Partagez | 
 

 A la poursuite de Forest

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Age IRL : 25 Masculin
Ville IRL : Dublin
Inscription : 30/01/2013
Messages : 44
avatar
Nathan Lin
MessageSujet: A la poursuite de Forest   Mar 18 Juin 2013 - 9:08

Tandis qu'il marchait, Nathan repensait, amère à la tronche qu'avait tiré son patron quand il lui avait dit que partir à la recherche de coursiers disparus n'était pas son job. Quand une personne disparaissait, ça voulait généralement dire qu'il lui était soit arrivé quelque chose, soit qu'il se terrait quelque part avec la ferme intention de ne pas être retrouvé. Dans les deux cas, Nathan n'avait à aucun moment signé pour ça car c'était le boulot d'un chasseur de primes !
Idem pour la compensation qu'il avait demandé : le patron avait bondit au plafond alors qu'il n'avait pourtant pas demandé grand chose ! Et même le peu qu'il lui avait donné (qui, soit dit au passage, lui faisait toujours gagner beaucoup d'argent sur le recrutement d'un mercenaire) avait semblé lui arracher la gueule.
En un mot comme en mille Nathan était mécontent et même si ce qu'il s'était refourgué était mieux que rien, c'était pourtant la moindre des choses : une prime de 150F et un fusil à plasma artisanal. Ce truc avait l'air d'être prêt à tomber en lambeaux à n'importe quel moment et Nathan ne lui faisait pas vraiment confiance malgré que les projectiles de plasma qu'il lançait devient faire très mal. Préférant compter sur autre chose, le jeune homme alla s'adresser à un marchand d'armes non loin de là qui lui proposa un joli pistolet, tout propre et nettoyé (Nathan avait inspecté le canon quand même, pas se laisser avoir) mais dont il voulait un prix élevé : 350F. A force de négociation, Nathan parvint à obtenir un cadeau : deux chargeurs vides et un holster en prime (car il dut acheter les munitions séparément). 


Prêt à tout, Nathan s'était donc lancé sur la piste de Forest en retraçant l'intégralité de l'itinéraire qu'il avait fait. Avec tous ses achats, il n'était qu'à quelques centaines de mètres de Lutèce au bout d'une heure. Il avait étudié sur la carte et essayé de se mettre dans la peau de Forest pour qui comptait le chemin le plus rapide, pas forcément le moins dangereux. Une fois le chemin déterminé, Nathan se mit donc en route et suivit le chemin qu'il pensait être le bon. C'était encore civilisé, beaucoup de gens qui venaient (ou partaient) de Lutèce arpentaient ce chemin. Arrivé à une intersection,Nathan hésita : Forest aurait put aller dans les deux directions... Tentant sa chance, il se rapprocha d'un homme en imperméable en train de farfouiller un tas de débris.
- Heu monsieur... Bonjour... Excusez-moi de vous déranger mais vous auriez pas vu passer un coursier? Plutôt grand, fin, avec un gros chapeau sur la tête et un petit robot qui lui tournait autours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 07/06/2013
Messages : 12
avatar
Henri Apollier
MessageSujet: Re: A la poursuite de Forest   Jeu 20 Juin 2013 - 21:15

Morne journée. Henri avait encore passé une nuit dehors, allongé parmi les débris d’un Paris disparu, sous de moqueuses étoiles. Mais qu’est-ce qui lui avait donc pris de partir par-là ? Il était en terrain inconnu –enfin, presque, il avait toujours ce bon vieux BEC-2000, toujours aussi fiable que depuis le jour où son ancêtre était sorti d’un abri- et la ville la plus proche le renverrait dans un désert de ruine plutôt que de lui donner un os rongé par les rats… Ah ! Oui, voilà ! Il s’en rappelait maintenant, il avait pensé trouver quelques objets intéressant dans le coin, l’endroit avait été assez peu exploité par la famille. Mais que nenni ! Rien, le vide absolu ! Apollier avait beau fouiller tout ce qui pourrait contenir un bon livre, impossible de mettre la main sur la moindre trouvaille ! Et le voilà reparti pour une longue journée, à marcher, à retourner des pierres, trouver des bibliothèques calcinées, feuilleter un livre ressemblant bien plus à un morceau de charbon. Ah, vraiment, Lutèce était le pire endroit où il pouvait aller, lorsqu’un nouveau soleil fera son apparition à l’est, il n’aurait plus qu’à rentrer bredouille. Morne journée, oui vraiment…

