Partagez | 
 

 Après l'effort, le réconfort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Inscription : 24/04/2013
Messages : 38
avatar
Elisabetha
MessageSujet: Après l'effort, le réconfort   Ven 30 Aoû 2013 - 17:57

Le voyage jusqu'à Nécrotopia se déroula sans problème. Vraiment rien. Ne voulant pas ressasser la quasi-sécurité du voyage, ni l'inutilité de gâcher munitions et hommes pour affronter deux personnes armées et assez entrainés pour survivre et repousser une attaque limités. Ainsi que la dangerosité d'attirer les miliciens posté à Métropolitopia, nous ne raconterons pas l'ennui du voyage et les discutions stériles et banales qui eurent lieu et qui malgré leur utilités pour faire évoluer l'histoire et le personnage me font chier.
Bref, Eli' s'inquiéta du système de classe qui régissait les chasseurs de primes ainsi que de l'argent qu'elle gagnerait, qui serait quand même moins que prévu et qu'ils devraient se partager. C'était un début, mais toujours pas assez pour elle. Puis elle devait bosser seule et se désola de devoir lâcher Alphonse malgré sa compétence et le fait qu'il était plutôt mignon.

Elle le prévint, de ces futures projets pour remplir la morosité du voyage. Projets qui comprenaient : de ce faire un nom dans le milieu (ou du moins dans la zone couvrant Métropolitopia) afin de rentrer la tête haute dans son clan. De s'acheter son chez soi, afin de ne plus dépendre de ses parents. Et surtout de survivre pour réaliser ses objectifs à moyens termes. Elle n'avait pas de long terme quand elle avait vu que la vie dans ce coin du monde (enfin dans le monde entier en fait) était courte et brève et que faire des plans sur la comète pouvait se montrer dévastateur pour le moral.

L'arrivé à la ville des goules fut normal. Tout le monde savait que les peaux-lisses n'étaient pas les bienvenue mais que quand même ça faisait tourner le commerce et que ça faisait du bien de voir à quoi ils ressemblaient avant les chutes de bombes de ces enfoirés de Chinois (ou russes, ou américains voir Indiens pour certains, ça dépendaient des versions et des idéologies). Puis certains connaissaient Alphonse. Donc on les laissa tranquille.
Le bar était toujours aussi sombre. Puis toujours aussi peu rempli. En même ils étaient en journée et en semaine (si ce mot voulait encore dire quelque chose).
Les jumelles les accueillirent, comme à leur habitude.

« Alors je vois tu as survécut petite.
- Oui, je pense que c'est un coup de chance.
- Je pense pas. Le marchand est mort. On a fait du bon boulot Alphonse et moi.
- Tu veux dire que c'est Alphonse qui a protégé tes petites fesses.
- Oui, c'est plutôt ça qu'autre chose.
- Allez vous faire foutre, demandez lui si vous ne me croyez pas.
- Alors c'est vrai mon gars ? Elle aurait fait sa part du boulot ? »

Alphonse allait la défendre. Il allait le faire. Sinon il s'en prendrait une dans les testicules (une jambe pas une balle elle était pas si violente).
Eli' vit Ab émerger de l'ombre derrière le comptoir. La petite dispute entre les filles avait du l'attirer. Il avait un étrange sourire et commença à compter les anneaux. La jeune fille espérait que c'était pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 27/04/2013
Messages : 79
avatar
Alphonse Lebrac
MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort   Ven 30 Aoû 2013 - 20:44

Le trajet était long, ennuyeux et dénué de tout intérêt, personne n'avait envie de les attaquer, et eux n'avaient envie d'attaquer personne. Le voyage fut meublé par quelques discussions stériles et sans grande utilité. Puis Elisabetha décida de parler de ses projets d'avenir, qui était se faire un nom dans le milieu pour rentrer la tête haute chez elle.
Connerie.
De s'acheter une maison pour ne plus dépendre de sa famille.
Sa maison brûlera à cause de sa future réputation.
Et de survivre dans ce bas monde, comme la plupart des gens ici.
Elle mourra à cause de sa réputation.

