Partagez | 
 

 Matricule 177DA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Inscription : 20/06/2013
Messages : 26
avatar
Aigle
MessageSujet: Matricule 177DA   Jeu 20 Juin 2013 - 17:29

Matricule: 177DA

Nom de code : Aigle

Race : Rob-homme

Date d’assemblage: 14 février 2049

Description physique : Aigle est un rob-homme recouvert de peau synthétique, il a donc l’apparence d’un humain. Il mesure 1m75, ce qui peu sembler assez petit, mais sa taille a été décidée ainsi en vue des missions qu’il allait avoir à effectuer. Pour passer derrière les lignes ennemis, mieux vaut passer inaperçu. Il a la peau assez blanche, car ne bronzant pas au soleil ; mais il ne craint pas non plus les insolations, du fait du caractère synthétique de sa peau. Il ne reste plus grand-chose de son équipement d’infiltration furtif d’avant guerre, mais la FNF lui a fourni son nouvel équipement, gilet pare-balle standard avec de multiples rangements, gants, bottes renforcées, tenue souple et légère, son Bec-3000, qu’il porte toujours sur lui. Il porte également au poignet un petit bracelet avec un écran rouge lumineux, relique plus toujours très fiable de ses années au sein de son groupe de combat : une unité de guerre électronique tactique.

Profil Psychologique :
Définir un rob-homme n’est pas une chose aisée. C’est un robot, mu par un ensemble de programmes complexes, utilisant les aspects quantiques de nano-composants pour le rendre apte à opérer solitaire, avec une unité centrale se rapprochant le plus possible du cerveau humain. De part ses aspects quantiques, les scientifiques d’avant-guerre ont réussit à créer des machines capables de ressentir des émotions, des sentiments. Ainsi, les rob-hommes ne se limitent pas à de simples machines qui se content de faire ce que leur programme leur dit de faire, ils sont capables d’agir de leur propre-chef. Un peu comme s’ils étaient dotés d’une sorte de processeur de libre arbitre. L’aspect quantique de sont processeur rend donc la personnalité d’Aigle difficilement discernable au premier abord, puisque aléatoire. Néanmoins, elle a été orientée par ses expériences, qui ont modifiés de manière pseudo-aléatoire le fonctionnement de son processeur. Ainsi, à chaque mètre parcouru, Aigle devenait un rob-homme à la personnalité unique. Des années passées sur le terrain en territoire ennemi, suivi d’une stase de plus de cent ans, ont fait de lui un rob-homme réfléchi. Il préfère perdre une fraction de seconde à analyser la situation et toutes les solutions possibles que de foncer dans le tas, ce qui peut être un handicap dans certaines situations, mais qui peut lui sauver la vie dans d’autres. Après avoir vu les horreurs de la guerre, il est devenu pragmatique et assez froid, bien qu’il reste jovial avec ses camarades de la FNF. Les années passées avec son unité l’ont en effet poussé à se fier à ses alliés fidèles.

SPECIAL :
CompétenceStrengthPerceptionEnduranceCharismaIntelligenceAgilityLuck
Valeur7773763

Biographie :
2140. Quelque part au dessus de l’Atlantique, non loin des Pyrénées…
A bord d’un vertiptère de la FNF.

A l’arrière du vertiptère, le bruit des deux rotors retentissait dans la carlingue. Le chef de la petite escouade était obligé de crier pour se faire entendre de ses hommes.

« -Bien, soldats, vous connaissez la mission ! Un éclaireur a repéré le code caractéristique d’un signal de d’urgence, qui a l’allure d’un signal des unités de l’armée française d’avant-guerre ! On ne sait pas ce que c’est, mais si ça émet, c’est que ce truc est encore alimenté ! Sa portée reste malgré tout faible, c’est pourquoi on ne pouvait pas le capter depuis l’île ! Dans tous les cas, si c’est quelque chose qui date d’avant le Jour de Feu, nous devons le ramener, car les ingénieurs pensent pouvoir y trouver des technologies intéressantes ! Surtout que d’après eux, la seule chose à pouvoir émettre aussi longtemps, c’est une machine doté d’une pile à fission ou à fusion en état de stase ! Donc on a soit affaire à un rob-homme, soit à un appareil entier ! Compris ?
-Oui chef ! »


