Partagez | 
 

 Henri Apollier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 07/06/2013
Messages : 12
avatar
Henri Apollier
MessageSujet: Henri Apollier   Ven 7 Juin 2013 - 21:39

Nom: Apollier

Prénom : Henri

Race : Humain

Date de naissance : 18/10/2155

Description physique :

Un timide soleil point à l’horizon, ses rayons viennent illuminer un ancien appartement en ruine depuis de bien nombreuses années. Avec l’astre levant, une silhouette grognant se redresse lentement, un homme d’une taille moyenne se lève alors avec la lumière qui croit, il s’étire logement, puis tâte ses membres, comme pour vérifier que rien ne lui manque. Un petit sourire se dessine au coin de sa bouche lorsque ses doigts frottent son vieux BEC 2000, solidement attaché à son bras plutôt fin. Il fouille un peu dans les décombres qui l’entourent et finit par sortir un vieux morceau de miroir poussiéreux, qu’il essuie rapidement avant de le placer en face de lui.

Il recoiffe d’un coup de main ses courts cheveux d’un brun foncé, dégarnissant son front et mettant en valeur ses yeux entre le vert et le bleu. On ne peut dire de cet homme que c’est un laideron, son visage toujours épargné par les rides est plutôt bien dessiné, son regard est déterminé et une fine barbe de quelques jours recouvrent le bas de ce faciès. Ses lèvres peu épaisses lui donnent une expression sérieuse, qui donne un petit côté énigmatique au personnage.

L’homme repose la glace, ajuste sa cravate posée sur sa chemise, remet son long blouson aussi poussiéreux que la ruine qui l’entoure, replace son chapeau, attrape une vieille besace en cuir de brahmine et sort de sa cachette. Il n’est pas bien imposant, il ne doit faire plus de soixante-cinq kilos pour son mètre soixante-quinze, mais sa démarche est aussi assuré que son regard, bien que plus discrète.


Profil Psychologique :

Apollier, Henri de son prénom, est un personnage que l’on pourrait catégoriser de spéciale. Personne ne comprend pourquoi il se donne autant de mal pour trouver des bibelots bien souvent sans valeur qu’il ne cherche ni à vendre, ni à refourguer (comme l’a fait son père, et le père de son père et cætera depuis la pluie nucléaire). Bien souvent, il se contente de répondre que tout cela a le même sens que le monde qui l’entoure, ce qui, finalement, n’aide pas vraiment. Hormis ce petit détail, le jeune homme est sympathique, bien qu’un peu arrogant, ce qui a le don d’énerver certaines personnes au caractère violent et aux bras un poil plus large que ceux d’Apollier.

Henri reste un homme brillant, éduqué dès son plus jeune âge avec divers bouquin scientifique et culturel retrouvés au fil des années. Son train de vie l’a rendu persévérant, il est capable de rester des heures à chercher ce qu’il désir sans même se rendre compte qu’une dizaine de minutes sont passées, surtout lorsqu’il pense pouvoir trouver un holodisque avec quelques morceaux de classique, chose dont il raffole.


SPECIAL :
CompétenceStrengthPerceptionEnduranceCharismaIntelligenceAgilityLuck
Valeur4755757

Biographie :

Henri était assis à une table, devant une assiette remplie d’une viande difficilement identifiable, en face d’un vieil homme qui paraissait avoir déjà trop vécu. Cet homme n’était autre qu’un marchand considéré comme une sorte d’ami de la famille depuis des années, était l’un des uniques marchands à qui les Apolliers vendaient de temps à autre quelques objets pour obtenir de quoi manger, il savait que sa fin approchait, et voulait essayer de comprendre les mœurs de ces gens étranges. Le jeune homme lui avait promis des explications contre un repas, tous les moyens étaient bons pour manger gratuitement dans ce monde désolé. Henri s’attaqua à son plat et commença son histoire.

