Partagez | 
 

 Kill Me Baby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 05/08/2013
Messages : 24
avatar
Victor Malherbe
MessageSujet: Kill Me Baby   Dim 10 Nov 2013 - 23:18

***
Victor était en train de courir comme il n'avait jamais couru. Essayant tant bien que mal de distancer ses poursuivants au milieu des gravas et autres débris de bâtiment. La situation ne tournait pas vraiment à son avantage, depuis tout à l'heure , il essayait de trouver un coin pour se planquer histoire de passer le temps pour faire perdre envie aux autres qui avaient tous, sauf de bonnes intentions envers lui. Parfois quelques balles vinrent s'écraser à quelques mètres de lui. Alors qu'il venait de tourner à une intersection, il se cacha contre ce qui semblait être un vieux pilier ou un poteau, le jeune tenta de récupérer son souffle.
- Ouf , c'était .... c'était moins une. Oh putain , chaud ... chaud. Oh ... moins , ils sont .... partis. Pas vraiment, une balle s'était logée à quelques centimètres de son crâne mais la balle lui avait quand même laissé une belle blessure partant du milieu du front jusqu'à la tempe creusant un léger fossé. Coriaces les enflures ! Victor repartis alors de plus belle à travers les ruines Parisiennes espérant trouver quelques chose.
12 minutes et  quarante-six secondes auparavant ...
Victor était là marchant à travers la périphérie. Souvent il sortait comme ça pour oublier un peu tous les problèmes, même si ça ne marchait pas vraiment en réalité il préférait surtout être seul, préférant la solitude et l'immensité du lieu. Mais pour une fois le chemin qu'il avait l'habitude de prendre n'était pas vide d'homme comme à son habitude. Un petit groupe de personne était là autour d'un feu de camps. Des psychotiques ? Non , Victor c'était approché du moins il avait continué sa route, et avait pu vérifier que ces hommes là était juste des chasseurs ou des chasseurs rien plus, le fait qu'ils ne régirent pas en le voyant passer était bien un exemple. Pensant que tout était bon, Victor continua son chemin comme à son habitude.
- Et toi là-bas ! Lança alors une voix.
- Moi ? Ouais qu'est ce qu'il y a ?
- Tu n'aurais pas du feu par hasard ?
- Non désolé je ne fûmes pas !
- Oh aller même une petite allumette
- Non ! J'ai rien, mais dîtes moi, ce feu de camps c'est pas allumé tout seul il me semble ?
- Je m'en branle de ce feu de camps ! Je veux que tu me donnes du feu ! Tu as compris ? Du feu bordel !
- Ok , bon on va se calmer là ! Il plaça sa main sur son revolver.
- Se calmer ? Me calmer ?! Oh putain les gars ! Il veut que je me calme !
Putain, je suis tombé sur un barjot . La détonation se fît entendre. Le canon de Victor était encore fûmant. Le projectile s'était écrasé devant les pieds du chef.
- Choppez-moi ce connard !
Bon en fait au final, en y réfléchissant bien, c'était bien des psychotiques et pas des chasseurs de primes ces gars là.
6 minutes et 22 secondes plus tard ...

Victor était toujours là, escaladant les gravas pour trouver refuge. Alors qu'il commençait sérieusement à fatiguer. Sachant qu'il ne lui resterait pas beaucoup d'endurance il commençait déjà à se voir pendu par les pieds à un arbre ou à un immeuble. Et c'est alors qu'il remarqua alors un petit bâtiment qui avait plutôt bien survécut et surtout il avait quelque chose que les autres n'avait pas ou plus : Une porte. Il s'y engouffra directement et la referma aussi vite qu'il avait ouverte, cherchant aux alentours quelque chose d'utile. Il trouva alors une vieille chaise et coinça la poignée avec. Une fois ceci fait, il tomba à la renverse, fesse à terre pour reprendre son souffle.
Info:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 26 Féminin
Ville IRL : Cherbourg
Inscription : 28/08/2013
Messages : 99
avatar
Elise Follies
MessageSujet: Re: Kill Me Baby   Lun 11 Nov 2013 - 10:17


     « L'Atelier » s'était installé pour quelques jours dans un vieil immeuble abandonné de la périphérie. Là, les affaires marchaient plutôt bien. Entre les baroudeurs, les chasseurs, quelques soldats en patrouille, et quelques psychos, elle en prenait plein... Les poches. Elle aimait bien cet appart là, pour la simple raison qu'il avait encore une porte qui tenait sur ses gonds. Pas qu'elle tenait à son intimité, avec son boulot, c'était un peu compliqué, mais elle aimait bien l'idée de ne pas se retrouver surprise, les fesses à l'air, parfaitement démunie.

    Seulement, on commençait à un peu trop parler de sa localisation, et elle avait peur d'être prise en chasse par des négriers. Donc il fallait qu'elle bouge, à nouveau. En étant indépendante, elle ne bénéficiait pas de la protection d'un clan psychotique, aussi, il pouvait lui arriver n'importe quoi, que personne n'en aurait rien eu à faire. Ses yeux glissèrent sur le corps masculin endormi à côté d'elle. Celui là avait été particulièrement performant, mais il avait aussi quelque chose qui l'interessait fortement : quelques doses de psycho dans sa musette. Elle savait quoi faire, elle savait comment le faire... Son index parcouru le dos de l'homme, le long de sa colonne vertébrale, sentant les muscles tressaillir sous son doigts. Pfiou, elle en aurait bien pris pour un deuxième round, mais elle n'en avait pas le temps. En silence, elle tira son couteau de sa botte, le leva, et le planta dans la nuque de l'être masculin. Il s'agita quelques secondes, et elle en versa une larme, sans savoir si elle était de tristesse, ou de plaisir sadique.