Les quatre soldats de l’escouade répondirent en cœur. Après une petite demi-heure, le vertiptère survolait la zone de largage. Le pilote fit descendre son apareil, jusqu’à ce que les roues touchent doucement le sol. Les cinq soldats, fusil d’assaut au poing, descendirent le dos courbés, et s’éloignèrent rapidement. Le chef du groupe marchait devant, tenant à la main un petit boitier émettant un bruit aigu qui ne cessait de s’accentuer. Ils marchèrent ainsi pendant près d’un quart d’heure, jusqu’à tomber sur la source.
« -Soldats, elle doit être la dessous ! A vos pelles ! »
Les hommes réagirent au quart de tour, et attrapèrent les pelles accrochés sur leur sac, et les mottes de terres se mirent vite à voler. Il ne leur fallu pas longtemps pour tomber sur un bruit métallique. Le corps d’un rob-homme fut bientôt mit au jour. Il avait visiblement passé un bon bout de temps sous terre, mais on pouvait encore distinguer sur son torse une sorte d’écusson métallique, portant les initiales d’une unité armée.
« -Merde, chef, vous avez déjà vu ce blason ?
-Négatif ! Embarquez le moi, on rentre sur l’île ! »
Les soldats sortirent le corps inerte du rob-homme du sol, chacun d’entre eux pris un bras ou une jambe, et le groupe regagna son vertiptère, plus lentement qu’à aller. L’appareil décolla sans tarder, en direction de l’île présidentielle, qui flottait quelque part au large.
Le lendemain, dans un des laboratoires de l’île.
Autour du corps encore poussiéreux du rob-homme, allongé sur une table, se tenaient un colonel, son aide de camp, ainsi que plusieurs ingénieurs.
« -Bon, commença le gradé, c’est qui ce type ?
-On cherche, colonel, on cherche. Il semble être un ancien soldat de chez nous, vu l’insigne qu’il porte.
-Un insigne métallique ? Jamais vu ça !
-Il y a un moyen de vérifier, colonel. On sera fixé sous peu.»
A l’aide d’un laser, un des ingénieurs découpa une petite entaille dans la peau synthétique, et brancha quelques fils sur les circuits internes. Sur le terminal auquel il était relié, un texte s’afficha bientôt.

Citation :
Forces armées de la République Française.
Dossier personnel.

Serveur interne.

Identification : Matricule 177DA
Nom de code : Aigle
Grade : Major.
Affectation : 3ème section des Forces d'Intervention Extérieures.
Unité : Groupe de Combat Delta Alpha

Informations d’initialisation :
Date d'assemblage : 14 février 2049.
Déclaré opérationnel le 15 février 2049.
Durée de mise en œuvre : 8 heures 13 minutes.

Caractéristiques :
-Système implanté d'aide au combat
-Squelette titane-carbone
-Peau synthétique multicouches.
-Articulations hydrauliques hautes performances
-Capteurs optiques à spectre élargis : UV, IR, visible.
- Alimentation : double micro-pile à fusion (alimentation principale ; réserve stratégique)


Le colonel haussa un sourcil. Visiblement, il ne se savait pas de quoi il s’agissait.
« -Lieutenant, trouvez-moi tout ce que vous pouvez sur cette section, cette unité… Leur mission, surtout celle de ce type.
-Un instant colonel… »
L’aide de camp sauta sur le terminal le plus proche, et entra les informations nécessaires dans la base de données. Après quelques minutes de recherches, des lignes se mirent à défiler.
« -Voilà, colonel… La troisième section des Forces d’Interventions Extérieures, composée d’une vingtaine de groupes de combat, chacun composé de cinq hommes. D’après mes infos, les FIE devaient agir uniquement en dehors du territoire français. Mais au vu de la situation, leurs missions ont un peu changées… Le Delta Alpha était composé de cinq rob-hommes… Je vous affiche les données relatives… »

Citation :
Groupe de Combat Delta Alpha.
Dossier d'unité.
Serveur global sécurisé.


Appartenance : 3ème section des Forces d'Intervention Extérieures.
Création : 8 Décembre 2051
Composition : 5 rob-hommes
Commandant : Capitaine 175DA Tigre
Second : Lieutenant 176DA Requin
Autres : Majors 177DA Aigle, 178DA Serpent, 179DA Rhino

Mission opérationnelles :
-Avril 2052 : intervention au Moyen-Orient, durant la « Guerre des ressources »
-2066 : ligne de front allemande
-2067 : ligne de front  aux frontières françaises
-2068 et 2069 : interventions clandestines sur le territoire français.
-2070 : aide officieuse sur la ligne de front des Pyrénées.

