Partagez | 
 

 Sur la route des Virgiles [Axel Courtain & Agathe] feat Arnold Habdaik "H" [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Age IRL : 22 Masculin
Ville IRL : Avignon
Inscription : 31/08/2012
Messages : 466
Fonction : Admin
avatar
Axel Courtain
MessageSujet: Sur la route des Virgiles [Axel Courtain & Agathe] feat Arnold Habdaik "H" [Terminé]   Ven 11 Oct 2013 - 17:45


***

Le voyage n'avait pas pris très longtemps finalement. Après avoir tout de même pris un petit-déjeuner sur un des quais, le duo était avait prit la route directement. Si Axel était venu ici, c'était pour voir le fameux Arnold Habdaik "H" , qui d'après le récupérateur pourrait peut-être savoir quelque chose au sujet des Virgiles. Le récupérateur et la petite fille marchaient dans les petites rues sales, glauques et sombre de la ville pour se rendre dans le bar où Axel avait l'habitude de rencontrer la goule. Axel retrouva l'endroit un peu difficilement et dû tourner un peu en rond avant de reconnaître un peu l'endroit où il était tout de même déjà venu quelques fois; ce qui ne lui permit tout de même pas de retenir correctement le lieu.
La porte résista un peu quand le récupérateur essaya de l'ouvrir - ou sa force était égal à 0 - , le bar était encore vide, comme à chaque fois qu'il était venu. Le type là, le barman dont Axel n'a jamais su le nom était derrière son comptoir à essuyer des verres, dont Axel pouvait bien se demander qui étaient les personnes qui utilisaient ces verres. Axel se rapprocha alors de lui :
- " Est-ce que l'autre gars est là ? " Lui demanda t-il ?


Dernière édition par Axel Courtain le Sam 14 Déc 2013 - 12:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 31/08/2012
Messages : 419
avatar
Arnold Habdaik "H"
MessageSujet: Re: Sur la route des Virgiles [Axel Courtain & Agathe] feat Arnold Habdaik "H" [Terminé]   Ven 11 Oct 2013 - 21:20

- T'as jamais appris à lire ? Bon aller, donne moi ça.
A la gauche d'Arnold, à quatre sièges d'écart plus loin devant le bar, goule numéro un arracha des mains un tas de feuilles à goule numéro deux. Il ne s'attarda aucunement sur le trio, ouais, même malgré le fait qu'en plus des deux goules il y avait un mutant, "créature" qui pouvait retenir l'attention d'un pauvre humain, mais pas celle d'une goule centenaire. Le chimiste revint donc sur son bloc note, crayon usé dans la main, à écouter la commande d'Hector, le patron du bar des immondices.
- ... avec quarante anneaux de budget comme je te disais.
Coude sur la table, une main sur son bandeau et l'autre à griffonner "pour deux lutteurs goules, budget 40A, livraison à Hector sous quarante huit heure." tout en ajoutant, toujours à voix basse :
- Pour deux goules je conseillerais deux doses à 75%, avec une remise, dis leur, je baisse le prix à 44 anneaux. C'est le top, tu peux leur assurer qu'ils vont gagner leur combat avec ça...
A coté, la goule avec la paperasse en main ne pouvait faire autrement que de lire à voix haute, et encore d'un ton au dessus avec son voisin qui se gaussait face aux difficultés de son camarade.
- ... orbital wouhaheupon... mais putain c'pas en français ça !
Hector prit à son tour note pour la contre-offre d'Arnold. Ce dernier préférait, et de loin, traiter avec un type comme Hec', confiance absolue, et le barman ne traitait pas directement avec les consommateurs, avec ses nombreux contact il se permettait de passer par deux intermédiaires. Le jour où Vincent n'aura plus à aller lui même au contact des acheteurs, le chimiste sera bien plus serein.
- ... unytèd st'ate... et puis merde, ça vaut pas le franc dépenser pour se torcher le cul avec.
La goule jeta la revue sur le comptoir aussi Arnold, en rangeant son bloc note dans sa besace, vit l'objet de préoccupation de l’illettré plus en détail.
Et son regard se bloqua. Intéressant, très intéressant. Il se permit d'approcher de goule numéro un, en réalité un ouvrier dans la plus grande usine de munition de Nécrotopia du nom de Guy, juste Guy, qu'il avait pu croiser dans le bar des immondices de nombreuse fois pendant les deux dernières décennie. Les deux autres, la goule numéro deux et le mutant, par contre, des inconnus.
Il prit donc le reste de revu dans ses mains, les bords étaient méchamment écornés, la couverture et plusieurs pages manquaient aussi. Guy s'acharnait à lire le petit encadré sous la grosse illustration ( ce qui avait certainement poussé l'un d'entre eux à acheter le papier à un marchand quelconque pour un quart de franc ) qui représentait... une foutue station orbitale.
- Ballistic Orbital Missile Base 001. Hum.
L'encadré, et certainement l'image, venait d'un document en anglais, mais le reste ( le reste de ce qui restait de ce papier ) était en bon et partiellement intelligible français. Malgré l'absence cruelle d'une couverture, on devinait qu'il s'agissait d'un numéro de "Vie, Science et Futur" car il faisait partit de ces magazines qui aimait à rappeler au lecteur le titre de la revue "VSF dis ceci, dis cela, blablabla, enquête VSF", bref ce genre de connerie. Il lu les sept feuillet restant tout en ponctuant l'avancée de sa lecture avec quelques paroles.
- Les stations orbitales "BOMB" au nombre de deux, sont des engins américains, capable de contenir 24 têtes nucléaires et six astronautes...
- Bordel de merde.
- BOMB-001 a été finie en 2073, le 002 devrait être lancé, d'après les "spécialistes" de la revue, en 2075.
- "La suprématie occidentale assurée", tsss.
Le style était pompeux, la propagande à peine cachée, mais que le sujet était passionnant. Mais comment pouvaient ils savoir que les Etats Unis avait mis sur orbite une station militaire ? D'un autre coté est ce qu'on peut cacher l'existence d'une station spatiale... Mouais.
- "L'arme ultime." Hum, "... objectif : obliger les soviétiques a refuser toute prétention sur les territoires états-unien de l'Alaska et de l'archipel hawaïen et...". A chacune de ses phrases, le trio échangeait, enfin, sauf Guy qui fronçait les sourcils, l'air perdu, se grattait le front, l'air toujours aussi perdu :
- J'comprend rien. Pis qu'est ce c'est le USSA ?
Ah, voilà bien une goule de "seconde" génération comme il les appelait. Celles qui sont nées après l'apocalypse, celles qui n'ont rien connue d'autre que la cendre et les ruines. Tellement plus connes. Enfin, en général.
- L'USSA c'est l'Administration Spatiale des États Unis. T'es au courant au moins que c'est eux qui ont envoyé le premier homme sur la lune ?
Il écartilla les yeux à se les faire sortir des orbites. La goule numéro deux cacha mieux son étonnement.
Ce fut un plaisir messieurs. Le chimiste leur redonna le magazine, laissant le trio, particulièrement Guy, s’arracher les cheveux face à l'immensité de l'univers, il ne lui était pas venu l'idée qu'il y ait autre chose qui composait son monde que : Paris et tout autour un désert.
Arnold revint s’accouder au comptoir en face d'Hector. Il était dix heures, et comme tout les jours quant il était là à dix heure depuis les vingt deux dernières années, c'était l'heure de sa collation. De la bramhine séchées et de l'eau, du radcochon séché avec de l'eau ou bien les restes de la soupe de mollusque du Vendredi. Pas besoin de dire quoi que ce soit que son vielle ami alla lui chercher ça.
Il était toujours plongé dans ses pensées quant le patron revint. Putain, là haut, une saloperie qui contient 24 têtes nucléaires, certainement les plus puissantes jamais conçu par les américains et... pas de pilote à bord ! Le machin tomberait en pleine Sibérie que même là les radiations viendrons tous nous crever.
- Tu sais quoi ? On peut pas dire que la civilisation n'avance pas camarade, à chaque nouvelle foutue guerre on nous tue d'une nouvelle façon.
Ouais.
Mets moi aussi un bon alcool tu veux ?






