Partagez | 
 

 Welcome to Paris, la city de tout les vices ! ♫ [Public - Kory/Baker]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Inscription : 15/12/2012
Messages : 65
avatar
"Kory" Bouffe-goules
MessageSujet: Welcome to Paris, la city de tout les vices ! ♫ [Public - Kory/Baker]   Ven 4 Oct 2013 - 12:54


Bieeeeeeeeenvenuuuuuuuuue, à la cuisine du l'enfeeeeer ! La seule radio de la capitale à donner la vérité vraie et probablement la meilleur émission culinaire de ces derniers siècles !
Emission spéciale aujourd'hui amis aux longues dents ! Votre ami et serviteur Hannibal Rectum quitte le studio de la tour Montparnasse pour une session en plein air ! Et tout de suite, un flash d'information spécial !
Ces fils de mouchams de la FNF continuent de provoquer la pénurie de nourriture au nord ouest, leur service d'escorte, détournant les caravanes des routes habituelles. On annonce cependant, attention les enfants, la présence d'un convoi tout à fait spécial en direction du marché de la gare. A vos armes et emmenez vos gosses, ces gars là sont des gladiateurs du village d'Auteuil, de la viande de premier choix pour la jeunesse léthargique !! Sur cette parenthèse éducation j'ai l'honneur de recevoir cette salope de Bouffe-Goule en exclusivité ! Attention les gars hahoooooouuuuuuu, c'est du louuuuuuuuuurd !


Salut Kory !

Salut Rectum, quand tu dis salope tu parle de la dernière fois à l'arrière de ta caravane ?

Hahahaaa ! Je ne vois pas du tout de quoi tu parles !! Entrons directement dans le vif du sujet ! Une superbe victoire suivit d'un génocide sur les Cervignards, le championnat s'annonce bien pour les Banshee rouges!

Ces putains de baiseurs de goules ont eut ce qu'ils méritaient, sérieusement qui prendrait autant de zombies dans une équipe ? Pas étonnant que leurs joueurs tombaient comme des mouches ! Sans déconner Hannibal, ces types là auraient mieux fait de se lancer la balle dans leur foutue fosse septique !

Parait aussi que Gueule d'Acier t'as arraché la gueule pour virer ta gueule de bois ? Ha ! Je suis un foutu poète !


T'es un artiste Rectum ! Je suis une vraie fan c'est vraiment cool d'être là avec toi. Ouai c'est clair que j'ai merdé mais tu sais ce que c'est, on fêtait la victoire et on à un peu forcé sur la dope. Je suis clean maintenant, j'ai même repris l’entraînement pour le prochain match. Le boss sait ce qui est bon pour nous, et la je parle pas que de son membre le plus imposant, si tu vois ce que je veux dire.

Saaaaaans aucun doute Kory ! Prends donc ça, une veste entièrement faite avec la peau de guerrier mutants à l’effigie de la cuisine de l'enfer ! Et ouai je suis comme ça moi, j'aime prendre soin des fans, et je sais que touuuuuut les wendigos le sont !! Une courte pause maintenant je vous laisse avec le titre « L'autoroute du sang » de Robert et les Zombies ! Restez avec nous pour notre reportage consacré au MagX et aux nouveaux tarifs du Tridents et bien évidemment notre point cuisine avec un rituel de préparation renforçant l'essence même de la dégustation d'un cœur !


♫♫♫♫♫♪♪♫♪♫


Je vais m'en griller une t'en veux ?

Putain ouai je suis à sec depuis trois jours, t'as du feu ?

Fout la contre la résistance de l'émeteur ça devrait le faire. J'ai des places pour allez voir Alfred Champion De Chaumon si ça te dit. Il vont jouer les cloches de l'enfer pour la première fois, pas loin de chez les hurleurs.

Ca risque de finir en sacré baston ça !

Jte l'fait pas dire ma belle ! C'est pas moi qui te l'ai dit mais paraît aussi qu'ils vont bouffer un gradé de la FNF sur scène !

Rectum s’arrêta pour prendre une dernière taff de sa radapple avant de l'écraser au sol. Au loin la silouhette d'une femme titubante se dessinait.

T'attends quelqu'un d'autre ?

Non ma belle t'es la seule à savoir que j'suis là.

Modifications à faire.:
 


Dernière édition par "Kory" Bouffe-goules le Sam 5 Oct 2013 - 13:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Inscription : 27/09/2013
Messages : 100
avatar
Emily Baker
MessageSujet: Re: Welcome to Paris, la city de tout les vices ! ♫ [Public - Kory/Baker]   Ven 4 Oct 2013 - 14:59

Emily ne comptait plus le nombre de fois qu’elle avait entendu son estomac se lamenter depuis son arrivée en France. Elle qui avait espéré trouver subsistances en fouillant dans les épiceries locales fut surprise par le manque de ressources disponibles. Elle avait fouillé une demi-douzaine d’établissements et n’avait trouvé qu’un vieux sac de croustilles amères, qui avait une texture similaire à celle des couilles d’un vieillard paraplégique. Son besoin de nourriture surpassant sa logique, qui lui criait de ne pas engouffrer la nourriture. Maintenant, elle comprenait mieux pourquoi. Une envie de vomir tous ces organes internes l’accompagnait à chaque pas, envie qu’elle retenait de son mieux. Une femme de sa classe n’allait tout de même pas gerber en pleine rue, comme sa !


À chaque pas, elle maudissait la capitale. Les choses étaient différentes qu’à la maison, où elle était habitué à une hiérarchie bien structurée et des normes quasi inhumaines de vie, ici, aucune structure et surtout, aucun signe de vie. Merde, elle avait l’air bien intelligent, elle qui voulait commencer un bordel si elle n’avait pas de clientèle !  Roh, elle y penserait plus tard, sa survie semblait un tantinet plus primordiale dans le moment.


Elle era pendant un bail dans la capitale, tournant à gauche, puis à droite, en arrière, tout droit, cherchant un endroit semblant civilisée, gueulant dans les ruines dans son anglais, qui avait pour effet de faire fuir tous ceux qui était présents. Les Anglaises n’avaient pas la cote en ce moment, semblait‘-on. Dèja qu’elle crevait sous ses fringues, fringues qu’elle refusait avec acharnement d’enlever. C’était un peu sa marque de commerce, on reconnaissait toujours la dame avec les gants en cuirs et le trenchcoat, toujours. Elle voulait transmettre l’image de la femme froide, qui aimerait bien t’avoir dans sa vie, mais comme esclave. Vous voyez le genre ?



Après un temps qui semblait avoir été infini, notre trentenaire arriva enfin dans ce qui semblait avoir été un stationnement dans une autre époque, maintenant, cela avait plus l’air d’un cimetière de bagnole que d’autre chose. Un p’tit regard rapide dans les voitures et on remarquerait les squelettes de petites familles, de célibataire dépressifs et de fougueux amoureux. Une image très poétique, mais l’attention de notre Miss.England était ailleurs. En effet, plus loin dans le stationnement ce tenait deux représentants locaux. Le cerveau d’entrepreneur de Baker va à toute vitesse, tandis qu’elle enfonce subtilement un de ces couteaux de taxidermistes dans sa ceinture, elle n’avait pas testé la diplomatie , et puis bon, le facteur langue n’était pas dans sa faveur.


Ils ou elles l’avaient remarquée,c’était le temps d’agir. Elle sortit son petit miroir de poche, s’assura que sa gueule était en bon état, replaça quelques mèches et leur envoya un petit signe de la main qui se voulait sympathique et bonne enfant, même si son regard était aussi froid qu’une nonne centenaire.

-Hellllo. By any chances, wouldn’t you have a bit of food on you that you could share ? I’m a tad hungry and..I’m sure we could strike a deal, no ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/12/2012
Messages : 65
avatar
"Kory" Bouffe-goules
MessageSujet: Re: Welcome to Paris, la city de tout les vices ! ♫ [Public - Kory/Baker]   Ven 4 Oct 2013 - 17:07

Kory envoya sa clope à quelques mètres avant de dévisager la femme débraillée.

Merde qu'est-ce qu'elle braille celle-là ? T'as un problème à la mâchoire ?