Mais que voyait-il devant lui ? Un miracle serait-il venu changer ses prédictions sous ce soleil de plomb ? Parmi les débris de verre et de pierre, de bois et d’acier, il avait aperçu une couverture dépassée, un livre qui semblait en assez bon état, et à y regarder de plus près, il y en avait encore d’autres. Magnifique, il était tombé sur les restes d’une bibliothèque, certainement d’un particulier ! S’il pouvait faire le tour, entrer dans la carcasse de l’ancienne maison, sa journée deviendrait lumineuse. Mais avec dépit Henri constata que la porte était bel et bien coincée, et qu’il n’avait aucun moyen de passer dans le bâtiment. Malheur de malheur, il était si proche d’une potentielle trouvaille… Il pouvait bien faire fi des règles pour une fois, une fois seulement… Rester dans la rue, juste quelques instants, le temps de sortir les livres de là, et qui sait, peut-être tomber sur un holodisque… D’autant qu’hormis le pauvre homme entouré de mouches qu’il avait vu une heure environ auparavant, il n’avait rien trouvé. Apollier céda, il lança un rapide regard dans la ruelle afin de s’assurer qu’il était bien seul, et commença à fouiller. Il devait faire vite, autant éviter de se retrouver en mauvaise posture, il n’avait rien de plus qu’un Garibaldi pour se protéger, et il ne savait même pas s’il marchait encore, la dernière fois qu’il l’avait vu fonctionner, c’était lorsque son père avait achevé cette pauvre enfant sur la route.

Quelle déception, finalement, les livres étaient en bien mauvais état, tous ceux sur lesquelles il avait mis la main tombaient en poussière. Mais peut-être qu’en allant plus loin… il continuait, il sentait qu’il se rapprochait, que bientôt il allait mettre la main sur une denrée rare, Henri était absorbé par sa tâche, il en avait même oublié qu’il n’était pas protégé de la vue des autres par des restes de mur éboulé, jusqu’à ce que le jeune garçon apparaisse comme par magie à côté de lui. Lorsqu’il prononça son premier mot, le sang d’Henri ne fit qu’un tour, sa main plongea dans la poche intérieure où était son arme, mais ce qu’il vit en pivotant sur lui-même le calma un peu. Un jeune garçon assez chétif, et vu l’arme qu’il portait sur son dos, s’il avait voulu tuer le dernier des Apollier, Henri serait déjà mort en ce moment. Le jeune Asiatique parlait d’un homme qu’il recherchait, son père peut-être .

-Salut petit, un homme mince avec un grand chapeau et un robot dis-tu ? Ce n'est pas commun ça, il devrait se faire remarquer. Désolé, je n'ai pas vu âme qui vive depuis plusieurs jours.

Et si ? Avait-il un chapeau déjà ? Peut-être bien finalement.

-Quoi que… Il y a bien cet homme-là… Il pourrait correspondre… Mais dis-moi, d’où viens-tu comme ça ?

Henri jeta un rapide coup d’œil sur son BEC-2000 en relevant légèrement sa manche de sorte que le petit gars ne puisse pas voir ce qu’il faisait, par chance, il l’avait laissé sur la carte. Son interlocuteur venait de très certainement de Lutèce, on était trop loin d’une autre ville pour qu’il ne vienne d’ailleurs. Il pouvait encore féliciter sa chance, il ne serait peut-être pas forcé à dormir dehors finalement.


-Si tu me rends un petit service, je peux t’amener lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 25 Masculin
Ville IRL : Dublin
Inscription : 30/01/2013
Messages : 44
avatar
Nathan Lin
MessageSujet: Re: A la poursuite de Forest   Ven 21 Juin 2013 - 10:50

En posant sa question à cet inconnu, Nathan identifia immédiatement un geste agressif qui consistait à porter la main à un endroit où il pourrait bien avoir planqué une arme à feu. Les réflexes de Nathan lui firent répondre au quart de tour puisque lui même fit un pas en arrière et porta sa main droite sous son aisselle, là où reposait son nouveau Sig-Sauer... Il aurait voulu ne pas mettre aussi peu de temps pour l'essayer mais de toute façon, il se doutait qu'un jour ou l'autre il devrait l'utiliser. 
Les deux interlocuteurs restèrent donc ainsi pendant quelques secondes, chacun se tenant prêt à réagir à la moindre provocation de l'autre mais ne souhaitant pas faire le premier pas. Au bout d'un moment, l'homme en imperméable finit par laisser retomber la pression et Nathan, avec un soupir de soulagement, relâcha son arme et sortit la main de son hoodie.



