Partagez | 
 

 1er arrêt: Ménilmutant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Masculin
Inscription : 16/08/2012
Messages : 32
avatar
Azoth
MessageSujet: 1er arrêt: Ménilmutant.   Lun 8 Juil 2013 - 18:14

Suite de ceci


Parce qu'il ne faut jamais perdre la face devant une femme, il faut toujours avoir du répondant. Mais quand on a encore les genoux qui tremblent de la précédente fusillade ce n'est pas forcément facile.

« Alors, on pas eu trop peur ? »

" Pfff ! Tu rigoles ? "

Avec un tel carnage et la preuve de la présence d'animaux hostiles, et de ne je ne sais quoi d'autres, dans les parages difficile de bien dormir pour ce qui reste de la nuit. De plus, étant obligé d'alterner avec les deux autres escorteurs pour les tours de gardes je ne pus profiter de mon duvet que l'espace d'une petite heure. Et le plus dur s'était d'entendre ronfler Micky dans la tente voisine. Dommage, moi qui pensait pouvoir rattrapé le temps de sommeil de ma précédente nuit voilà qui était raté !

A peine après que les premières lueur du soleil soient visibles nous nous dépêchons de démonter le petit campement avant de se remettre en route. En chemin, Fabrice et Micky qui marchent à l'avant s'échangent quelques mots tandis que moi je m'occupe de l'arrière garde. Je reste silencieux et préfère faire semblant de ne pas avoir entendu les questions du marchand. Il vaut mieux éviter de trop s’étaler sur le sujet pour le moment, au risque de montrer que je suis un bleu. Les dernières centaines de mètres qui nous séparent de la ville se déroulent sans soucis et nous ne tardons pas à arriver à Ménilmutant, portes grande ouvertes !

Pour moi qui n'est jamais voyagé c'est un sacré spectacle qui s'ouvre à moi. Je pensais qu'il n'excitait pas pire que Métropolitopia mais en vérité la ville des mutants lui ressemble en tout point, le soleil en plus ! Les bâtiments de fortune ne demandent qu'à tomber sur les habitants qui y vivent à l'intérieur et les rues sont parsemés de tous les déchets du monde: plaque de taules, morceau de métal, débris de béton. Une autre différence est peu être l'absence d'ivrogne cuvant leur bière allongé dans leur vomi dans une ruelle. Mais pour ce sujet un jour un passant m'avait prévenu qu'ici les ivrognes étaient souvent dépouillés de la tête au pied au point de se retrouver en caleçon au petit matin, si bien que depuis quelques temps plus aucun humain ne s'amusent à se bourrer la gueule à Ménimutant.

En observant les mutants présent au poste de garde de la porte d'entrée je ne peux m'empêcher de questionner à voix basses mes compagnons de route:

" C'est moi ou on est la cible de tous les regards ? "

" T'inquiètes ils sont juste à l'affut du danger ! "

Mais à peine Fabrice à t-il finit sa phrase que plusieurs créatures vertes se dressent devant nous, formant un véritable barrage. Ils révèlent alors bien vite leur intentions:

" Dis donc… Vous êtes qui vous, vous venez faire quoi ici ? Et vous arrivez dès l’ouverture, comme ça ? Armés ? C’était vous, tout le bruit dehors, cette nuit ? "

" Hey, baisser vos flingues ! " C'est vrai quoi, ça me fous les jetons d'être pointé comme ça par une arme ! " C'est comme ça qu'on reçoit les marchands à Ménilmutant ? Ce n'est pas vous les premiers à dire que vous ouvrez vos portes au reste du monde ?
Pour le bruit c'est juste qu'on a été attaqué par ces putains de radcaniches dans la nuit ! Du coup si on se pointent à cette heure c'est parce qu'on étaient pas bien serein à l'extérieur. "


J'ai déjà vu des mutants à Métropolitopia, et à la pelle pour tout dire. Je ne suis donc pas tant impressionné que ça par le spectacle qu'offrent plusieurs mutants surarmés grognant à voix basse tout en montrant leurs dents. Peu être parce que je sais qu'au fond il s'agit juste d'un simple contrôle routier. Mais dans tous les cas je peux voir au simple regard que Micky me porte que mon attitude m'a fait gagner des points, et un certains respect de sa part. Voilà qui est une bonne chose !