Hannibal Rectum, leva un doigt sur ses lèvre, fronça les sourcils et ouvrit la bouche plusieurs fois sans rien dire.

Attends bouge pas, c'est un truc de dingue ça !

Il detalla vers sa caravane derrière la station radio mobile. Kory continuait d'examiner la nouvelle venue.

Ça va ? T'as la dalle ? TU COMPRENDS QUAND MOI PARLER ?

La wendigo farfouilla un moment autour de la station.

Putain c'est la cuisine de l'enfer, et y'a rien à bécter.

Rectum sorti de la caravane, le nez plongé dans un bouquin.

Foul... foune ? Food ! Voilààààà. Food, de la bouffe.

Merde, tu t'y mets aussi ?

Attends tu parle à un mec cultivé là, un amateur de bonne musique. Ecoute moi bien, cette gonzesse là doit venir d'un endroit quelque part de l'autre côté de la seine nommé les Youhéssé. Elle parle la langue Youhéssienne, l'Anglais regarde là !

Il pointa la couverture de son livre sous les yeux de la psychotique.

Vau...Vault... putain. Anglahisse.

Non, non. Méthodologie Vault-tech, obtenez une promotion en apprenant l'Anglais ! Va falloir apprendre à lire ma belle ! Bref je crois qu'elle demande si on va la bouffer. Attends deux secondes.


Il retourna au micro un instant.

Ici Hannibale Rectum et vous écoutez la cuisine deeee l'enfeeeeeer ! Je viens de tomber sur un truc de malaaaaaaade ! Curieux curieuses restez à l'antenne ! Tout de suite un classique d'Yves Mutant, « en sortant de ménilmutant » et en plus ça rime !!

Hey la Youhéssienne ! T'INQUIETE PAS ! ON-VAS-PAS-FOOD-TOI.

Rectum revint rapidement avec un paquet de gâteaux au chocolat mamie Bêta.

Tiens file lui ça ça serait con qu'elle tombe dans les pommes. Alors alors attends... hmmm. Voila. YOU-ARE-YOUHESSIENNE ? WELCOME A LE GROUND WENDIGO !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Inscription : 27/09/2013
Messages : 100
avatar
Emily Baker
MessageSujet: Re: Welcome to Paris, la city de tout les vices ! ♫ [Public - Kory/Baker]   Ven 4 Oct 2013 - 18:33

Regardant l'homme s'activé avec l'énergie d'un mec en retard au travail, les mains à sa ceinture, ses doigts effleurant le bon vieux couteau avec des mouvements quasi pervers. Ses sourcils froncées par la concentration, en tentant vainement de comprendre le baragouinage sans queue n'y tête, cherchant vainement des mots similaire entre la langue latine et la sienne. La barrière de la langue allait se prouver difficile à franchir, mais bon,Baker restait optimiste, après tout, les balles ne pleuvait pas et le ciel était toujours bien accrocher aux dessus de leur tête. Au final, sa pourrait être bien pire.


Elle s'approcha tranquillement, gardant la tête haute et une démarche sure, préservant en bonne et duforme la classe brittanique, si ne serais-ce de son estomac qui grondait, des cernes ornant son visage et de son manteau trouée. Maintenant à une dizaine de mêtres de l'étrange duo, son regard analysait la situation. Le duo n'avait pas l'air bien dangereux, même si la jeune femme la forcait à rester sur ses gardes.


Tiens, Food. Une preuve que les francais n'étaient pas tous demeurées, à son plus grand malheurs, il semblait avoir la capacité à imiter les sons, tiens, elle garderait cet information bien au chaud. Elle gardait une expression calme et un tantinet amuser, comme un mère qui regardait deux gosses handicapées se battre pour son attention. Expression qui se transforma en grimace quand elle entendit sa langue fière se faire massacrer à ce point. Youhéssienne ? Ils étaient barjot ou quoi ? Au moins, le reste se tenait, d'un point de vue gramatical. Elle aggripa le gateau, remercia avec un petit sourire et un hauchement de tête, avant de manger le gateau, en prenant soin de ne pas tacher ses gants .


-Mhmm.. Thanks for that..It was delicious. .

Elle se frotte le ventre et hoche de la tête, en prenant soin de cacher son dégout, elle n'arrivait pas à croire qu'elle s'abbaisais à ce niveau.

-Well..Thanks for not shooting me, I guess. Anyhow, I came from England, over there. En-gland.

Tout en pointant la direction qu'elle assumait était sa patrie, elle montra son tatouage, avec une fierté dans les yeux. Bon, allez, mindset entreprise ! Lentement, elle aggripa son ensemble de taxidermiste qu'elle déposa sur une dépouille de voiture. Elle tenta d'expliquer son boulot de taxidermiste au deux ahuries, accompagnant ses explications de gesticulations et de bruitage.

-I'm also pretty good when it comes to killing, so, you need any help ? I'll do anything, get you anything for any prices, i'll even make you a special price, since we are such good friend. Oh, the name's Emily Baker, pleased to meet you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/12/2012
Messages : 65
avatar
"Kory" Bouffe-goules
MessageSujet: Re: Welcome to Paris, la city de tout les vices ! ♫ [Public - Kory/Baker]   Ven 4 Oct 2013 - 19:38

Kory, penchée en avant, tendait l'oreille comme si un des seins de l'étrangère allait se mettre à chanter. Rectum lui avait enfilé une paire de lunettes et tournait les pages à toute vitesse.

-Well..Thanks for not shooting me, I guess. Anyhow, I came from England, over there. En-gland.

Qu'est ce qu'on glande c'est ça ? C'est une radio, c'est chez nous ici.

La wendigo désigna le poste d'émission.

Là. Ra-di-o. Tu piges la Youhéssienne ? Musique !

Atteeeeends attends attends Kory c'est pas du tout ça. Bon okay, on va s'asseoir file lui une chaise.

Hannibal alla s'installer en face de son micro sans lâcher son énorme livre.

Son tatouage ressemble à la couverture, ça doit être le symbole des Youhéssé, faudrait demander aux mutants ça devrait pas être loin. Alors, alors, alors.

Le chroniqueur passa un doigt sur sa lèvre et continua de feuilleter l'ouvrage d'avant guerre.

Bien, si je pige pas de travers, et tu sais que je suis un homme de lettres. Elle s'appelle Emily, ses outils la c'est pour préparer des gens qu'elle tue -shoot- dans une sorte de Boulangerie -baker -. Elle fait même de bons prix à ses amis. Voilà !


C'est une sorte de cannibale étrangère en fait ?

Tout juste !

Il poussa un petit bouton rouge et repris le micro.

Mesdames et messieurs vous n'allez pas en croire vos oreilles !! Lâchez vos fourchettes et posez vos assiettes, nous avons ici AaahOoououoooouu une authentique cousine cannibale Youhésienne. Pour les incultes je rappelle que le Youhéssé est le territoir d'un gang dirigé par un homme appelé le King, qui se trouve de l'autre côté de la seine. Amateur de cuisine étrangère vous allez adorer celle-là : Cette femme, Emily, a ramené son joli petit cul jusqu'à chez nous juste pour nous vendre de la viande de chez elle !! Hey, je déconne pas, j'ai vu les outils de la nana, c'est une professionnelle ! Alors je vous demande à tous de l’accueillir avec l'hospitalité légendaire dont elle a dut entendre parler, montrez lui qu'ici on connaît le partage, le bon goût et qu'on va se faire un plaisir d'échanger quelques recettes.

Ouai enfin ne lui filez pas tout non plus, les recettes bouffe-goules ne quitteront pas nos terres !

Ha ! Tu leur éviteras une bonne indigestion Kory ! Je ne sais pas si nos cousins éloignés possède ton goût pour la viande de luminescent ! Attention les oreilles votre serviteur, ce poête de Rectum va s'adresser à notre amie dans la langue de son gang !

Hannibal recommença à farfouiller dans son livre.

