauvaises je ne te ferais aucun mal, mais sache que j'ai cette batterie reliée à ces câbles et que je pense que même pour un mutant la douleur sera intense si je te les plante dans le crâne.
J'ai quelques raisons de penser que tu connais l'humain que je recherche. Le barman vient de me dire qu'il était déjà au courant de ma présence ici. Tu le connais ? C'est toi qui lui as dit que j'étais là pour lui ?
»

Le mutant avala sa salive dans un mouvement de gorge désarticulé, il ne semblait pas être conscient de sa capacité à réduire Vlarose en miettes à coups de banquette.

"Je te veux pas de mal mon joli, pourquoi tu cherche Abou ? Il ne va t'attirer que de mauvaises choses."

Lulu secoua la tête pour se débarasser de la boue coullante sur son visage.

"Je ne le vois plus ni lui ni ses amis, et ils ne sont pas venus au bar depuis plusieurs jours déjà. J'aimais passer du temps avec eux mais ils se sont moqués de moi."

Le mutant pointa sa cuisse droite recouverte de cicatrices.

"Ils m'ont attachée et on commencé à me faire ça, ils disaient qu'ils se demandait si la peau mutante était aussi dure qu'elle est censé l'être sur une tafiolle."

Lulu avait la voix qui descendait sur un ton geignard, elle reniflait comme pleurnicharde bien qu'aucune larme ne coulait de ses yeux.

"Laisse tomber la torture mon choux et détache moi, je vais pas te faire de mal."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 12/11/2013
Messages : 82
avatar
Mathieu Valrose
MessageSujet: Re: Première sortie   Sam 16 Nov 2013 - 19:13

« C'est justement pour éviter qu'il fasse du mal à d'autres que je le recherche. Je veux l'arrêter et le remettre aux autorités de la FNF. »

Pauvre mutant, il ne semblait même pas au courant qu'il était capable de tuer d'une main son bourreau... la légendaire force des mutants n'était finalement rien en comparaison de leur légendaire intelligence...

« Excuse moi mais je dois être prudent. Je ne connais pas tes intentions, je ne sais pas dans quels camps du es.
Où il se planque Abou ? Répond moi. La goule au bar tout à l'heure, elle fait partie de son groupe ?
J'ai besoin de ton aide si tu veux pas qu'ils recommencent avec ta cuisse. 
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 31/07/2012
Messages : 200
avatar
Maître du Destin
MessageSujet: Re: Première sortie   Dim 17 Nov 2013 - 0:03

Lulu semblait émue par la douceur d'un jeune homme qui était de toute évidence tout à son goût, ses grosses lèvres remuait sans prononcer le moindre son, elle ne pouvait soutenir son regard et se contentait d'observer ses gros doigts tapoter sur la banquette.

"Abou ne travail pas avec les goules, il ne les aime pas, il ne les aime pas du tout."

Elle hésita un moment avant de relever ses petits yeux noirs vers Mathieu. Les insectes attirées par la viande avariés avaient doubler en nombre et commençaient à montrer un certain interêt pour la boue appliqué sur le crane du mutant. Avec une certaine mélancolie, elle tourna la tête vers sa pérruque puis vers le miroir.

"Il avait l'air d'un gentil garçon en arrivant ici, même si Mammouth ne l'aimait pas. Toujours en train de rire avec ses amis lorsqu'il revenait de ses voyages."

Le long reniflement qui suivit ses mots fit vibrer l'ensemble de ses énormes muscles mutés.

"Derrière le Mutazin le long du palais de la reine, il y'a une plus petite crypte. Tu ne peux pas la rater il y a une statue d'ange cachant son visage entre ses petites mains de pierre. Je ne vois pas ce que je peux te dire d'autre. C'était vraiment un gentil garçon, je ne sais pas pourquoi il a fait ça ..."

Elle renifla à nouveau et laissa son visage disparaître dans la pénombre de la loge. Seuls ses petits yeux brillaient. Sa voix changea brusquement de ton, un petit quelque chose de plus masculin, de plus mutant aussi.

"Quand tu le trouvera, arrache lui les jambes et rapporte moi ses côtes."

Les poings de Lulu s'étaient refermés, sa respiration s'était intensifiée. Les ceintures l'entravant semblaient êtres au bord de la rupture. Le mutant ne parlait plus mais accompagnait chaque expiration d'un grognement de plus en plus menaçant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 12/11/2013
Messages : 82
avatar
Mathieu Valrose
MessageSujet: Re: Première sortie   Dim 17 Nov 2013 - 0:32

La goule ne serait donc pas un allié de Abou Kassor. Mais pourquoi celle du bar avait-elle fuit en lança son verre plein ? Peut être un hasard, une fausse piste finalement.
Bref, à présent, Mathieu savait où se terré le criminel, il ne suffisait plus qu'à l'attraper lui et ses potes, enfin ce n'était pas gagné, surtout s'il n'avait pas l'avantage de la surprise.
Le chanteur mutant s'énerva, sortant Mathieu de ses pensées.
Il grognait de plus en plus fort. Merde, il ne pouvait pas le laisser là quand même, attaché dans sa loge. Mais si le mutant l'attrapé dans un excès de rage pour le tuer ? S'il avait menti.
Peut importe, il devait prendre le risque, si ses collègues mutants le retrouvaient attaché ici ils le poursuivraient pour le tuer.

