Partagez | 
 

 Shopping entre filles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Inscription : 24/04/2013
Messages : 38
avatar
Elisabetha
MessageSujet: Shopping entre filles   Sam 21 Sep 2013 - 20:02

Elisabetha s'assit sur un des bancs publics qui traînaient un peu partout en ville. C'était assez rare pour le remarquer car à l'extérieur la plupart étaient détruit ou totalement recouvert par des graffitis vantant les performances sexuelles d'une personne sûrement morte depuis longtemps soit la puissance d'un gang/groupe armée avec un nom bizarre. Bref, un banc c'est une véritable bénédiction pour n'importe quelle marcheur surtout dans les Terres Dévastés de Paris où le principale mode de déplacement était à pied.
Par contre pour rentrer c'était plus compliqué que prévu. Déjà fallait faire la queue rien que pour passer une petite porte à côté d'une plus grande, qui s'était ouverte qu'une seule fois pour laisser passer une compagnie. La moitié des personnes qu'elle avait vu rentrer ressortait quasiment directement. Quand ce fut son tour elle fit prit de panique. L'ambiance était austère et assez malsaine. On l'observait sous toutes les coutures et les soldats devaient déjà savoir qu'elle était armée de plus qu'une carabine.

L'officier derrière la grille lui demanda de donner ses affaires. La jeune fille obéit. Elle vida ses poches. Un garde lui fit passer des portes de sécurités pour voir si elle ne cachait pas d'armes ou d'autres produits illicites. Vu qu'elle n'avait pas que ça à faire de outre passer les lois chez les FNF tout se passa bien et elle put se rendre dans la pièce suivante. Avant ça on lui rendit ses affaires avec une étiquette sur chacune d'elle en lui demandant de ne pas les retirer avant de sortir de Lutèce.
La deuxième salle ressemblait à un hôpital. On la fit rentrer dans un box et un médecin commença à l'examiner. Un auto-doc et un Monsieur Main étaient aussi là. Ils firent plusieurs trucs techniques puis le docteur dit à Eli' qu'elle pouvait sortir. Ce qu'elle fit. Un autre garde la fit passer dans la pièce suivante.
Un bureaucrate l'attendait. Il avait une liasse de papier à la main et quand il remonta ses lunettes sur son nez il en profita pour mater les seins de la jeune fille. Avant de prendra la parole il s'éclaircit la gorge.

« Bien mademoiselle vous n'avez rien à vous reprocher et vos tests physiques et psychologiques sont corrects. Cependant nous n'avons rien sur vous depuis les 10 dernières années. D'après nos tests ADN vous vous appelez Elisabetha Reinhardt. Nos rapports indiquent que vous êtes d'une famille Zingaro. Les dernières nouvelles de votre clan rapportent que leur dernier lieu de passage est Métropolitopia. La question est que fait une danseuse zingaro à Lutèce ?
- Bah en fait, c'est très simple. J'en avais un peu marre de danser pour une bande de pervers alors j'ai décidé de faire ma vie de mon côté. Ça dérange ?
- Un petit peu mademoiselle. Vous avez des armes et nous ne savons pas vraiment ce que vous venez faire à Lutèce.
- Je viens bosser pour les escorteurs. On m'a dit qu'ils payaient bien.
- Vous avez des talents pour ce genre de travail ?
- Bah oui sinon j'irais pas chez eux.
- C'est vrai, c'est vrai. Bien je pense que vous pouvez rentrer. Malgré tout nous garderont un œil sur vous.
- Merci monsieur. »

Elle se retrouva dehors. Et s'assit sur un banc pour reprendre ses esprits. Tout s'était bien passé au final. Elle devait retrouver un type. Un certain Matthieu. Un mec bizarre qui aurait bossé pour les Escorteurs. Bref fallait bien commencer par quelque chose et la première étape semblait être Lutèce.
Elisabetha se releva péniblement. Elle était vraiment fatigué. Puis elle avait faim. Et soif. Tout allait vraiment mal.
En plus elle avait de l'argent mais tout devait coûter terriblement chère ici. Eli' avait besoin d'en garder un peu pour réaliser son rêve. Cruelle dilemme. Elle avait trop la flemme de mendier, puis elle les connaissait les gars du coin elle serait sûrement virer d'ici avant d'avoir put récolter quelque chose.
Lutèce était pas très grande sauf que quand on connaissait pas on finissait pas s'y perdre. Les maux cités précédemment commençaient à peser sur son petit corps frêle. Fin bref. Quelqu'un devait l'aider.
Une silhouette seule (qui ressemblait à une fille) lui sembla être la meilleur cible.