* * *


Le temps passa, son verre se vida, le bar aussi, contrairement au bar son verre fut re-remplis. Le trio était partis, le couple de caravanier aussi, le petit groupe d'ouvrier qui campait habituellement devant le tourne disque s'était aussi volatilisé.
Et c'était pas plus mal. La raison de la baisse de fréquentation était la venue de Gustave de Rouvoy, cette merde de momie capitaliste à moumoute, accessoirement PDG de radapple, ainsi que le premier trou de balle ( synonyme de "patron" ) de Paris après les bombes, a avoir délocalisé une entreprise.
La véritable raison de sa visite était bien plus complexe, et aussi éminemment plus lourde de conséquence pour l'avenir de la capitale en ruine, mais ça... hé, le monde le découvrira bien assez tôt.
Oui, tout aurait été parfait, s'il n'y avait pas eu se foutu chien aveugle qui trottinait sous les tables. Arnold s'abaissa à lui jeter un morceau de viande séché pour qu'il lui foute la paix alors que sa maitresse se trouvait au bar, sur la pointe des pieds pour attraper son verre d'eau à 10 francs, petit rafraichissement habituel de la gamine avant qu'elle ne reparte vers son stand de vente d'arme dans une des galerie de Nécrotopia.





Mais la gamine ne semblait pas prête à repartir au taff pour une fois, logique avec le manque soudain d'affluence dans toute cette partie de la ville. Donc ce foutu clébard restait en maraude. Hé bien, autant mettre à profit ce temps.



- Est-ce que l'autre gars est là ?
- H ? Partis pisser.
Et rapidement de retours ! C'est que les grandes galeries vide et la puanteur des chiottes forçait le pas.
- Ah, une surprise ça. Mr Courtain.
Aller, viens t'asseoir, t'as une sale guele... enfin je veux dire pire que d'habitude. Je te commande quelque chose ?

Il stoppa en voyant qui l'accompagnait. Ce n'était pas seulement de voir une gamine qui semblait complétement perdue, de voir quelqu'un accompagner le récupérateur alors que celui ci vient -certainement- parler affaire, ou encore de voir un humain amener une enfant ici, dans cette ville. Il y avait autre chose... autre chose de très troublant. Hum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Féminin
Ville IRL : Neuchâtel
Inscription : 29/09/2013
Messages : 29
avatar
Agathe
MessageSujet: Re: Sur la route des Virgiles [Axel Courtain & Agathe] feat Arnold Habdaik "H" [Terminé]   Ven 11 Oct 2013 - 22:04


La première chose qui frappa Agathe lorsqu'elle entra dans Nécrotopia fut l'odeur. Certes, elle savait très bien que les goules puaient, mais elle n'avait pas prévu le haut-le-coeur qui la prit. Elle avança, se forçant à paraître la plus naturelle possible en respirant à petites bouffées par la bouche - en ayant le visage un peu enfouis dans son pull-.

Elle marcha en restant le plus près possible d'Axel. Il faisait sombre, elle était en territoire inconnu et elle avait peur des goules. Mais en même temps elle avait bien envie d'en voir. Elle en avait aperçut une un jour mais de loin seulement, c'était la première fois qu'elle aurait l'occasion d'en voir de près.