« Bouge pas, je vais te détacher, mais reste calme. 
Je vais trouver Abou et l'arrêter. Ne parle à personne ne notre petit entretient.
 »


Il retira les ceintures des grosses paluches du mutant et n'attendit pas que celui ci se lève pour filer.
Il sorti de la loge, puis du bar. Il faisait encore jour dehors, ce n'était pas le moment d'attaquer, la nuit serait un allié puissant, il fallait l'attendre.
C'était le moment de se préparer et si possible de glaner encore quelques informations. Il décida d'aller voir le seul humain qui vivait ici à l'année. Peut être que lui aurait des infos sur Abou Kassor,  peut être que le fugitif était venu lui demander de l'aide ou bien lui acheter des armes, pensant qu'entre humains il fallait s'aider dans l'adversité. Il prit donc la direction de la poudrière.
Il trouva difficilement le bâtiment, car de l'extérieur il ressemblant à tous les autres.
Mathieu entra et se retrouva dans une petite pièce. Derrière le grillage, des centaines d'armes en tout genre. Un homme en fauteuil roulant était en train de discuter avec un client.
Quand il eut fini, Mathieu s'approcha.

« Bonjour monsieur. Je suis à la recherche d'un homme qui se trouverait à Ménilmutant, peut être que vous le connaissez, les humains sont rares ici. Il s'appelle Abou Kassor, c'est un grand type à la peau mâte, chauve, portant une barbichette et une cicatrice sur l'arcade gauche. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 31/07/2012
Messages : 200
avatar
Maître du Destin
MessageSujet: Re: Première sortie   Dim 17 Nov 2013 - 1:26

Roland n'avait pas levé les yeux lorsque Mathieu était entré, il ne les leva pas non plus lorsque celui-ci lui adressa la parole, comme absorbé dans l'analyse d'un prototype. Du fond de son fauteuil, il fit tout de même entendre sa voix rauque, brisant le silence du magasin comme s'il s'adressait à quelqu’un resté à l’extérieur.

"Il est à vous les enfants."

D'une porte invisible lorsqu'elle est fermée jaillirent deux hommes. Mathieu reconnu la goule sous sa capuche qu'il avait vu au bar mais pas le second, un petit homme trapu entièrement vêtu de cuir, les cheveux noirs en bataille. Alors que le petit homme pointait un fusil à canon scié vers lui, la goule l'examina du regard, une paire de menottes à la main.

"Alors comme ça on cherche son pote Abou hein ? C'est marrant on le cherche nous aussi."

Il s'approcha assez de Mathieu pour que celui-ci puisse profiter d'une odeur plus désagréable encore que celle de la loge de Lulu. A chaque mot prononcé par la goule, plusieurs morceaux de chair grisonnante semblait tomber au sol.

"On va te faire cracher ce que tu sais petit gars."

"Messieurs."

A nouveau, la voix de Roland résonna dans l'établissement.

"Pas de ça dans mon magasin je vous prie. Nous reparlerons des réductions à votre retour, évitez de saluer Ab pour moi."

La goule fit signe à son acolyte d'emmener Mathieu à l’extérieur, l'éclairage reflétait contre une plaque de chasseur de prime 2ème classe sur sa poitrine.

L'obscurité avait envahit un peu plus la cité des mutants, les nuages cachaient toute trace d'étoiles, étouffant la lumière d'une pleine lune jaunâtre. Les deux chasseurs de prime maintenaient Valrose contre une façade de la poudrière, celui-ci n'avait toujours pas été menotté.

"Crache le morceau. on a rien contre toi mais on se fera un plaisir de charcuter une raclure dans ton genre."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 12/11/2013
Messages : 82
avatar
Mathieu Valrose
MessageSujet: Re: Première sortie   Dim 17 Nov 2013 - 1:42

Merde, Mathieu avait vraiment été naïf pour ce coup là. Il s'était fait avoir comme un bleu. Quelle première sortie...
Les chasseurs de primes l'emmenèrent à l'extérieur pour le plaquer contre une paroi en taule.
Fondamentalement, les deux types n'étaient pas ses ennemis même s'ils le menaçaient et qu'ils n'étaient pas très amicaux. Ce que voulait Mathieu, c'était l'arrestation d'Abou Kassor, la prime il s'en foutait pas mal.

« Écoutez, Abou Kassor n'est pas mon pote, je suis à sa recherche pour l'arrêter, tout comme vous.
J'ai apprit en enquêtant au bar qu'il se planquait dans une crypte derrière le Mutazin, prêt du palais de la reine. Y'a une statut d'ange avec les mains sur le visage au dessus de l'entrée. 
»


La goule semblait faire exprès de rapprochait son visage à quelques centimètres de celui de Mathieu, comme pour lui faire apprécier son odeur de macchabée décomposé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 31/07/2012
Messages : 200
avatar
Maître du Destin
MessageSujet: Re: Première sortie   Dim 17 Nov 2013 - 12:14

La goule était bluffée par la réponse et l'attitude de Valrose. C'était trop gros pour être un mensonge mais qui lâcherait toutes ces infos d'un seul coup à des concurrents ?

"Tu viens d'arriver non ? Ça fait deux jours qu'on est là et pas moyen de flairer la moindre piste, d'où tu tiens tout ça merde ?"

Il se tourna vers son petit compagnon trapu.

"Je dis qu'il se fout de nous, ça pue son histoire d'ange. En l'absence de Shoshanna les mutants laissent pas les humains traîner à côté du palais."

L'autre pointait toujours son fusil vers Mathieu, il haussa les épaules. Pas un haussement d'ignorance, plutôt le genre de signe qui signifie "pourquoi pas ?".