Emily, Wendigo popol say élo toh you hand welcome ! Wé are glad toh ave you hère hand toh maque trade wit you ! Can Emily sé a word hein te microphone ? Emily doh note bé shi, talk toh Wendigos !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Inscription : 27/09/2013
Messages : 100
avatar
Emily Baker
MessageSujet: Re: Welcome to Paris, la city de tout les vices ! ♫ [Public - Kory/Baker]   Ven 4 Oct 2013 - 20:41

N’étant pas capable cet fois de retenir son petit air amusée, elle jette un sourire en coin à la femme, avant d’aller s’installer sur une chaise qu’on lui avait pointé. Imaginez vous que le mot radio en Français et Anglais, bah, ce sont les mêmes, un peu comme musique.  Contrairement à l’animateur survolté, qui avait la chance d’avoir un bouquin pour tenter de comprendre, elle n’avait que son cerveau et les brides de Français qu’elle avait cru comprendre sur les affiches qu’elle avait rencontré pendant son périple. Donc, pour résumer, elle n’avait pas grand-chose.

Ayant pris place devant l’animateur, les bras croisées sur sa poitrine, elle inspecta les installations de fortunes.  Surtout fais avec des matériaux de récupérations et monter d’une façon quelque peu bric à braque, donnant au tout un air moins que fiable, Baker devait le donner au duo, on voyais l’ingéniosité du couple, selon elle, qui avait réussi à monter ce qui semblait être un station radio. Fonctionnait-t ’elle vraiment ou les deux étaient rendus tarrées après plusieurs génération de consanguinité ? Aucune façon de la savoir, aussi bien embarquer dans le jeu, c’était une situation rêvé pour ce faire connaitre dans le coin, elle ne laisserais pas passer une telle chance !

L’anglais massacrée qui en suivie fut douloureux pour ces oreilles à un point qu’une jolie migraine fessait son apparition dans la caboche de la boulangère, qui dut se concentrer pour comprendre, et ne pas exercer ses talents sur le pauvre animateur sur excité. Elle nettoya sa gorge avec une quinte de toux des plus approprier pour une dame de sa classe, avant de dire, avec sa voix la plus séduisante, si les cons étaient trop stupide pour parler la langue, le tons dirait tout.

-Hello , people of the Wendigos. From now on, be aware that a new trader has come to revolutionize your lives. Trader of what, you may ask ? Come and find me, Emily Baker, you’ll find what your hearts desire, garanteed. With that, God bless the queen !


Se relevant de sa chaise, pour aller prendre place sur un cadavre de bagnole vachement moins confortable, elle soupira un grand coup avant de se lancer, son ego allant prendre chère.

-Alright..so..I’m new here. I don’t speak a fucking word of your bloody language. Anyone of you two wanna fill me up on the situation ? Who to shoot , to hate, to love, to fuck ? The whole picture. I need a place to stay too, if that’s possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/12/2012
Messages : 65
avatar
"Kory" Bouffe-goules
MessageSujet: Re: Welcome to Paris, la city de tout les vices ! ♫ [Public - Kory/Baker]   Sam 5 Oct 2013 - 13:12

Et tout de suiiiiite … Hmm la traduction !

Rectum déchira plusieurs morceaux du livre qu'il utilisait maintenant comme marques page.

Emily nous salut ! Elle nous parles d'un quartier Youhéssien appelé nohouônne ou aurait éclaté une révolution menées par un nouveau type de marchands ! Une guerre de la bouffe quoi ! Bon hmm. Pardonnez votre serviteur légèrement troublé, vous avez entendu cette voix suave de Youhéssienne ? Quand Rectum se retrouve seul face à deux paries de nibards c'est AhOOOOOOoooOuu violent ! Toujours est-il qu'Emily est venue nous trouver pour ouvrir un boulangerie, spécialisée dans le cœur et ne proposant que des produits de qualité !  Retenez ce nom, Emily la Youhéssienne ! Et tenez vous ! Toi aussi Kory ça devrait t’intéresser, si je ne me trompe pas sur la fin de sa phrase, et je ne pense pas me tromper, madame compte aussi ouvrir un sex-shop pour nos chères lesbiennes ! Comme on le dit en Youhéssien, les gods plaisent aux gouines !

Et vu la démarche de not' pote de Youhéssé, j'ose à peine imaginer les engins !

Ca Kory, tu le sauras sûrement bien avant moi ! Ce genre d'exclusivité n'arrive qu'ici !! Vous écoutez La cuisine de l'enfer, la seule vérité de la capitale ! Tout de suite, comme promis, nouvelle excluuuuuu ! Diffusion de ma petite en-tre-vue spéciaaaale, avec une source du trident ! On sort le Jet de ses chaussettes les enfants !

Hannibale enclencha difficilement un holodisque sur le tableau de bord branlant de la station.

********************


Bonsoir monsieur X, première question. Beaucoup de wendigos souffrent d'une discrimination permanente de la part des dealers du trident. Ne sommes-nous pas pourtant de fidèles clients ? Entre nous, qu'est ce qui se dit dans le milieu sur nos gars ?

[Bruit de Briquet]

" Mec, c'est notre boulot d'vendre de la dope. On vends à tout l'monde, y a pas discrimination. C'est juste qu'on aime pas trop foutre les pattes dans vot' zone, tu vois ? On voudrait pas qu'ça soit mal perçu par vos gars. C'est pareil pour les Hurleurs, c'est encore pire avec les Malebranche. Nan, sans déconner ... C'est pas qu'on vous aime pas, on aime tout nos clients. C'est juste ... tu sais, y a des mecs qui sont partis dealer hors de leurs zones, pour élargir la clientèle. Bha y en a qu'on a jamais r'vus. Bouffés ou abattus, on en sait rien ... Mais t'comprends qu'on s'méfie ? Certains ... J'sais pas ... Certains doivent se dire "merde, pourquoi payer, on bute le mec et on prend son matos !" Bha ouais ... C'est tellement plus simple. Mais nous derrière, on envoi plus personne ..."

[Bruit de taff]

"C'est pas d'la discrimination ... C'est juste qu'on protège not' boulot et not' matos, tu vois ? On est là pour contenter tout l'monde, mais faut qu'ça marche dans les deux sens. Sinon ... bha tout l'monde paye pour ptêt un mec qu'a fait la connerie, mais voilà ..."

[Court silence]

Vous entendez ça les enfants ? Non là c'est vraiment pas cool du tout. Rectum est un mec profond avec du recul, écoutez la voix de la sagesse. Vous avez abusé avec les négriers, ils veulent plus rien nous vendre, et maintenant vous vous en prenez aux lascars des Tridents ?!

********************

Les deux wendigos et leur invitée s'étaient levés durant la diffusion de l'enregistrement, en entendant les dernier mots de Rectum, Kory se tourna vers la station, vers le chroniquer puis baissa les yeux pour masquer son air coupable. Hannibal se contenta de désapprouver d'un mouvement de tête.

La Youhéssienne avait pris place sur un morceau de Twillio, elle avait perdu son air amusé, peut être aurait-elle voulut parler d'avantage à la radio.

-Alright..so..I’m new here. I don’t speak a fucking word of your bloody language. Anyone of you two wanna fill me up on the situation ? Who to shoot , to hate, to love, to fuck ? The whole picture. I need a place to stay too, if that’s possible.

Kory leva les yeux au ciel et pris une autre cigarette à son ami. Hannibal fronçait les sourcils, il était au bord de la migraine du siècle, les pages de sont livres lui paraissaient plus nombreuse et les mots plus petits. Par chance, les images étaient toujours une excellente source pour ses interprétations.

********************

Je sais je sais, vous allez me dire : "Hey Han', on y peut rien nous y'a pas marqué dealer sur leur foutue gueule ! Arrêtez de penser avec votre bide ! Pour citer papa Gueule d'Acier, bouffer les types qui s'approche de trop près doit être un réflexe défensif ! Ces enflures de la FNF dévient les caravanes ! Faites confiances au traqueurs pour remplir votre énorme estomac et arretez de bouffer des clodos ! Merde c'est dégueulasse ! Des pros nous offrent une came de qualité à prix ... raisonnable diront nous. Vous ne voulez pas finir à quatre patte parce que votre psycho contenait 3/4 de pisse de brahmine ? Arrêtez vos conneries !
Quand je dis clodo je parles pas de vos gars hein X.