Telle était la destinée de la plupart des chasseurs de primes qui voulaient se faire une réputation : au bout du troisième où quatrième contrat ambitieux ils recevaient une petite visite de la mafia dans leur sommeil et ils finissaient troués comme une passoire. La renommée pouvait certes régler des problèmes, mais elle en créait beaucoup plus en contrepartie : beaucoup de gens pensaient pouvoir se créer un nom en tuant une "légende" ou quelque chose du même acabit. La plupart du temps ça se terminait par une fusillade gagnée par la "légende", mais les gens devaient dormir y comprit les as de la gâchette. Alphonse s'abstint de tout commentaire, mieux valait ne pas ébranler la détermination de la jeune femme.


Nécrop' ; les goules, l'odeur qui va avec, les regards hostiles que les habitants leurs jetaient. Ils étaient bien dans l'ancien musée Parisien, les deux chasseurs de primes allèrent directement à la guilde sans faire de détour ou d'arrêt pour regarder les restes du bâtiment d'avant-guerre. Les deux siamoises les accueillirent de la façon habituelle : c'est a dire de façon sarcastique et peu aimable.

-Alors je vois tu as survécut petite.
-Oui, je pense que c'est un coup de chance.
-Je pense pas. Le marchand est mort. On a fait du bon boulot Alphonse et moi.
-Tu veux dire que c'est Alphonse qui a protégé tes petites fesses.
-Oui, c'est plutôt ça qu'autre chose.
-Allez vous faire foutre, demandez lui si vous ne me croyez pas.

L'albinos soupira, c'était la même chose à chaque fois : un accueil glacial, mais cette fois-ci il avait le droit d'assister à une dispute entre filles.

De mieux en mieux les jumelles, si elles mettaient autant d'énergie à tuer des criminels qua nous accueillir on serait débarrassé depuis longtemps de la vermine de Paris.

-Alors c'est vrai mon gars ? Elle aurait fait sa part du boulot ?

Elle avait fait ça part du travail, c'était tout ce que demandait Ab' du travail fait. A en juger par la mine des siamoises elles attendaient une réponse.

Elles veulent me piéger je pari. Ne rentre pas dans leur jeu.

-Oui.

C'était simple, pas la peine de rajouter quelque chose d'autre, c'était leur petit jeu quotidien d'énerver les nouveaux. Pas la peine de se mêler à une dispute juste pour défendre une personne qu'il n'a connu que douze heures dans sa vie. L'albinos commanda une vodka et la savoura tranquillement, tandis qu'Ab' comptait des anneaux en souriant. Alphonse suivit l'affaire de près ; Ab' avait la réputation d'escroquer les nouveaux, déjà que la moitié des gains allaient à sa compatriote, hors de question qu'il perde plus.

-Comment va t'as copine mélomane Alphonse?
-Bien, elle veut s'acheter un tourne disque d'avant-guerre. C'est chiant d'avoir une tonne de vinyle et de pas savoir quoi en faire. Mais on peut en reparler quand j'aurais terminé de compter mon argent? Demanda le plus sincèrement du monde le chasseur de primes.

La siamoise acquiesça en silence. Le jeune homme se replongea dans l'authenticité de sa paye, hors de question qu'il se fasse escroquer comme la dernière fois.


Une fois leurs primes en poches et la plupart des détails régler, Alphonse se tourna vers sa compatriote et lui dit :
-Ecoute, concernant tes plans je te suggère d'éviter de te faire un nom. J'ai un ami qui est mort comme ça : les jambes et les bras brisés, pendu chez lui par les pieds. Pourtant il avait assez de talent pour passer troisième classe alors qu'on c'était inscrit en même temps. Alors si tu veux éviter que ça t'arrive trouves-toi un pseudonyme.

Couleur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 24/04/2013
Messages : 38
avatar
Elisabetha
MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort   Lun 9 Sep 2013 - 18:28

« Oui. » répondit Alphonse sobrement.

Ca suffisait pour qu'Elizabetha obtienne  une victoire écrasante. Eli' : 1, les pouffiasses : 0 ! Une flamme de joie et de défi brillait dans les yeux de la jeune fille tandis qu'elle tirait la langue aux jumelles. Ces dernières avaient une réponse différente à donner et chacune d'entre elles avaient sa version.
Le bras que semblait contrôler Brigitte se leva dans une menace d'étranglement tandis que les yeux d'Abigaëlle disaient bien que son adage favori était : « la vengeance est un plat qui se mange froid ».
Tout allait pour le mieux donc. Maintenant tous savaient qu'Eli' avait réussi son premier contrat. Ab préparait l'argent et le contrat qu'elle signerait afin d'être officiellement une chasseuse de prime.
La jeune fille attendit quand même l'Albinos pour récupérer la monnaie. Question de principes. Ils avaient bossé ensemble et le plus expérimenté c'était lui. En plus Elizabetha ne voulait pas se faire avoir car comme tout le monde elle connaissait la spécialité maison : pigeonner les nouveaux.