Informations complémentaires :
-Groupe dissout suite à un bombardement chinois dans leur zone d’opération, en 2070. Missions ultérieures n’ont pas pu retrouver les membres du GC Delta Alpha.
-Dernière communication avec un membre du groupe : Major 177DA Aigle, huit heures avant le bombardement, faisant office de la séparation du groupe suite à embuscade, douze heures plus tôt. Le Major a indiqué l’impossibilité de retrouver les autres membres.


«-Très bien… Vous savez quoi d’autre sur ses missions ?
-Le GC Delta Alpha a participé de manière active à la Guerre des ressources en tant qu’unité tactique avancée. Ils opéraient séparément du gros des forces, pour désorienter les troupes ennemies. Visiblement, ils se sont fait une spécialité de ce genre de missions, car ils ont fait pareil de 2066 à 2069, en Allemagne et en France. Les conditions de leur ultime mission de 2070 sont plus que floues, tout comme les circonstances de la dissolution du groupe
-Pas étonnant. C’est bien précisé aide officieuse. Au final, je me fous de ce qu’il a fait. Vu ses affectations, ça devait être un bon pour réussir à s’en sortir. Physiquement, comment il va ?
-Il semble en bon état. Je dois encore faire quelques examens, mais je devrais pouvoir le remettre en état de marche, si c’est ça que vous voulez dire
-Et vous pouvez garantir qu’il nous obéira ?
-Pas si je le réveille comme ça. Seule l’armée d’avant-guerre fait office d’autorité pour lui. Je ne peux pas remplacer non plus ses souvenirs, trop de trucs cachés par-ci par-là. Il suffit d’en oublier un, et on aura de très gros problèmes.
-Du quel genre ?
-Du genre qu’il nous prendra pour un ennemi ayant tenté de l’infiltrer. S’il arrive à trouver une arme, ça sera le carnage.
-Merde ! Vous pouvez faire quoi alors ?
-Juste rajouter des souvenirs artificiels, qui feront en sorte qu’il considère la FNF comme le successeur direct de l’armée d’avant-guerre. Et là, il devrait obéir. Du moins, aux ordres licites et directs.
-Très bien. Faîtes donc, j’ai du boulot. »


Trois jours plus tard.
« -Major Aigle au rapport, Colonel.
-Repos, Major. Pouvez-vous me dire en quelle année sommes-nous ?
-2070, mon colonel.
-Erf... Major, j’ai de mauvaises nouvelles pour vous. Nous sommes en 2140, vous êtes resté en stase une centaine d’année. On vous a retrouvé il y a moins d’une semaine. Mais plutôt que de vous faire un topo complet qui durerait de longues heures, on va vous rajouter tout ce qu’il faut dans votre mémoire. »
Sept ans plus tard, 2147. Bureau de notification de l’île.

« -Major Aigle ? Voici votre affectation. Vous partez pour Paris avec un corps expéditionnaire, dans le but de reconquérir la ville. Des questions ?
-Rien de crucial, lieutenant. Quand partons-nous ?
-Dans une semaine. Ca vous laisse le temps de vous préparer. »
 
Les premières semaines sur Paris furent rudes. Le retour des autorités françaises n’était pas vu d’un très bon œil par la quasi-totalité de la population. Et pour cause, le gouvernement avait lâchement abandonné la population des décennies plus tôt. Le corps expéditionnaire installa un camp provisoire non loin de la Défense, qui deviendrait plus tard Lutèce. Aigle et les autres commencèrent par assurer la sécurité des alentours, pendant que le génie montait les lourds murs d’acier qui devaient protéger les hommes à l’intérieur de l’enceinte. Entre les raliénés, radcaniches et autres bestioles, et les gangs des Terres Désolées qui voulaient la mort de la FNF. Les premières missions du rob-homme furent donc la simple sécurisation des alentours. Le temps allant, et la présence de la FNF se renforçant petit à petit, le commandement commença à envoyer des unités un peu plus loin dans les Terres Désolées. Les missions de sécurisations initiales devinrent donc des missions de pacification en territoire ennemi, afin de reprendre le contrôle des ruines de Paris. En 2157, quand la FNF fonda Lutèce, Aigle eu le choix entre être stationné dans cette nouvelle ville, tranquillement à l’abri derrière les murs de métal, ou s’installer dans l’un des postes avancés de l’armée, au beau milieu des Terres Désolées. Son instinct orienté lui fit choisir cette deuxième solution, et il fut donc assigné à un petit poste situé sur l’Ile de la Cité. Enfin, en 2165, il changer une dernière fois d’affectation, pour intégrer les forces mobiles de la FNF, opérant un peu partout dans les Terres Désolées, là où le besoin s’en fait sentir.