[bruit de liquide et de verres]

En parlant des prix tenez, vous devez vous faire une sacré marge non ? Pas de secrets on est entre nous. En ce moment à la maison on commence à découvrir le MagX, ce truc est dément mais pas mal de gars peinent à en trouver. Vous avez un conseil à nous donner ?

[bruit de taff]

Ouais ... Bha c'est pas mal, le MagX, mais j'crois qu'c'est chaud à fabriquer. Enfin, j'en sais rien, j'suis pas chimiste. Toujours est-il qu'y a que les mecs des Tridents qu'en ont, et qu'on en a pas souvent. C'est vendu relativement cher, mais comme je sais pas ce qu'il y a dedans .. J'peux pas te dire la marge. Les boss filent la dope à nous autres, revendeurs, tu vois ? Nous on ramène la thune une fois le stock écoulé, on s'prend une tite marge - normal, faut bien qu'on bouffe, comme vous autres - et puis voilà ...


[tapotement et nouveau bruit de taff]

J'pense qu'y a d'la marge, ouais ... Les prix sont fixés par les chefs, mais, hé, nous, qui t'revendons l'produit, on y peut rien. Si on rentre pas dans les clous en rentrant au bercail, on s'fait dérouiller la gueule, pis c'est tout. On peut pas vous faire des ristournes, tu captes ?

J'ai entendu parlé d'un truc, dernièrement ... J'devrais pas en parler, parce que ça va leur faire d'la pub, mais j'suis anonyme, hein ?

J'suis bien anonyme ?

Ouais, okay.


********************

Mon cul, j'ai déjà vu une différence du double d'anneaux pour une seule seringue de psycho ! Alors le poête ? Tu sèche ?

Attends... Bon. Elle dit qu'elle est nouvelle... Ir, putain mais c'est quoi ça ir ? Hmmm elle préfère s'exprimer franchement par une baise sanglante et elle demande ce qu'on pense de sa situation. Euh... pom pompooom. Elle voudrait buter quelqu'un, ète èet èet, eat ? Ouai  buter un type et forcement donc, le bouffer et elle aimerais tant qu'à faire tirer un coup. Je sais pas si elle veut se taper le mec qu'elle va buter ou .... Putain j'en ai ma claque j'y pige plus rien.

Continue Han' lâche pas le truc, ça m’intéresse !

Ouai .... Wouole... A et elle veut prendre des photos de la scène je crois, pictures c'est un truc du genre. Et qu'on lui trouve un endroit pour qu'elle fasse sa petite affaire si possible. Voilà je crois que c'est tout

Hé ben, elle à sa ptite idée sur la meilleur façon de s'éclater je suppose, tu compte lui arranger ça ? Tu veux un coup de main ? Faudrait peut être l'emmener voir le boss.

Ouai je sais pas trop, je suis un mec occupé moi. WENDIGO POPOL (Rectum montre Kory puis lui même) HELP EMILY ! WENDIGO TROUVE POPOL POUR TRAD WIT YOU ! FOOD ET MAISON... HOUSE FOR YOUHESSIENNE ! EMILY VANTE VOIR TE BIG BOSS DE WENDIGO ?

********************

Enfin, voilà, j'ai entendu parler d'ce truc ... une nouvelle dope, créer par des mecs qui s'la jouent solo. Meeeec, ils portent leurs couilles, parce que si le Trident les chope, ils crèvent, les mecs, c'est d'la folie. 'Fin bref, les gars, ils auraient créer une nouvelle dope qu'aurait des effets de ouf, avec ce même ... voyage introspectif, tu sais ? Propre au MagX. Mais en plus clair, et tellement plus long. 'Fin, c'est c'qui s'dit. Faut vérifier l'info, moi j'fais pas dans la rumeur ... Surtout à la radio. Nan, mais sans dec, si c'est vrai ... Le trident va vite leur tombé sur le lard ... Pas la peine de changer vos habitudes et de sout'nir les p'tits indépendants, restez chez le Trident, hein. C'est plus cher, mais c'est plus sur. J'te juuure.

Allez, on trinque ?


[bruit de verres qui s'entrechoquent]

Hohohoho ! Moi j'peux rien vous garantir X, 'savez je ne suis que le porte parole d'un noble groupe. On est tous dans la même merde et on fais ce qu'on peut pour garder notre dignité et notre viande de ce jour, Amen ! On connait tous la hiérarchie à notre échelle, enfin tous. La cuisine de l'enfeeer ne connais paaas de patroon ! Paix à papa gueule d'Acier haha !

Hey, quoi qu'il en soit croyez moi, investissez dans le MagX je connais tout un gang qui fera la queue pour un petit voyage. Pas de panique les enfants ! Rectum votre serviteur va bien évidemment mener une enquête approfondit sur les rumeurs concernant la nouvelle came parisienne. Préparez vous à voir la tour Eiffel de trèèèèèès haaaaaaauuut ! Ahouuuuuuuuuuuuu !


Pouaaaah, ça tabasse, ta merde, là. Bonne gnôle, ça !

Nom d'un petite bite qui court ! Mesdames et messieurs vous qui avez l'honneur de connaitre le coktail spécial de votre ami Han', monsieur x ici présent vient de taper cul sec !! On déconne pas chez le trident, ces mecs la sooont-deeees-duuuuurs !

********************

Tiens en parlant de ça, tu pourrais pas sortir une bouteille y commence à cailler ici.

Kory enfila la veste en peau de mutant. Rectum posa le livre et disparut un instant dans sa caravane. La psychotique tenta d'imiter son ami en lisant deux trois mots du livre, non sans difficulté.

Emily...ize...hé..hein...te...Quitchènne ? Pfff quelle merde ! T'habite près de menilmutant ? Les mu-tants tu connais ?

Elle imita alors un body-builder batteur dans une équipe de baseball mais abandonné vite l'idée de se faire comprendre et remis sa cigarette en bouche. Rectum arriva en posant trois bocaux sur la voiture, il déboucha une bouteille et y versa le liquide couleur boue.

Allez à la votre, à Emily.

A Emily ouai.

********************

Petit rappel à ceux qui nous écoute, la non-consommation de la came distribuée à l'entrée du concert de Robert et les Zombies ce week-end est passible d’écartèlement, oui j'ai bien dit d'e-car-tel-lement ! Les distributions seront financés par Le tronçonneur ! Envie d'un vrai repas d'homme ? D'un vrai défi de guerrier ? Le tronçonneur organise des concours de bouffe de Mutant tout les vendredi ! Paraîtrait-il que notre boss adoré tiendrait le titre avec un corps entier ! Il aurait même sucé la moelle des os !

Vous êtes avec Hannibal Rectum, interview spéciale de monsieur X, employé respectable du Trident !

Dernière question X, vous êtes dans le métier depuis un certain temps. Quand on connait le milieu comme vous on ne serait pas tenté de fonder son propre labo, de faire sa propre dope, de trouver ses propres clients. Histoire que la marge offre d'avantage qu'une ration de bouffe et deux bières ?


Yo mec ... Faut savoir se satisfaire de c'qu'on a. Une ration d'bouffe, deux bières, des putes qui payent nature et qu'tu peux tabasser à loisir pour avoir leur dose, et de la dope au rabais, c'est déjà bien. Personne a envie d'quitter l'Trident ... En fin, ptêt que certains, si ... Mais si tu quittes le Trident, y t'envoie tout paris au cul pour t'liquider. Direct. C'est des barges, à peine tu t'fous en pantoufle, peinard, que tout l'monde veut t'balancer. Faudrait vraiment en avoir plein l'cul pour monter son lab indépendant. En plus, les seuls mecs qui peuvent le faire, c'est les gars de l'équipe de chimiste du Trident, nous on sait rien foutre en chimie, on sait juste ... Préparer une dose et s'défoncer. Et j't'assure que par rapport à nous, ces enculés d'chimistes ont pas à s'plaindre. Ils ont aucune raison de partir !