« Comment va ta copine mélomane Alphonse ?
- Bien elle veut s'acheter un tourne disque d'avant guerre. C'est chiant d'avoir une tonne de vinyle et de pas savoir quoi en faire. Mais on peut en reparler quand j'aurais terminé de compter mon argent ? »

Un vent de jalousie vint frôler l'âme de la jeune fille, avant de laisser place à un questionnement. Elle ne savait pas que son camarade avait une copine. En même temps ils ne se connaissaient que depuis quelques jours et c'était tout à fait normal qu'il ne lui dise pas tout.
Elle fit une petite moue tandis que l'Albinos venait vers elle.

«Écoute, concernant tes plans je te suggère d'éviter de te faire un nom. J'ai un ami qui est mort comme ça : les jambes et les bras brisés, pendu chez lui par les pieds. Pourtant il avait assez de talent pour passer troisième classe alors qu'on c'était inscrit en même temps. Alors si tu veux éviter que ça t'arrive trouves-toi un pseudonyme. »

Un pseudonyme ? Elle n'y avait jamais pensé. C'est vrai que ça pourrait lui sauver la vie et la protéger ainsi que sa famille. Car peut de gens s'appelaient Elizabetha. C'était rare. Elle devait être l'unique, enfin peut être.
Par contre il fallait un truc qui la caractérise vraiment. Pourquoi s'appeler la chasseuse de tête alors qu'elle ne faisait pas ça. Totalement inutile. La robe noir ? Non, ça convenait plus à un nom de parfum, et vu qu'il en existait plus, qu'à une tueuse. La tueuse ? Trop classique. C'est bon elle avait trouvée.

Ils s'avancèrent vers le comptoir. L'argent les attendait. Ainsi que le Patron.

« Alors les jeunes, j'ai apprit pour le marchant. Un règlement de compte mais ça correspond plus à ton style ainsi qu'à celui de la jeune fille...
- Comment vous pouvez savoir comment je me bat ? Le coupa Eli' perturbée d'apprendre qu'Ab en savait trop.
- J'ai mes sources petite. Bref, voilà votre part pour des chasseurs de 3ème classe : 90 anneaux. Vous faites comme vous voulez pour le partage. Quand à toi petite faut venir me voir pour signer la charte et tout le folklore. Bon dégagez de là si vous prenez pas de verre. »

Alphonse prit l'argent et ils allèrent s’asseoir sur une table un peu cachée dans l'ombre.

« Bon, commença Eli', je vais prendre 40. Ça te laisse 50, pour les diverses charges. J'espère que ça suffira je te remercierai jamais assez pour ton aide. Si t'as encore besoin de moi pour un truc je peux t'aider. Sinon je vais continuer ma route, j'ai encore deux trois trucs à faire avant que le début de mon plan soit accompli. J'espère qu'entre temps on se reverra. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 27/04/2013
Messages : 79
avatar
Alphonse Lebrac
MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort   Lun 9 Sep 2013 - 21:30

-Bon, commença Eli', je vais prendre 40. Ça te laisse 50, pour les diverses charges. J'espère que ça suffira je te remercierai jamais assez pour ton aide. Si t'as encore besoin de moi pour un truc je peux t'aider. Sinon je vais continuer ma route, j'ai encore deux trois trucs à faire avant que le début de mon plan soit accompli. J'espère qu'entre temps on se reverra.

L'albinos avait une belle part et il en était ravi, ça couvrirait les munitions et il aurait de quoi manger pour quelques jour. C'était plus que ce à quoi il s'attendait, Alphonse termina son verre de vodka et scruta les alentours : les siamoises ne prêtaient pas attention à eux. Tant mieux, il ne voulait pas être dérangé dans cette conversation.

