Partagez | 
 

 Briefing sur la recherche d'une boite de conserve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Age IRL : 22 Masculin
Ville IRL : Toulouse <3
Inscription : 28/08/2013
Messages : 9
avatar
Willian Lerouge
MessageSujet: Briefing sur la recherche d'une boite de conserve   Ven 6 Sep 2013 - 23:08

-"ça devrait le faire..."

Les doigts recouverts de graisse, le sergent essuya la sueur perlant sur son front d'un revers de la main, admirant son fusil a pompe fraîchement maintenu poser sur l'établi du hangar où il se trouvait, un FM-01, un modèle de durabilité et de fiabilité, une arme qui l'avait accompagnée dans de nombreux combats pas toujours victorieux et qui  pourtant marché toujours à la perfection, y avait bien un pète ou deux par-si par-là, mais rien de bien méchant. Willian Admira sont compagnons encore quelques instants avant de se tourner vers le soldat se tenant derrière lui, observant son travail en silence, enfin, il s'était seulement tût après que le vétéran lui ait gentiment demandé de le laisser travailler en usant de sa puissante voix rauque.

-*Soupir* " Qu'est-ce que vous me voulez alors ?"
Lançant un regard naturellement oppressant vers son interlocuteur, l'homme du génie laissa s'échapper des paroles empreintes d’autorités, ce qui eut pour effet d'intimider le soldat.

- «Haem, Le colonel Chan vous fait savoir qu'il veut vous voir à 15h dans la salle de briefing. »

Retrouvant rapidement son calme, l'homme délivra enfin le message qu'on lui avait demandé de transmettre, avant de rapidement tourner les talons pour s'éloigner au plus vite de l'ingénieur, pour quoi un tel empressement ? Simplement à cause de sa réputation, d'après les rumeurs, les unités ou il serait affecté subiraient toutes une fin tragique tôt ou tard, amenant certaines superstitions dont les gens sont si friands même en ses temps troublé, tel que « il est maudit ! » ou encore « Il tue ses camarades !!! » ainsi que son évolution « Il est cannibale !!! il profite de ses missions pour manger les nôtres !!! » et bla bla bla et bla bla bla, si vous demandiez à l'intéressé, il répondrait seulement qu'à son âge, c'était normal d'être passait par un paquet d'endroits, pas de sa faute si les autres étaient incapables de survivre, ça ce finissait souvent en mort héroïque avec un drapeau français à la main, ou en mort pathétique lorsqu'ils tournaient le dos à une meute de radcaniches affamées en s'accrochant à un maigre espoir de fuite, ou même parfois en mort... Comique, lorsque le pied d'une recrue était assez talentueux pour trouver une mine antipersonnel d'avant guerre encore active... Bref, vous l'aurez compris, Will n'était pas le méchant que tout le monde pensaient, en grande partie en tout cas, car il est vrai que ceux qui fuyaient devant des radcaniches se retrouvaient souvent avec du plomb dans le bide pour lâcheté.

Mais retournons donc a notre histoire, après le départ précipité du messager, le sergent porta sa main droite au menton, grattant sa barbe presque inexistante, entrant dans un état de réflexion sommaire.

-*Le colonel Chan hum ? Pour qu'un colonel m'appelle en personne, c'est sûrement important, mieux vaut  être à l'heure.* redressant son dos, le vieux soldat se retira du hangar où il se trouvait avec la prestance que seul un homme avec autant d'année de service que lui pouvait avoir.

-
-
-
-
-

15h00, heure du rendez-vous, le sergent s'approcha de la porte en tenue de terrain, prêt à partir aux premiers mots de son supérieur, son fusil pendait à son épaule, le pistolet était dans son étui au niveau de sa cuisse gauche, tout son attirail de soldat du génie contenu se trouvait dans deux grandes poches accrochées à l'avant, sur son ceinturon, quand à son sac à dos, il contenait un nécessaire de cuisine rudimentaire, indispensable à tout bon soldat, l'homme n'avait aucunes cartouches sur lui, n'étant pas de garde les munitions pour ses armes étaient stockées a l'armurerie pour éviter des accidents.