Tain, mec ... Aha ... J'me rends compte que j'suis un peu raide avec l'organisation, là. Ça fait un peu "ho que quelqu'un vienne me sauver, c'est des tarés qui me retiennent de force et qui m'exploitent ! B'soin d'aide !" Aha ... ... Non, sérieux ... On sait profiter d'la mort, au Trident. Faut v'nir à une soirée du Trident, un jour, Hannibal. Tu pourras faire une émission spéciale. Tu verras comment ça s'passe dans la bonne humeur. Y a plus de dope que t'en verras jamais concentré au même endroit, et tout le monde est complètement largué. Les p'tits faiblards crèvent par poignées, aha. Juste pour ça, ça vaut l'coup d'être un Trident, yo.


Hahaha ! C'est avec un grand plaisir que j'accepte la proposition ! Quoi qu'il en soit, j’espère que les choses sont plus claires pour vous les gars ! Ces mecs du trident sont des pros, des types sérieux qui bossent dur pour que nos gamins aient leur Jet du matin ! Ils méritent notre respect et notre soutien, pas au point de les bouffer mais au moins au point de se montrer réglo. Hey, on est pas des sauvages, Montparnasse c'est pas Lutèce alors à ceux qui se sentent concernés, pensez aux autres et arrêtez de vous conduire comme des foutues amazones !
C'était votre humble ami et serviteur Hannibal Rectum pour la cuisiiiine de l'enfeeeeer ! Aaahouuuuuuu !
Ne manquez pas notre interview sur le créateur du plus gros casse dalle du monde !! Ce type, à réuni un récupérateur et sa brahmine dans une union des plus savoureuses ! Sans dec' !


********************

Sans déconner, tu va vraiment te taper une soirée avec ces mecs là ?

T'écoute avec ton cul Kory ? Faut qu'on reste en bon terme avec eux ou on va tout foutre en l'air, hey me regarde pas comme ça j'essaie juste de rattraper les conneries dans le genre.... Les conneries des jumeaux Bouffe-Goule !

Pfff. Conneries. Hey la Youhésienne, Emily ! Tu veux de la dope ? Tu comprends ? Drogue ? Came ? Psycho ? Jet ?

********************

Voila c'est dans la boite. Heu dit, je t'ai fait une sacré pub là et je suis un peu à sec niveau anneaux, t'aurais pas une dose de Jet au rabais pour le vieux Rectum ?

Va chier, mec, le prix c'est le prix ! Ahahaha ! Allez, et continuez de vous dopez, surtout vous les gosses ! C'est en commençant jeune qu'on devient capable de boire d'une traite le cocktail spécial que m'a servi d'taleur l'ami Rectum ! Représente les dealers et les toxs de Paris ! Yo ! Garde la foi, vit tes rêves, et tu rencontreras des vrais Anges, yo !

********************

Hannibal engloutit son deuxième verre cul-sec, secoua la tête et retourna au micro.


J’espère que vous avez retenu le message les gars. Vous êtes toujours avec Hannibal Rectum et tout de suite, le grand classique du moulin rouge, Voulez vous coucher avec moi par les filles de l'aquarium. Rendez vous compteune de ces nanas m'a repoussé une fois, elle à dit que moi, Rectum, j'avais une tête de cul ! Je me suis jamais autant marré ! Place à la musique, un avant gout du paradis pour nous autres errant ici bas !

♪♫♪♫♫♫♪♪♫

Hey ! File le bouquin à Emily, j'en est marre et j'ai une station à tenir. Elle doit bien savoir lire, vu son allure je suis sur qu'elle est une des proches du King.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Inscription : 27/09/2013
Messages : 100
avatar
Emily Baker
MessageSujet: Re: Welcome to Paris, la city de tout les vices ! ♫ [Public - Kory/Baker]   Sam 5 Oct 2013 - 23:04

Agrippant le vieux livre usée et posant le cul sur la bagnole, manquant d’envoyer par terre les bocaux ayant servie de verre, verre que Baker sirotait toujours, appréciant le gout amer de l’alcool telle une connaisseuse, ce qui n’était certainement pas son cas. L’alcool lui réchauffait les organes internes et lui donna l’impression d’être quelque peu revigoré, ce qui était plus qu’apprécier de la part de la survivante raffinée. Tandis qu’on attendait la musique de fond, qui se tachait de donner une ambiance sympathique à la scène, Emily  se mit à farfouiller dans le bouquin, fallait bien franchir cette foutue barrière linguistique après tout !

-Alright. So. Oui. Moi…veux…voir…boss wendigo. Moi veut …faire affaire, offre ….services.
La prononciation était laborieuse, à un point tel qu’un tenter de la transcrire ne serait que faire preuve d’un masochisme extrême. Chaque mot était accompagné d’une panoplie de soupires et de froissement de pages. Elle n’arrivait pas à croire qu’elle s’abaissait à ce niveau pour un duo de francophone et cela se voyait sur ces traits qui laissait place à la frustration. Elle bougea son postérieur de sa chaise de fortunes, s’étirant en finissant son verre, qu’elle balança derrière son épaule pour symboliser sa frustration. Inutile d’avoir des manières devant des larbins qui n’avaient rien de clients après tout.

-No. No drugs. Juste donne a ton boss.,nous..for fucks sake this is tedious..Marchander…dormir…kill.Stocks. Prostituée, armes. Humaine statue.


Ses efforts pour reproduire la grammaire typiquement latine prenant la fenêtre à toute vitesse, elle pressa le livre sur la poitrine, et ajouta avec un clin d’œil aguicheur.

-Toi et me, nous aller loin. Nous être riche. Moi donner quoi tu veux.Even amôr. You like amôr, don’t cha ?

Sur ce, Emily se bougea le postérieur, suivant sa guide de fortune, planifia sa rencontre avec le Patron Windigo. Elle qui s’attendait à un homme d’affaires en costume allait avoir une vilaine surprise. Elle qui ne connaissait rien des wendigos allait avoir une jolie avant gout des coutumes parisiennes.Après tout, elle ne connaissait pas la populace. Selon elle, les wendigos pouvaient bien constituer l’entièreté de la population locale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/12/2012
Messages : 65
avatar
"Kory" Bouffe-goules
MessageSujet: Re: Welcome to Paris, la city de tout les vices ! ♫ [Public - Kory/Baker]   Mar 8 Oct 2013 - 18:13

Kory avait ouvert ses oreilles en grand, très grand, aussi grand qu'un trou de balle d'une pute d'un chenil. Visage crispé et immobile, elle n'avait quasiment rien compris au charabia d'Emily.
Rectum continuait d'animer sa radio en donnant quelques conseils sur la conservation des organes.

Ouai heu ... Ecoute, moi pas emmener toi voir le patron.

Les moments de libertés étaient rares pour Kory depuis sa sentence dans la tour Montparnasse et elle comptait bien profiter de celui-ci.

Toi pas voir le boss. Toi parler radio, toi avoir publicité, tu piges ? C'est suffisant. Wendigo tous écouter radio. Toi marchander et dormir si tu veux, toi fabriquer des statues et tout ça, mais moi pas quitter ici.

Elle se désigna puis montra le sol.

Moi obligée garder mes pieds ici !

Elle voyait bien que l'étrangère avait du mal à suivre et faisait tout son possible pour agiter ses mains en donnant un sens plus ou moins vague à ses mots.

Moi veut bien être riche, moi veut bien amour avec toi. Toi payer ? Anneaux ?

Kory n'avait pas remarqué qu'Hannibal avait quitté la station. Elle écoutait la réponse de la britannique quand celui ci revint avec deux fusil à pompe, Kory sortit instinctivement un fusil d'assault prété par Gueule-Rouge.

Préparez-vous, on a de la visite les filles. Emily Shoute popol, bad popol là-bas. Prends fusil !

Un petit groupe de trois soldats de la FNF s'approchaient, FLAMAS en main. Les deux wendigos et leur invitée se mirent à couvert derrière les carcasses de voiture.

Cette zone est maintenant sous le contrôle de la république Française, rendez-vous abandonnez vos armes et vos bien. Aucun mal ne vous sera fait.

Y'a un truc qui cloche.

Pose ton flingue et suce moi le cul fils de moucham !! Quoi ? Rien qui cloche, ces connards signent leur arrêt de mort.

Kory risqua un regard au dessus de la voiture.