"Garde le en joue. Moi c'est "Le renard" et lui c'est Bernard il est muet alors il a appris à causer avec son flingue. Un peu simple comme gars mais plutôt doué alors pas d'embrouilles gamin. Chasseurs de primes deuxième classe."

Le renard fit les cent pas plongé dans une réflexion typique des français d'avant guerre.

"Bon, admettons ! Admettons que tu te foute pas de ma gueule, tu comptais faire quoi tout seul ? Tu sais qui c'est Kassor ? Lui et ces types n'ont aucune pitié, de vrais psychotiques capable de s'en prendre à n'importe quoi d'un mutant gladiateur à une fillette sans bras."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 12/11/2013
Messages : 82
avatar
Mathieu Valrose
MessageSujet: Re: Première sortie   Dim 17 Nov 2013 - 16:18

« Euh... heureux de vous connaître les gars. Moi c'est Alfred. »

Fallait mieux mentir à ses deux types, même s'il n'avait l'air très futés.

« Ecoutez, je me fout de l'argent moi, je ne suis pas chasseur de primes. Je voulais simplement me venger. Abou Kassor s'en est prit à ma sœur. Elle fait partie de sa longue liste de victime.
Je sais très bien qui s'est ce type. Je sais à quel point il est dangereux. Je voulais juste lui faire payer... 
»


Mathieu baissa les yeux, faisant tout pour que les deux chasseurs gobent son histoire.

« C'est le chanteur travelo du bar qui m'a dit tout ça. Je n'ai pas eu le temps d'avoir plus d'informations. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 31/07/2012
Messages : 200
avatar
Maître du Destin
MessageSujet: Re: Première sortie   Dim 17 Nov 2013 - 16:53

"Lulu ? T'as réussi à approcher Lulu ? Tu sais que c'est un psychopathe complètement schizophrène ?"

La goule souffla puis remua dans une sorte de rire étouffé, il fit signe à Bernard de le suivre en se dirigeant vers le centre de la ville.

"T'as eut beaucoup de chance jusqu'ici petit je ne sais pas d'où tu viens mais rentre chez toi, tu sera venger pour ta sœur t'as ma parole."

Bernard avait baissé son arme mais il n'avait pas bougé. Il se contentait de rester immobile en fixant son associé et collègue.

"Quoi ?"

Le muet fit un petit signe de tête en direction de Mathieu puis quelques signes étranges avec ses mains.

"On a pas besoin d'un casse cou émotif Bernard, c'est non. On s'en sortira très bien à deux."

Le muet remis ça en gigotant ses doigts frénétiquement comme s'il communiquait avec ces curieux signes.

"Bon, bon."

Le renard revint vers Valrose.

"Tu viens avec nous mais que les choses soient claires. La prime est pour nous, on le choppe vivant et tu fais tout ce que je te dis, strictement tout ce que je te dis. Il ne sait pas que nous sommes là, on peut profiter de l'effet de surprise pour en finir rapidement. Parait qu'il est blessé, une rencontre avec une saloperie de bêtes dans les terres désolées. C'est ce qui le rends assez dur à localiser. Bon ? t'as besoin de quelque chose ou on peut y aller ? T'as parlé d'une crypte avec un ange tu sais ou c'est ?"

Le renard observa les alentours, faisant rouler un de ses yeux sur son orbite.

"Si les gars de Kassor sortent c'est de nuit et je fais pas vraiment confiance aux mutants non plus ces temps-ci."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 12/11/2013
Messages : 82
avatar
Mathieu Valrose
MessageSujet: Re: Première sortie   Dim 17 Nov 2013 - 18:07

Mathieu ne savait pas trop comment réagir. Il aurait préféré que les deux chasseurs le laisse partir, il les aurait suivi et aurait agit seul, de loin, en les observant.
Mais voilà qu'ils voulaient l'embarquer dans leur tuerie. Même s'il était tombé dans leur piège un peu stupidement, ces deux là n'avaient pas l'air bien malin si en deux jours ils n'avaient pas trouvé  ce que Mathieu avait découvert en quelques heures.

« Euh... je sais pas trop... »

Bordel... si Mathieu refusé de les suivre ils allaient trouvé ça suspect, comme s'il les envoyé dans un piège. Il était censé vouloir venger sa pauvre sœur, il ne pouvait pas simplement refuser leur aide.

« Je sais pas où se trouve la crypte, mais on devrait la trouver facilement avec la description qu'on a. »

Dans sa tête, Mathieu compléta les informations qu'il avait recueilli sur ce Abou Kassor, il se rendit compte que pour le moment tout n'était que suppositions, rien de concrets :
Abou Kassor était donc un dangereux criminel qui se trouvait à la tête de 3 hommes et serait planqué dans une crypte après s'être fait blessé par une bête dans les TD. Goulophobe, sadique, n'ayant pas peur de s'attaquer aux mutants... un bon choix pour une première sortie visiblement.

« Vous avez un plan les gars ? Comment vous comptez l'attraper ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 31/07/2012
Messages : 200
avatar
Maître du Destin
MessageSujet: Re: Première sortie   Dim 17 Nov 2013 - 19:41

"Contente toi de faire exactement ce que je te dis, Bernard et moi on fait ce boulot depuis un bon moment, cette fois-ci on va se faire la prise de notre carrière. Fini de courir après des junkies ou des pillards affamés après ça !"