- "J'entre." Frappant deux coups légers à la porte, Willian entra dans la salle de briefing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 25/07/2012
Messages : 223
avatar
Maître du Jeu
MessageSujet: Re: Briefing sur la recherche d'une boite de conserve   Sam 7 Sep 2013 - 2:34

William était le dernier à arriver. Autour de la table une seule chaise était encore libre.
Un rétroprojecteur était déjà allumé et éclairait un mur blanc en y affichant une carte de Paris.
Le sergent Lerouge s'assit sous le regard de ses collègues et ses supérieurs, à côté d'un soldat borgne.
Le colonel Chan reprit sans relever le retard de Willian.

« Comme je le disais, nous avons ce dossier sur le dos depuis pas mal de temps. Nos ingénieurs nous tannent depuis des mois pour qu'on leur trouve un Xiaoxiao, vous savez ces robots ennemis de l'avant garde qui parcours encore de nos jours les rues de Paris ?
Avec le manque d'effectif et de ressources que subit la FNF en ce moment, cette opération n'était pas à l'ordre du jour. Mais l'état major à décidé de débloqué enfin des fonds pour cette mission.
Vous 5 avez été choisi à capturer un Xiaoxiao vivant, enfin je veux dire, en état de marche.
Vous ne devez pas l'abîmé, c'est une condition que nous impose nos ingénieurs... »


Jacques Chan lança un regard à un homme qui se tenait à sa droite, en bout de table.

« C'est une machine de guerre encore très dangereuse, la mission ne sera pas simple.
Les Xiaoxiao sont de plus ne plus rare et c'est de plus en plus difficile d'en débusquer.
Récemment, une équipe de patrouille s'est fait attaqué par l'une de ces machines, ici exactement. »


Le colonel appuya sur un bouton du rétroprojecteur qui afficha une nouvelle fois la carte de Paris, mais cette fois ci avec un point rouge dessiné sur l'une des rues.

« La machine se déplaçant très lentement elle doit se trouver encore dans ce quartier.
Par chance ce n'est pas un quartier à risque -s'il existe des quartiers sécurisés à Paris...- ce n'est pas une zone de parasite, il n'y a pas d'habitation, ce n'est pas une zone de passage de caravane.
Vous aurez le champ libre, ou presque.
Vous devez neutraliser le robot. Une fois cela fait, un vertiptère sera dépêcher pour l'extraction de la machine. Avant l'arrivé du vaisseau vous allez devoir vous assurer que la zone est propre. Qu'on se retrouve pas avec un vertiptère abattu comme c'est arrivé récemment.
Des questions ? »


Chan attendit quelques secondes dans le silence. Tout le monde avait comprit la mission.

« Bien. Maintenant notre Ingénieur en chef, Lucius Renard, va vous expliquer en détail les caractéristiques du Xiaoxiao. »

L'homme en bout de table se leva.

« Oui. Alors... »

Le rétroprojecteur afficha une image du robot et sa fiche technique. L'ingénieur se contenta de paraphraser les indications écrites sur le mur.
 
Xiaoxiao


Les Xiaoxiao étaient des robots développés par l'armée populaire de Chine pendant la grande guerre. Très performant offensivement, ils n'étaient pas tous au point au niveau de l'IA, si bien que parfois des accidents arrivaient où le robot confondait l'ennemi avec son propre camps.
Malheureusement pour les habitants des TD, certains Xiaoxiao ont survécu à la chute des bombes et hantent les rues de la capitale.
Le Xiaoxiao est une machine redoutable et les années l'ont détraqué encore plus, à présent il considère tous humains comme son ennemi et tir à vue. Son blindage renforcé empêche toutes balles de le perforer et son canon laser au bras gauche est si puissant qu'il réussi à traverser les armures assistées. Son alimentation à base de pîle à fusion serait censée durer 200 ans.
Par chance le Xiaoxiao est très lent sur ses deux pattes et il est très facile de lui échapper. D'ailleurs c'est ce que recommande n'importe quel habitant des TD : fuir.