    Fouillant la musette, elle en tira quatre doses, qu'elle transféra vers la sienne. C'était pas beaucoup, mais c'était déjà ça. Alors elle entreprit de nettoyer. Pour cela, elle se saisit du tee-shirt du cadavre, et s'essuya d'abord le visage, sa peau blanche sur laquelle le sang avec légèrement éclaboussé. Puis son couteau, donc elle essuya longuement la lame, comme une caresse presque sensuelle, avant de le replacer dans sa botte. Elle se rhabilla alors, et traîna le corps jusqu'à l'ancienne cuisine de l'appartement.

    Mais quelque chose attira son attention.

    *****

    L'homme venait d'entrer avec fracas, et de bloquer la porte avec la chaise. Il se pensait à l'abri, mais derrière lui, soudainement, arrivé furtivement, un grognement résonne, un grondement sourd, et long. Le grand chien noir et feu l'observe, les crocs sortis, prêt à passer à l'attaque, ignorant le danger. Tout pour protéger sa maîtresse. La bave coule de ses babines, et non seulement il a l'air énervé, mais en plus il a l'air affamé. Un seul mot suffit à le calmer.

    - Repos. 

    Aussitôt le chien s'assoit, et penche la tête sur le côté. La silhouette féminine passe l'encadrement de la porte, le Churchill sur la hanche, l'homme dans le viseur. Tant qu'elle ne sait pas si il est amical ou en quête de problèmes, elle le gardera en joue. Il a de la chance cependant, elle n'est pas encore en manque, et elle est dans une bonne phase. En fait, vue comme ça, elle a presque l'air tout à fait normale, si on enlève le petit éclat de folie dans ses yeux.

    - On va faire simple, d'accord ? Vous êtes qui et vous voulez quoi ?

    Elle se penche vers l'oreille du chien, et murmure quelque chose, avant que ce dernier se l'élance vers la cuisine, et qu'un concert de claquements de crocs et de bruits de chairs déchirées ne retentissent.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 05/08/2013
Messages : 24
avatar
Victor Malherbe
MessageSujet: Re: Kill Me Baby   Lun 11 Nov 2013 - 16:52

***
Victor était littéralement le cul à terre, reprenant son souffle et espérant que le petit groupe soit retourné d'où il venait. A ce moment là Victor se sentit à l'abri, il ne l'avait peut être pas vu, du moins il l'espérait. Mais au moment ou il tenta de se relever pour chercher un moyen de sortir histoire de contourner le groupe de psychotique, un grognement se fît entendre, il tourna la tête et à ce moment ce qu'il vit faillit le faire tressaillir puisque quand son regard se posa de l'autre côté de la piéce, il croisa le regard d'un chien, pas le caniche tu vois, le gros chien bien vénère qui est sur le point de te bouffer. Le jeune retomba alors à la renverse. Cette fois c'est les reins qui ont prit, il alla stopper sa course dans le mur derrière lui. Alors qu'il alla sortir son revolver pour s'occuper de la bête, une voix mit fin à cette situation.
- Repos. 

Le chien se stoppa immédiatement et s'assit tranquillement. Un "bordel" s'échappa entre les dents du jeune homme.Une voix de femme ? Oh oui ! Et qu'elle femme surtout. Une jeune femme venait d'apparaître. Pas bien vieille, vraiment charmante, dire le contraire serait un mensonge. Mais bon le Churchill pointé sur la tête de Victor par contre. Quand il vu ça, il ne se senti pas de joie. Surtout que celle-ci semblait assez déterminée et mettre une balle dans la tête du jeune homme ne semblait pas la déranger. Le seul reflexe qu'eût Victor fût de lever les bras. Apparemment fallait pas jouer avec elle sous peine d'avoir un petit problème.
- On va faire simple, d'accord ? Vous êtes qui et vous voulez quoi ?

Celle-ci donna un ordre à son chien ou un truc dans le genre, quelque chose que Victor ne pût entendre mais ce qui est sûr, le chien ne se fît pas prier et quitta la pièce à une vitesse folle. Encore jusqu'à la rien de bien foufou, mais les bruits qui s'en suivirent fût presque dérangeant. Et même si il faisait l'inverse, il savait très bien ce que devait être ce bruit. A ce moment là Victor commençait à avoir légèrement plus peur. Pour lui c'était sur, il allait finir en patté pour chien premier choix.


- Je ... ouais ... Je. Bon en fait je veux rien de spécial là, juste ne pas retourner dehors. Il y a des mecs genre pas cool, qui veulent me faire des trucs pas cool. Voilà c'est tout, je vous veux rien hein' juste me planquer le temps qu'ils perdent l'envie de me couper en morceaux c'est pourquoi quand j'ai vu qu'il y avait une porte, j'ai décidé de me cacher ici pensant que je pourrais la bloquer, il y avait pas l'air d'avoir d'autres issues; je pensais que c'était un bon plan. Et sinon moi c'est Victor, je viens de Métro' et j'ai aucune envie d'avoir des embrouilles avec vous.
A cet instant, il n'espérait qu'une chose au monde. C'est qu'elle le croit. Il voulait pas finir au milieu d'un immeuble en ruine, une balle dans la tête et bouffé par un clébard. Maintenant tout était dans les mains de cette femme, une action de travers et s'en serait fini de Victor Malherbes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 26 Féminin
Ville IRL : Cherbourg
Inscription : 28/08/2013
Messages : 99
avatar
Elise Follies
MessageSujet: Re: Kill Me Baby   Lun 11 Nov 2013 - 20:09