Statut/Rang/Grade/Classe : Major
Faction : Forces de la Nouvelle France

HRP

 Ancien(s) ou autre(s) compte(s) :  Léthias Osniaril
 Comment ai je découvert le forum : Bah, par mon autre compte.


Yop, voilà, première ébauche rapide. Avant que H ne me tombe dessus, je comptais à +/- long terme décrire une partie de ce qui s'est passé avant la "panne" en RP dans la section souvenirs, rêves'nd co. La fiche de perso, considérez qu'elle est faite, manque plus qu'à mettre le code en place. Profil rempli, du moins ce que je peux. Les balises quote, c'était pas voulu, normalement, devait y avoir des terminaux à la place, mais le code merde un peu... Puis devait y avoir la présa globale plus élaborée, avec l'image dans le coin, dans la forme arrondie et tout... Mais primo je trouvais plus le post avec le code, secundo quand j'ai repris celui utilisé pour ma fiche, ça merdait aussi^^
Sinon, bah, H, vas-y, tu peux te lâcher, balance les remarques :o))Pendant ce temps, je vais aller finir la fiche perso... Et puis p'tet rebosser la bio, tant qu'à faire.


Dernière édition par Aigle le Jeu 27 Juin 2013 - 10:55, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 31/08/2012
Messages : 419
avatar
Arnold Habdaik "H"
MessageSujet: Re: Matricule 177DA   Jeu 20 Juin 2013 - 19:35

Bouarf, pas grand chose à dire.

-> "système de filtrage gazeux", pourquoi un robot porte il cela ?
-> "-Voilà, colonel… La troisième section des Forces d’Interventions Extérieures, composée d’une vingtaine de groupes de combat, chacun composé de cinq hommes. D’après mes infos, les FFE devaient agir uniquement en dehors du territoire français."
C'est pas plutôt FIE ?

Pour finir... je compatis pour les codes des terminaux :(:quelle saloperie, encore un coup des chinois.

ah merde, nan j'ai d'autres trucs qui me reviennent :
ce qui me chiffonne vraiment c'est la facon dont a été découvert le tas de ferraille.
Une pile à fusion qui émet un signal ?
Déjà c'est une batterie à fission qui alimente les robots dans l'univers de fallout et, si je me souviens bien, ces trucs là c'était dans les 70caps l'unité dans FNV soit 200 ans après la guerre. Bref, même si on ramène cela au système monétaire de FallRe, à ce prix là ce n'est pas quelque chose d’exceptionnel ( je crois bien que ce genre d'engin on s'en sert pour les robots et tout les systèmes électrique, dans le genre lampadaire ).
Bref :
1-> pas de signal émit... sauf peut être que ce soit la machine elle même qui envoie un signal, histoire qu'on puisse la retrouvé si elle est "perdue" au combat/prise par l'ennemi, ce qui me semblerait logique une genre de puce traceur.
2-> envoyer un Vertiptère pour une pile à fusion, nan vraiment, jamais. Pour un rob-homme ? J'imagine que s'ils savaient qu'il est français, ca pourrait ce faire, ouais.

Dernière chose : il se passe quoi de 2147 à 2170 ?

Sinon, cool, bonne fiche


ah si, dans l'inventaire :
Partie arme, il manque un truc :
-Un PL-A1
-Un Le
-Couteau

c'tout.
Enfin si, après je me demande : un robot qui est programmé pour obéir à l'Etat Major d'avant guerre... se fierait il aveuglement à la FNF ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 20/06/2013
Messages : 26
avatar
Aigle
MessageSujet: Re: Matricule 177DA   Sam 22 Juin 2013 - 16:18

-Système de filtrage, enlevé.
-FIE, corrigé.
-Signal de découverte, réécrit.
-2147->2177 : ajouté.
-Inventaire : tu parles du Le ? J'y peux rien, c'est le nom donné à l'arme dans les techs de la FNF.
-Obéissance : justifiée.

Voilà m'sieur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 02/09/2012
Messages : 503
Fonction : Modérateur
avatar
Sebastien Japrisot
MessageSujet: Re: Matricule 177DA   Lun 24 Juin 2013 - 13:34

Bon, j'ai enfin lu, en fait ça me va dans la globalité

*coup de tampon*


_________________
Fiche Perso
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Matricule 177DA   

Revenir en haut Aller en bas
 

Matricule 177DA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Matricule 177DA
» le matricule a la legion
» [Thème 5] Retour d'ascenseur [Mis]
» James Howlett, Alias Wolverine
» RÉSUMÉ DE LA PARTIE 51

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Encyclopédie et personnages :: Personnages :: Fiches validées-