Par contre en voyant le regard du mutant le plus près qui nous fait face je suis tout d'un coup un peu moins calme. Peu être ces mutants là sont-ils différent des autres que j'ai rencontré. Ceux qui aiment les personnes autoritaires, celles qui ne font pas dans leur frocs et qui crient plus fort que les autres ! En tout cas j'espère ne pas m'être trompé en agissant ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 31/07/2012
Messages : 200
avatar
Maître du Destin
MessageSujet: Re: 1er arrêt: Ménilmutant.   Dim 14 Juil 2013 - 10:34

Ménilmutant, à quelques mètres des portes.

Le mutant ayant apostrophé nos escorteurs se mit à grogner plus fort. Visiblement, il n’avait pas du tout l’air d’apprécier l’air que venait de prendre Azoth. Son arme passa de son flanc à son poing, et il se rapprocha de l’escorteur. Mesurant  trois ou quatre têtes de plus qu’Azoth, avec des bras plus gros que ses cuisses, il avait de quoi en impressionner plus d’un. Derrière, Micky n’en menait pas large, à croire qu’il ne savait pas qu’il pouvait s’attendre à ce genre d’accueil en venant ici. Derrière le mutant, les autres semblaient un peu moins énervés, mais la tension dans l’air autour d’eux était toujours palpable. Arrivé à moins d’un mètre d’Azoth, il le toisa de haut, avant de baisser sa tête pour la rapprocher du visage de l’escorteur.

« -Écoute moi bien, p’tit bonhomme. C’est pas toi qui va me faire peur, avec tes airs de monsieur je suis énervé. Alors un conseil… Toi, tes copains et ta p’tite dame, vous feriez mieux de faire gaffe à ce que vous dîtes si vous ne voulez pas que je vous arrache la tête dans la minute. »

La voix grave du mutant venait de retentir, laissant planer un silence assez dérangeant.  Le mutant se tenait toujours devant Azoth, mais son regard passa successivement sur le vendeur, Fabrice et Claire. Il les dévisagea longuement, avant d’arborer un sourire narquois et de retourner vers ses collègues. Ils restèrent dans le passage, et la caravane se retrouva ainsi bloquée, et les mutants étaient visiblement prêts à la jeter dehors.

« -Ça suffit ! »

La voix autoritaire d’un autre mutant venait de claquer tel un fouet. Ceux qui formaient le barrage se retournèrent pour voir d’où elle venait, et une nouvelle tête jaunâtre émergea de derrière un mur de pierre. Elle vint se placer entre les autres mutants et la caravane, et s’en prit aux premiers.

« -Il faut vous le dire en combien de langue ?
-Ouai, ouai, ça va… C’est eux qui sont arrivés là, avec leurs armes et tout…
-Et alors ? T’en connais beaucoup qui se baladent dans les Terres Désolées sans armes ?
-Ouai… C’est sûr… Mais dès le matin…
-Ne me cherche pas plus ! Tu sais très bien que la Reine est à deux doigts de te virer des gardes de la ville, alors je te conseille de te tenir à carreau ! Alors maintenant vous dégagez ! »

Cette fois, les fameux gardes de la ville grommelèrent, mais ne relevèrent pas. Au contraire, ils firent quelques pas en arrière, se tenant à l’écart du petit groupe d’humains et de la goule, tandis que le mutant qui venait d’intervenir se rapprochait de ces derniers.

« -Veuillez les excuser pour cette accueil… Électrique. Je suis Titan, conseiller de la Reine mutante Shoshanna. Il est vrai que nous avons entreprit de nous ouvrir aux humains, mais je dois bien avouer que cela est parfois difficile. Alors, que venez-vous faire ici ? Et comment puis-je vous aider ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 27 Féminin
Ville IRL : Paris
Inscription : 24/04/2013
Messages : 25
avatar
Claire Montesquieu
MessageSujet: Re: 1er arrêt: Ménilmutant.   Ven 23 Aoû 2013 - 17:49

Claire n'avait fait qu'un pas qu'elle eu déjà envie de partir, non seulement parce que l'odeur était insoutenable, et que la ville étaient à ses yeux un massacre « d'architecture » mais les regards lourds que l'ont posait sur elle et ses compagnons étaient encore pires. L'humeur massacrante de Claire à cause la nuit mouvementée n'allait pas s'améliorer avec ça, surtout quand les ronflements de certains lui avait mit les nerfs à vif. « Du calme c'était trop demandé ? » Pensa t-elle, énervée.