    Le pauvre gars par terre avait l'air franchement apeuré, et pas vraiment menaçant. Cela ne l'empêcha pas de le maintenir en joue, sait-on jamais, maintenant qu'Elliot n'était plus dans la même pièce, elle n'avait pas de crocs à proximité immédiate. Aussi elle jaugea l'homme en face d'elle, un sourire au coin des lèvres. En d'autres circonstances, elle aurait laissé sa libido débordante prendre le dessus, mais elle ne pouvait pas se le permettre tout de suite, et qu'en plus, il avait l'air de dire qu'il était poursuivi par un groupe de types. Et encore une fois, se faire surprendre à quatre pattes ne l'interessait pas des masses.

    - Ah. Ouais. Bon okay.

    La voilà qui baisse le canon de son arme, et attrape la bandoulière pour la faire passer dans son dos. Elle avance vers lui, et son pas visuellement très léger tranche avec le bruit lourd et sourd de ses semelles renforcées qui martèlent le sol. Arrivée à sa hauteur, elle tend la main vers lui, et l'aide à se relever, en douceur mais avec force, doux paradoxe quand on voit le gabarit de la demoiselle. Une fois debout, c'est lui qui a l'ascendant, il la dépasse de presque 20 centimètres, et elle est obligée de lever les yeux et la tête pour regarder les siens. D'ailleurs, vue d'en haut, elle semble avoir un air angélique, avec ses grands yeux bleu-vert qui toisent et déshabillent. Et puis sa voix s'élève, tranchant la douceur du moment.

    - C'est quel genre de types qui te suivent mon gars ?

    Elle pivote, pour s'avancer très lentement vers la fenêtre, et tendre le cou pour tenter de voir la rue au travers de la vitre fissurée. Elle pourrait bien l'aider à s'en tirer, mais il fallait peut-être pour ça se mettre dans des ennuis. Peut-être même courir, ou tuer. Un inconnu valait-il tout ça ? Elle tourna à nouveau la tête vers lui. L'autre solution c'était quoi ? Le tuer ? Laisser un deuxième cadavre derrière elle, dans le même appart, avec le risque de se faire balancer par d'anciens clients si des soldats venaient à passer par là ?

    - Rah. Fallait que tu me tombes dessus aujourd'hui. Relou. J'ai besoin de prendre quelque chose.

    Elle ouvrit sa musette, et s'injecta une dose de psycho. Aussitôt elle se sentit envahie, et apaisée. L'esprit plus ouvert, plus clair, plus encline à la gentillesse. Pour combien de temps, là était la question, mais elle allait vite décider. D'un pas félin, elle vient frôler Victor avec son propre corps, et pose sa main sur sa joue, pour le forcer délicatement à plonger son regard dans le sien.

    - Bon je vais t'aider. Entre moi et Elliot, il devrait pas t'arriver grand chose. Tu allais où ? On va t'escorter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 05/08/2013
Messages : 24
avatar
Victor Malherbe
MessageSujet: Re: Kill Me Baby   Lun 11 Nov 2013 - 21:04

***

- Ah. Ouais. Bon okay.

Quoi c'est tout. Juste un okay ? Sur ce coup Victor avait flippé un peu plus qu'il aurait du et senti un peu con en réalité. La jeune femme c'était alors approché et avait aidé Victor à ce remettre sur pied après sa mésaventure canine. Il se retrouva devant elle, plongeant son regard dans le sien, mais ne pût le supporter bien longtemps et il tourna la tête légèrement gêné en bafouillant un Merci.
- C'est quel genre de types qui te suivent mon gars ?
- Et bien, comment dire, en réalité je sais pas trop. Au début je les ai prit pour un groupe de chasseurs ou de chasseurs de primes donc je pensais que ça se passerait bien mais au moment où je suis passé prés d'eux, ils ont été moins amicaux, du genre : "Viens ici que je te découpe à la machette" et bon me faire couper en rondelles c'est pas une activité que j'aime pratiquer, enfin bref une petite bande psychotiques je pense, cinq je crois peut-être six, ils ont l'air assez bien armés et moi j'ai que mon revolver. Il se passa un revers de manche sur le visage pour enlever le sang qui commençait à lui couler sur le visage avant de montrer son revolver six coups. Je fais pas le poids face à eux. Il parti alors dans un petit rire gêné.
- Rah. Fallait que tu me tombes dessus aujourd'hui. Relou. J'ai besoin de prendre quelque chose.
La jeune femme souffla un bon coup. Tu m'étonnes, débarquer comme ça, " Salut, je suis poursuivis par des malades, je pensais me planquer un petit bout de temps ici, ah et j'ai oublié de rajouter qu'ils te tuerons aussi si ils nous trouvent " Pour sur que ça donne pas envie d'aider, mais bon pour l'instant, elle ne lui avait ni tiré dessus ni jeté en pâture à ces malades. Elle attrapa du psycho de sa sacoche et se l'injecta. Victor ne pût s'empêcher d'esquisser un sourire. Voilà un point que l'ont a en commun se dit-il pour lui même, alors qu'il ne se séparé jamais de ses doses ... " au cas ou "

- Bon je vais t'aider. Entre moi et Elliot, il devrait pas t'arriver grand chose. Tu allais où ? On va t'escorter. Lui avait-elle demandé en venant se coller à lui posant une main sur sa joue.