« Excusez moi vous pouvez me dire où on peut manger ? J'ai vraiment trop faim et j'arrive pas à me repérer par ici. Vous pouvez pas m'aider ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 16 Masculin
Ville IRL : Roche-lez-Beauprés
Inscription : 14/09/2013
Messages : 6
avatar
Lila Rougelon
MessageSujet: Re: Shopping entre filles   Lun 23 Sep 2013 - 5:55

Lila trainait dans le quartier des marchands, comme à son habitude, et avait décidé de faire un ptit break après la journée d'hier où elle a dû s'occuper d'une bande d'ivrognes et faillit aussi perdre un bras à cause de ces malades. Elle passa toute l'heure assise sur un banc à regarder les passants acheter et vendre n'importe quoi, il était bientôt sept heure de l'après-midi quand la milicienne se fit interpeller par une femme brune ayant un peu près le même âge qu'elle, la voyageuse lui demanda où pourrait elle manger.

-Vous voulez manger ? Venez avec moi, je vais vous montrez des endroits sympas.

Lila et la passante traversèrent tout le quartier des marchands pour se rendre dans un café et s'installèrent à une table de la terrasse, la milicienne sortit de sa sacoche de la viande de moucham préparée par ses soins et emballée dans du papier alu puis une fourchette, elle donna le tout à Elisabetha. Après une bonne demi-heure, les filles partirent rapidement pour laisser la place aux autres arrivants. Elles discutèrent pendant les minutes qui suivirent de tout et n'importe quoi, Lila apprit qu'Eli' cherchait du travail en tant qu'escorteur, l'ancienne escorteur lui dit qu'il fallait se rendre dans le quartier des affaires. En se rendant vers celui-ci, les jeunes femmes en aperçurent une autre aux cheveux rouges dans une ruelle qui avait échappé à la remis à neuf, deux hommes autour d'elle semblaient la menacer, et le ciel s'assombrit soudainement, laissant place à de ténébreux nuages.

-Vous avez interêt à dégager, les gars. lança Lila aux agresseurs.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 04/08/2013
Messages : 138
avatar
Isabelle Jager
MessageSujet: Re: Shopping entre filles   Lun 23 Sep 2013 - 16:16

Lutèce, une belle ville qu'elle contribuait à améliorer et a bâtir, certes, de manière indirecte mais elle aidait à la construction : les esclaves étaient la meilleure main-d'oeuvre au monde : il fallait juste leur trouver un toit et de quoi manger, sans compter qu'ils n'avaient pas de salaire. Parfois Isabelle se demandait si la FNF ne comptait pas laisser l'esclavagisme légal pendant tout son règne. La négrière s'alluma une cigarette pendant qu'elle marchait dans les rues de la ville, elle sortit un papier de sa poche et le déplia :
Trente-sept rue De Gaulle

L'adresse de sa soeur, la femme se rendit compte que cette rue était de l'autre côté de la ville. Isabelle soupira et décida de passer par les ruelles pour arriver plus vite à l'heure chez sa petite soeur. La petite Lutécienne devait avoir un sens aigu de la ponctualité, à l'instar de son aînée, de plus la politesse semblait de mise avec Irène. Elle avait laissé Laura se débrouiller pour trouver l'adresse, la négrière ayant plusieurs choses à faire avant de les rejoindre.

-C'est elle! Cette salope va payer!

Ses réflexes lui hurlèrent de courir et de poser les questions plus tard, mais la femme préféra regarder à qui elle avait affaire : deux types normaux, mais pas de Lutécien, sans doutes des récupérateurs de Métrop'. Sans doutes qu'elle avait capturé un être qui leur était cher et qu'ils comptaient se venger de la négrière. Elle songea un instant à sortir sa matraque mais rosser deux types en pleine rue alors que la FNF possédait la zone n'était pas le mieux à faire. La fuite restait la seule option viable qui ne se solderait pas par une arrestation et une expulsion, au mieux. Isabelle prit ses jambes à son cou en s'enfonçant dans une ruelle, talonnée par ses poursuivants. Elle tenta de les semer en bifurquant dans des ruelles étroites mais rien n'y faisait, ils s'obstinaient.

Et puis merde!