Le renard leur tourna le dos, il sorti une paire de poignards courbés de sa veste, laissant un revolver dans l'étui à sa ceinture. Bernard offrit un petit sourire rassurant à Mathieu avant de le suivre, il avait lui même ranger son arme au profit d'une série de couteaux de lancer.

Les nuages continuaient à obscurcir le clair de lune qui venait parfois refléter sur des restes de pierres tombale comme si celles-ci produisaient leur propre lumière. Un petit nuage de sable et de crasse s'élevait à un peu moins d'un mètre du sol, changeant d'orientation au gré d'un léger vent frais. Plusieurs grognements se faisaient entendre au loin, accompagnés des battements de banderoles sans aucune signification pour les non-initiés. Le renard leva le poing lorsqu'il arrivèrent au pied d'une série de marches de pierre faites de ruines menant vers la grande Crypte de la reine.

"Là bas, c'est le Mutazin. Là c'est l'arène, mieux vaut ne pas se diriger par là à cette heure. Restez sur vos gardes le calme qui règne ici n'est qu'une apparence."

Bernardo pointa une petite crypte du doigt. Son entrée était bouchée par plusieurs débris allant de la carcasse de vélo au morceau de canapé éventré. Au sommet du toit presque effondré trônait la statue d'un ange cachant son visage entre ses mains.

"Je crois que c'est ça."

"Bien, tu viens avec moi on va voir ça de plus près. Bernard, tu nous garde à l’œil. Signal habituel si tu vois quelqu'un."

Mathieu et le Renard longèrent les marches pour descendre jusqu'à la crypte bancale. Le renard lui fit signe de ne pas faire de bruit. Aucun bruit ne provenait du monument aux morts, mais les débris avaient étés déplacés récemment vu les traces sur le sol boueux. Le renard sursauta, un petit bruit venait de se faire entendre derrière-eux, mais rien. Un autre puis un autre, les deux collègues de fortune levèrent les yeux au ciel. Une multitude de petite goutte d'eau s'écrasèrent au sol, rapidement suivis par un petit déluge qui s’abattait sur la ville des mutants.

"On va chercher Bernard, on va entrer la dedans !"

Ils firent le chemin inverse en accélérant sous la pluie battante. Bernard ne se montrait pas. Mathieu possédant surement une vision supérieure à celle de la goule remarqua tout de suite une irrégularité au sol. Bernard était couché les deux yeux grands ouverts, ses couteaux de lancer trempant dans le liquide sombre qui s’échappait de son corps.

"AAaaarh !"

Un homme venait de bondir sur le Renard, il était plus petit que la goule, chauve et musclé. Non ce n'était pas la cible. La goule et son agresseur roulèrent dans la boue quelques secondes, l'homme réussit à désarmer le renard et à retourner son couteau contre lui.
Le renard semblait blessé à la jambe, il retenait sa propre lame mais ne tiendrait surement pas longtemps face à la force du nouveau propriétaire de l'arme blanche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 12/11/2013
Messages : 82
avatar
Mathieu Valrose
MessageSujet: Re: Première sortie   Dim 17 Nov 2013 - 21:13

Cette première mission dégénérait complètement. Évidemment, avec ces deux gars dans les pattes il s'était plongé dans une espèce d'embuscade.
Mathieu resta figé devant le cadavre du muet, les couteaux plantés dans le bide, la bouche crachant du sang, les yeux révulsés. Il en avait vu des choses dans les Terres Désolées, surtout quand il était chez les Hurleurs, il en avait vu et il en avait fait. Mais pourquoi ce cadavre là le choquait-il plus que les autres qu'il avait put voir ?
Voilà, Mathieu y était enfin, il avait plongé sans bouée et le voilà arrivé au fond de l'océan, dans les abysse, face aux monstres des ténébres.
Perdu dans ses pensées, un type sorti de nulle part attaqua le second chasseur de primes sans qu'il ne réagisse. Il était bloqué. Paralysé dans l'instant. Les questions fusaient dans son crâne.
Pourquoi avait-il fait tout ça ? Qu'est ce qu'il avait espéré ? Pensait-il vraiment pouvoir faire quelque chose pour améliorer ce monde ? Pouvoir aider les gens et les sauver ?
A cet instant présent, il aurait voulu repartir à Lutèce et fondre en larmes sur le lit de ses parents. Il avait été si naïf...

La pluie tombait de plus en plus fort, ruisselant sur le visage de Mathieu, planquant ses cheveux trempés sur son front, pendant que l'agresseur enfonçait petit à petit le couteau du chasseur dans la poitrine de celui ci qui perdait de plus en plus de force.
Mathieu devait faire quelque chose, mais il ne réussi pas. Le couteau était enfoncé à mi longueur déjà et la chemise de la goule se tâchait de sang.

Il leva les yeux, cru voir sa mère et son père qui le regardaient. Il fut happé par une force lumineuse et se retrouva dans le vide, entouré que de blanc. La nuit et la pluie avaient disparu, tout comme la goule et l'agresseur. Il était au sec, en sécurité. Mais il avait toujours au fond de lui ce mal être qui lui donnait l'envie de vomir.

« Qu'est ce que tu es en train de faire ? »

Il se retourna, sa mère, enlacée par son père, le regardait avec un visage attristé.

