Partagez | 
 

 Une journée en enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Inscription : 20/06/2013
Messages : 26
avatar
Aigle
MessageSujet: Une journée en enfer   Mer 26 Juin 2013 - 11:03

Quartier-général de la FNF. Lutèce.
Centre des opérations.


« -Major Aigle au rapport, mon capitaine.
-Très bien Major, suivez-moi. Bon, débriefing de votre mission, et briefing pour une nouvelle. »

Aigle suivit le capitaine dans une des salles annexes du centre des opérations, et s’assit sur une chaise en face de son officier supérieur. Il venait de rentrer d’une banale mission de surveillance du côté du Parc des Princes, mais la journée avait été calme. A part un dealer qui s’était prit un poing dans la figure, rien n’était venu troubler la patrouille d’Aigle et des trois soldats qui l’accompagnait.

« -Rien de spécial, capitaine. Le coin semble tranquille, les passants sont plus occupés à regarder les matchs de trashball ou à parier qu’à tirer sur la FNF.
-Mouai. Si tous les coins de cette foutue ville en ruines pouvaient être comme ça. Avant que je ne continue, quelque chose à ajouter ?
-Négatif capitaine.

-Parfait. J’ai une mission pour vous, et pas des moindres. Pour que LINDA fonctionne dans les Terres Désolées et qu'elle puisse assister les soldats sur le terrain, l'IA a besoin d'antennes relais pour se diffuser à travers Paris. Seulement, pour l’instant seule une petite partie de la capitale est couverte par les ondes de LINDA. Après quelques recherches, on a réussi à débusquer une antenne relais à l’autre bout de la ville, idéalement placée pour couvrir une bonne partie du Nord-Est des Terres Désolées. Votre mission serait donc de réactiver l'antenne relais.
-Rien de bien compliqué, à première vue donc. Donnez-moi un ingénieur et pourquoi un deuxième soldat pour l’escorte, et dans deux jours à peine, votre antenne est opérationnelle.
-Oh, calmez-vous major, ça serait trop facile comme ça. Là où ça se complique, c'est lorsque l'on connait l'emplacement de l'antenne en question : elle se situe en plein cœur du territoire des Malbranches, au beau milieu des Buttes Chaumont.
-Putain le merdier…
-Je ne vous le fais pas dire. Et le commandement a refusé d’organiser une expédition lourde, avec des dizaines de soldats. Réactiver l'antenne est capitale pour les opérations de la FNF dans cette zone. Naturellement, pendant l'opération vous ne pourrez être assisté par LINDA et vous ne pourrez non plus être en contact avec la base de Lutèce, vous serez seul. Si l'opération rate nul ne pourra venir vous sauver. Si vous ne revenez pas d'ici deux jours la FNF considérera votre mort pour la nation. Pas de mission de sauvetage. Après, démerdez-vous. Infiltration discrète au assaut frontal, faîtes comme bon vous semble.
-Super ! Et j’y vais vraiment seul ?
-Non. D’abord, vous partirez avec un convoi de ravitaillement direction de l’Ile de la Cité, où vous retrouverez le Lieutenant Rinaldo, un ancien d’une unité de reco. On l’aura également briefé sur la mission.
-Ça s’annonce sympa cette mission… Enfin bon, ce n’est pas comme si j’avais jamais fait de mission de ce genre auparavant…
-C’est pour ça que je vous ai choisis, major. Les autres escouades spécialisées dans l’infiltration sont pour le moment indisponibles.
-Pas de problèmes, capitaine. Vous aurez votre antenne.
-Faîtes gaffe major. Avec les Malebranche, vous allez passer une journée en enfer… Peut-être même deux. Bon, sur ce, allez à l’ingénierie, dîtes que vous venez pour l’antenne. On vous fera un topo sur comment faire pour la réactiver.
-A vos ordres, capitaine.

Aigle salua le capitaine, et se dirigea au pas de course vers le département d’ingénierie de la base. Après quelques centaines de mètres, il franchit quelques portes, et se retrouva dans un vaste hangar, où s’affairaient une vingtaines  d’hommes. A peine était-il entrée qu’on l’appela.

« -Eh, vous, qu’est ce que vous foutez là ?
-Major Aigle. Je viens pour la réactivation de l’antenne.
-Ah… Oui. Le technicien, là-bas. C’est lui. »

Ce faisant, il désigna un homme dans un coin de la pièce, travaillant justement sur  une antenne. Aigle le rejoignit, et expliqua la raison de sa venue. L’homme opina, désigna un dessin technique au mur, et commença sa leçon, en désignant sur le dessin les différents parties.