Regarde leurs fringues, des impacts de balle partout, et ils n'ont pas leur merde au poignet.

De quoi tu parles ?

Ecoute j'en vois pas mal de ces mecs à Auteuil je sais à quoi ils ressemblent.

Un série de tir laser mit fin à la discussion.

Butez les !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Inscription : 27/09/2013
Messages : 100
avatar
Emily Baker
MessageSujet: Re: Welcome to Paris, la city de tout les vices ! ♫ [Public - Kory/Baker]   Mar 8 Oct 2013 - 22:29

Planqué derrière ce qui devait avoir été à une rutillante bagnole à une certaine époque, les mains crispées sur le fusil à pompe, ses yeux analysant rapidement le flingue. Elle n’était pas une maniaque des flingues, mais elle n’était pas une gourde non plus. Et si y’avait bien un type de flingue répandu, c’était les fusils à pompe. Facile d’utilisation et d’entretien, même un gosse auraitt put s’en servir correctement, alors une femme dans la trentaine n’aurait aucun problème à s’en servir contre le petit peuple.


Osant regarder les attaquants et évitant de peu un laser qui semblait eprouver beaucoup d’affection envers son doux visage, elle tenta de piger qui osait attaquer son noble postérieur. Au premier regard, on aurait dit des militaires un peu pas trop à l’ordre niveaux hygiène ou alors la barbe de trois jours mal rasée avait la côte chez les militaires francais. Elle devinait l’odeur qui devait émaner du trio, une pestilence empestant le pinard et le fromage bleu. Les lazers fusait de toute part, et même si elle n’avait jamais eu la joie de se prendre un projectile du genre dans le bide, elle ne souhaitais pas l’essayer personellement.


Les deux consainguin improvisées ambassadeurs monopolisant l’attention du trio de militaire avec brio, Baker avait tous son temps pour contourner les troupes adverse, se cachant derrière les carcasses . L’animateur n’ayan pas jugée nécessaire de lui refiler des munitions, elle allait devoir faire avec ce qui avais dans le flingue, 4 cartouches dans leur flingue et celle qui avait dans le canon. C’était peu, trop peu, mais elle allait devoir faire avec.


Une trentaine de mêtre la séparait du conflit,une bonne distance quoi. Prenant appuie sur le toit d’une vielle berline, elle appuya la crosse du fusil à son épaule,alignant la visée sur le jugulaire d’un connard qui semblait avoir pris chèr,considerant le fait qu’il tenait son flingue d’une main, l’autre étant occuper à stopper le flot de sang emanant de sa cuisse gauche. Un..deux..trois, gachette. La balle manque de peu sa cible, mais emporte quand même quand même la moitiée du cou de sa victime. Elle grinca ses dents, elle qui voulait faire une démo gratuite, elle venait de grâve ruinée du matérielle là.


Merdouille, dirait-t’on. La puissante détonation attira l’attention d’un des couillons restant, qui, sans prendre la peine de visée, vient tirer une rafalle de laser, qui manquère de peu l’héroine brittish, qui sentait tout de même un poil la chatte brulée. En colère devant cet affront, elle alla tirer 3 , deux allant se perdre dans la nature parisienne et la dernière attaignant le type au genoux, qui s’écroulla au sol en jurant.

-HAHA ! GOT’CHA ! MOTHERFUCKER !


Elle qui s’attendait à se prendre une rafale sur le coin de la gueule,elle fut étonner et ravi de voir le dernier soldat à terre dans une marre de pinard rouge sang. Fallait croire que le petit couple avait une utilitée. Jettant le flingue au sol, Emily se hata auprès du dernier survivant, un regard ravis au visage tandis qu’elle envoyais volée son fusil au loin d’un coup de pied.

-You are mine now, trust me, we are gonna have fun.

Puis, en sortant ses outils de taxidermistes, elle ajouta en ricanant à l’intention de ses amis pour la vie.

-You are lucky. Je donne gratuite demonstration.

Hummant un air de sa mère patri, elle fit allez ses doigts sur ses nombreux outils, tout les outils de mort ayant un air plus vicieux que les autres. Un sourire innocent illuminait ses traits, l'anglophone étant perdu dans une lointaine nostalgie, à un époque où elle pouvait faire ce qu'elle aimait sans avoir à éviter les lasers, les grenades et la mort en générale. Le pauvre Francais semblait être tout paniquer à ses pieds, ses yeux étaits grand ouvert, une tache sombre tachait son entrejambe et il beuglait des trucs, que Emily trouvait simplement charmant.

-Hush, deary, this won't hurt one bit. I promise.

Elle sussurait ses douces paroles avec une tendresse presque maternelle alors qu'elle affutait la lâme d'un long couteau en acier, en hummant toujours cet air patriotique. Elle sentait le regard de Kory sur elle, et une petite bouffé de fierté vient prendre place dans son humble poitrine. Elle enleva ses gants en cuir, revellant des mains tachées de sang sechées, avant de prendre la tête de la malheureuse victime de sa main gauche, et d'un lent mouvement, elle vient faire glisser sa lame sur la gorge du malheureux personnage, gorge qui se mit à pisser le sang dans une superbe gerbe rouge.

-Now..While he bleeds out..

Elle alla cherche le dictionnaire, le tachant de sang en mettant ses mains dessus, elle chercha quelque mots qui pourrait aider son assistante.

-Aller..chercher..pour ..vêtement. Nous vons aller le rembourrer. Ordure.. tout..


Elle soupira, visiblement la langue ne lui y allait pas. Elle pouvait bien traduire les mots, mais la grammaire était trop différente. Elle espérait que sa joli partenaire allait y ramener les ressources nessaires, parce que sinon, elle pourrait pas faire grand chose d'autre qu'une moquette.Retournant au près de son oeuvre d'art en progrès, elle le dénuda avec des gestes précis et repetter mainte fois,tout en étouffant un fou rire à la vue de sa virilité typiquement française.


Par souci de bon gout, j'éviterais de raconter trop en détail la scène qui se déroulera sous vos yeux. En utilisants son inventaire de couteaus, elle fit plusieurs incisions sur les membre inférieurs du cadavre, avant de découper avec finesses les muscles et chairs, ne laissant que les os, avant de remplacer le vide par les matières que Kory lui apportait. Puis, elle refermais le tout avec des points de sutures minimes. Elle progressa ainsi pour tout le corps, le processus prenant des longues heures.


Le soleil se couchait quand Baker mit la touche finale à son oeuvre,  elle grava son logo avec un petit couteau dans la chair du coup de l'homme, l'union Jack avec ses initial à l’intérieur. La camisole de la jeune femme était tachées, elle avait jugée bon d'enlever son manteau. Devant elle, se tenait une statue humaine, à genoux, avec à jamais, l'expression faciale d'une souffrance intense.

-Not my finest work,but I guess I can't do better with third grade material.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/12/2012
Messages : 65
avatar
"Kory" Bouffe-goules
MessageSujet: Re: Welcome to Paris, la city de tout les vices ! ♫ [Public - Kory/Baker]   Mer 9 Oct 2013 - 16:30

Tandis qu'Hannibal Rectum prenait des notes sur ce qu'il voyait en rangeant sa station de radio, Kory tachait d'apporter toute sortes de'objets à Emily. Boites de carton, de conserves, vieux livres et vêtements ...
Indifférente et méfiante, intriguée puis littéralement passionnée, la Wendigo, après avoir inséré le maximum d'organes dans des bocaux de Rectum, tentait d'imiter les gestes de l'invitée sur un second homme mort à proximité.
Faisant face à une maladresse déroutante, au manque d'outils et d’expérience malgré ses connaissances évidentes en anatomie humaine, elle décida finalement d’assister l'artiste dans son oeuvre. Elle retenait chaque détails en essuyant le sang et plaquant de temps à autre sa main sur la bouche du pauvre homme. Lorsque le travail fut achevé, elle sembla partager le sentiment de fierté de la britannique.

Bouffe-Goule, je remballe direction la tour.

Dis à Gueule-D'Acier que je me suis fait descendre.