La conversation put donc commencer de manière civilisée entre les deux personnages et l'homme en imperméable admis avoir vu passer quelqu'un qui ressemblait à Forest... Nathan lui expliqua à cet instant qui il était et d'où il venait, conformément à sa demande.
- J'm'appelle Nathan, je suis coursier à la FNEC et l'homme que je recherche c'est un collègue.
Nathan avait eu pendant un instant l'espoir de s'adresser à quelqu'un de vraiment honnête avec une mauvaise mémoire. Mais il désenchanta en voyant que ce souvenir de Forest était une concession qu'il faisait après s'être rendu compte qu'il avait besoin d'aide... Autrement dit, Nathan n'était pas super convaincu ; le jeune garçon soupira donc et secoua la tête affirmativement.
- Ok... Je crois que je n'ai pas le choix. J’espère juste que vous essayez pas de m'arnaquer sinon ça va barder!
Se permit quand même de dire le jeune homme. 
- Bon, qu'est-ce que je dois faire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 07/06/2013
Messages : 12
avatar
Henri Apollier
MessageSujet: Re: A la poursuite de Forest   Lun 24 Juin 2013 - 22:29

Le jeune homme, Nathan, était prêt à aider Henri, parfait ! Il doutait tout de même de sa capacité à l’aider, un simple coursier n’avait guère de pouvoir et Lutèce était très portée sur la sécurité -l’étrange récupérateur se demandait bien pourquoi d’ailleurs, comment un homme comme lui pouvait poser des problèmes à des soldats surentrainés d’une ville sur-défendue- mais au moins il pouvait tenter, ce n’était pas le temps qui lui manquait, et s’il n’essayait rien, dormir dehors était une certitude. Toutefois, les politesses d’abord, ce monde de brutes n’est pas habitées que par celles-ci !

-Enchanté jeune Nathan, dit-il en attrapant son chapeau entre les doigts avec un léger mouvement en signe de salut, Henri Apollier, simple survivant et dernier homme sensé de ce fichu désert.
Ne t’inquiète donc pas, tout ce que je veux, c’est ne pas dormir encore une nuit au milieu de ces débris, or il n’y a rien hormis Lutèce dans les alentours, et tu sais comme il est difficile d’y entrer, donc j’avais espéré que tu puisses m’aider à trouver gite, et peut-être même couvert si ce n’est trop demandé.
Mais assez parlé, suis-moi, je t’amène à ton collègue, ça ne devra pas être trop long.

Sur ceux, Apollier ramassa sa sacoche tout en jetant un coup d’œil à l’intérieur afin de vérifier que rien ne lui manquait, puis se mit en marche dans la ruelle. Il continua son chemin, accompagné du garçon asiatique pendant des dizaines de longues minutes, prenant par de petites rues étroites et s’arrêtant parfois à quelques croisements afin de réfléchir, et de regarder de temps à autre son BEC-2000 solidement accroché à son bras en essayant au mieux de le dissimuler -mieux ne valait donner aucune raison à un homme de vouloir le détrousser, nul doute qu’il y réussirait-pour enfin arriver à une artère assez large, dont les trottoirs étaient bondés de carcasses de voitures vieilles d’un siècle. Elle aurait pu être comme toutes les autres, vide et abandonnée, s’il n’y avait pas autant de mouches qui volaient entre une camionnette à moitié désintégrée et une petite voiture en Parti fondu. Henri approcha, à chaque pas, une odeur désagréable se faisait plus forte, une odeur de moisissure et de putréfaction, une odeur de mort. Ce « subtil » parfum s’élevait du cadavre d’un pauvre homme, mort et laissé à l’abandon depuis plusieurs jours sous un soleil de plomb, un homme plutôt grand et mince, un grand chapeau sur le crâne. Henri se retourna vers le coursier, un air sombre affiché sur son visage.