« Tu vas vraiment laissé ce pauvre homme mourir devant tes yeux ? Tu vas laissé faire cet assassin ?
- Maman... je ne peux pas... c'est trop dur...
- Pourquoi as tu voulu retrouver ce fugitif ?
- Je croyais que c'était ce que je devais faire... faire ce pourquoi je suis venu au monde, poursuivre votre idéal...
- Tu n'es pas venu au monde dans un but précis Mathieu. Tu ne dois pas trouver ce pourquoi tu es là, tu dois le choisir. Nous avons faire notre choix avec ton père, nous avons souhaité aider la population des Terres Désolées et jamais nous ne regretterons d'être mort pour eux. Tu ne nous dois rien, tu ne dois rien à personne Mathieu. Tu dois simplement faire ce que tu penses être le plus juste selon toi.
 »


Les parents disparurent.
Qu'est ce qui pouvait être juste dans ce monde pourri ? Après tout ce n'était peut être qu'une question de survie. Mathieu se revit plus jeune, luttant pour la vie, abandonné et seul dans les Terres Désolées. Il revit se marchand qu'il avait attaqué alors qu'il était jeune hurleur. La lutte qui avait suivit. Lui au dessus du marchand, un couteau vers sa poitrine, forçant sur les bras de l'homme qui mettait toutes ses forces pour ne pas mourir, pour ne pas que la partie soit fini pour lui.
Il regrettait tellement à présent l'avoir volé, aussi bien sa vie et ses biens, juste pour survivre, plutôt que de commercer honnêtement avec lui. S'il pouvait revenir en arrière et sauver ce marchand il le ferait.
Soudain la nuit réapparue, la pluie aussi.
La goule était devenu un marchand et l'homme au dessus de lui était Mathieu.

« Non ! »

Un violant coup de pied défonça le menton de l'agresseur qui lâcha le couteau planté à moitié dans le torse de la goule. Il s'étala au sol, Mathieu ne lui laissa pas le temps de se relever.
A califourchon au dessus de lui, il attrapa une grosse pierre et l'abattit sur son crâne. Il releva la pierre et la fit tomber à nouveau et recommença jusqu'à ce que le crâne de l'agresseur céda.
Il s'arrêta et laissa tomber la pierre au sol qui s'enfonça dans la boue.
Mathieu respirait fort, emportait encore par l'adrénaline. Il avait du sang sur les mains et sur ses vêtements trempés.
Il se leva, ses jambes tremblantes, puis il se retourna vers la goule toujours allongée au sol.

« Ça va ? Comment vous vous sentez ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 31/07/2012
Messages : 200
avatar
Maître du Destin
MessageSujet: Re: Première sortie   Dim 17 Nov 2013 - 23:51

"D'après toi ..."

Le renard se redressa péniblement en fixant la victime de Mathieu. Il sortit une petite seringue métallique opaque qu'il planta tout prêt de la plaie formée par la lame.

"Ghaaa..."

Le compteur Geiger du BEC 3000 grésilla légèrement, Mathieu recula instinctivement pour le faire taire, l'espace d'un instant, il cru voir la plaie du renard s'illuminé de l’intérieur dans un réseau sinueux de veines phosphorescentes. La goule rangea la seringue et libéra son visage de sa capuche. L'eau de la pluie avait lissé les irrégularités de la chair pourrissante de son visage, la boue qui le recouvrait lui donnait presque un aspect humain. On devinait aisément le visage effrayant et froid d'un homme qui avait beaucoup perdu depuis la fin de la guerre.

"Bien joué Alfred, bien joué."

Il avait prononcé ses mots de sa voix brisée, sans même prendre la peine de le regarder.

"Comment ont-ils sut que nous étions là ? Bernard et moi avons mené notre enquête en prenant soin d'être discret, de ne pas éveiller les soupçons, de ne pas questionner les mutants par précaution... Merde je connaissait ce gars depuis qu'il a dix ans."

Bernard gisait toujours inconscient, son sang se mêlant à celui de l'agresseur avant de disparaître dans un millier de cratères éphémères formés par la pluie frappant la boue.

"Ali Kafir, un proche de ce fils de pute. Il ne risque pas de nous dire grand chose sur son patron. Faudrait se dépêcher avant qu'un des deux autres ne rapplique. Aide moi à cacher les corps."

Sous le déluge, Mathieu et Le Renard soulevèrent les corps du criminel et du chasseur de prime pour les cacher sous une pile de coussins éventrés entre deux bâtiments mutants. Le Renard se saisit d'un des couteaux de lancer de son défunt compagnon et le planta dans le cœur de Kafir avant de cracher sur ce qui restait de son visage. D'un dernier geste, il sortit une grenade à fragmentation qu'il montra à Mathieu.

"S'il veut la jouer gros dur, je suis pas contraignant, s'il veut la guerre, je lui donnerais la guerre."

Il plaça la boule d'explosif dans une poche de son pantalon et dégaina son revolver.

"Seulement ici c'est chez les mutants. M'est avis qu'on devrait en finir avant le retour de la reine. Je t'ai mal jugé Al'. Alors t'as une idée ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 12/11/2013
Messages : 82
avatar
Mathieu Valrose
MessageSujet: Re: Première sortie   Lun 18 Nov 2013 - 9:00

Mathieu aida à déplacer les corps. Il avait à présent le visage fermé et ne disait plus un mot.
Comment avaient-ils put se faire repérer comme ça ? Il l'ignorait mais ne pouvait pas s'empêcher de se sentir coupable de la mort du muet.
Était ce vraiment de sa faute ? Les chasseurs avaient-ils vraiment raison de se méfier autant des mutants ? Mathieu depuis qu'il était là n'avait parlé qu'à trois personnes, Mammouth, Lulu et Roland. Il ne voyait aucun d'eux alliés à Abou Kassor.
Il avait l'impression que quelque chose lui échappait. Peut être que tout ça n'était finalement que le fruit du hasard. L'homme de Kassor les avait simplement repéré alors qu'il était sorti.