Devant eux, une goule approchait. Axel passa à côté l'air de rien mais Agathe tourna la tête pour la suivre du regard. C'était pas beau à voir, un corps en lambeaux agrémenté d'une effluve à soulever les coeurs. Plus loin, elle vu quelque chose qui la fit sourire. Une autre goule arrivait. suivie d'un petit Virgile mignon comme tout. Ils étaient au bon endroit. La fillette les regarda passer avec un grand sourire.

Ils arrivèrent dans le bar. Il était assez glauque et avec quelques gens louche. En arrivant, ils avaient croisé une fille d'à peu près son âge accompagnée d'un chien et portant plusieurs armes. Agathe se demandait ce qu'elle pouvait bien faire içi toute seule avec tout ce dangereux bagage.
Quelques goules étaient sorties mais il en restait une au comptoir. Axel demanda un gars au barman - elle se demandait comment il allait pouvoir lui répondre puisqu'il avait donné aucune indication sur le gard en question- et le barman répondit que "H" - drôle de nom - était aux chiottes. À cet instant une goule arriva.

-Ah, une surprise ça. Mr Courtain.
Aller, viens t'asseoir, t'as une sale guele... enfin je veux dire pire que d'habitude. Je te commande quelque chose ?


Ce devait être ce fameux "H". Agathe était impressionnée de voir une goule d'aussi près et un peu apeurée. Elle ne dit rien et se contenta de fixer les chaussures de H en attendant la suite des instructions, surtout que la goule la dévisageait et ça la mettait encore plus mal à l'aise!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Ville IRL : Avignon
Inscription : 31/08/2012
Messages : 466
Fonction : Admin
avatar
Axel Courtain
MessageSujet: Re: Sur la route des Virgiles [Axel Courtain & Agathe] feat Arnold Habdaik "H" [Terminé]   Sam 12 Oct 2013 - 8:32

***
- Ah, une surprise ça. Mr Courtain.
Aller, viens t'asseoir, t'as une sale guele... enfin je veux dire pire que d'habitude. Je te commande quelque chose ?


- Une sale gueule ? Mais moi j'ai toujours eût une sale gueule mais c'est vrai qu'en ce moment j'arrête pas et j'ai aussi assez mal dormi cette nuit.
Mais qu'est ce que l'ont s'en fout ? Le récupérateur - et Agathe - vinrent alors s'assoir à la table d'Arnold. Axel scruta alors sa montre.
- Commander quelque chose ? Il est à peine 10 heure, c'est tôt mais jamais assez tôt on va dire, je veux bien un verre de gnôle maison si le goût est toujours aussi "unique. Petit instant humoristique, Axel se souvenait bien de cette chose, donc le goût était juste tellement immonde qu'il était indéfinissable même Arnold était d'accord pour le dire, que l'alcool ici avait le même  goût que de l'urine de Radcaniches.
- Tu veux boire quelque chose toi ? Demanda t-il à Agathe. Elle lui répondit par la négation d'un petit signe de tête. Même pas sur qu'il avait un truc pour les enfants dans ce bar. Enfin faut avouer que c'est pas l'endroit le plus sympa des terres désolées ici.

- Alors "H" , je viens t'apprendre ton surnom tiens, tu te rends compte après tous ce que tu m'as fait faire je le connaissait pas; sinon comment marche tes affaires ? J'avais prévu de passer et finalement je l'ai pas fait et donc dés que j'ai eût une bonne réponse j'ai décidé de venir voir la personne qui d'après moi pourrait certainement m'aider. Car si je suis venu, c'est car j'ai besoin d'un petit service, non plutôt d'une petite information qui pourrait m'être, nous êtres utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 31/08/2012
Messages : 419
avatar
Arnold Habdaik "H"
MessageSujet: Re: Sur la route des Virgiles [Axel Courtain & Agathe] feat Arnold Habdaik "H" [Terminé]   Sam 12 Oct 2013 - 12:57

- Une sale gueule ? Mais moi j'ai toujours eût une sale gueule mais c'est vrai qu'en ce moment j'arrête pas et j'ai aussi assez mal dormi cette nuit.
- "T’arrêtes pas" ? T'es sur des gros coups de récupérateur, ce genre de chose ?
Ils se dirigèrent vers la table habituelle de H. La goule regardait la gosse, la gosse regardait le sol. Première visite à Nécrotopia ? il aurait semblé plutôt "première rencontre d'une goule", mais, hé, qui dans la capitale n'avait jamais croisé de goule ?
- C'est le fait que tout les habitants du Louvres tirent la gueule qui te mets mal à l'aise, ou bien notre laideur ?
Ah, le bonheur n'est pas plus fait pour nous que la beauté, t’inquiètes pas.