- Où ... où j'a....j'allais ? Putain de rentre-dedans. Nulle part en réalité. On a pas vraiment besoin d'une destination pour commencer un voyage non ? Je me baladais ça et là. Mais maintenant je pense que je devrais rentrer à Métropolitopia, il vaudrait mieux pour moi. J'aimerais éviter de trainer par là avec ses mecs.


***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 26 Féminin
Ville IRL : Cherbourg
Inscription : 28/08/2013
Messages : 99
avatar
Elise Follies
MessageSujet: Re: Kill Me Baby   Mar 12 Nov 2013 - 19:23

    Un petit groupe de grands malades qui voulaient le découper la machette ? Ca ressemblait fort à ses frères psychotiques ça... Et pour le coup, si il avait merdé avec eux... Bah il était dans la merde. Hum. La jeune femme rajusta son t-shirt. Métropolitopia, elle connaissait pas vraiment, mais c'était l'occasion de voir du pays. Et puis elle trouverait peut-être un peu de clientèle là bas. Elle soupira doucement, et sourit.

    - Qui de mieux pour te protéger de ces mecs que l'une d'entre eux, non ?

    Elle ne se considérait pas comme membre d'un clan. Mais elle se devait d'admettre qu'elle faisait partie de la grande famille des psychotiques. Et puis les comportements déviants avaient engendrés tellement d'enfants consanguins, qu'elle devait l'être un peu aussi. Sans doute même, vu comme son esprit était malade.

    Seulement là, elle ne les connaissait pas. Du moins, elle ne savait pas qui étaient ceux qui poursuivaient le pauvre Victor. Du coup, elle ne savait pas comment ils réagiraient si ils la croisait. Trois solutions étaient possibles.... La première, c'est qu'elle les connaisse, et qu'ils soient en bonne condition, elle pourrait sans doute épargner à Victor son destin funeste. La seconde, c'est qu'ils ne la connaissent pas, ou qu'ils aient quelque chose contre elle. Auquel cas, il faudrait courir vite. Ou tuer, au choix, ça dépend comment ça se passe. Et la troisième, ce serait qu'ils ne voient que la pute en elle, et qu'ils décident d'abandonner Victor pour se concentrer sur son sort à elle uniquement.

    Mouais, ça semblait un peu étrange...

    - Allez, on décolle. ELIOTT !

    Le chien revint dans la pièce, les babines encore dégoulinantes de bave et de sang mêlé, tableau d'horreur, mais d'une beauté presque divine. Il vint s'asseoir aux pieds d'Elise, et fit claquer ses machoires pour les débarrasser des fluides qui en débordaient.

    La jeune femme fit basculer à nouveau le Churchill sur sa hanche, et passa devant. D'un coup de pied, elle vira la chaise qui bloquait la porte, et prit la tête pour guider le trio vers l'extérieur. Elle leva la tête et cracha un juron.

    - Et voilà qu'il fait nuit... Quelle merde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 05/08/2013
Messages : 24
avatar
Victor Malherbe
MessageSujet: Re: Kill Me Baby   Mer 13 Nov 2013 - 21:02

***

- Qui de mieux pour te protéger de ces mecs que l'une d'entre eux, non ?

- Une d'entre eux ? Crois-moi tu n'es pas une des leurs. Je peux le voir ça. Si tu étais vraiment la personne que tu dis être, tu n'aurais pas eut ce comportement avec moi. Donc c'est sûr psychotique tu ne l'es pas. Et en plus quel vilain mot pour une si jolie jeune femme
Il sourit à sa dernière remarque, lui qui n'avait pas fait le fière face à Elise il y a quelques minutes était entré alors dans son petit jeu. Là il avait pas tord. Des psychotiques qui aident les gens ça n'existe pas. De plus les gens sont ni tout blanc ni tout noir. Il faut faire ce que l'ont doit faire quand on doit le faire.
Chacun son job. Et justement aujourd'hui elle avait décidé de l'aider et pas de se le faire à la façon ceviche humain. Victor prit alors son revolver et décida de recharger, les douilles vinrent alors s'écraser au sol dans un petit tintement métallique. Et y remit alors 6 balles qu'il sorti de sa veste.
- Bon moi je suis prêt . Dit-alors Victor en levant on arme
- Allez, on décolle. ELIOTT !

Oh putain. Ce clébard. Le chien était revenu plein de sang. Ouais enfin pas psychotiques la madame, mais elle refile des cadavres humains à son chien tout de même, il l'avait oublié ça Victor, bon pour l'instant c'était pas le coup pour lui mais ça montrait quand même un petit côté déviant sous ce visage.
Elle mit un shoot dans la chaise qui alla valser plus loin dans la pièce. Et elle sortie la première suivie de son chien. Victor arma alors son revolver et espérait tout de même que aucune de ses balles ne soit pour elle.

- Ah ouais, et au fait comment tu t'appelles ? Lui demanda t-il attendant alors la réponse de la jeune femme . Et merci, merci pour ce que tu as fais et ce que tu vas faire pour toi, tu n'étais pas obligée mais tu l'as fais et je peux que te remercier. Il finit alors sa phrase par un léger sourire crispé, voilà encore un petit coup de gêne.


- Et voilà qu'il fait nuit... Quelle merde

- On peut aussi en tirer profit de la nuit, on passera plus inaperçus, tu ne crois pas ?