Les yeux de Mathieu s'écarquillèrent à la vue de la grenade. Ce type était fou, il avait vraiment l'intention de faire exploser quelque chose dans la ville des mutants ?

« Une idée ? Bah déjà ça serait brillant de pas faire exploser une crypte des mutants. Sinon toute la ville va nous tomber dessus, surtout si la Reine n'est pas là, c'est bien l'une des seuls à vouloir protéger les humains. Ensuite... »

Il jeta un œil sur le cadavre de l'homme d'Abou Kassor qui était à présent sous un tas de coussins.

« Ensuite j'aurais peut être pas du éclater le crâne de ce gars... Il ne pourra pas confirmer nos infos. On ne sait toujours pas s'ils sont vraiment dans cette crypte, si Abou est vraiment blessé... »

Encore une erreur se dit-il. Cette première sortie tournée au fiasco total... et si elle ne se finissait pas par la capture de Kassor il aura gagné...
Il réfléchi et mit un doigt sur son menton.

« Hum... On va déjà se mettre sous se porche à l'abri de la pluie. »

Le renard suivit Mathieu sous le toit d'une petit cour d'une maison de taules rouillées.
Il retira son sac de son dos puis l'ouvrit à terre et fit l'inventaire de ce qu'il avait.
Il sorti son pistolet qu'il mit dans son pantalon, dans son dos, puis les deux grands couteaux de cuisine.
Prit ses lunettes et les mit sur son front puis entoura sa bouche du foulard avant de mettre la capuche de son poncho.

« Normalement, ils ne sont plus que trois, dont un blessé. Ce ne sont que des suppositions mais il va falloir faire avec. Potentiellement ils ne sont donc que deux. On ne sait pas encore s'ils sont vraiment au courant de notre présence, peut être que celui qu'on a tué n'a pas eu le temps de les prévenir. Il fait nuit, la ville est mal éclairé, ça va nous être utile.
Laisse moi poser ça et on va intervenir. 
»


Il sorti de son sac les hauts parleurs.
Puis, quittant un instant le chasseur de primes, il les plaça autour de la crypte supposée renfermé Abou Kassor et ses deux hommes restants.

« Voilà. »

A vrai dire il ne savait plus trop ce qu'il faisait. Est ce que ça allait vraiment servir à quelque chose ? Au moins il avait un minimum de plan...

« Il faudrait trouver un moyen de les faire sortir... Bon oubli ça, avec la pluie, s'ils ont un blessé en plus, ils risquent pas de sortir... à moins que... non oubli. »

Mathieu commençait à imaginer une mise en scène avec le cadavre de leur pote. Après tout s'il ne revenait pas très vite ils allaient peut être s'inquiéter.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 31/07/2012
Messages : 200
avatar
Maître du Destin
MessageSujet: Re: Première sortie   Lun 18 Nov 2013 - 14:03

"C'est quoi tes trucs là ? Des sortes de mines ?"

Un long hurlement sans la moindre once d'humanité retentit dans la nuit, vite suivis par plusieurs cris.

"L'arène... La météo doit les motiver. Hey, regarde ..."

Au sommet de la crypte, les mains de l'ange quittaient lentement son visage dans un bruit sourd de mécanisme usé, dévoilant une horrible expression démoniaque loi de l'image de pureté sous entendu par la statue. Au sol, les débris pivotèrent comme s'ils n'étaient qu'un seul bloc faisant partie intégrante de la porte. Deux hommes sortirent de ce qui semblait être des escaliers qui descendaient vers l’intérieur. Après avoir jeté un œil aux alentours, ils allumèrent une cigarette à l'abri en se passant un appareil produisant une flamme de plus de dix centimètres. A droite de la crypte, un morceau de pierre venait de tomber au sol sous la force et les vibrations du mécanisme. Les deux hommes sortirent instantanément ce qui semblait être deux fusils de chasse, mais rien, plus un bruit.

"Kafir ?"

"Laisse, cette merde tombe en ruine c'est tout."

"Fais chier. Le patron commence à virer cinglé, cinglé dans le mauvais sens du terme j'veux dire."

"Vivement qu'on se tire d'ici ouai."

"J'en peux plus de passer mes journées sous la terre, je suis fait pour le plein air moi."

"En parlant de plein air, Kafir va morfler s'il rentre pas vite. On dit quoi ? Qu'il est devant ?"

"C'est son problème, moi je l'ai pas vu."

"Bon allez..."

Le deux hommes écrasèrent leur cigarette contre la pierre et s’appétèrent à redescendre.

"Ce fils de pute est bien là-dessous, et il ne sait pas qu'on est là."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 12/11/2013
Messages : 82
avatar
Mathieu Valrose
MessageSujet: Re: Première sortie   Lun 18 Nov 2013 - 15:02

« C'est quoi tes trucs là ? Des sortes de mines ?
- Non, je ne sais pas si ça servira, c'est juste au cas où.
 »


Mathieu, un peu dépité, ne savait plus trop quoi faire. Mais la crypte s'ébranla et un mécanisme ouvrit la porte. Deux hommes sortirent.
Il mit ses lunettes sur son nez et activa la vision nocturne pour y voir plus claire.

« Deux hommes ! » chuchota t-il au chasseur de primes.