«Dis donc… Vous êtes qui vous, vous venez faire quoi ici ? Et vous arrivez dès l’ouverture, comme ça ? Armés ? C’était vous, tout le bruit dehors, cette nuit ? »

« Tss, tu m'étonnes que personne vienne ici, c'est moche, ça pue, et le comité d'accueil à l'air de gros lourdeaux. 'Tain, qu'ils sont laids ! » Claire regarda les mutants de haut en bas avec un regard mauvais et écoeuré.

« Hey, baisser vos flingues ! C'est comme ça qu'on reçoit les marchands à Ménilmutant ? Ce n'est pas vous les premiers à dire que vous ouvrez vos portes au reste du monde ?»
« Bon sang, il veut nous faire tuer celui là ? Y'en a un qui va lui mettre un tarte il va la sentir passer... Bien que je soit totalement d'accord avec lui, enfin bref.»

« Pour le bruit c'est juste qu'on a été attaqué par ces putains de radcaniches dans la nuit ! Du coup si on se pointe à cette heure c'est parce qu'on était pas bien serein à l'extérieur. »

« TU était pas serein, TU ! Moi je pourrais en tuer encore des dizaines de ces saletés ! Tss, couille molle.»
Claire avait les mains dans les poches, le regard renfrogné et se mordillait les lèvres d'énervement.

« Écoute moi bien, p’tit bonhomme. C’est pas toi qui va me faire peur, avec tes airs de monsieur je suis énervé. Alors un conseil… Toi, tes copains et ta p’tite dame, vous feriez mieux de faire gaffe à ce que vous dîtes si vous ne voulez pas que je vous arrache la tête dans la minute.
 »

«"arracher la tête" hein ? Comme c'est original... » Claire leva les yeux au ciel.

Les mutants s'étaient alignés devant le groupe et leur faisant maintenant barrage.
Claire,  impassible, fit un grand soupir et se prépara mentalement et physiquement à se battre. Ses mains installées dans les poches étaient maintenant à l'air libre et glissaient vers son arme à sa hanche. Des doigts carssaient presque affectueusement la crosse de son PL-A1. Elle était si attentive à chaque mouvement des hommes en face d'elle qu'elle ne sentit pas l'arrivée d'un autre mutant.

«Ça suffit ! » avait-il crié.

Claire avait presque sursauté, et son regard s'était immédiatement posé sur le nouveau venu. Et a son plus grand plaisir, elle assista à un léger conflit.

« -Il faut vous le dire en combien de langue ?
-Ouai, ouai, ça va… C’est eux qui sont arrivés là, avec leurs armes et tout…
-Et alors ? T’en connais beaucoup qui se baladent dans les Terres Désolées sans armes ?
-Ouai… C’est sûr… Mais dès le matin…

-Ne me cherche pas plus ! Tu sais très bien que la Reine est à deux doigts de te virer des gardes de la ville, alors je te conseille de te tenir à carreau ! Alors maintenant vous dégagez ! »

« Dès le matin, dès le matin... Parce si il était quatre heure l'après midi ça aurait changé quelque chose ? Idiot. »

La clique, têtes basses et sans grandeur, s'éclipsa sans broncher, en silence, la pauvre assurance qu'elle affichait s'était évanouie.

Claire se retint de rire. « Ridicules ! »
Claire re-metta ses mains dans ses poches, maintenant le « danger » parti.

