Partagez | 
 

 Entretien avec un fantôme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Age IRL : 29 Masculin
Ville IRL : Compiègne
Inscription : 09/10/2012
Messages : 306
avatar
Versailles
MessageSujet: Entretien avec un fantôme   Lun 11 Nov 2013 - 16:30

En provenance des Terres désolées

Le sous-sol irradié avait laissé place à un immense sol aussi blanc que le ciel, les deux se confondant dans un horizon qui semblait être à la fois tout proche et infiniment loin. Versailles se releva sans la moindre douleur, seule, en tenue d'éclaireur de la FNF. Elle voulut examiner son BEC mais celui-ci semblait complètement désactivé. Ses pas résonnait dans un long écho, impossible de savoir si elle marchait en ligne droite ou en cercle, elle avait perdu tout repère et ne voyait rien d'autre qu'une lumière blanche aveuglante peu importe ou elle posait les yeux.


"Il y a quelqu'un ?"


Aucune réponse immédiate. Au bout de quelques secondes de silence, un bruit sourd suivit d'un grondement de tonnerre jaillit d'une position dans son dos. Une maison inexplicablement familière était apparue de nul part. Elle avait beau fixer le bâtiment d'avant guerre, elle aurait été incapable de la décrire, comme si sa texture, sa forme et son allure changeaient constamment.
Incapable de faire autrement, elle avança d'un pas toutefois hésitant vers l'entrée et poussa la porte. A l’intérieur, la petite maison en apparence tranquille se révéla plus grande, bien plus grande. Un immense hangar au plafond trop haut pour le trouver et aux murs trop éloignés pour les deviner. Tout autour d'elle étaient alignés des centaines, des milliers de vertiptères.


*Où est-ce que je suis ?*

"Là où tu a toujours été, d'aussi loin que je m'en souvienne."


Versailles sursauta, elle dégaina son pistolet laser et le pointa instinctivement en direction de la voix. Impossible de tirer, impossible de comprendre. Devant elle se tenait une réplique parfaite d'elle même entre deux appareils.


"Tu as passé ta vie entière à préparer ta fuite, sans jamais réellement la réaliser. Courant à toute allure sans jamais arrêter de regarder en arrière comme si tu étais poursuivie. Si quelqu'un te poursuivait réellement ça aurait probablement été moi."


Versailles ne pouvait pas parler, comme si sa copie lui volait sa capacité de s'exprimer lorsqu'elle le faisait. Elle se contenta de continuer à la braquer de son arme de poing.


"Fuir fuir, fuir, fuir, fuir et fuir. Fuir tes différences avec les goules, fuir le conflit entre ton amour pour ta mère et ton ressentiment envers les goules, fuir ta condition de survivante, fuir tes engagements envers la FNF, fuir dans les terres désolées mais toujours en laisse. C'est fini, la FNF n'est pas là, ta mère et morte et les goules t'ont tuée."


Comme si ces derniers mots prononcés contenait une sorte de magie obscure, tout les vertiptères se mirent à démarrer.


"Tu sais ce que c'est ? Non bien sur. Il s'agit de chaque portes de sortie que tu a entrevu. Chaque échappatoire que tu as laissé passer. Tu ne peut plus fuir maintenant, si tu ne fais pas un choix immédiatement nous mourrons ici même."


Le hangar commença à tanguer, à se remplir d'eau. Incapable d’aligner ni pensées ni mots, ni quoique ce soit de logique, Versailles continuait de braquer son arme, plusieurs gouttes de sueur coulant sur son visage.


"Fais ton choix !"

Ses cheveux ruisselaient, complètement trempés.

"Tu veux mourir ici ? De cette façon ?"


Plusieurs litres d'eau jaillirent de sa bouche, la forçant à lâcher son arme et à poser le genoux à terre. Sa bouche était revenue mais l'autre avait disparue. Le sergent se retrouva seule au milieu des vertiptères. Sans hésiter d'avantage, elle s'élança vers l’appareil le plus proche et initia la procédure de décollage. Derrière elle, sa copie était réapparue.


"Réveille-toi."

"Quoi ?"


La voix de son "fantôme" s'était transformé en un ronronnement en tout points semblable au bruit d'un compteur Geiger. Une dernière fois, sa voix venait résonner dans la tête du sous-officier alors qu'une importante quantité d'eau s'écoulait de son corps pour inonder l’intérieur du vertiptère..


"REVEILLE-TOI !"


Retour dans Les terres désolées

_________________
Thème musical**♪**Thème Mission FNF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Entretien avec un fantôme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entretien avec un vieux
» Entrevue avec le DG des Bruins
» Entretien avec ma future baby-sitter [pv Charlotte]
» Des extraits d'un entretien avec Jean Erich René
» Entretien avec Milandor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Monde RP :: Souvenir, rêves, mondes virtuels.-