C'est ta merde ma belle, si tu veux rester avec elle reste mais pas question que je risque mon foie moi. Je fous tes affaires là, allez, à la prochaine et restes à l'écoute ! Ho et... Garde le bouquin pour le moment, enfin ... Pour elle quoi je sais pas si ça va te servir à grand chose. J'emporte le lascar que vous avez eut la gentillesse de ne pas charcuter.

Le bétail s'activa tirant la caravane branlante au loin, ne laissant derrière lui qu'un gros sac, quelques bocaux, une veste et un fusil d’assaut. Kory félicita Emily comme elle put, profitant de la situation pour frotter son bassin sur le casque qu'elle avait rendu à la statue humaine.
En reculant et croquant à pleine dent dans le cœur comme s'il s'agissait d'un pomme, recrachant quelques éléments immangeables dans une gerbe de sang, une idée lui traversa la tête. D'une légère pointe du pied elle lui retira le casque, pris une dernière bouchée avant de lacher l'organe au sol et fouilla dans son sac.

A moi de te montrer. Elle désigna Emily, puis ses yeux, puis le cadavre sculpté.

Du sac, elle sortit son outil de peinture non sans repenser à l'amazone aux cheveux rouges. Après avoir trifouillé différentes de cartouches multicolores, elle testa différent embouts avant de s'approcher du cadavre. Délicatement et sans un mot, elle entama son travail dans un nuage coloré sous un couché de soleil sanglant. Elle s'appliquait, tenant à montrer son art dans son intégralité. Quand enfin elle arrêta, une vingtaines de capsules de peintures vides roulaient sous les pieds. L'homme avait entièrement été relooké dans un style wendigo propre à Kory, d'un visage de démon à tendance punk aux tatouages acides.

Elle recula pour admirer son travail, quelques gouttes de peintures et d'hémoglobine coulant de ses avant bras. Les lèvres tout aussi sanglantes elle sourit, satisfaite.

Hey la Youhéssienne matte un peu ça ! Dit-elle calmement en levant un bras vers l'homme qu'elle n'avait pas quitté des yeux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Inscription : 27/09/2013
Messages : 100
avatar
Emily Baker
MessageSujet: Re: Welcome to Paris, la city de tout les vices ! ♫ [Public - Kory/Baker]   Jeu 10 Oct 2013 - 5:20

La youhésienne reprima un baillement alors qu’elle alla prendre place sur une vieille banquette enventrée, ayant pour compagnie les ossaments d’une gamine d’une autre époque. Elle sortit un vieux morceau de chiffon qui avait vue des meilleurs jours, le morceau de tissus étants plus que tachées et empestait la mort après tout. Pendant que Kory travaillait son art, elle précéda à l’entretien de son matos, avec une minutie qui aurait fait bander un horloger. Une manie bien étrange, quand on considérait le manque d’hygiène de ses mains, qui contrastait avec le reste de son corps, qui, disait t’on, était d’une propreté presque malaisante. Enfin, ce ne sont que des rumeurs qui courait à la maison, rumeurs qui l’avait toujours fais sourire malgré elle.

Sa petite routine de travail étant terminer, elle rediriga son attention vers la wendigo, qui arborait une expression très familère à celle qu’elle avait elle-même sur le visage il y’a peu, celle d’une femme concentrée qui fesait un boulot qu’elle adorait. Bien sur, la british n’avait pas une fichue idée de ce qui se passait. Était-ce une forme de rituel post-mortem ? Une humiliation ? Une croyance triballes inconnue ? Plusieurs théories du genre vinrent se balader dans sa cervelle, sauf la plus évidente. Elle fesait cela parce que c’était jolie et assez classe. La touriste ne pouvait pas s’avouer fan du genre, mais elle devait reconnaitre le talent de la jeune femme, qui semblait être douée. Elle garderait cet information en tête, il y avait du profit à se faire, ses sens lui disait.

- Toi..avoir..talent.Ceci..très..beau. Je aimer. It’s..very..hm..atypical.

S’étirant et baillant d’une facon totallement adorable, qui aurait fait tomber les majoritées des femmes et des hommes ayant un QI supérieur à 60, elle se remit à feuilleter le livre, cherchant un carte d’un monde qu’elle avait entrevue alors qu’elle cherchait une traduction diverse . Ne trouvant rien d’autre qu’une carte de l’europe, elle pointa les royaumes unis à Kory, et tentant de lui expliquer comme si elle n’était qu’une gamine theubée.

-This..is my home. Sa..maison moi

La fatigue se fesait sentir sur la jeune femme, ses yeux se fermant tout seul et son equilibre commençait à défaillir, comme sa patience. Elle passa un bras autours du coup de la cannibal ensanglantées, avant d’ajouter, avec un clin d’œil et un utilisant sa voix la plus séduisante.

-C’mon my lovely, know anywhere where we could actually wash ourselves and maybe share a bed ?

Devant le regard de Merlant frit de Kory, elle soupira et aggripa le bouquin, en grincant des dents.

-Nous..besoin..laver..et..nous..partager..lit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/12/2012
Messages : 65
avatar
"Kory" Bouffe-goules
MessageSujet: Re: Welcome to Paris, la city de tout les vices ! ♫ [Public - Kory/Baker]   Ven 11 Oct 2013 - 17:02

Les deux femmes quittèrent le parking aux carcasses flamboyantes sous le couché de soleil, ne laissant derrière elles que deux cadavres, chacun représentant une forme d'art à sa manière. La marche d'un peu plus d'une heure fut exceptionnellement animée bien qu'aucune d’elle n e parle de la même chose et qu'au final peu d'informations furent échangés.
Le pas glissant des deux survivantes s’arrêta dans l'obscurité d'une nuit sans lune. Devant elles se dressait l'union bâtarde d'une camionnette et d'un camping-car superposés par dieu ne sait quel moyen, faisant office de maison. Devant ce bâtiment atypique, une vieille femme était en train de coudre un ballon de trashball à partir de peaux humaines traités dans une petite valide.
En apercevant Kory, à peine éclairée par la guirlande d'ampoule qui parcourait les véhicules, la femme leva ses petits yeux noirs brillants.

Ce n'est pas une heure pour débarquer sans s'annoncer Corinne.

La femme se leva de sa chaise de bois à l'aide d'une cane d'acier. Elle portait un patchwork de robes aux couleurs sombres dévoilant ses jambes nues et rachitiques s'appuyant sur une paire de bottes montantes de cuir aux lacets dépareillés. Elle jugea l'étrangère du regard avant de la pointer de sa canne.

Qui c'est celle-là ? Encore une amazone ? Ha... C'est cette étrangère dont parlais la radio cet après -midi.

Kory approuva d'un hochement de tête sans quitter la canne des yeux. Elle connaissait bien cette vieille femme et savait qu'il ne fallait pas se fier à son apparence.

Les étrangères n'apportent rien de bon. Mon fils n'est pas là. Tu as rapporté son fusil au moins ?

La jeune wendigo fit basculer le fusil d’assaut de Gueule-Rouge d'un coup d'épaule.

Bien. Alors qu'est-ce que vous attendez ? Entrez, entrez. Deux jeunes filles comme vous ne devraient pas rester dehors à cette heure-ci. Je vais vous préparer un petit quelque chose de la capture de ce matin. Tu penseras à remercier mon petit, Corinne.


Bien sûr, merci mamie Brossard.

D'un nouveau hochement de tête, elle fit signe à Emily de la suivre tandis que la femme reprenait sa place, près de ses peaux. L’intérieur de la camionnette était en réalité une petite cuisine, surement la petite cuisine la mieux équipée de la capitale. Au fond de l'appartement de fortune, près de l'echelle permettant de passer à l'étage superieur, tronait une très grande baignoire de cuivre surmonté par une enorme cuve d'acier visible depuis l'exterieur en plein jour relié à une ptite cheminée en fonte. Kory se débarassa douloureusement de ses vêtements, décolant quelques morceaux de tissus restés collés à ses plaies. En activant un bruyant mécanisme, elle fit couller un torrent d'eau blanche et fumante dans la baignoire.

Où que tu sois dans Paris, tu ne seras jamais mieux que chez mamie Brossard.. affrima-t-elle avec un sourire en coin.