***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 26 Féminin
Ville IRL : Cherbourg
Inscription : 28/08/2013
Messages : 99
avatar
Elise Follies
MessageSujet: Re: Kill Me Baby   Ven 15 Nov 2013 - 0:08

     « Donc c'est sûr psychotique tu ne l'es pas. » La phrase résonna dans l'esprit de la jeune femme. Elle ? Pas psychotique ? Premièrement, elle était née dans la « communauté », de ce fait, elle était psychotique de souche. Et puis la consanguinité quasi omniprésente de cette catégorie de la population avait pas mal atteint sa santé mentale. C'était tout le principe d'Elise. Quand Victor clamait que tout n'était pas tout blanc ou tout noir, elle en était preuve du contraire. Un jour blanche comme une oie, elle se trouvait être altruiste, serviable, douce et gentille. Le jour d'après, noire comme la nuit, elle devenait violente, passionnée, et destructrice. Si Victor pensait qu'elle n'avait rien d'une psychotique, c'est qu'il ne l'avait sûrement jamais croisée lors d'une de ses folles virées avec Méph, l'autre déluré qui se rapprochait le plus pour elle d'un ami, même s'il avait failli la tuer quelques fois, que ce soit sur le terrain, ou dans ses bras.

    D'ailleurs, pourquoi elle l'aidait ? Voilà que sa noirceur refaisait son apparition, s'insinuant dans les méandres de son esprit. Mais Elise tenta de la réprimer. Après tout, le voir là, écrasé sur son fessier, l'air visiblement paniqué, il lui avait fait pensé à un jeune puceau, effrayé par la vision du corps nu d'une femme. Un petit chaton. Et elle aimait bien les chatons, surtout à la broche. Elle secoua la tête rapidement en fermant les yeux. Son estomac criait famine, et si elle commençait à penser à des chatons rôtis, elle ne s'en sortirait pas.

    - Tirer avantage de la nuit ? Tu voyages souvent de nuit mon gars ? Le seul avantage que j'y vois, c'est que t'as moins de risque de te faire surprendre à baiser dans une ruelle.

    Ah ah, les souvenirs dans les ruelles... Elle en avait des tas, avec un tas de partenaires différents d'ailleurs. Sacré Elise, jamais la dernière pour prendre du bon temps. Ah, voilà qu'il demandait son prénom. La curiosité prenait le dessus. Il allait vouloir s'en faire une copine de voyage, et c'était pas du tout dans ses intentions à elle. Elle voulait juste l'amener d'un point A à un point B, et si elle pouvait piller un ou deux trucs sur le chemin, à la faveur de l'obscurité, ça l'arrangeait bien. Mais bon, elle ne pouvait quand même pas refuser de lui donner son prénom, c'était vil, et mesquin, et parfaitement inutile. Et puis elle ne se voyait pas se faire appeler « Mademoiselle » tout le long de la route. D'autant que ça faisait longtemps qu'elle n'était plus une demoiselle, l'eût-elle été un jour.

    - Moi c'est Elise. J'traine un peu partout, j'fais commerce un peu partout. Là où y'a de la clientèle, je m'installe pour quelques temps. Et lui...

    Elle désigna le chien devant eux d'un coup de tête.

    - C'est Eliott. J'l'ai eu quand il était encore tout chiot, j'traînait avec un groupe de gars, et un soir autour du feu, ils nous ont filé une viande délicieuse, un régal. C'était la mère du p'tit. Il couinait à mort, tu m'étonnes, elle lui manquait, la grognasse rôtie. Alors, les mecs voulaient le faire cuire aussi, mais il m'a regardé avec ses grands yeux de bébé, et j'ai craqué. Depuis il traîne avec moi, et il me protège à fond, j'pense que c'est sa manière de me remercier. Hein mon chien !

    L'animal lanca un regard en arrière, comme pour surveiller sa maîtresse. C'était une brave bête, imposante, et musculeuse, assez maigre, mais pas morte de faim.

    - Alors les z'amoureux, on se fait une petite balade ? Un petit coup de bite ?

    La voix venait de derrière eux. Apparemment le petit groupe qui suivait Victor les avait trouvés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 05/08/2013
Messages : 24
avatar
Victor Malherbe
MessageSujet: Re: Kill Me Baby   Sam 16 Nov 2013 - 20:15

- Tirer avantage de la nuit ? Tu voyages souvent de nuit mon gars ? Le seul avantage que j'y vois, c'est que t'as moins de risque de te faire surprendre à baiser dans une ruelle.

Hum, ah ouais d'accord, ceci explique le cela. Bon en fait c'est une pute quoi. Tu m'étonnes, tout à l'heure elle avait plus d'intêret pour sa queue de pour lui finalement. Il aurait du le comprendre plus vite. Mais après elle est en train de l'aider, et il y crache pas dessus sur cette aide.

- Heu, ouais enfin chacun c'est activités hein. Mais ouais, ça m'arrive de déplacer la nuit. Voyager la nuit c'est beaucoup mieux pour passer ni vu ni connu. Telle une ombre dans l'obscurité.

- Moi c'est Elise. J'traine un peu partout, j'fais commerce un peu partout. Là où y'a de la clientèle, je m'installe pour quelques temps. Et lui...

- Elise ? C'est noté. Lui ? C'est qui lui ... Ah son clébard.