Alors comme ça Abou et ses hommes étaient bien la dessous.
La vision nocturne permit à Mathieu de voir qu'ils portaient tous les deux des fusils de chasses, mais pas beaucoup d'armure.
Il analysa rapidement la situation.
Deux hommes devant lui, armés de fusil, la nuit devait couvrir leur vision et la pluie additionnée aux cris des mutants au loin couvraient leur ouïe. Ils n'avaient pas confirmé que Abou se trouvait bien dans la crypte. Mais apparemment leur patron, supposé être Abou, devenait dingue, peut être suite à sa possible blessure. En tout cas, ils ne savaient pas que leur collègue était mort et visiblement ils ne l'avaient pas envoyé à la rencontre des chasseurs. C'était donc bien un hasard tout à l'heure...

Mathieu ferma les yeux, tentant de se souvenir de tout ce qu'il avait apprit chez les Hurleurs. Il n'avait pas le droit à l'erreur, s'il se ratait, il se retrouvait avec deux hommes armés de fusil sur les bras.
Le pas léger, rapide et vif, comme un gracieux félin. Le dos courbait, il approcha d'un pas rapide vers les deux hommes qui s'apprêtaient à rentrer, arrachant au passage deux grosses pierres du sol, il les claqua sur les tempes des deux criminels.
Ils tombèrent lourdement sur le sol. Ils n'avaient même pas eut le temps de comprendre ce qu'il se passait.
Mathieu laissa retomber les pierres au sol, l'une d'elle était couvert d'une tâche de sang, pressé par la peur il avait un peu forcé le coup.

« Entrons, mais reste sur tes gardes. On se sait pas qui se trouve en dessous, il n'est peut être pas seul... »

Il avança d'un pas puis se retourna vers la goule.

« Il est peut être même pas là en fait... »

Ils descendirent les escaliers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 31/07/2012
Messages : 200
avatar
Maître du Destin
MessageSujet: Re: Première sortie   Lun 18 Nov 2013 - 15:58

Le renard trancha la gorge des deux derniers hommes d'Abou d'un coup de lame rapide avant de suivre Mathieu dans les marches glissantes.

"On ne sait jamais, et y'a pas de prime sur ces gars-là."

Il passa sa main sur sa blessure, celle-ci semblait être refermée même si la goule semblait encore en souffrir. La crypte était plongée dans une obscurité presque totale. Une sorte de long couloir de pierre envahit par un nuage de poussière dévoilé par un trait de lumière provenant d'un tas de tubes lumineux posé sur une tombe. Aucun signe de vie. Sur cette même tombe se tenaient plusieurs bandages usés, ensanglantés, une paire de ciseaux, des flasques de sang vidées et quelques flacons de buffout renversés. Quelqu'un semblait effectivement avoir été blessé.

Au delà du bloc de pierre mortuaire, une large armoire à outils rouillée comportant diverses boites de conserves et bouteilles d'alcool cachait la seconde partie de la crypte.

"J'aurais surement fini par les tuer moi même."

Mathieu et le renard avaient sursauté simultanément. La goule pointa un revolver vengeur bien qu'effrayé en direction du petit passage entre l’armoire et la paroi arrondi de la pièce. La voix semblait inhumaine, néanmoins différente de celle d'un mutant. Le rythme était lent et les mots semblaient expirés malgré un ton extrêmement bas et rocailleux. Une série de toussotements et la voix repris.

"Vous ne manquez pas d'audace une goule et un gamin. Vous n'êtes pas les premiers à venir me traquer, à vouloir abattre l'animal tant qu'il est à terre."

"Ramène toi les mains en l'air, arrête un peu de te cacher petite fiotte. Tu n'as plus aucune chance."

Un rire cette fois, puissant et sincère.

"Chance ? Vous croyez que je suis ici à Menilmutant par chance ? A-tu déjà croisé une banshee petite goule ? Lorsque ces monstres apparaissent, c'est que la chance t'as abandonné depuis bien longtemps."

Le renard fit signe à Mathieu d'avancer en restant prudent, lui même s'approchait de l’armoire, un tube lumineux à la main.

"On eut te soigner, on va pas te buter Abou, juste te livrer à la justice."

"Me soigner ? JE me suis soigné ! Alors que la bête blessée tentait de m'arracher les côtes, je suis parvenu à lui trancher deux de ses bras. A nous quatre, nous avons réussi à mettre ce monstre de la nature en fuite, mais le mal était fait."

La voix se rapprochait.

"Savez-vous ce qui arrive lorsqu'une plaie ouverte est aspergé de sang de Banshee ?"

Les deux compagnons de fortune étaient en position, prêts à bondir sur leur cible, le renard fit signe à Mathieu qu'il allait faire basculer l'armoire.

"Non je ne sais pas Abou."

"Ça commence par brûler puis ça cicatrise, ça s'infecte et se répands... Mais j'ai trouvé une solution !"

Le bruit d'une chaise poussée en arrière se fit entendre.

"Abou Kassor ne peut pas mourir ! Je vous ai dit que je ne suis pas à Menilmutant par hasard ! Les mutants sont résistants, leur sang est résistant. JE SUIS RÉSISTANT !"