« -Veuillez les excuser pour cet accueil… Électrique. Je suis Titan, conseiller de la Reine mutante Shoshanna. Il est vrai que nous avons entreprit de nous ouvrir aux humains, mais je dois bien avouer que cela est parfois difficile. Alors, que venez-vous faire ici ? Et comment puis-je vous aider ? »

Claire, ne voulant pas froisser plus les mutants aux alentours et détendre l'atmosphère répondit aussitôt, tout en essayant de cacher sa mauvaise humeur, avec un grand sourire :

« Oh ne vous inquiétez pas, c'est normal d'être méfiant, à leur place nous le seront tout autant en voyant des étrangers avec armes et traces de bataille débarquer chez nous ! Qui sommes nous pour juger ?
Et bien, dites nous où pourrions nous installer pour que notre marchant puisse vendre et montrez nous un endroit pour nous détendre et cette petite chicane sera oubliée ! 
»

Elle refit un très grand sourire.



Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 31/07/2012
Messages : 200
avatar
Maître du Destin
MessageSujet: Re: 1er arrêt: Ménilmutant.   Mer 28 Aoû 2013 - 20:32

Après avoir dispersé les gardes, peu enclins à laisser passer le convoi, Titan observa la réaction de Claire, avant de faire rapidement le tour du chargement de la brahmine.

« -Des marchands ? Très bien… Je vous propose de vous installer près de la Poudrière. Vous le savez surement, mais son gérant est un humain, Roland. Si jamais vous voulez discuter avec lui, ou acheter des armes… Bref, suivez-moi. »

Sous la présence rassurante du conseiller, Claire, Azoth, Fabrice et Micky s’enfoncèrent dans Ménilmutant. Derrière eux, les gardes grommelaient, furieux d’avoir été humiliés de la sorte devant de faibles humains. Titan leur lança un dernier regard noir, avant de les laisser ruminer leur rancœur, tandis qu’ils ruminaient. Quelques minutes de marche plus tard, le petit groupe arriva à côté d’une baraque de tôle en tous points identiques aux banals commerces de Métropolitopia.

« -Mais ne vous y trompez pas ! C’est la poudrière de Roland, vous y trouverez des armes uniques, qui n’existent nulle part ailleurs ! Je vous laisse vous installer. Je repasserai sous peu pour voir comment cela se passe. Normalement, les gardes ne devraient pas venir vous causer de nouveaux ennuis, ils sont occupés à garder la cité. »

Micky installa son étalage, mit en avant ses vêtements et autres morceaux de toile, avant que les premiers clients, ou plutôt curieux, n’arrivent. La nouvelle de leur arrivée, de leur légère altercation avec les gardes et de l’intervention de Titan avait due se répandre rapidement dans la petite cité mutante…

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 27 Féminin
Ville IRL : Paris
Inscription : 24/04/2013
Messages : 25
avatar
Claire Montesquieu
MessageSujet: Re: 1er arrêt: Ménilmutant.   Sam 31 Aoû 2013 - 13:45

« De très bon produits ! De très beaux tissus ! De magnifiques objets ! Venez achetez ici, vous ne le regretterez pas ! C'est garanti ! Pas cher pour de si bon produits ! Une échoppe fantastique ! Faites vous plaisir en achetant chez Micky ! Une vrai jouissance pour vos yeux et pour votre chez vous ! Rendez jaloux vos voisins et vos amis ! Achetez Micky ! »

Claire criait ça a tout va près de l'échoppe de fortune de Micky. Elle s’ennuyait, et la seule chose qu'elle avait trouvé à faire était de jouer à la marchande. Elle avait eu l'habitude de jouer avec ça avec la fille de Gérald, Éva, quand elle était gosse. Et c'était la première fois qu'elle essayait en vrai, et c'était plutôt drôle à faire, finalement.
La mauvaise humeur dû à la nuit précédente disparu et Claire était plutôt était maintenant de meilleure humeur. Ce qu'elle faisait l'amusait.

Mais deux-trois heures étaient passées et Claire commençait à fatiguer de brailler depuis des heures.

Alors elle s'arrêta et se promena un peu. Elle passait dans les magasins regarder ce qu'il se faisait et se vendait chez les mutants. C'était...Primitif.
Après s'être tâtée pendant deux bonnes vingtaines minutes devant la poudrière de Roland, Claire se laissa tenter. Elle entra.  Le magasin était pas très grand, assez sombre, à cause des grillages sur les fenêtre qui laissait passer peu de lumière.