-Toutes mes condoléances petit, si c’est bien cette personne que tu cherches. Je l’ai trouvé en fin de matinée en marchant, il n’y avait pas la moindre trace de robot, le premier loqueteux qui est passé par là après sa mort à dû le lui prendre, ce genre de chose doit rapporter un paquet. J’espère que vous n’étiez pas trop proche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 25 Masculin
Ville IRL : Dublin
Inscription : 30/01/2013
Messages : 44
avatar
Nathan Lin
MessageSujet: Re: A la poursuite de Forest   Mar 25 Juin 2013 - 20:24

Nathan soupira à la demande de Henri : le faire entrer dans Lutèce pour le gîte et le couvert ? Lui même avait déjà du mal à trouver ces choses là pour lui même alors se charger encore d'une personne supplémentaire ?!
Bon, après tout, il pouvait se permettre de lui offrir un repas chaud et un toit pour une nuit s'il lui donnait des informations exactes mais quand même, ça faisait chier quoi ! Par conséquent, Nathan fit une concession en grimaçant.
- Écoutez, je peux rien vous promettre. Je ne fais pas les entrées dans Lutèce et je connais personne. mais si vos informations sont exactes, je vous promet de faire mon possible pour vous donner ce que vous me demandez. Quitte à vous payer en Francs si je peux pas vous faire entrer das la ville. 
L'accord étant passé, les deux compères purent donc se mettre en route pour la localisation suppose de Forest. cela ne dura effectivement pas longtemps et Nathan eu la désagréable surprise de reconnaître Forest en le cadavre décomposé que lui présenta Henri. Malgré l'absence du robot et l'état de décomposition, son visage était largement reconnaissable. Désemparé, Nathan grimaça...
- Merde... Pauvre vieux...
Dit le jeune garçon avec un peu de tristesse et de pitié dans sa voix. Nathan secoua vite la tête quand Henri lui demanda s'il le connaissait.
- Non, enfin, un peu. C'était un collègue quoi...
Terminer ainsi était un sort bien tragique. Mais Nathan se ressaisit, déterminé à comprendre ce qui s'était passé. Réprimant un haut le cœur, Nathan s'approcha de Forest, mettant un peu de son hoodie devant son nez pour bloquer l'odeur pestilentielle et analysa le cadavre. Après quelques secondes, il finit par comprendre ce qui était vraisemblablement la cause de sa mort : 5 impacts de balle sur le torse... Le pauvre n'était certainement pas partit sans souffrances... Par contre il devait avoir laissé des traces de sang ! Nathan se mit donc à chercher des traces de sang séché un peu partout dans les environs. Sur le sol ou les murs, il voulait comprendre ce qui s'était passé. Il invita Henri à se joindre à ses recherches s'il souhaitait aller plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 07/06/2013
Messages : 12
avatar
Henri Apollier
MessageSujet: Re: A la poursuite de Forest   Mar 2 Juil 2013 - 10:02

Un simple collègue, tant mieux, la perte d’un proche est souvent bien trop difficile. Mais pourquoi diable envoyer un coursier à la recherche d’un autre coursier ? En général, lorsque l’un d’entre eux ne revient pas, on se doutait aisément de ce qu’il lui était arrivé et la cargaison était perdue. Portait-il quelque chose de spécial qui mériterait vraiment que l’on mette la main dessus ? Bah, cette histoire n’était pas celle d’Henri, il s’assit sur le capot brulé d’une voiture en regardant le jeune asiatique fouiller le mort et les alentours, il semblerait qu’il ait trouvé quelque chose à se mettre sous la dent. Apollier continua à le regarder, jusqu’à ce qu’il lui demandât un peu d’aide. Pourquoi lui refuser ? La journée avait déjà bien mal commencé, il n’avait plus grand-chose à perdre… Et il ne le perdra pas au moins.

-Si tu veux que je t’aide petit, il va me falloir quelques explications. Pourquoi se donner tant de mal pour le retrouver, en général, on sait tous comment est un coursier qui ne revient pas… Qu’est-ce qu’il transportait ? Où allait-il ?

Henri rejoint le jeun coursier, il avait, semble-t-il, découvert une piste constituée de tache de sang, le macchabée avait dû se trainer jusqu’ici pour succomber à ses blessures -par balle à en juger les cinq trous entourés de sangs sur son corps- une mort violente et douloureuse, mais la preuve que ce qui l’avait emporté était bien humain (ou presque, mutant peut-être, voir goule…). Nathan et Henri continuèrent à remonter la piste ensanglantée, qui pénétrait, quelques mètres plus loin, dans un immeuble à l’aile droite écroulée, aux vitres brisées et aux étages inaccessibles à partir du second.