L'armoire bascula mais dans le mauvais sens, emportant la goule avec elle. C'était bien Abou Kassor son visage et la partie droite de son corps n'avaient pas changer. La partie gauche de son thorax présentait plusieurs plaies encore humide, la peau de la blessure jusqu'à son bras en passant par son épaule avait pris une teinte noire et un aspect rugueux. Son épaule se confondait avec son cou tant elle avait gonflé, et son bras devenu énorme déséquilibrait le reste de son corps lorsqu'il bougeait. La réaction au sang de banshee et à celui de mutant semblait avoir été catastrophique pour celui qui était recherché par la FNF.

Kassor fit à nouveau voler l'armoire et son contenu avant de se protéger à l'aide de son bras, de trois tirs du revolver de la goule au sol. Le fait de soulever son membre surdimensionné ouvrait un peu plus les plaies de ses côtes, le faisant souffrir atrocement. L'espace était confiné et il paraissait difficile d'esquiver ce genre d'attaques, le renard avait toujours sa grenade en poche, dans son esprit la mort de Kassor était maintenant inévitable pour leur propre survie.

"Rhaaaa... Chasser un mutant dans une ville de mutant ? Quel manque de tact !"

Il lança cette fois ci un banc de pierre en direction de Mathieu.

"Je vais vous montrer un véritable monstre, je vais vous apprendre à avoir peur !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 12/11/2013
Messages : 82
avatar
Mathieu Valrose
MessageSujet: Re: Première sortie   Lun 18 Nov 2013 - 17:11

Sous son foulard et sa capuche, Mathieu était devenu blanc. Kassor n'était plus un homme mais une sorte de mutant dégueulasse, boursouflé et pleins de plaies suintantes. Ce n'était pas dingue qu'il devenait, le fugitif se transformer simplement en monstre horrible.
Il avait une force prodigieuse, capable de balancer une armoire comme un jouet d'enfant.
La goule en avait fait l'expérience.
Même les balles n'avaient pas l'air de lui faire d'effet, son bras disproportionné avait arrêté celle de la goule sans aucun mal. Sa peau était comme du cuir très résistant.

Un banc de pierre, qui arriva à grande vitesse vers lui, sortit Mathieu de ses pensées. Il l'évita de justesse dans une roulade et le banc vint s'écraser avec fracas sur la paroi de pierre.
Il repensa à tous les indices qu'il avait amasser sur le chemin... bordel rien de ce qu'il avait pu découvrir n'aurait pu prévoir ce monstre !
Il fit un rapide inventaire, rien de ce qu'il possédait ne pouvait arrêter ce monstre. Il se souvint de la grenade de la goule qui était encore au sol, le monstre au dessus d'elle.
Mathieu attrapa l'un de ses couteaux de cuisine, il essaya de stabiliser sa main qui tremblait et lança l'arme sur le monstre. Il tournoya dans les airs pour finir par rebondir sur la peau de cuir du monstre.

« Bon... »

Le mutant attrapa la goule de sa grosse main monstrueuse. Il la souleva d'un mètre au dessus du sol, comme une simple poupée de chiffon, puis la jeta vers Mathieu.
Il se prit le chasseur de primes de plein fouet ce qui le fit tomber au sol, la goule au dessus de lui.

« Relève toi Renard ! »

La goule avait été assommé dans sa chute. Mathieu était bloqué et le monstre avança d'un pas, faisant trembler tout le sol.
Mathieu attrapa son second couteau difficilement, le poids de la goule l'écrasant. Il agrippa la poignée de l'arme et sans même viser il le jeta d'un coup sec vers le monstre.  
Surprit, le monstre n'eut pas le réflexe de parer de son bras muté, ou plutôt, il n'eut pas le temps de le faire, son bras était lourd et difficile à manœuvrer. La lame s'enfonça dans l'épaule droite, celle qui était encore d'apparence humaine et le monstre lâcha un râle puissant.
Mathieu avait eut le temps de repousser le cadavre de la goule sur le côté. Il fouilla l'une de ses poches pour tenter de trouver la grenade qu'il gardait sur lui.
Elle n'était pas dans la première poche. Le monstre se reprit, il avait retiré le couteau de son épaule.
Mathieu fouilla la seconde poche et senti une sphère métallique, il la retira avant de voir son propre couteau passé devant ses yeux et se planter sur le mur. Un peu plus la lame aurait percé sa tête.
Il se releva, laissant la goule à son sort, puis couru pour sortir de la crypte.
Le monstre le suivait. A l'entrée de la crypte, les deux cadavres des criminels étaient encore là, à baigner dans leur sang. Mathieu récupéra leurs fusils de chasse, regarda qu'ils étaient chargés avant de voir apparaître Abou Kassor.
Il tira une première salve de balle avec le première fusil que le monstre para. L'arme cliqueta pour signifier qu'elle n'avait plus de balle, Mathieu la jeta au sol prenant l'autre fusil ? Mais le monstre en profita pour faire un bond rapide, arriver au niveau de Mathieu pour lui asséner un violant coup de son bras muté et l'envoyer valdinguer sur une tombe à plusieurs mètres.
Mathieu avait lâché son fusil en vol et souffrait atrocement au niveau des côtes.
Le monstre n'attendit pas qu'il se reprenne, il avança à grand pas.
Mathieu sortit son beretta et tira six balles en direction du monstre. De son autre main, il avait dégoupillé la grenade à l'aide du pouce. Il l'a fit rouler au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Première sortie   

Revenir en haut Aller en bas
 

Première sortie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Première sortie de patit matin ( Flocon de cendre moi et Petit matin )
» Première sortie publique des zorks de P****ze
» Première sortie au Grand air!
» [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante]
» Première sortie en solitaire [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Monde RP :: Ménilmutant-