Hostilité : très dangereux, tir à vue.
Milieu : Rues en Ruines
Rareté : Rare
Taille : 160cm
Poids : 250kg


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 21 Masculin
Inscription : 04/09/2013
Messages : 7
avatar
Raphaël Blaire
MessageSujet: Re: Briefing sur la recherche d'une boite de conserve   Sam 7 Sep 2013 - 23:00

On était à peine en début d'après midi et j'étais déjà bourré comme un pilier de bar, une cigarette a la main en train de regarder les fissures du mur qui ondulait comme de minuscules serpents à la recherche de nourriture. J'allais sombrer dans un profond sommeil quand quelqu'un tapa à la porte, c'est fou comme les gens arrivent toujours au mauvais moment : Une heure plus tôt et j'étais sobre, 5 minutes plus tard et je l'aurais jamais entendus. Je pouvais très bien faire comme si de rien n'était mais ça allait encore m'attirer des problèmes si c'est pour un truc important, au mieux la personne c'est juste trompé de chambre et je n'aurait qu'à l'insulter copieusement. Je finis tout de même par me lever de mon lit pour aller ouvrir la porte.


- Oui ? C'est pourquoi ?


- Ho bonjours major, le colo... le colonel Chan veut vous voirs dans la salle de briefing à 15 heures. Euh.. je dois vous laisser !


- Un problème ? Oh oui je vois...


Effectivement j'avais oublié mon cache oeil, ça devait lui faire bizarre d'être fixé par une orbite vide. Mon BEC 3000 indiquait 13h49 merveilleux, je vais faire forte impression comme d'habitude, mais qu'est-ce que j'en ai à faire après tout. J'enfilais mon cache-oeil, nouai mon bandana sur mon front, enfilai mon armure et attrapai mon PS 90, je vérifiais que mon manhurin était bien dans son étui, que j'avais bien mes balles sur moi ainsi que mon couteau. A première vus tout était en ordre, j'attrapais la bouteille d'eau qui était posée sur la table et la bu d'une traite, le pris ensuite mon casque sous le bras et partie pour la salle de briefing. J'avais la tête qui bourdonnais affreusement et un peu de mal à avancer en ligne droite, mais j'arrivais à destination sans provoquer d'accident ce qui est déjà un petit miracle en sois, je poussais la porte et entrai. Le colonel était déjà présent ainsi qu'un fantassin assis. Je regardais l'heure : 14h30. J'étais en avance ? Et bien ça pour une surprise... je pris une chaise, m'assis en bout de table et attendis les autres sans un mot, essayant au mieux de ne pas attirer l'attention sur moi. La plupart était de jeune recrus qui m'étais inconnus, la seul personne que je reconnus était un autre mec de la vieille école, Willian je crois.

Le colonel nous expliqua rapidement la mission : Cela ne serait surement pas des plus simple, mais avec un bon plan on devrait y arriver sans trop de problèmes. Quelque question furent posé, mais je n'y prêtai pas grande attention. Le colonel nous souhaita ensuite bonne chance et nous fit nous retirer, rendez-vous aux portes dans 20 minutes. Les jeunes s'y dirigèrent immédiatement tandis que je me dirigeai d'abord à l'armurerie pour refaire le plein de munition en premiers.


- Çà fait plaisirs de voir que t'es toujours vivant. Alors comme ça tu t'es mis au cannibalisme ? Si tu manges les trois autres je pourrais dire qu'ils sont morts sous les feu de la boite de conserve ha ha ha.

_________________


 
 
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Ville IRL : Toulouse <3
Inscription : 28/08/2013
Messages : 9
avatar
Willian Lerouge
MessageSujet: Re: Briefing sur la recherche d'une boite de conserve   Dim 8 Sep 2013 - 20:32

Malgré ses efforts, le sergent arriva tout de même en retard, mais on ne lui fit pas remarqué, avantage de vétéran peut-être ? Peu importe, Willian se dirigea vers le siège restant, ce dernier était en mauvais état, il couinait, à quelques endroits le cuir était troué, laissant entrevoir une mousse verdâtre qui, a l'origine, devait être jaune, le tout donnant l'impression qu'elle allez s'écrouler a tout moment.