Ses yeux se posèrent sur les prototypes de Roland, et elle en fût charmée. Dommage qu'elle n'avais pas d'argent, sinon elle s'en aurait bien payé quelques uns...

Deux en particuliers lui faisait de l’œil. Le chirurgien et le Harpon de précision. Elle avait l'air d'une enfant dans un magasin de jouet : émerveillée à chaque chose qu'elle voyait. Ses yeux brillaient d'excitation et de joie, mais le fait de penser qu'elle ne pouvait même pas se payer une balle la déprima profondément. Après un grand soupir. Elle quitta le magasin, peinée de n'avoir pas eu au moins un joujou. Elle retourna au stand de Micky sans grande envie.

A son retour, rien avait changé, Azoth et Fabrice étaient au même endroit, à surveiller les environs. Les seules chose qui avaient changé, c'était les clients et les produits en moins. Fatiguée, Claire s'e posa contre un mur à proximité du commerce.

Elle regardait tranquillement les passants marcher dans la rue et se penchant au dessus des produits proposés par le marchand. Elle etait impressionnée par la grandeur des mutants et leur stature. Ils étaient immensément grands... et si... colorés !
Comment le corps humain avait pu réagir ainsi après le VEC ? Surprenant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 31/07/2012
Messages : 200
avatar
Maître du Destin
MessageSujet: Re: 1er arrêt: Ménilmutant.   Mar 3 Sep 2013 - 17:56

Quelque part dans Ménilmutant…

Titan, conseiller de la reine, marchait tranquillement dans les sombres souterrains de Ménilmutant. Il soupira. Une nouvelle fois, il avait dû remettre en places les gardes, qui avaient faillis étriper des marchands. Quelle belle publicité cela aurait-il fait pour la ville, pensa-t-il… Il lui restait encore beaucoup à faire durant cette fin de journée, aussi se dépêcha-t-il de rejoindre l’endroit où on l’attendait. Des bruits de pas le firent se retourner.

« -Tiens donc, qui voilà… Qu’est-ce que vous… »

Le conseiller n’eut pas le temps de finir sa phrase, quand la lame acérée du couteau, spécialement taillée pour transpercer l’épaisse peau des mutants, s’enfonça dans son crâne. L’assassin fit tourner la lame à l’intérieur du crâne du conseiller, pour s’assurer qu’il était bien mort. Titan tomba à terre, et l’assassin s’en alla en courant, sans se soucier du couteau, qui resta planté dans la tête du mutant…

Le grondement sourd traversa petit à petit Ménilmutant. Du sang avait été versé, et il fallait que quelqu’un paie. Les rumeurs se propagèrent vite, on voulait la peau de ceux qui avait tué le conseiller de la reine. Cette dernière était furieuse, et exigeait des réponses. Quand les gardes de la Cité, faisant leur ronde, avaient retrouvé le couteau, encore en place dans la plaie, ils avaient aussitôt donné l’alerte. De nombreux mutants vinrent voir l’arme qui avait pu tuer Titan. Plusieurs d’entre eux se mirent à crier.

« -C’est du travail d’humain, cette lame !
-Et ils y en a qui sont arrivés ce matin !
-Assassins ! »

Une clameur suivit les paroles du garde. Et pas n’importe lequel : celui qui s’en était pris à Micky et ses escorteurs quelques heures plus tôt. La foule remonta petit à petit vers les alentours de la Poudrière, ou s’étaient installés le petit groupe. Roland sortit sa cabane, dans son fauteuil. L’armurier s’était au fil du temps fait de nombreux amis au sein de la ville, il était donc au courant des événements, et il savait ce qui allait se passer. Le vendeur humain était en train de ranger son étale.