- C'est Eliott. J'l'ai eu quand il était encore tout chiot, j'traînait avec un groupe de gars, et un soir autour du feu, ils nous ont filé une viande délicieuse, un régal. C'était la mère du p'tit. Génial, ils ont bouffé du chien. Mais je lui ai demandé son nom pas sa vie, le chien m'intéresse pas vraiment. Pensa Victor." Il couinait à mort, tu m'étonnes, elle lui manquait, la grognasse rôtie. Alors, les mecs." Mais c'est qu'elle continu en plus . "voulaient le faire cuire aussi, mais il m'a regardé avec ses grands yeux de bébé " Mais elle va s'arrêter ou quoi !  " et j'ai craqué. Depuis il traîne avec moi, et il me protège à fond, j'pense que c'est sa manière de me remercier. Hein mon chien ! Enfin !

Après son monologue Victor lui lança un sourire come s'y rien n'était.

- Une famille. Enfin presque .... C'est un magnifique chien en tout cas, est faut dire qu'il m'a surprit la première fois.

- Alors les z'amoureux, on se fait une petite balade ? Un petit coup de bite ?

Il l'a connaissait bien cette voix. Très bien même.

- Me dis pas que. Il se retourna d'un seul coup.

- Oh mais c'est lui ! Oh les copains ! Notre ami est de retour


Merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 26 Féminin
Ville IRL : Cherbourg
Inscription : 28/08/2013
Messages : 99
avatar
Elise Follies
MessageSujet: Re: Kill Me Baby   Dim 17 Nov 2013 - 0:13

    La psychotique fit volte-face presque aussi rapidement que le canidé. L'animal avait déjà bondi sur ses coussinets, et se retenait de retrousser les babines encore ensanglantées. Non seulement, elle aimait pas qu'on lui parle comme ça, mais en plus... Ben elle aimait pas, c'est tout. Elle fit à nouveau basculer son fusil, et mit en joue le premier des cinq hommes qui se tenaient devant elle.

    - Eh mon pote, tu va dire à ta petite dame de se tenir tranquille hein, qu'elle s'inquiète pas, elle va y passer aussi...

    - J'crois pas non...

    Elle s'approcha de quelques pas, geste qui pouvait sembler purement suicidaire, mais pas pour elle, dans la mesure où Eliott restait sur ses talons, et qu'elle savait bien me se défendre que ce que semblaient le croire les mecs qui la toisaient de haut en bas. Faut dire qu'elle avait des airs d'aventurière comme ça. Ses longs cheveux détachés voletant dans la brise fraiche de cette chaude nuit, ses yeux bleus-verts qui brillaient d'un éclat tout particulier, celui de la soif de sang. Cette soif que ces dégénérés avaient allumé dans son esprit, en lui parlant de la sorte.

    Elle avanca encore un peu, elle voulait discerner leurs visages. La voix de celui qui semblait être le chef lui semblait vaguement familière, encore qu'avec le nombre d'homme qu'elle avait, ou continuait de côtoyer, y'avait pas mal de voix qui lui rappelait quelque chose. Triste constat d'une femme de société. Ou du domaine public, à force, on fait plus trop la différence.

    - Ca sent le psycho à plein nez d'ici... Vous v'nez du Nord c'est ça ? P'tain les mecs, vous vous emmerdez à ce point que vous faites chier les passants ?

    - De quoi elle m'parle la greluche ?

    - Ferme la, Henri, j't'ai reconnu vieux connard.

    - Henri ? T'as cru que j'étais Henri Montgrenat ? Oh putain, jamais on m'a confondu avec ce sale con. Vous avez intêret à courir, vite, sinon on bouffera de la brunette ce soir.

    Oups.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 05/08/2013
Messages : 24
avatar
Victor Malherbe
MessageSujet: Re: Kill Me Baby   Mar 26 Nov 2013 - 19:15

***
La chance n'était pas de son côté une fois de plus. Ce qui pouvait passer comme une bonne chance de s'en sortir, était devenue une situation encore plus catastrophique. Car cette fois, le petit groupe et surtout le chef en particulier était plutôt mécontent de la comparaison d'Elise avec ce certain Henri Montgrenat, une connaissance commune à priori. Donc sans se tromper on pouvait donc affirmer dans un langage adapté de c'était la merde. Beh la bonne grosse merde que tu sais que même quand c'est le début, la fin sera cent fois pire. Et vu que le début était plutôt pas mal dans son genre la fin ne risquerait pas de faire rire l'un ou l'autre. En plus Elise s'était avancé et était maintenant à plusieurs mètre de Victor. Une déflagration se fît entendre, la balle avait du siffler aux oreilles d'Elise et la balle alla s'enfoncer dans la poitrine d'un des psychotiques. Celui-ci resta de marbre une fraction de seconde avant de cracher une gerbe de sang et de s'effondrer dans la poussière.

Bon là, Victor avait fait encore plus le con. Faut vraiment qu'il arrête avec son revolver.
Il se ressaisit alors et s'avança alors en courant d'Elise et la prise par le bras, histoire de partir assez rapidement d'ici pour se casser illico presto.

- On court ? Vaut mieux ....

***

Victor se mir alors à courir, dans le sens inverse du groupe qui était resté tout con devant leur pote en train de claquer au sol, ça leur laissé un peu de temps au moins. Le trio se mit alors à courir façon bip-bip direction Métro' en se glissant à travers les débris des anciens bâtiments pour ralentir l'arrivée du petit groupe. Ils ne pourraient jamais arriver à Métropolitopia vivants, va falloir donc s'occuper des mecs avant que eux s'occupent de Victor et Elise.
- Elise, on va pas pouvoir courir sans s'arrêter jusqu'à Métro', on devrait s'occuper de ces mecs pour en être débarrassé une bonne fois pour toute.