La négrière prit sa matraque télescopique et se prépara au choc, ses deux poursuivants stoppèrent net, sentant le coup à venir.

-Vous avez interêt à dégager, les gars.

L'un d'eux détourna le regard pour vérifier les alentours, il n'en fallût pas plus pour qu'elle attaque ce dernier : un coup à la rotule suivit d'un deuxième au visage. Le second choisit la fuite après avoir vu le traitement de son camarade. Isabelle rangea son arme en regardant qui avait essayé de l'aider : une fille, une allumette qui n'avait pas l'air de savoir se battre. En plus d'une autre fille. Sans doutes deux gamines qui pensaient que la bagarre était un jeu.

-Merci, mais je sais me défendre, c'est pas les deux premiers abrutis qui me reconnaissent à cause des colliers que j'ai à la ceinture.

Des colliers de soumission.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 24 Masculin
Ville IRL : Mulhouse (68)
Inscription : 16/07/2013
Messages : 251
Fonction : Admin
avatar
Zoé "Akhaten" Grégeois
MessageSujet: Re: Shopping entre filles   Lun 23 Sep 2013 - 23:43

Comment avait-elle pu en arriver là ? Voilà plusieurs semaines que son enquête piétinait menant Zoé en divers endroits sans jamais trouver la moindre piste tangible. Et il ne se passait rien en plus ! C'était l'ennui total, la déchéance pour la sauvageonne. Elle était sur le point d'abandonner et cela faisait gronder une colère sourde au fond d'elle. Pour ne rien arranger, un sentiment de haine profonde stagnait dans les entrailles de Zoé depuis qu'elle avait mis les pieds dans la ville jusqu'à maintenant. Peut être bien qu'elle ressentait ce que pouvait ressentir tout psychotique lorsqu'il lui vient en tête la simple notion de FNF, pourtant, elle restait persuadée qu'il n'y avait pas pire endroit dans tout Paris et elle espérait fortement ne pas devoir s'éterniser. C'était un univers de travail perpétuel. Tous semblaient se contenter d'un quotidien minable sans saveur et sans promesse. Les émotions étaient étouffées et personne ne se parlait. Des gardes et des caméras omniprésents épiaient les citoyens en permanence. Voilà ce que Zoé concevait comme la décadence. La mort s'était emparée de la ville en tuant petit à petit ces hommes pressés.

En effet, le temps avait une emprise étrange sur la cité. Les gens courraient sans arrêt d'un point à un autre, sans jamais s’arrêter. Ils ne profitaient absolument pas de l'instant. Soudain, un homme déboula en trombe d'une ruelle étroite et télescopa Zoé de plein fouet. Tout deux tombèrent à la renverse avec une violence qui imposa que chacun reprenne ses esprits. La surprise n'en était pas une, ce qui devait arriver était arrivé. L'homme à plat ventre sur Zoé, encore déboussolé, ouvrit les yeux sur les tatouages effrayants et envoûtants de la Malebranche. Il ne vit pas le visage furieux qui se déformait en-dessous et le regretta amèrement quand il sentit ses testicules se faire broyer entre les doigts de la jeune femme. Il se redressa pressement et repris sa course sans demander son reste comme si ça n'avait été qu'une raison de plus de courir. Zoé vociféra violemment dans sa direction en se relevant et vit enfin quelque chose d'inattendu lorsqu'elle porta son regard sur ce qui avait fait fuir le malheureux : il y avait la trois filles, toutes différentes les unes des autres, qui la regardaient aussi stupéfaites qu'elle. Elle fit un pas dans l'ombre de la venelle.

- Qu'est ce qu'y a ?! grogna Zoé en fronçant les sourcils.

Devant l'absence de réaction des trois demoiselles, elle s'approcha d'un pas conquérant. Ce n'atait vraiment pas le bon jour pour la chercher, ça mauvaise humeur avait prit le contrôle sur son discernement. Elle heurta un autre bonhomme recroquevillé sur le sol et vacilla, mais ne perdit pas l’équilibre. Zoé lui décocha un violent coup de botte à renfort de métal et de pic dans le lard qui le fit gémir. Elle tira la langue et ses yeux percèrent sous son tatouage pour se donner l'apparence d'une diablesse. Elle aurait très bien pu comprendre se qui venait de se dérouler ici, si la colère ne l'avait pas aveuglée.

- Qu'est-ce qui vous arrive les mômes ?! demanda-t-elle agressivement. Vous avez perdu votre langue à force de vivre ici ?!