-Merci, je m'attendais vraiment à ce qu'on fasse moitié-moitié, mais si tu insistes. En tout cas je te souhaite bon courage pour la suite, chasseurs de primes est un métier sportif. J'espère pour toi que ton plan aboutira, et peut-être qu'entre-temps on se reverra comme tu dis. Portes-toi bien. Et si tu es un sur un gros coup et que tu as besoin d'aide tu sais ou me trouver.

Le jeune homme se leva et salua Elisabetha d'un signe de tête avant de quitter le bar en saluant les deux siamoises. Alphonse regarda le ciel alors qu'il allait quitter Nécrop' pour rejoindre son foyer par les tunnels de Métrop'. Parfois il se demandait ce que l'avenir lui réservait, si son destin était déjà écrit à l'avance et qu'on ne pouvait rien faire contre, hormis se laisser porter par le courant. Cette fille avec qui il avait fait équipe avait bien plus de ressources qu'il ne le pensait, il devrait peut-être faire attention a ne pas se voler une promotion sous le nez a cause d'elle. Mais Alphonse espérait qu'elle n'était pas de ce genre.

Je suis quand même un peu naïf, penser qu'elle va me laisser une promotion a cause du simple fait que je l'ai initié au métier.

L'albinos continua de marcher jusque chez lui, dormir, faire le tri des événements récents dans son esprit et se détendre les doigts en jouant avec sa lame papillon. Voici le programme de la soirée pour lui. Toutefois, le jeune homme soupira en repensant à Elisabetha, elle débutait dans le métier et peut-être qu'elle se montrerait un peux trop ambitieuse. Mais ils avaient eu de la chance pour ce contrat, il verrait bien qui d'eux deux avait la bonne étoile de son côté.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 24/04/2013
Messages : 38
avatar
Elisabetha
MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort   Mer 11 Sep 2013 - 16:12

Alphonse s'en alla, comme le vent, dans un souffle, et il disparut aussitôt. La nostalgie rattrapa Eli'. Celle de son ancienne vie. Sauf qu'elle s'était fixée un but, elle devait l'atteindre. Sinon elle aurait raté sa chance, celle d'être autre chose que ce qu'on avait décidé pour elle. Chose qui n'arriverait jamais tant qu'elle pourrait s'en sortir seule. Mais elle savait que sa famille serait toujours là pour elle, quoi qu'il arrive.
Elle resta silencieuse, et  compta l'argent. Toujours ça de gagner. Ça lui permettrait de faire son prochain contrat sans craindre la disette. Par contre Eli' n'était toujours pas vraiment une chasseuse. Pas tant qu'Ab ne lui aurait pas fait tout le discours sur l'honneur et lui faire promettre de rester fidèle à ses engagements. Bref, facile vu qu'elle le ferait sans discuter.
Elizabetha se leva donc après avoir empoché son argent et se dirigea vers le patron.

« Alors petite prête à faire le grand saut ?
- Oui.
- Bien, alors voilà ce que tu va faire. »

La tradition faite et un contrat sur l'honneur signé, Ab vint enfin à l'essentiel.

« Tu vas garder ton nom ou tu veux qu'on te donne un surnom, genre « la nouvelle » ?
- Aha, très drôle, répondit la jeune fille. Non, je veux qu'on m'appelle « la Danseuse ».
- La Danseuse ?
- Oui, dit-elle fièrement. J'ai mes raisons.
- Comme tu veux. De toute manière tu survivra pas assez longtemps pour qu'on se rappelle de toi.
- J'en serais pas si sure à votre place. Bref. Je vais prendre un truc qui m'éloigne un peu d'ici pour l'instant et vous verrez bien.
- Je verrais bien donc... » 

Elizabetha prit un contrat, un truc bancal, genre tuer ce bandit qui à violé ma femme. Un truc bateau, plutôt bien payé, mais comme même ça restait n'importe quoi. Une sorte de mission lambda.
Bref, le reste de sa vie était devant elle et le passé loin derrière.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort   

Revenir en haut Aller en bas
 

Après l'effort, le réconfort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Après l'effort, le réconfort ! (Épreuve d'immunité)
» Après l'effort, le réconfort !
» Après l'effort, le réconfort !
» Après l'effort, le réconfort + Cassiopée et Ezreal
» Anim: Après l'effort le réconfort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Monde RP :: Nécrotopia :: Guilde des Chasseurs de Primes-