« -Eh, vous ! Titan a été assassiné, et il se raconte que c’est votre œuvre, surtout que votre embrouille avec les gardes n’est pas passée inaperçue. Les portes Nord de la ville ne doivent plus être gardées, si vous voulez fuir. Disons que vous risquez d'avoir des ennuis si vous restez sans rien faire. Enfin bon, vous pouvez toujours essayer de vous expliquer, mais je vous préviens, c'est le garde avec qui vous vous êtes embrouillés qui mène la foule. Quoique, Titan n'était pas le seul conseiller, je suis sûr qu'il y en aurait un prêt à vous écouter. Et la Reine ne permettra pas qu'on tue comme ça des humains, sinon, c'est toute sa politique d'ouverture qui s'effondre, le commerce et les revenus avec... »

La foule des mutants en colère se rapprochait. Il ne restait que très peu de temps aux trois escorteurs pour prendre une décision…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 16/08/2012
Messages : 32
avatar
Azoth
MessageSujet: Re: 1er arrêt: Ménilmutant.   Dim 26 Jan 2014 - 22:45

Après l'altercation à l'entrée de la ville qui avait manqué de peu de dégénérer je pensais vraiment ne plus avoir d’ennuis de la journée, mais je me trompais ! Le conseiller de la Reine nous avait désigné un emplacement pour nous installés et bien que je ne sois pas très rassuré à l'idée de voir autant de mutants autour de moi le reste de la matinée s'était bien passé. Après la vente de plusieurs produit le marchand nous rémunéra pour notre travail de la vieille: 4 anneaux promis pour le trajet plus un 5ème supplémentaire pour la rencontre surprise de cette nuit. Je n'avais pas bougé de la caisse ou j'étais assis depuis que Micky avait installé son stand quand soudain je pus voir une foule de mutant approché à grand pas, précédé de peu par un homme en fauteuil. Ce dernier m'adressa alors la parole d'un air inquiet et légèrement paniqué :

" Eh, vous ! Titan a été assassiné, et il se raconte que c’est votre œuvre, surtout que votre embrouille avec les gardes n’est pas passée inaperçue. Les portes Nord de la ville ne doivent plus être gardées, si vous voulez fuir. Disons que vous risquez d'avoir des ennuis si vous restez sans rien faire. Enfin bon, vous pouvez toujours essayer de vous expliquer, mais je vous préviens, c'est le garde avec qui vous vous êtes embrouillés qui mène la foule. Quoique, Titan n'était pas le seul conseiller, je suis sûr qu'il y en aurait un prêt à vous écouter. Et la Reine ne permettra pas qu'on tue comme ça des humains, sinon, c'est toute sa politique d'ouverture qui s'effondre, le commerce et les revenus avec... "

" Olah olah ! Parles moins vite je comprends pas bien là. On a rien fait nous ! "

Putain c'est quoi encore ces histoires ? Voilà maintenant qu'on est accusé d'avoir tué le conseillé de la reine. Sans déconner ce mec nous à sauver la mise à l'entrée nord de la ville et ces mutants nous soupçonne de l'avoir descendu après. Et puis on à pas bouger de là en plus ! Enfin à part Claire qui est juste aller jeté un oeil à l'armurerie à côté. Sérieux je peux plus les blairer ces mutants avec leur raisonnement de débile mentaux ! Mais le problème n'est pas là, avec l'autre garde en tête de groupe je vois mal comment arriver à les faire revenir sur leurs décisions. Et mon cul qu'il y en ait d'autres en ville qui soient près à nous écouter, c'est maintenant qu'ils nous les faut.

" Micky tu devrais rassembler tes affaires ... et vite ! "

Je me tourne vers Fabrice et je peux voir qu'il a déjà chargé son arme, tel un escorteur qui fait son travail et qui est près à tout pour défendre le marchand qui le rémunère. Je décide d'en faire autant. Je récupère alors dans mon sac mon colt que je coince dans ma ceinture et mon beretta que je garde à la main, chargé et prêt à tirer. Si j'avais su que ce boulot impliquait de se mesurer à des mutants en colère je serais resté bien tranquillement dans la crasse de Métropolitopia ! Je sue à grande goûte et je m'efforce d'empêcher mes jambes de trembler pour ne pas montrer ce que je ressens. Les mutants seront bientôt sur nous et je ne vois vraiment pas ce qui va les empêcher de nous mettre en pièce, mais peu être que je me trompe. Et puis je ne peux pas me casser comme ça, même si j'en meurs d'envie. Non seulement je me refuse à abandonner les autres, mais en plus si on s'en sort vivant Micky aura certainement quelques anneaux à nous refiler.