Devinait elle qu'elle le mettait peut être plus mal à l'aise que lui pour elle ?
- Commander quelque chose ? Il est à peine 10 heure, c'est tôt mais jamais assez tôt on va dire, je veux bien un verre de gnôle maison si le goût est toujours aussi "unique".
- Ah, tu commences à prendre gout au Jus de Pneu qui a fait la réputation de cette ruine.
Il avait parlé assez fort pour que le patron l'entende et vienne amener un verre de la terrible liqueur.
- Tu veux boire quelque chose toi ?
Elle fit non de la tête. Bordel, jusque dans ses mimiques...  
- Aller, j'imagine que ça a été une petite trotte tout de même. Vas donc voir Hector, il te donnera de l'eau pure ou du Cola.
Un anneau de boisson pour se retrouver tranquille avec son prospecteur, quelle monde !
- Alors "H" , je viens t'apprendre ton surnom tiens, tu te rends compte après tous ce que tu m'as fait faire je le connaissait pas; sinon comment marche tes affaires ? J'avais prévu de passer et finalement je l'ai pas fait et donc dés que j'ai eût une bonne réponse j'ai décidé de venir voir la personne qui d'après moi pourrait certainement m'aider. Car si je suis venu, c'est car j'ai besoin d'un petit service, non plutôt d'une petite information qui pourrait m'être, nous êtres utile.
- Oh, hum, je vois. J'aurais cru que tu venais pour un job. Passons, balances les détails, en quoi puis je aider ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Ville IRL : Avignon
Inscription : 31/08/2012
Messages : 466
Fonction : Admin
avatar
Axel Courtain
MessageSujet: Re: Sur la route des Virgiles [Axel Courtain & Agathe] feat Arnold Habdaik "H" [Terminé]   Sam 12 Oct 2013 - 17:17

- Oh, hum, je vois. J'aurais cru que tu venais pour un job. Passons, balances les détails, en quoi puis je aider ?
 - En fait c'est plutôt simple. J'te remets dans le contexte.  Donc hier soir je faisais le chemin pour rentrer à Métropolitopia quand je suis tombé sur une vieille casse que j'avais jamais vue, mais bon il faisait noir et je voyais pas grand chose, enfin bref arrivé à la casse, je pensais juste passer  côté ni vu ni connu. Normal quoi. Sauf qu'avec le peu de chance que j'ai, celle-ci était occupée. Un petit groupe de psychotiques d'après moi, en mode grosse fête. Drogue , alcool , la routine quoi. Donc je monte sur un tas de ferrailles, j'observe, au bout d'un moment je me décide à me barrer quand même, pour pas trop forcer la chance. Et la je retourne qui je vois ? Bim . Cette gamine , au début je la prend comme une menace, je la maîtrise, on ne sait jamais et finalement tu sais ce qu'elle me dit ? Tu va rire, elle me dit qu'elle n'en peut plus de sa famille de maboules et qu'elle veut partir. A la rigueur ça se comprend quoi. Mais le problème c'est que partir ok , mais c'était avec moi que la gamine voulait partir avec moi. Tu me connais, je dis toujours oui. Ensuite elle m'a parlé d'un truc qu'elle voulait faire par-dessus tous. Elle voulait trouver d'autres virgiles, et qui dit virgiles ni en premier Nécrotopita et j'ai directement pensé à toi. Le prend pas mal mais vu que tu es une goule, je pensais que t'aurais des infos vu que ça doit peut-être faire longtemps que t'es dans cette ville et tu connais la suite.
Axel avait fini sa petite histoire qui s'était déroulée entre hier soir et maintenant. Il attrapa son verre du "délicieux" alcool maison et le bu d'une traite, il n'eût même pas terminé son verre qu'il se mit à tousser après que le goût lui prit la bouche. " Tou, keuheu keee keuheu toujours keuheu keee  dégeulasse ... Il reprit un peu de son souffle après que sa toux fût calmée. " Putain, ce goût sans parler de l'odeur, à eux deux ils pourraient rêveiller les morts. Et sinon, tu penses que tu aurais des pistes à me faire partager. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 31/08/2012
Messages : 419
avatar
Arnold Habdaik "H"
MessageSujet: Re: Sur la route des Virgiles [Axel Courtain & Agathe] feat Arnold Habdaik "H" [Terminé]   Sam 12 Oct 2013 - 17:56

- [...] Ensuite elle m'a parlé d'un truc qu'elle voulait faire par-dessus tous. Elle voulait trouver d'autres virgiles, et qui dit virgiles ni en premier Nécrotopita et j'ai directement pensé à toi. Le prend pas mal mais vu que tu es une goule, je pensais que t'aurais des infos vu que ça doit peut-être faire longtemps que t'es dans cette ville et tu connais la suite.
- Mouais, trente, quarante peut être. Lacha-t-il distraitement en se grattant le menton.
Sacrée histoire.
- Tu amènes, comme ça, avec toi, une gamine d'un groupe de psycho de la périphérie, sans aucune autre raison que... que quoi ? Ouais, que quoi d’ailleurs ? Bonté d’âme ? Fais attention à toi, pense aux conséquences.
Enfin, cela dépend de beaucoup de choses, taille et "type" du groupe de psycho, situation géographique et contact avec la ville. Mais c'était pas son problème, le foutu morceau de viande séché qu'il s'acharnait à mâcher le préoccupait nettement plus dans l'immédiat.
- Pour te répondre : faut savoir que les quelques "virgile", et la poignée de "béatrices" qui errent dans cette ville on quasiment tous un propriétaire, le nom est gravé ou peint sur la carlingue des robots pour bien prouver son appartenance. Donc ne cherches pas à en prendre un au hasard avec toi.
Ils sont aussi en très mauvais état la plupart du temps et...
et enfaite, pourquoi vouloir voir, juste voir, d'autres virgile ? C'est quoi c't'histoire ?


Il remonta quelques temps en arrière, effectivement il avait peut être quelque chose pour le prospecteur.
- Moui...
Je crois bien me souvenir de la venue d'un groupe de récupérateur goules, qui avait ramenés de leur dernière chasse pas mal de pièces détachés de Virgile... Je... Je pourrais me renseigner là dessus. Donnes moi une heure, je pourrais avoir quelques pistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Féminin
Ville IRL : Neuchâtel
Inscription : 29/09/2013
Messages : 29
avatar
Agathe
MessageSujet: Re: Sur la route des Virgiles [Axel Courtain & Agathe] feat Arnold Habdaik "H" [Terminé]   Dim 13 Oct 2013 - 20:23

Agathe ne savait plus ou se mettre. Elle avait envie d'observer la goule mais n'osait pas, ce serait gênant pour lui et déplacé de sa part. Alors elle se contenta de regarder ailleurs - vers le bas en locurence - et d'attendre la suite des évènements.