-Ton collègue a dû voir les ennuis venir et s’est planqué ici, pour en ressortir pour qu’on le retrouve plus facilement. Il était solide ce gars mine de rien…

Henri s’engagea dans le bâtiment par la lourde porte en bois dont il ne restait plus qu’une moitié et pénétra sur le lieu du crime (il est vrai que la notion de crime avait bien changé depuis un petit siècle, mais passons). Avant-guerre, ce bâtiment devait être un immeuble comme il en existait tant à Paris, son rez-de-chaussée se résumait à un couloir dont la tapisserie tombait en lambeaux et était tachée de sang, avec quelques portes, certaines encore en bon état, d’autres défoncées et donnant sur de vieux appartements ressemblants désormais plus à une décharge qu’à un lieu de vie, et même une donnant directement sur une légère pente de grava aboutissant à l’extérieur. En face, un escalier encore praticable, bien que par endroits troués, permettait d’accéder au second étage. Le récupérateur fit signe au coursier pour qu’il le suive au second, les choses sérieuses avaient dû avoir lieu là-haut. Apollier commença l’assertion, un petit palier permettait de tourner et donnait sur un second escalier qui aboutissait au second, mais il ne fit guère attention à cela car, avec un hoquet de surprise, il tomba nez à nez avec un autre homme, enfoncé jusqu’à la taille dans une marche qui avait cédé sous son poids, vraisemblablement mort, que ce soit de déshydratation ou de sa blessure à l’épaule gauche.

-Je crois qu’on approche des réponses que tu cherches petit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 25 Masculin
Ville IRL : Dublin
Inscription : 30/01/2013
Messages : 44
avatar
Nathan Lin
MessageSujet: Re: A la poursuite de Forest   Mar 2 Juil 2013 - 20:29

Nathan allait se mettre en route pour tracer la piste de sang laissée quand Henri le rattrapa pour exiger de lui des explications. L'espace d'une seconde, Nathan trouva sa demande très impolie... Et puis après tout en y réfléchissant, il avait parfaitement raison d'exiger de telles explications : après tout l'accord qu'ils avaient passé ne portait que sur la découverte de Forest, l'enquête qui suivait était un extra qui n'avait pas été accordé entre eux deux alors lui expliquer le fond de l'affaire était la moindre des choses. Cela dit Nathan se trouvait un peu embarrassé dans le sens où lui même ne savait pas trop quoi dire pour expliquer la situation tellement il avait été peu briefé. Il prit néanmoins sur lui de lui faire ce qu'il estimait être un assez bon résumé.
- Eh bien c'est vrai que d'habitude on enquête pas sur la disparition des coursiers. Mais là il s'agit de Forest, notre coursier le plus efficace. le bureau m'a envoyé le retrouver et son colis si possible. Mais je sais pas du tout ce que son colis contenait je le jure. Mais maintenant que vous le dites c'est vrai que c'est bizarre qu'ils m’envoient en reconnaissance, jamais ils ont fait ça pour qui que ce soit avant...
Nathan se gratta la tête à cette déclaration pour le moins intrigante...Il irait demander des comptes à son chef une fois à la base mais pas maintenant.

L'enquête repris donc après cet interlude et Nathan commençait effectivement à y voir un peu plus clair en ce qui concernait les évènements qui avaient mené Forest à sa perte. peu de temps après, une fois face au cadavre, Nathan entreprit de l’extirper des marches et de le fouiller, à la recherche d'un quelconque indice qui lui permettrait de comprendre ce qui s'était passé. au passage il s'excusa.

- Désolé de vous mêler à ça monsieur Apollier. en tout cas sachez que je manquerais pas de dire à mon patron combien votre aide a été précieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 07/06/2013
Messages : 12
avatar
Henri Apollier
MessageSujet: Re: A la poursuite de Forest   Jeu 4 Juil 2013 - 9:06

Henri avait la drôle d’impression d’entrer dans une affaire qui le dépassait, de sauter à pieds joints dans le danger. Mais pourquoi diable continuait-il alors ? Il n’avait aucune obligation, il pouvait partir de cet endroit sinistre quand bon lui semblait, pourtant il était encore là. Ce petit gars lui semblait sympathique, il éprouvait de la pitié pour lui, sa tâche serait bien trop compliquée pour un homme seul. Et puis, de toute manière, il n’avait rien à perdre.