" Euh ... on fait quoi du coup là ? "

A ces mots je jette un œil au stand du marchand et je peux voir qu'il ne reste plus grand chose sur la table. Abandonné son matériel aurait certainement été or de question pour lui mais maintenant que presque tout est à nouveau installé sur la brahamine peut être sera t-il d'avis à déguerpir en 3ème vitesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 27 Féminin
Ville IRL : Paris
Inscription : 24/04/2013
Messages : 25
avatar
Claire Montesquieu
MessageSujet: Re: 1er arrêt: Ménilmutant.   Jeu 30 Jan 2014 - 23:51

Alors encore adossée contre le mur en face de la petite installation de Micky. Claire entendit une foule arriver, des cris de stupeur et de colère. Un meurtre avait été commis. Et l'arrivée de Roland l'armurier confirma la chose. Celui qui avait accueilli la petite troupe avait été tué. Et les suspects avaient tout naturellement désignés, et cela dans un fond de racisme ambiant. Claire, Azoth, Fabrice et Micky étaient la cible parfaite de ces accusations.

Un éventail de choix s'offraient à eux, ou ils combattaient de front pour leur vie, ou il clamaient leur innocence, ou ils fuyaient.
Chacun des avait son avis, Fabrice s'armait déjà pour la bataille, Azoth optait plus pour la fuite.
Claire avait elle aussi le sien.

« Il est préférable de se faire entendre... Nous sommes tous innocents dans cette affaire, vous voulez qu'on vous voit comme criminels toute votre vie ? Et ces mutants seront persuadés que tous les humains ne sont que des meurtriers plein de haine en vers eux. Je refuse de les voir s'enfermer encore plus qu'ils ne le sont déjà... »

Claire avait décidé de se faire entendre, peut importe l'avis des autres, elle avait atterri dans ce monde, sans histoire, sans problèmes... Il ne fallait pas qu'elle en ait déjà peine sortie de Lutèce.
« Il faut que je trouve quelqu'un qui m'entende » pensait Claire

L'image du meurtrier était nette dans son esprit robotique. Le mutant de ce matin. Claire ne se souvenait plus de son nom, si elle l'avait déjà connu, mais elle savait que c'était lui, c'était évident pour elle. Il ne les aimait pas et Titan l'avait remit en place. Son honneur avait du en prendre un coup...

Claire ne bougeait pas, alors qu'elle était sur le point de partir, elle voyait la foule arriver, pas n'importe qu'elle foule, c'était une vague de mutants qui venait par là, au loin et passablement en colère. Elle ravala sa boule de fierté et se ravisa.

« Bon, d'accord, on s'en va. Fabrice, couvre-nous, Azoth si tu veux bien, surveille mes arrières. »

Le groupe marchait à vive allure dans les petites rues vides. Mais tout d'un coup, un ombre cachée dans un renfoncement se fit entendre.

« Pssst ! Par ici ! »

Claire tourna la tête vivement, sur la défensive. Que lui voulait-elle ? Que leur voulait-elle ?

« Ne vous inquiétez pas, Humains, je ne vous ferais aucun mal. Je sais que vous êtes innocents. »

L'ombre était un mutant, elle enlevait sa capuche pour nous montrer son visage. Elle était en fait un Il. Sa peau était comme celle de tous les mutants, colorée. Celle-ci était d'un jaune foncé, allant sur un vert kaki. Sa taille était plus petite que les autres mutants, mais sa prestance faisait qu'il avait l'air de les surpasser tous. Il paraissait sérieux et sage.

Après un moment d'hésitation, Claire le suivi, suivit de Micky, elle ne faisait plus attention aux deux autres : Priorité au travail.

« Je vais tacher de raisonner les autres, et de vous laisser sortir en même temps, sait-on jamais. »

« Comment savez vous que nous sommes innocents? » disait Claire, timidement.

« Ca tombe sous le sens. J'étais là ce matin, parmis les spectateurs. Et j'ai entendu le véritable meurtrier cracher sur Titan, comme quoi il allait le «remplacer, mais plus tôt que prévu ». Enfin, il ne sait pas que Titan n'avait aucune intention de le laisser prendre sa place... »

Tout était clair maintenant, et d'une simplicité infantile.