« -Bon, toute la partie supérieure, vous n’aurez pas besoin d’y toucher. Ce qui vous intéresse se trouvera en bas, ou bien juste sous le seul. Il vous faudra éventuellement creuser un peu. Bref, il y aura deux gros boitiers, donc soit en bas, soit sous le sol. Le premier est le boitier d’alimentation, le deuxième le central de communication. Vous prendrez une micro-pile à fission avec vous, car je ne sais pas comment fonctionnait l’antenne avant. Elle était peut-être reliée au réseau électrique de la ville. Donc, d’abord, ouvrez le boitier d’alimentation. Il devrait y avoir un signe distinctif dessus, un éclair, ou je ne sais pas trop quoi. Au pire, ouvrez le deuxième. Celui où il y a pleins de circuits électroniques, c’est le central de com. Bref, une fois l’alimentation ouverte, repérez  les deux fils se dirigeant vers le central de com. S’il n’y a pas d’emplacement pour les piles, coupez-les, dénudez-les, et branchez directement ce petit truc là-dessus., à ces deux endroits.
-C’est quoi ce truc ?
-Une réplique de boitier pour micro-pile. On vous en filera un vrai avant votre départ. Sinon, si vous trouvez un emplacement pour pile, reliez-les les deux bornes à ce boiter. A aucun moment vous n’aurez à vous occuper de la polarité, ce petit truc le fera pour vous. Ça vous évitera des emmerdes et une explosion nucléaire s’il y a un gros problème. Une fois que tout ceci sera fait, refermez le boiter, et enterrez-le, si ce n’était pas déjà le cas. Ensuite, il vous faudra vous occuper du central de com. Vous prendrez ce deuxième petit boitier. Y’a également deux fils qui devraient monter dans l’antenne. Coupez-les, dénudez-les, et mettez-les dans les bornes du boiter. Cette face-là du côté de l’antenne, celle-ci du côté du circuit.
-Et ça sert à quoi ce truc ?
-C’est un codeur-décrypteur avancé, avec fonction de conversion de signal, pour que l’antenne soit compatible avec la fréquence de LINDA. Bon, tout est clair pour vous ?
-Affirmatif.
-Parfait. Faîtes votre paquetage, et revenez cherchez la pile et le boitier avant de partir. »

Aigle sortit, retourna dans son baraquement, et enfila sa tenue de combat. Il accrocha fermement son gilet pare-balle, et prit son fusil d’assaut. Pour cette mission, il allait en avoir besoin. Un petit détour par l’armurerie pour récupérer des munitions, et il était prêt. Il repassa donc à l’ingénierie, où l’attendait le type qui lui avait fait son topo quelques minutes plus tôt. Il lui donna une boite noire fermée par une serrure, ainsi qu’une petite clef. Aigle mit la boite dans son sac, et passa la clef autour de son coup. A la sortie de la base, une douzaine d’hommes lourdement chargés attendaient. Les sacs qu’ils avaient sur leur dos devaient bien peser une trentaine de kilos chacun.

« -Convoi pour l’ïle de la Cité ?
-Ouaip. Aigle, c’est ça ?
-En effet. Vous m’attendiez ?

-Notre capitaine nous as dit qu’un soldat partirait avec nous, pour une mission pas loin de l’Ile.
-C’est bien moi, en effet. On y va à pied ?
-Ouai ! Une dizaine de kilomètres à faire, et ces planqués de gradés ne voulaient pas risquer un camion pour si peu. Bref, chargés comme on est, faut compter deux heures et demi de marche, voir deux trois quart.
-Moi ça m’ira, me laissera le temps de rejoindre mon point de rendez-vous avant la tombée de la nuit. Je pourrai même faire un repérage.
-Parfait ! Dans ce cas, ne trainons pas plus. Allez les gars, on y va !
-Oui chef ! »

Les hommes se mirent en marcher, leur chef et moi devant. Avec mon petit sac, j’étais le moins chargé d’entre eux, aussi me proposais-je pour prendre une lourde malle métallique. Des sangles avaient été fixées dessus, de sorte que je la pris sur mon dos sans trop de difficultés. Après quelques minutes de marche, le petit groupe passa la lourde porte de la Défense. A présent, nous étions seul, dans les Terres Désolées.
Suite ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une journée en enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Une journee en enfer [DVDRiP]Action
» Chine: Amérique, va en enfer
» L'enfer n'est jamais la fin [PV]
» Les Feux de l'Enfer
» Retour en Enfer? [Pv Rayquaza]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Monde RP :: Lutèce :: Base de la FNF-