- C'est le fait que tous les habitants du Louvres tirent la gueule qui te mets mal à l'aise, ou bien notre laideur?
Ah, le bonheur n'est pas plus fait pour nous que la beauté, t'inquiètes pas.


Lorsque H lui sortit ça, elle rougit et fut encore plus mal à l'aise. Elle n'avait même pas pensé ça! Certes ils étaient pas beau et sentaient mauvais mais c'était pas ça, c'était plus le fait qu'elle n'en avait jamais croisé et qu'elle ne savait pas comment réagir.
Elle refusa d'abord à boire - ça coutait cher - mais puisque H insistait, elle y alla. Du coca, elle n'en avait bu qu'à de très rares occasions et décida d'y regoûter. Elle alla vers le prénommé Hector, commanda sa boisson et revint vers Axel et H.
Elle arriva au moment ou, juste avant de boire, Axel parla des virgiles. Pendant qu'il s'étouffait avec le breuvage - qui avait une couleur assez douteuse - elle se rassit en se fesant la plus discrète possible et sirota son coca. C'était vraiment bon! Une des meilleures choses qu'elle avait goûté.

- [...] il faut savoit que les quelques "virgiles", et la poignée de "béatrices" qui errent dans cette ville ont quasiment tous un propriétaire […]

Agathe fut déçue. Elle n'aurait pas imaginé que tous les Virgiles seraient déjà pris....elle se demandait s'ils étaoent utilisés uniquement pour le transport d'objets, comme celui qu'ils avaient vus, ou si certaines goules faisaient comme elle et les utilisaient pour élargir leurs connaissances.

- Je crois me souvenir de la venue d'un groupe de récupérateur goules, qui avait ramené de leur dernière chasse pas mal de pièces détachés de Virgiles […]

Elle redressa la tête, c'était une bonne piste!

- Dites, dit-elle d'une petite voix, vous croyez qu'on pourrait avoir les pièces? Axel pourrait les réparer, n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Ville IRL : Avignon
Inscription : 31/08/2012
Messages : 466
Fonction : Admin
avatar
Axel Courtain
MessageSujet: Re: Sur la route des Virgiles [Axel Courtain & Agathe] feat Arnold Habdaik "H" [Terminé]   Lun 21 Oct 2013 - 22:23

- Oui, techniquement je pourrais remettre tous les virgiles sur pieds. Je dis bien techniquement, car même pour moi la tâche ne sera pas facile et surtout, il me faudrait un grand nombre d'outils et de piéces pour pouvoir travailler dans les meilleurs conditions mais c'est possible. Le récupérateur sourit alors à Agathe et celle-ci lui rendit alors son sourire.
- Tu es prêt à les partager tes infos au moins ? J'espére vu que c'est moi ? Axel lança un regard vers Arnold espérant trouver dans on regard un voilà ce que j'aie. Mais le regard du deal... marchand voulait plus dire , " Mec tu sais, c'est toi mais c'est pas gratos " , Axel se frotta le menton.
- Alors ? Le récuperateur espérait vraiment se tromper.



Indication:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 31/08/2012
Messages : 419
avatar
Arnold Habdaik "H"
MessageSujet: Re: Sur la route des Virgiles [Axel Courtain & Agathe] feat Arnold Habdaik "H" [Terminé]   Mar 22 Oct 2013 - 13:35

- Alors ?
- Alors j'ai dis "donnes moi une heure, j'aurais plus d'infos".
Arnold posa son coude sur la table et continua de rogner son bout de viande séché avec son autre main, l'air taciturne. Il n'y avait que le bruit, pesant, de sa mâchoire qui essayait de briser son morceau de viande et sa respiration.
Quelle connerie.
Il se leva en poussant l’assiette contenant encore une poignée de bâtonnets de brahmine vers le prospecteur.
- Tu peux les finir. Je reviens avec tes infos.


* * *


Début de sa quête d’information après un long périple, dangereux et plein de surprise, de la table où il était assis jusqu'au bar. Il glana ses premières sources ici, par le gars qui voyait tout le monde passer, Hector. Arnold du se désaltérer de cette longue marche avant d'entreprendre une traversée, que dis-je, une odyssée, du bar jusqu'à la boutique d'Alfred Perousse, qui, par malchance était ouverte. Malchance car Arnold ne pouvait plus voir cette goule depuis une certaine affaire dites de "la carte que tu m'as vendu hé ben, c'est de la merde". Il du batailler une demie heure entière pour l'entendre dire quelque chose d'intéressant. Il ne manquait plus qu'a rencontrer les récupérateurs en questions, une bande d'anciens ouvriers de l'usine de munition de Nécrotopia, tatouage faussement intimident et yeux vitreux révélant la portion de rien contenu dans leur crane. Des goules de secondes générations, je vous le dis.


* * *


- J'ai de la bonne et de la mauvaise nouvelle. Lanca-t-il immédiatement.
- Les pièces détachées ont étaient déjà toutes vendu, rien d'étonnant vu le nombre de propriétaire de virgile dans cette ville...
A l'ouest de Paris, ce groupe de récupérateur est tombé sur un ancien wagon de marchandise d'où ils auraient trouvé les pièces pour robot, étant peu, ils n'ont pas pu tout amener avec eux apparemment. Le truc c'est que ce wagon se trouverait à près de deux jours de marche de la bordure ouest de la capitale.