*Bande de... Ils m'ont laissés la pire chaise !!! Aucun respect pour leurs aînés.* ruminant intérieurement, le soldat survola du regard les autres personnes présentent autour de la table, tous des jeunes recrues...

"hum ?" … tous à l'exception d'une personne qu'il reconnaissait, un borgne, un membre du corps de reconnaissance de l'armée, Raphaël Blaire, un vieux de la vieille, comme Lerouge, non, dans les faits encore plus vieux, par le passé, les deux hommes avaient combattus côte à côté dans les Terres désolées, ça faisait plaisir de voir qu'il en restait encore de cette époque.

Finissant ses réminiscences, Willian concentra son attention sur la projection d'une carte de Paris. Le colonel Chan expliqua alors les détails de la mission, à mesure qu'il en apprenait davantage, les sourcils du sergent se renfrognèrent de plus en plus.

*ça ma pas l'air simple tout ça, essayons de glaner quelques informations supplémentaire*le bras a moitié déployée, l'ingénieur leva la main lorsque le colonel demanda si quelqu'un avait des questions.

« J'ai en effet quelques questions mon Colonel, d'abord, plutôt que des informations basiques sur les Xiaoxiao, que je connais déjà, j'aimerais savoir si celui que l'on chasse à une particularité quelconque, faiblesse dans le blindage, capteurs endommagés, attitude particulière, ce genre de choses, ensuite, bien que la zone soit marquée comme vide de tout parasite, vous savez comme moi que les habitants divers et variées de la capitale n'ont que faire de nos cartes, aussi, si vous pouviez partager des informations sûr un quelconque endroit qui pourrait abriter, voir attirais des créatures, je suis sur que tous les membres de l'équipe vous en serez reconnaissant. » Sur un ton neutre et sans montrer le moindre manque de respect envers son supérieur, le soldat du génie posa les questions qu'il avait en tête.



Une fois le briefing terminé, Lerouge se dirigea vers l'armurerie pour récupérer des munitions avant de se rendre à la sortie de Lutéce, sans plus d'arrêt, étant donné qu'il été déjà prêt auparavant, arrivées en premier, le sous officier accompagné des jeunes recrues durent attendre quelques minutes avant l'apparition du Major Raphaël.

- Ça fait plaisir de voir que t'es toujours vivant. Alors comme ça tu t'es mis au cannibalisme ? Si tu manges les trois autres je pourrais dire qu'ils sont morts sous les feu de la boite de conserve ha ha ha

- " " " ... " " " Les paroles d'une cruauté sans nom dit sur un ton frivole du Major fit silencieusement trembler leurs trois compères.

-*haaaaaaa* soupirant lourdement Willian reposa sa tête sur la paume de sa main

- " Commence pas tu veux, j'ai déjà assez de problèmes comme ça pour pas me retrouver en plus avec la moitié de l'équipe prêt à me mettre un balle entre les omoplates par peur que je les manges."Il lança un regard furtif vers leurs compagnons d'armes, ces derniers évitèrent son regard.

- *Bah tant pis*il se tourna de nouveau vers Blaire

- " Au lieu de déblatérer des âneries, on ferait pas mieux d'y aller ? On a du boulot si je ne me trompe pas ? "

Hrp:
Tiens Lou, voila ma réponse , je fignolerait tout ça demain, mais vous avez l'idée générale :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 25/07/2012
Messages : 223
avatar
Maître du Jeu
MessageSujet: Re: Briefing sur la recherche d'une boite de conserve   Lun 9 Sep 2013 - 18:05

C'est l'ingénieur qui répondit en premier à Willian, sur un ton gêné.

« Tout ce que nous savons des Xiaoxiao se trouve sur cette fiche technique... C'est une machine rare et très dangereuse qui a été construite avant guerre par l'ennemi. On ne sait rien de plus sur eux que ce qu'on a pu étudier sur les morceaux de carcasses qu'on a récupéré...
Quand a celui que vous devez capturer, on ne sais rien non plus...