«Trêve de bavardage, on vous recherche. Suivez-moi. »

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 16/08/2012
Messages : 32
avatar
Azoth
MessageSujet: Re: 1er arrêt: Ménilmutant.   Sam 1 Fév 2014 - 14:17

Alors que tout le monde parait d'accord pour la fuite Claire semble rechigner à une telle initiative, refusant d'être considéré comme une criminelle toute sa vie. D'un côté je la comprends et j'avoue ne pas avoir pensé à cette aspect de la situation. Mais d'autre part les mutants sont pour la majorité assez stupide et se contentent de suivre un leader, qui dans l'état actuel des choses serait le seul à même de nous reconnaitre à l'avenir, et encore ...

* Allez, on va pas chipoté 20 ans non plus ... Rien à foutre de tout ça ! Il faut qu'on s'arrache et maintenant ! *

Finalement la foule de mutants véreux en approche la ramène à la raison et en moins de deux nous nous mettons tous en route en direction de la porte nord, Claire et Micky en tête suivit de la brahamine tandis que Fabrice et moi fermons la marche. Nous zigzaguons entre les taudis servant de maisons afin de sortir du champs de vision de la foule à nos trousses, mais tout en avançant d'un pas rapide je jette sans cesse des regards derrière moi pour voir si l'un d'eux nous poursuit encore. Je ne suis vraiment pas rassuré et je me permet même de frapper du pied à plusieurs reprises la bête qui fait des siennes en ralentissant la cadence, et ce malgré les protestations du marchant. C'est que je ne tiens pas vraiment à finir démembrés par ces tarés ! Soudain une ombre nous interpelle, ombre qui s'avère en réalité être un mutant voulant défendre notre cause. Étant trop concentré à scruter toutes les directions je n'écoute pas la conversation que le marchand et la jeune femme partagent avec ce dernier. Je transpire à grande goûte et je crains à tout moment de voir débarquer la foule d'un coin de la ruelle et Fabrice qui est à mes côtés ne semble pas non plus des plus rassurés.

" Trêve de bavardage, on vous recherche. Suivez-moi. "

On ne me le répétera pas deux fois ! Il faut un nouveau coup de pied dans le derrière de la brahamine pour nous remettre en marche, d'un pas pressé et peu jovial. Après avoir emprunté plusieurs ruelles le mutant nous pointe du doigt la porte nord qui est maintenant visible et droit devant nous à quelques dizaines de mètres. Comme l'avait dit l'armurier de la poudrière venu nous prévenir du danger la porte ne semble pas gardé, les soldats en faction ayant certainement déserté leur poste pour venir voir ce qu'il se passait sur la place principale de la ville.

" Foutez le camps maintenant ... et vite ! "

" Et vous ? "

" Comme je vous l'ai dis, je vais essayer de les retenir le temps que vous vous éloignez de Ménilmutant ! "

* Allez Micky pas le temps de discuter, il faut partir au plus vite ! Et puis on s'en tape de se qu'il va faire ! Franchement il peut crever j'en ai strictement rien à carrer ... *

A la suite de cette douce pensée qui effleure mon esprit nous nous remettons une nouvelle fois en route. En moins d'une minute nous passons la porte et continuons notre chemin dans les rues en ruine de la capitale en direction du Nord Est sans que j'émette le moindre regret de quitter cette ville. J'espère sincèrement que tout sera plus calme au Marché de la Gare, notre prochaine destination, et surtout que nous n'y côtoierons pas de mutants. J'ai eu ma dose de monstres vert pour la semaine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 27 Féminin
Ville IRL : Paris
Inscription : 24/04/2013
Messages : 25
avatar
Claire Montesquieu
MessageSujet: Re: 1er arrêt: Ménilmutant.   Dim 9 Fév 2014 - 21:51

Suite ici

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 1er arrêt: Ménilmutant.   

Revenir en haut Aller en bas
 

1er arrêt: Ménilmutant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 1er arrêt: Ménilmutant.
» Pourquoi la PNH arrête-t-elle des bouzins quand des bandits occupent la rue ?
» Arréter une diarrhée
» [Mairie] Béziers: arrêtés municipaux en application
» Arrêter le temps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Monde RP :: Ménilmutant-