Il s’apprêta à ajouter quelque chose semble-t-il, mais sa bouche entre ouverte ne servit qu'a boire une nouvelle lampée d'alcool.
Démerdez vous avec ça. L'entretien avec Alfred l'avait passablement énervé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Ville IRL : Avignon
Inscription : 31/08/2012
Messages : 466
Fonction : Admin
avatar
Axel Courtain
MessageSujet: Re: Sur la route des Virgiles [Axel Courtain & Agathe] feat Arnold Habdaik "H" [Terminé]   Mar 22 Oct 2013 - 15:30

Et bien, en tous cas ce qui est sur, c'est que la demande du récuperateur faisait bien chier Arnold et surtout il avait pas besoin de le dire ça se sentait. Bah, Axel lui demandait pas vraiment grand chose juste quelques infos rien de plus rien de moins. Une chose que même lui aurait pu faire gentillement.
- Tu peux les finir. Je reviens avec tes infos. A peine Arnold eut terminé sa phrase qu'il s'en alla du bar.

L'attente avait été longue et Axel n'avait pu que discuter avec Agathe et commander encore à boire. Si Arnold réussissait à avoir ses infos, ça pourrait être intéressant pour le duo pour enfin trouver d'autres Virgile. Axel trouvé la réaction d'Arnold un peu excessif, il aurait préféré un "Non désolé j'ai rien" vu qu'apparement ça faisait chier grave "H" . Après une petite heure - pt'être moins - à se bourrer la gueule, Arnold venait de réapparaître encore plus énervé qu'il était parti. Il revient à la table et fît alors partager son savoir. Okay, un wagon remplis de pièces détachées suceptible de les intéresser, d'accord, d'accord. Par contre deux jours de marche moins cool. Par contre Axel voulait savoir, pourquoi Arnold était comme ça. Et depuis qu'il venait ici , il ne l'avait jamais vu comme ça. Surtout avec lui.
- Attends, Attends, Attends. Merci pour ça mais ? Il se passe quoi ? Tu me fais quoi là ? Je sais je viens là pouf ! Je te demande  truc bing bang tu le fais d'accord merci, mais je te dois rien , tu me dois rien. Tu m'aurais dit de me barrer j'aurais compris. En plus pourquoi tu me les donnes tes infos ? T'attends quoi en retour ? Parce que là je comprends pas. Tu me les donnes mais ça te fais chier, désolé mais je vois pas la logique là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 31/08/2012
Messages : 419
avatar
Arnold Habdaik "H"
MessageSujet: Re: Sur la route des Virgiles [Axel Courtain & Agathe] feat Arnold Habdaik "H" [Terminé]   Mar 22 Oct 2013 - 17:33

- Attends, Attends, Attends. Merci pour ça mais ? Il se passe quoi ? Tu me fais quoi là ? Je sais je viens là pouf ! Je te demande  truc bing bang tu le fais d'accord merci, mais je te dois rien , tu me dois rien. Tu m'aurais dit de me barrer j'aurais compris. En plus pourquoi tu me les donnes tes infos ? T'attends quoi en retour ? Parce que là je comprends pas. Tu me les donnes mais ça te fais chier, désolé mais je vois pas la logique là.
Il se voyait, fou de rage, balancer la table de toute ses forces, hurlant un torrent d'insultes et écrasant le clébard aveugle de l'autre gamine vendeuse d'arme avec une perverse satisfaction.
Et comme toujours, ces scénarios ne se déroulait, et ne se dérouleront que dans sa tête. Sa rencontre avec Alfred, pourtant après toute ces années, l'avait bien entamé, mais surtout le trio de récupérateur l'avait achevé.
Tu veux savoir ce qui va pas mon pote ?! Encore un de ses scénario, là il se voyait en train de secouer Axel comme un tas de chiffon. Ce qui va pas c'est que demain soir j'vais devoir aller à la soirée la plus barge de toute cette foutue ville, de tout ce foutu monde pourri même, avec les plus grand malade bourreau d'enfant, cannibales et sociopathes rassemblés dans un même lieu, tout ça pour négocier le contrat le plus énorme qu'il m'est été donné !!! Meeeec je flippe putain !
Il y avait aussi d'autres problèmes qui se posaient, notamment autour de son nouveau produit en préparation. Et puis il y avait cette gamine là, qui accompagnait le récupérateur, exactement la même, jusque dans l'intonation de sa voix que
- J'attends quoi en retour ? De te fidéliser, de te montrer que si tu bosses pour moi tu auras plus d'avantage qu'avec n'importe quel autre employeur.
J'ai une sale journée qui m'attend demain, et cette saleté de viande qui m'a pété ce qu'il me restait de chicots. Te braque pas sur mon humeur.

Il se pinça l’arrête du nez entre ses deux doigts, comme à son habitude. Marie Louis le Dingue. Ce nom mes aïeux ! Il se racla la gorge et reprit :
- Si tu pars, vas à la boutique des Magnifi-science, mais ne dis surtout pas à Alfred que tu viens de ma part, ni que tu me connais. Il te vendra une carte de la zone où tu dois aller. N'essaie surtout pas de négocier ses prix, il le prend comme une insulte. Ce sera une sacrée trotte si t'y vas, du désert mon gars, du sable et de la caillasse.
Aussi, si tu veux des armes la petite que t'as vu en entrant, celle avec ce foutu clébard, vends du très bon matos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Féminin
Ville IRL : Neuchâtel
Inscription : 29/09/2013
Messages : 29
avatar
Agathe
MessageSujet: Re: Sur la route des Virgiles [Axel Courtain & Agathe] feat Arnold Habdaik "H" [Terminé]   Mer 23 Oct 2013 - 20:34

Agathe regardait la scène patiemment. Elle n'avait pas exactement tout compris. La goule allait chercher des infos sur des restes de Virgiles et la dévisageait toujours bizarrement. Voyant "H" partir l'air énervé et Axel avoir l'air embetté, elle commença un peu à s'inquièter.