Le masqué était pas vraiment confiant. Ils étaient moins nombreux que les psychotiques, moins armés et ils étaient traqués. Le masqué reprit alors son revolver en main et remplaça les balles qu'il avait déjà utilisé .
- Bon on fait quoi alors ? Dit-il en en levant les épaules en s'adressant à Elise pour savoir quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 26 Féminin
Ville IRL : Cherbourg
Inscription : 28/08/2013
Messages : 99
avatar
Elise Follies
MessageSujet: Re: Kill Me Baby   Sam 30 Nov 2013 - 18:47

    La jeune femme eut le souffle coupé lorsque l'engin cracha sa balle. Il n'avait pas vraiment fait ça, n'est ce pas ? Il ne venait pas de tirer dans le tas, en plein milieu d'une bande de psychotiques visiblement assoiffé du sang de marcheurs tranquille ? Non parce que ça aurait vraiment été la pire des choses à faire.

    Et pourtant, le psychotique en face d'elle s'effondra en crachant du sang, un trou parfait décorant sa poitrine. Bordel de merde, le gars qu'elle se traînait était complètement taré, et elle aurait mieux fait de l'abattre dans ce putain d'immeuble tout à l'heure.Et voilà qu'il suggérait de courir. AH BAH OUI COPAIN ! Quand on tire à vue sans se méfier des conséquences, vaut mieux avoir une sacrée paire de panards et courir très très vite.

    D'un signe de la main, elle donna l'ordre à Eliott de cavaler aussi, et elle se mit à courir à son tour. Vite, et longtemps.




    Soudain, il s'arrêta. Et lui annonca de but en blanc, que de toute façon ils n'arriveraient pas à les semer avant d'atteindre Métropolitopia. Ah bon ? Bon. Et donc qu'il allait falloir les affronter de front. Ah bon ? HEIN? D'autant plus que vu la bande qu'ils se traînaient au cul, c'était fort possible qu'ils aient rameuté du monde et qu'au final ils soient deux fois plus nombreux qu'à l'arrivée.

    - Ben écoute.

    Soudain, même sa voix devenait mauvaise.

    - Tu nous a foutu dans la merde, va falloir qu'on s'en sorte...

    A nouveau, elle fit basculer le Churchill sur sa hanche, saisissant fermement le canon, le doigt posé sur la détente. Ils pouvaient bien arriver. Elle les attendait de pied ferme, et le molosse grondant à ses pieds était prêt aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 05/08/2013
Messages : 24
avatar
Victor Malherbe
MessageSujet: Re: Kill Me Baby   Jeu 2 Jan 2014 - 0:59

***



- Je nous ai foutu ?!! JE ! Un instant ... tais-toi ! Sinon t'sais quoi ? Beh j'ai une idée qui me traverse l'esprit, va voir ton "Pote Henri" dehors hein ? Quelque chose me dit qu'il a pas envie de tailler une bavette avec nous 'fin il préférerait sans doute tailler autre chose je pense. T'es aussi fautive que moi Elise n'oublie pas ça, que l'info reste bien encrée dans ton crâne.

Cette fois c'est Victor qui n'avait plus envie de jouer.

Les prochaines minutes allaient sans doute être explosives. La situation avait un arrière goût de sang. Les psychotiques ne mettraient pas longtemps à trouver le duo. Victor s'approcha d'un petit dénivelé de débris et jeta un œil. Rien. Tout était calme. Pas de bruit rien, seulement le sifflement du vent qui s'engouffrait dans les bâtiments éventrés.

Auraient-ils abandonnés ? Pour sûr aucune chances, vraiment aucune. Pensa alors Victor en balayant tous les recoins.

Il se tourna alors vers Elise une fraction de seconde et plongea sa main dans sa veste et en sorti une deuxième arme de poing quasi similaire à celle qu'il avait précédemment en main. Il sorti quelques balles de sa poche et rechargea le revolver.

- Je bouge

Bouger, un bien grand mot, puisqu'il ne fît que monter à l'étage du dessus à moitié écroulé Victor pouvait voir l'étage du dessous et Elise, celui-ci donnait un super nid d'observation sur la zone, qui était toujours vide. Enfin pas longtemps. Le voila ! 'fin les voila ! Victor arma le chien de ses deux armes, et colla au mur.

- Pssst ! Ils sont là ! Le jeune homme indiqua la direction de la tête.

Il prit ses deux armes et alors qu'il allait s'avancer pour tirer, il faillit tomber, un morceau de l'étage à moitié effondré - A savoir quelques pierres - venait de tomber au sol. Il recula alors sur les fesses et se recolla au mur. C'était limite. Il prit une inspiration pensant avoir était remarqué. Finalement quelques secondes passèrent, aucunes réactions. Il reprit une plus grande inspiration et se décolla du mur .. Il tira le premier, mais ... une balle le traversa alors comme du beurre et se logea dans le mur derrière lui. Il s'étala en arrière en lançant un juron à l'intention du tireur. Cette balle fût suivie par plusieurs autres. Il roula sur le côté, il prît une planche qu'il plaça contre une fenêtre pour s'aider à tirer...


Finalement .... ils l'avaient remarqués.