Elle agita ses mains pour faire comprendre à Emily qu'elle devait l'imiter. Kory plongea un orteil dans la baignoire mais le retira aussitôt en grimaçant. A défaut d'être claire et pure, l'eau était bel et bien chaude. En s'appuyant contre une paroi, la wendigo aperçue une seringue de psycho dépassant de pièces mécanique. Discretement en faisant mime de ramasser quelques vêtements, elle s'en empara puis sorti par la porte de derrière sans un mot.
Entièrement nue et les fesses dans le sable, elle serra sa veste en boule contre sa poitrine. Pas un bruit dehors. Elle observait la seringue comme hypnotisée, claquant machinalement des machoires.

'Chier !

Elle laissa la seringue au sol, se releva et commença à pousser la porte. Comme si elel perdait le contrôle de son corps, celui-ci se raidit et la fit vaciller dans un violent vertige. De nouveau au sol, Kory se jeta sur la seringue et entamma l'injection.


*****[PSYCHO DOSE 01]

Fantastique, c'était Robert qui décapitait ses zombies, Necrotopia sous un champignon atomique ! Putain ça m'avais manqué, la terre se remets enfin à tourner ! Comment ai-je put m'en passer si longtemps ?

A peine le temps d'en profiter que le plaisir surpasse ce que je suis capable d'endurer, je le sens. Pas moyen de retenir le filet de bave qui coule de mes lèvres, pas moyen de ne pas glisser sur le côté. C'est trop bon ... Trop bon... Trop trop... Je me relèverais plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Inscription : 27/09/2013
Messages : 100
avatar
Emily Baker
MessageSujet: Re: Welcome to Paris, la city de tout les vices ! ♫ [Public - Kory/Baker]   Ven 11 Oct 2013 - 18:18

Jettant un rapide regard intriguer dans la direction de sa guide touristique improvisée, elle haussa les épaules avant d'enlever lentements ses multiples couches de vêtements. Ses muscles étaient endoloris par le long périples qu'ils avaient du endurer. Maintenant qu'ele était seule, elle se permit de pousser un petit grommellement de douleurs en laissant tomber ses bottes sur le sol. Un petit mirroir brisé tronait près de la bagnoire, lui offrant un reflet déformée de sa silhouette nue, silhouette couvertes d'échymoses et de coupure superficielle. Ajouté à cela des cernes noirs et notre tendre Emily avait l'air d'un revenante. Un long soupire quitta ses lêvres alors qu'elle s'introduit dans la baignoire, poussant un exclamation mi-suprise et mis de douleurs alors que l'eau quasi brulante entrait dans ses plaies.


Se laissant baigner dans le chaud liquide, la femme d'affaire brittish fit un résumer de sa journée charger. Enfin, elle tenta. Elle avait la distincte impression de n'avoir été qu'un spectatriste durant la durée des évenements,la barrière de la langue lui interdisait de toute compréhension de sa situation. Elle avait rencontrées deux barjots, qui avais des airs de survivants typiques, même si ils avaient l'air d'être cannibal. Par nécessité ? Coutume ? Croyance ? Avait-t'il plus assez de nourriture que la populace devait s'en remettre à bouffer ses semblables ? Elle même n'avait jamais mangées d'être humains,  mais s'il elle devait s'en remettre à sa,elle s'y ferait. Et puis, sa pourrait être un marché exploitable..tiens, une idée à explorer sa !


Puis, il avait eu ce trio de militaires qui avait eut l'air de l'avoir bien difficile. Tout restant de force gouvernemental avait cesser d'exister depuis longtemps à la maison, il était plaussible qu'une petite force récalcitrante s'entête à survivre . Pourquoi avoir ouvert le feu par contre..Prenait telle son bain chez des criminelles ou alors l'armée était barjot ? Peu importe, elle resterait loin des forces armées, elle ne voulait pas finir en taule avec des attardés Francais qui n'ont rien de mieux à fouttre qu'a se fouttre  des baguettes dans le cul.


L'eau de la bagnoire était rendu d'un noir peut ragoutant, ainsi Baker décida de quitter l'eau tiède, dégoutant sur le sol. Sa silhouette avait toujours l'air aussi massacrée, mais au moins elle n'empestait plus la mort , et, étonnament, elle voyais la couleur de ses mains, qui étaient d'un blanc presque cadavérique. Ne se sechant pas et remettant ses fringues, les imbibants ainsi d'eau, elle pris la porte que Kory avait emprunté plus tôt. Elle y trouva la Wendigo completement K.O, avec un charmant filet de bave sur le coin de la gueule. Elle la tata du bout du pied , zero reaction. Soupire, elle arache la veste de la jeune femme, avant de lui passer sur le dos et de se diriger vers le devant de la caravane. Elle s'adressa à la vieille mémé, le nez dans son bouquin.

-Fille...derrière..bave..nue...sur..sol.

Elle pointa l'arrière de l'édifice de fortune avant de retourner à l'intérieur. Les deux femmes avait l'air parentes, autant laisser la grand mère s'occuper de sa fille. Elle emprunta l'échelle acoté de la baignore, où elle trouva en haut ce qui fesait office de débara et de chambre à coucher. Ne se posant pas d'autre question, elle alla se coucher sur un vieux matelas qui empestait l'homme et la virilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/12/2012
Messages : 65
avatar
"Kory" Bouffe-goules
MessageSujet: Re: Welcome to Paris, la city de tout les vices ! ♫ [Public - Kory/Baker]   Ven 11 Oct 2013 - 18:53

Mamie Brossard avait commencé sa vie professionnelle en tenant un enclos ou les marchands laissaient leurs brahmines se reposer. Lassée de sa vie sédentaire et se jugeant bien trop belle pour cette tache, elle avait pris la route et croisé celle d'Ab le chasseur de prime. Elle aurait put faire carrière et même s'accoupler si son envie de sang ne l'avait pas surpassé.
Massacrant ses cibles après les avoir charmé, Brossard pratiquait alors un cannibalisme des plus primitifs et sauvage. Son chemin la conduisit à être l'une des premières à suivre gueule d'Acier dans la formation du gang Wendigo.
Lorsque l'étrangère arriva devant elle au pas de course, la vieille femme leva sa canne dont l'extrémité s'averrait, à la lumière, extrêmement aiguisée.

-Fille...derrière..bave..nue...sur..sol.

Emily avait vraisemblablement une capacité d'apprentissage impressionnante, mais mamie Brossard n'en tenait pas compte. Elle souleva son corps avec une exceptionnelle agilité et fit le tour de son logement. Kory était couchée, nue. La vielle femme l'attrapa par les cheveux et la traîna lourdement à l’intérieur de la camionnette. Après l'avoir lâché contre un meuble de cuisine, elle leva la main et asséna une puissante gifle à la jeune femme. Visiblement agacée, elle sortit un bismarck du réfrigérateur et le pointa en arrière. L'étrangère avait disparue. La chance devait être avec elle. Elle posa l'arme délicatement et prépara une infusion personnelle. Grâce à un entonnoir, elle engouffra le tout dans la bouche de Kory, enfonçant son pouce pour éviter d'en mettre à côté. La junky ouvrit les yeux et se débattit instinctivement, une seconde claque la calma.

Pas de ça ici Corinne ! Vol moi encore une fois et je transforme ton utérus en réserve de souffre, est-ce bien clair ?

Elle s'était exprimée avec amour, d'un ton maternel mais clair. Kory s'essuya le visage et tituba jusqu'à l'échelle menant à l'étage. Emily occupait déjà le lit de Gueule-Rouge. Kory, épuisée, se glissa sous la couette de fourrure en bousculant légèrement l'étrangère avant de s'y coller à la recherche de chaleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Welcome to Paris, la city de tout les vices ! ♫ [Public - Kory/Baker]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Welcome to Paris, la city de tout les vices ! ♫ [Public - Kory/Baker]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Welcome to Paris, la city de tout les vices ! ♫ [Public - Kory/Baker]
» Paris Hilton change de chien
» Edward Hopper, un américain à Paris...
» [Exemple] Kompany (Man City) libre de tout contrat
» Les aventuriers vont jamais tout droit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Monde RP :: Autres Lieux :: Les Terres Désolées-