"Dit...ils est fâché contre nous? J'ai fais quelque chose de mal?" "H" l'inquiétait déjà bien assez comme ça pour encore risquer de l'énerver.
Le récupérateur lui sourit gentillement.

"Non, t'inquiète pas" et ils partirent sur un tout autre sujet, parlant du coin et des endroits visités par chacun, et là Agathe en avait des choses à dire, au vu de sa vie de nomade. Elle eut pas mal de plaisir à parler avec Axel tout en finissant son coca, qui lui manquait déjà tant c'était bon.

La goule revint enfin, de plus méchante humeur encore. Elle parla un moment avec Axel à propos d'un échange d'info, d'un travail encore plus fidèle...elle ne comprenait pas trop, ils n'avaient pas l'air content en tous cas. Mais ce qui comptait à ses yeux c'est qu'il y avait encore un espoir de trouver des Virgiles.

"Si tu pars, vas à la boutique des Magnifi-science, mais ne dis surtout pas à Alfred que tu viens de ma part, ni que tu me connais. Il te vendra une carte de la zone où tu dois aller. N'essaie surtout pas de négocier ses prix, il le prend comme une insulte. Ce sera une sacrée trotte si t'y vas, du désert mon gars, du sable et de la caillasse.
Aussi, si tu veux des armes la petite que t'as vu en entrant, celle avec ce foutu clébard, vends du très bon matos
."

Elle regarda vers la fille avec le chien, qui ne lui inspirait pas vraiment confiance avec toutes ces armes qu'elle se trimbalait, tout en se demandant qui était Alfred.

" Ça ne me dérange pas de marcher" assura-t-elle " C'est loin comment? 2-3 jours de marche ou plus? Parce que vu que c'est le désert il faudra prévoir beaucoup d'eau et des provisions et tout"

Elle s'inquiétait un peu pour son robot. En général elle ne le faisait jamais marcher longtemps et le mettait dans la petit voiture qu'ils avaient ou une de leurs charrettes. Mais au pire, Axel pourrait à nouveau le réparer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Ville IRL : Avignon
Inscription : 31/08/2012
Messages : 466
Fonction : Admin
avatar
Axel Courtain
MessageSujet: Re: Sur la route des Virgiles [Axel Courtain & Agathe] feat Arnold Habdaik "H" [Terminé]   Jeu 24 Oct 2013 - 21:47

- J'attends quoi en retour ? De te fidéliser, de te montrer que si tu bosses pour moi tu auras plus d'avantage qu'avec n'importe quel autre employeur. J'ai une sale journée qui m'attend demain, et cette saleté de viande qui m'a pété ce qu'il me restait de chicots. Te braque pas sur mon humeur.
- Me fidéliser ? J'ai toujours travaillé pour toi et pour personne d'autre. Tu m'as toujours fourni travail et surtout salaire; pourquoi j'irais ailleurs ? J'y perdrais beaucoup, mais alors beaucoup plus que toi hein.
- Si tu pars, vas à la boutique des Magnifi-science, mais ne dis surtout pas à Alfred que tu viens de ma part [...] sera une sacrée trotte si t'y vas, du désert mon gars, du sable et de la caillasse.
- Il nous faut une carte ? D'accord pas de soucis, j'irais voir ton "pote" , si j'avais su j'aurais demander à un ami à moi Victor Malherbe, il a cartographié une bonne partie de la périphérie de Paris. Mais bon tant pis, je peux sacrifier une poignée d'anneaux pour un bout de papier. Et t'inquiètes pas, tu sais du désert et de la caillasse c'est pas monstrueux par rapport aux affaires où tu m'as collé, tant qu'il y a pas un serpent de dix mètres ou un mutant tentaculaire ça me va. Bon, j'ai plus qu'a te remercier je crois pour ce que tu as fais. Je crois que l'ont peut y aller maintenant, on est bon. Le récupérateur tendit-alors sa main à Arnold.



***
Quelques minutes après avoir quitté le bar d'Arnold. Boutique des Magnifi-science, non loin du bar.


- Qu'est ce que je peux faire pour vous deux. Lança une voix rocailleuse à l'autre bout de la pièce.

- En fait on vient de la p... Et merde !

- Vous venez de la quoi ? Lança la goule après qu'Axel n'eût pas terminer sa phrase.

- De la, de la périphérie, oui voilà moi et ma fille on vient de la périphérie Est de la capitale et on était de passage à Nécrotopita et apparemment vous êtes la personne la plus apte à nous vendre une carte précise de l'endroit que l'ont recherche.

- Et on vous a bien renseigné ! Alors dîtes-moi, une carte de quel endroit ?