Situation:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 26 Féminin
Ville IRL : Cherbourg
Inscription : 28/08/2013
Messages : 99
avatar
Elise Follies
MessageSujet: Re: Kill Me Baby   Jeu 16 Jan 2014 - 18:07

    - PARDON ? JE SUIS AUSSI FAUTIVE ?

    Elle se tut, et emmagasina l'information. Il ne s'en doutait peut être pas, mais il allait le payer plus tard. Peut être même qu'elle l'abandonnerait à son sort en plein milieu de la bataille. Ouais, elle était rancunière, très rancunière.

    A l'abri d'un petit éboulement, la belle vérifia son arme. Hors de question qu'elle s'enraye pendant qu'ils allaient devoir se défendre. Le chien couché à sa botte, elle lui caressa machinalement la tête. Ses mains tremblaient légèrement, pas de peur, mais d'adrénaline, et l'animal le sentit, léchant délicatement sa peau, pour faire retomber la pression. Le silence ajoutait du pesant à l'atmosphère déjà plus que lourde. Bientôt, les balles allaient siffler. Elle devait être prête et concentrée.

    Soudain, l'homme se tourna vers elle, dégaina un revolver, et lui annonça qu'il avancait. Ben voyons, joue les héros, Cow-Boy, on en reparlera quand tu te sera fait plomber. Elise soupira en le voyant s'éloigner par l'escalier pour rejoindre un point d'observation plus en hauteur. Puis il annonca qu'ils étaient là, en semblant se prendre à nouveau pour un héros. Elle secoua la tête. Et alors...

    Quelques pierres s'effondrèrent derrière Elise, et elle sursauta, manquant de tirer dans le tas. Ah non, c'était encore cet idiot qui avait manqué de s'écrouler en même temps que l'étage... Les minutes passèrent, longues et agonisantes, jusqu'à ce que la première balle fut tirée, au dessus d'elle, et que la seconde ne riposte, touchant directement sa cible.

    - Mais putain, qu'est ce qu'il est con ce type !

    Elle se retira, montant à l'étage pour le rejoindre. Placée à la seconde fenêtre, cachée derrière une pierre du mur, elle observa la situation à l'exterieur. Le petit groupe c'était transformé en une dizaine d'hommes avancant sur leur position. Elle se tourna vers le chien.

    - Elliot, écoute moi mon chien. Garde en bas. Et si y'en a un qui se pointe, tu le bouffes.

    Presque humain, l'animal comprit immédiatement, et elle surveilla qu'il se postait à l'abri. Bien. Ca c'était réglé. Maintenant. Elle se tourna vers Victor, poussa son fusil, et lui décrocha un violent coup de poing au menton.

    - Là, au moins, je suis fautive de quelque chose.

    Retournant à son poste, elle arma le Churchill, et entreprit de tirer sur leurs assaillants.

    Evenements:
     

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 05/08/2013
Messages : 24
avatar
Victor Malherbe
MessageSujet: Re: Kill Me Baby   Sam 1 Fév 2014 - 12:34

***


Victor reçu le coup en pleine tête, pas tellement qu'il était puissant, mais ça faisait jamais du bien de se faire frapper au visage. Un petit filet de sang lui coulait alors le long des lèvres jusqu'au menton et terminé sa course sur le sol. Sur le coup, il n'avait rien compris, mais quand l'information monta au cerveau, il fût très énervé, énervé avec une envie de meurtre. Elise était dos à lui, continuant de tirer sur le groupe en dessous, trop absorbée pour voir la manoeuvre de Victor. Il prit son revolver, et mit alors en joue Elise, le pistole pointé l'arrière de la jeune femme, prêt à tirer.

Non je peux pas faire un truc comme ça ....


Il baissa son arme, et vînt alors ce coller au mur prés d'Elise. Le bras toujours en sang l'empêché de tirer, mais se servir de son autre main n'était guère un problème pour lui. Il se mit alors à tirer. Le groupe semblait de plus en plus nombreux. Pas une bonne chose pour le duo d'infortune. Les balles adverses fusaient et venaient se loger dans la façade du vieux bâtiment.

- " Tant qu'ils approchent pas d'ici ça devrait aller " Victor tira trois balles dont une qui alla se loger dans un des psychotiques en face. " Il te reste encore beaucoup de munitions ?  "

Il fallait surtout se retrouver à cours de munitions, pour Victor ça pouvait aller, il avait plusieurs balles sur lui, six étant suffisantes pour avoir son barillet plein. Quand au psychotiques, ils n'avaient pas l'air d'avoir ce problème,puisque les deux jeunes gens étaient noyés sous les balles. Après plusieurs minutes, le groupe entier disparu derrière un reste de débris de construction, plus rien. Ils n'étaient certainement pas partis, encore un coup fourré comme la dernière fois.

A ce moment, un objet arriva à côté du duo, un petit objet sombre qui venait d'être jeter par une des fenêtre, Victor tourna alors la tête. Son coeur s'arrêta un milliardième de seconde. Une sorte de grenade artisanale venait d'être jeté par une des fenêtres opposées. Victor passa son bras autour de la taille d'Elise et la jeta dans un coin de la "piéce" et se jeta lui même au sol rapidement. La "grenade" dont la puissance n'était pas excessivement puissante explosa dans un coin de la pièce faisant s'écrouler la partie branlante de l'étage.


- " On va vous niquer votre race ! "

***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Kill Me Baby   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kill Me Baby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Baby Deoxys alias Deox
» Born to kill all lives...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Monde RP :: Autres Lieux :: Les Terres Désolées-