- L'unité d'exploration qui l'a découvert a essuyé des tirs,
continua le colonel Chan.
Il est donc opérationnel. Mais comme tout Xiaoxiao il est lent. Nous ignorons comment fonctionnent ses capteurs. Simple caméra, onde, thermique, cardiaque...
On sait juste que le robot confondait parfois ses créateurs avec ses ennemis.
Quand à la zone en question, si une unité d'exploration se trouvait là bas c'est justement parce qu'on ne la connaît pas bien. Je ne peux pas vous en dire plus malheureusement et vous allez devoir vous débrouiller sur place. LINDA devrait quand même pouvoir vous aider, ses ondes vont jusque dans cette zone.
D'autres questions ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 21 Masculin
Inscription : 04/09/2013
Messages : 7
avatar
Raphaël Blaire
MessageSujet: Re: Briefing sur la recherche d'une boite de conserve   Mer 11 Sep 2013 - 18:39

Un léger sourire se dessina sur mon visage tandis que je voyais les visages de nos jeune compagnons se distordre de peur. Ce sera toujours amusant de faire peur au jeune, c'est beaucoup plus dur avec les vieux de la vieille, mais c'est devenue clairement rare les soldat qui dépasse les 35 ans. C'est triste d'un certain côté mais d'un autre... non en fait j'arrive pas à trouver d'avantage, il y a juste moins de gueule a se rappeler. Il faut dire que ces taré de psychotique forme une très bonne guerilla, c'est nous qui les cherchons et pas l'inverse c'est leur territoire pour le moment...
Heureusement on ne devras pas en découdre aujourd'hui, on ne devrais même pas avoirs besoin d'utiliser nos arme même, si tout ce déroule bien du moins. Tous ensemble on se dirigea vers les portes de sortie de Lutèce, pas grand monde à la grande porte aujourd'hui, personne à par les gardes en tout cas. C'est toujours vide en début d'après midi, les gens sont encore en train de manger pour la plus part et d'autre vienne a peine de se mettre en marche pour tenter d'entrer dans notre Utopia. Je trouves ça drôle le nombre de gens qui se pressent au porte pour tenter d'y entrer pour obtenir sécurité et confort mais qui en même temps nous crache ouvertement dessus, ce qui on le plus envie de rentré et qui sont refoulé sont les premiers à "dénoncer les injustices et le régime totalitaire de la FNF", quel bande d'hypocrite !


- Bon alors je suppose que vous avez compris je serais votre chef de section, je suis la Major Blaire des sections d'exploration. Nos officier supérieure ont du se dire que pour mener leur jeune recrue il fallait quelqu'un qui ai l'habitude du terrain et dans ce cas ils m'ont bien choisie. Ne vous en faite pas je vous ramènerai tous vivant a Lutèce, en tous cas je pense sincèrement en ramener 2 ou 3... BREF ! Donc j'aimerais connaitre vos nom et vos compétence, vus que personne n'a jugé utile de me transmettre vos dossiers.


C'est vrai que c'est très con maintenant que j'y repense, c'est quoi qui leur passe dans la tête ces temps ci, on refile pas un... ah si merde... sur mon BEC...
On va faire comme ci de rien n'était, faisant comme d'habitude : C'est toujours la faute de l'état major. C'est l'excuse passe partout quoi qu'il arrive c'est toujours la faut au officier supérieur, ça et le "C'était déjà comme ça quand je suis arrivé". Sauf que cette fois ci c'est moi le supérieur, gros désavantage puisque c'est de moi qu'on va se plaindre et ce seras forcement ma faute si l'opération tourne mal, je déteste être le responsable des opérations.


- Bien bien, vous êtes près ? On a une longue marche et j'aimerais beaucoup être rentré pour le diner, il y a des pommes de terres ce soirs. Tu devrais essayer la bouffe conventionnel Willian c'est pas si mauvais que ça !

_________________


 
 
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Briefing sur la recherche d'une boite de conserve   

Revenir en haut Aller en bas
 

Briefing sur la recherche d'une boite de conserve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A la recherche d'une (très grosse) boite de conserve.
» [Hawai]A la recherche de la boite de Pandore
» La boite à Bitz (Recherche de Bitz)
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Monde RP :: Lutèce :: Base de la FNF-