- Périphérie ouest, les cartes qui détaillent le mieux l'ouest de la capitale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 31/08/2012
Messages : 419
avatar
Arnold Habdaik "H"
MessageSujet: Re: Sur la route des Virgiles [Axel Courtain & Agathe] feat Arnold Habdaik "H" [Terminé]   Ven 25 Oct 2013 - 22:01

- Il nous faut une carte ? D'accord pas de soucis, j'irais voir ton "pote" , si j'avais su j'aurais demander à un ami à moi Victor Malherbe, il a cartographié une bonne partie de la périphérie de Paris. Mais bon tant pis, je peux sacrifier une poignée d'anneaux pour un bout de papier. Et t'inquiètes pas, tu sais du désert et de la caillasse c'est pas monstrueux par rapport aux affaires où tu m'as collé, tant qu'il y a pas un serpent de dix mètres ou un mutant tentaculaire ça me va. Bon, j'ai plus qu'a te remercier je crois pour ce que tu as fais. Je crois que l'ont peut y aller maintenant, on est bon.
Putain de bordel de manchot jongleur. Ça, ça c'était une entreprise carrément dingue, couillu et totalement irréfléchis. Une histoire à la Axel. Le mec embarque une enfant parce que celle ci veut "découvrir le monde" et dans le jour qui suit s’embarque pour un périple dans le Grand Ouest.
L'ouest lointain comme on dis chez nous.
- Hé bien... sois des plus prudent et... prends soins de la fille.
A ton retour, j'aurais encore du travail.

Finit-il en levant son verre.


* * *


Sa fille ? Pensa Alfred en levant un sourcil. Bon dieu ces humains sont de plus en plus précoce... il espérait de tout cœur que la gamine paraissait plus âgée qu'elle ne l'était réellement, sinon cela voudrait dire... Naaan, sérieux tu déconnes peau lisse.
- Hum, l'ouest, l'ouest moui... j'ai cela.
- Voilà, en deux parties. C'est 5A chef.
Pour l'ouest il faut aller de l'autre coté de Lutèce, passer Nanterre et continuer encore jusqu'à Poisy. C'est le dernier post de la FNF à l'ouest.
Holà oui, dans le temps je me souviens qu'à leur arrivée, les bleus tenaient beaucoup plus de territoires à l'ouest... et moins à l'Est. Oui, oui oui.
Je vous conseil de prendre une péniche pour aller jusqu'au poste de Poisy, m'enfin c'est selon.
Vous remarquerez qu'au sud de la Seine la zone est parfois très aride, voir carrément désertique, la faute, et cela je peux vous l'assurer après plusieurs de mes expéditions là bas, aux bombardements. Pourquoi plus dans cet endroit qu’ailleurs ? Peut être pour le chemin de fer, mais il est dans l'ensemble plutôt bien conservé. Ou peut être y avait il une base militaire ? Je ne le sais.
A contrario de la zone au Nord de la Seine, plus humide, à cause des débordements réguliers du fleuve, le terrain étant plus bas et les digues ayant étaient toutes détruites semble-t-il.
Voilà tout.




Note : pour "relier" les deux cartes repérez vous avec Mante-la-Jolie ( à gauche sur Map 1 / en bas à droite sur Map 2 ).



Map 1:
 

Map 2:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Féminin
Ville IRL : Neuchâtel
Inscription : 29/09/2013
Messages : 29
avatar
Agathe
MessageSujet: Re: Sur la route des Virgiles [Axel Courtain & Agathe] feat Arnold Habdaik "H" [Terminé]   Sam 26 Oct 2013 - 13:51

Agathe s'ennuyais un peu et à la place, parlait avec son Virgile, qui marchait beaucoup mieux. Le petit robot pouvait enfin sortir de son mutisme imposé et piaillait à qui mieux mieux.

" Les premières piles furent inventés au début du IXXème siècle. M.Volta a créé sa première pile en s'inspirant d'un événement surprenant dont fut témoins un de ses confrère biologiste en 1791. L'homme en question voulait faire sécher des cuisses de grenouilles. Pour cela, il les a suspendues à des crochets en cuivre. Ils les amena à son balcon et lorsque le cuivre toucha le fer de la rambarde, les muscles des cuisses des batraciens se contractèrent brusquement! Surpris, il émit l'hypothèse d'une électricité animal, dirigée par des forces extérieures. Volta lui, voulu expliquer scientifiquement ce phénomène. Dans ses travaux, il pu remarquer qu'en touchant de sa langue deux métaux, il sentait des picotements le traverser, c'était bien entendu de l'électricité. Il en déduisit donc que pour créer un courant électrique, il fallait mettre deux métaux dans une solution saline et les relier par un conducteur. C'est ainsi que naquis en 1800 la pile Volta, fait de...blablablablabla..."

Alors qu'ils rentraient dans la boutique, Agathe ne faisait pas trop attention à ce que faisait Axel, il ne lui arrivait que des bribes de conversation, elle préférait son Virgile.


"[...] oui voilà moi et ma fille on vient de la périphérie [...]"

Elle leva la tête et interrompit Alfred qui parlait.

"Eh! Mais je suis pas ta fille! On se connait à peine!" dit-elle, un peu outrée qu'il mente comme ça! En plus c'était pas crédible. Et puis elle ne voulait pas passer pour sa fille, ça ne se faisait pas, rien que par rapport à ses parent. Et comment expliquer ou était sa mère hein?? N'importe quoi...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Ville IRL : Avignon
Inscription : 31/08/2012
Messages : 466
Fonction : Admin
avatar
Axel Courtain
MessageSujet: Re: Sur la route des Virgiles [Axel Courtain & Agathe] feat Arnold Habdaik "H" [Terminé]   Jeu 31 Oct 2013 - 16:03

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sur la route des Virgiles [Axel Courtain & Agathe] feat Arnold Habdaik "H" [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sur la route des Virgiles [Axel Courtain & Agathe] feat Arnold Habdaik "H" [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sur la route des Virgiles [Axel Courtain & Agathe] feat Arnold Habdaik "H" en MJ, [Terminé]
» Que les moteurs rugissent !!! [Axel Courtain et Lazare]
» L'étang de Miragoane déborde sur la route nationale numéro 2
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» Un nouveau compagnon de route

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Monde RP :: Nécrotopia-