Malheureusement, le jeune Nathan ne put rien lui dire au sujet de toutes ses interrogations. Ça promettait, si même lui ne connaissait que très peu de choses sur ce qu’il cherchait, il y avait anguille sous roche… Et l’asiatique se posait lui-même des questions maintenant. Apollier le regarda attraper le cadavre sous les épaules pour l’extirper de son trou, celui-ci résista quelques secondes avant d’enfin venir dans le craquement sinistre. Un morceau de bois s’était arraché, il était fiché dans son torse, entre deux côtes. Décidément, le pauvre bougre n’avait vraiment pas eu de chance. On commença à la fouiller, mais rien à faire : il ne cachait aucun indice, ni arme, ni munition, seul un bout de papier froissé retrouvé non loin de sa blessure, trop imbibé de sang pour que l’on puisse distinguer les mots griffonnés dessus. Au passage, Nathan en profita pour quelques excuses, étonnant, les gens polis étaient une denrée rare en ces terres.

-Ce n’est rien petit, et de toute manière, quelqu’un d’armée comme toi, je préfère l’avoir à coté de moi plutôt que dans mon dos. Allez, viens, on va voir ce qu’il y a plus haut, et faite attention dans les escaliers, tu ne voudrais certainement pas finir comme ce pauvre type qu’on vient de dépouiller…

Henri ouvrit la marche, grimpant avec précaution sur les marches instables. Il arriva au deuxième étage sans encombre, contrairement au premier, bien éclairé, celui-ci était très sombre, l’endroit rêvé pour se cacher dans un recoin, Forest avait bien choisi, aucun doute, c’était un pro. Mais un pro malchanceux est un pro mort apparemment… On distinguait un couloir du même genre que celui de l’étage inférieur, toutes les portes étaient cependant en assez bon état et fermée et il était impossible de continuer l’ascension, le plafond étant écroulé sur les marches. De toute manière, il n’y avait plus de troisième étage. Il était devenu plus difficile de suivre les traces de sang séché par le temps et la chaleur, qui jamais ne voulait céder sa place à une brise rafraichissante. Après plusieurs minutes, ils arrivèrent à suivre la piste jusqu’à l’une des portes fermées, la poignée était maculée de sang et quatre trous de quelques millimètres se distinguaient dans le bois vieillissant. Aucune lumière ne filtrait, la pièce devait être au moins aussi sombre que le couloir. Henri empoigna la poignée et regarda son jeun compagnon, puis, il ouvrit grand.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 25 Masculin
Ville IRL : Dublin
Inscription : 30/01/2013
Messages : 44
avatar
Nathan Lin
MessageSujet: Re: A la poursuite de Forest   Ven 5 Juil 2013 - 10:05

Rassuré d'avoir à ses côtés une personne serviable et compréhensive, Nathan lui rendit un sourire et progressa donc le plus rapidement possible. Le cadavre qu'il examina n'avait pas grand chose sur lui, mis c'était un psychotique, aucun doute là dessus, alors Nathan n'allait pas pleurer sur son sort.
Devant l'absence de preuves supplémentaires, Nathan décida de pousser un peu plus son investigation. Faisant bien attention à où il mettait les pieds, Nathan et Henri arrivèrent devant une porte. Avant qu'Henri ouvre cette porte, Nathan prépara son pistolet : le fusil à plasma serait trop difficile à manie en close combat. La main droite fermement enroulée autours de la crosse et la main gauche affirmant la prise. Au moment où Henri posait sa main sur la poignée de porte, le jeune homme mit son index sur la détente.
Il pénétra en premier dans la chambre et fit rapidement le tout : la pièce était petite et vide, à l’exception d'un lit pété et d'une petite boule de métal reposant par dessus.

- C'est son robot!
Affirma Nathan avec une certaine joie dans la voix. après analyse, le robot était certes pété, mais il n'avait pas de doute que quelqu'un à Lutèce saurait le remettre en état.
- Je pense qu'on a ce qu'il nous faut! Une fois réparé, cette bestiole nous dira ce qui s'est passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A la poursuite de Forest   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la poursuite de Forest

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Poursuite d'un voleur
» [Partenariat] Forgotten Forest [manque 1 avis]
» Run Forest Run
» Course-poursuite entre magiciens [PV:Eva,Nagi,Daisuke]
» Course-poursuite sur les toits

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Monde RP :: Lutèce-