Zoé plongea son regard dans chacune d'elles pour chercher à les intimider. Avec le recul, c'est vrai qu'au moins l'une d'entre elle n'était clairement pas du genre à succomber si facilement à la peur, mais le jeu était lancé, il ne fallait plus perdre la face. Zoé enjamba le type toujours par terre puis le poussa du plat de sa semelle vers l’extérieur du cercle qu'elle venait de fermer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 24/04/2013
Messages : 38
avatar
Elisabetha
MessageSujet: Re: Shopping entre filles   Mar 1 Oct 2013 - 17:32

Une gentille personne enfin. C'était une bien une fille (donc ouf). L'air hagard et les yeux rempli de tristesse accompagné par ce sentiment de misère que dégageait Elisabetha firent que l'autre jeune femme vint à son aide, courageusement. Eli' aurait préféré un beau garçon mais une fille c'était plus tranquille.

« Venez avec moi, je vais vous montrer des endroits sympas. »

Eli' n'eut même pas le temps de dire un mot de remerciement qu'elle se retrouva à une table, après une bonne petite trotte, un steak devant elle. Elle se mit à avoir son regard, celui du chien battu qui vient d'avoir sa gamelle de croquettes après plusieurs mois de vaches maigres. Sa joie était telle qu'elle faillit sauter au cou de sa sauveuse, mais son estomac gronda la remmenant à la réalité. Fallait manger bordel.
Quand elles eurent finit elles se baladèrent et discutèrent d'un peu de tout, elle se racontèrent leur vie. Normal quoi.
Sauf que toute belle histoire à une fin, ou du moins un élément perturbateur. Ici ce fut une rousse agressée par deux types. Pas cool.
Lila voulut leur faire peur croyant que la force du nombre suffirait à les faire fuir. Sauf qu'Eli' savait que ce genre de type ferait le tout pour le tout. Elle en avait tué deux des comme ça. La jeune fille prépara sa machette mais la Rousse avait réagit avant elle. L'un des deux mecs se prit un magnifique coup dans la rotule suivit d'un coup à la tête. Jolie mais un coup à la tempe aurait suffit pour le mettre par terre et éviter les petits gémissements qu'il émettait. Son pote fuit laissant les trois femmes se toiser du regard.
Jamais deux sans trois, la quatrième sera la bonne. Même pas le temps de parler et d'essayer de comprendre qu'une autre personne vint se joindre à la fête.

« Qu'est ce qu'y a ? »

Bah rien, mais aucun de ces mots ne put sortir de la gorde d'Eli'. Le pire c'est que s'ils étaient sorti on les aurait à peine entendu et jamais avec l'intonation qu'elle voulait mettre. La machette retourna dans le fourreau. D'où il n'était jamais sorti.
Les tatouages faisaient peur. La langue aussi. Personne n'était très à l'aise.

« Qu'est-ce qui vous arrive les mômes ? Vous avez perdu votre langue à force de vivre ici ? »

Quelle violence ! Ennemie ou amie ? Ou aucun des deux ? Plutôt ennemie vu qu'elle commençait à venir vers elles plutôt agressivement. Pas bon. Si Eli' réagissait la première elle pourrait peut être lui donner un coup paralysant avant de prendre un retour mortel.

« Ici la police militaire de la FNF. Veillez lâchez vos armes et vous rendre sans résister ou nous serons dans l'obligation d'utiliser la force. »

Bordel ! Lila et elle avaient rien fait du tout. Sauf que les gars de la FNF ne chercheraient pas à comprendre qui à fait quoi. Tout le monde au trou, jugement rapide et hop dehors. Si ce n'était pas pire.
Fallait faire quelque chose et ne pas rester planter là sous peine de mal finir. Donc Eli' prit Lila par le bras et chercha une issue de secour.

« Et vous deux. Si vous voulez vous en sortir suivez moi. Je pense qu'on peux les semer si on passe par là ! » dit-elle en montrant l'entrée d'un immeuble qui devait sûrement aller jusqu'au toit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Shopping entre filles   

Revenir en haut Aller en bas
 

Shopping entre filles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Shopping entre amie ! [PV Lydia]
» Katie et Veronica: Shopping entre filles
» Une soirée entre filles {Alexis}
» Après-midi entre filles [PV Lizzy]
» Journée shopping entre filles. [Neïla]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Monde RP :: Lutèce-