-Tout a commencé avec mon arrière-arrière-grand-père, Maxime si je me souviens bien, c’était un jeune chercheur en astrophysique avent que tout soit détruit par les bombes, autant dire qu’il n’a pas eu trop de mal à obtenir une place dans un abri… Mais le pauvre s’ennuyait ferme dans son trou, il avait passé toute sa vie à étudier et faire des recherches, c’était comme qui dirait, son unique but. Mais les choses se sont encore empiré quand les portes de l’abri se sont ouverte, il découvrit les restes du monde, un tas de débris et de poussière. Qui avait besoin d’un chercheur en astrophysique dans un tel endroit ? Il n’avait plus aucune raison d’être, aucune raison de vivre, alors il partit, accompagné de son fils –qu’il avait eu d’une relation avec une femme de l’abri qui n’avait d’autre intérêt que ses imposants arguments- dans les ruines de Paris pendant que Métropolitopia se faisait.
Les deux hommes fouillaient les maisons explosées à la recherche principalement de livre qui n’avait plus aucun intérêt, ils s’étaient en quelque sorte, donnés un but. Étant donné l’âge avancé de ce type, il a pas fait long feu, il est mort un ou deux ans après être parti, mais son fils continua son œuvre et la transmit à son fils qui en fit de même jusqu’à moi.


Henri fit une brève pause en mastiquant son plat, il avait l'aire pensive. Le vieux marchant ne semblait cependant pas satisfait, et le fit savoir de sa voix tremblante.

-Ça n’explique pas pourquoi tu continus, j'suis sûr qu’un gars comme toi pourrait trouver un boulot pour vivre plus que bien, mais t’as choisi de vivre comme un récupérateur, sauf que tu vends pas grand-chose…

-Attends, attends, j’y viens. Dans mes plus lointains souvenirs, je me rappelle des questions que je posais en boucle à mon père : « Pourquoi on marche ici ? », « pourquoi on ne reste pas dans une ville ? », « Qui c’est cette femme avec qui tu es parti pendant toute la nuit en lui donnant des sous ? » et ainsi de suite, souvent il me donnait une réponse bidon, mais quelques fois, il prenait la peine de m’expliquer, comme sur le sujet de ma mère, une putain qu’il dut payer à un prix fort pour qu’elle me garde quelques années avant de me laisser partir sur les routes avec lui quand j’appris à marcher… Je n'ai jamais su si mon père était un génie ou un abruti, dire ça à un gosse qui savait à peine parler…
Mais, enfin, je le suivais partout, on passait des heures dans les restes d’appartement parisien à fouiller les débris à la recherche de livre, principalement sur la physique et les mathématiques, mais aussi quelques contes fantastiques et des recueils d’œuvre d’art d’avant la guerre -déjà qu’on avait du mal à trouver les livres scientifiques, autant dire qu’on ne trouvait presque jamais des livres sur l’art- et surtout, des holodisques qu’on te vendait lorsqu’il n’y avait pas du classique dessus. Le soir, il me faisait lire ce qu’on avait trouvé et il m’enseignait ce qu’il savait, même si on n’utilisait pas vraiment tout ça. D’ailleurs, je lui ai demandé un jour ce qu’était son but et pourquoi il me faisait apprendre tous ces théorèmes et ces principes scientifiques, il m’a répondu que lorsque je serais plus vieux, je comprendrais…


Une nouvelle pause, cette fois, le jeune Apollier paraissait totalement perdue dans son monde, beaucoup de souvenir devait être remonté, mais il fut interrompu par son vieil interlocuteur.

-Je me demande comment vous vous êtes débrouillé pour vivre aussi longtemps dans les terres désolées, ce n'est pas le danger qui manque là-bas.

-Ah, ça, c’est parce qu’on a des règles, simples mais efficaces. Tout d’abord, toujours regarder dans toutes les rues qui nous entourent pour éviter une rencontre fortuite, ensuite, ne jamais être à plus d’une douzaine d’heures de marche d’un lieu sûr, puis, lorsque l’on fouille un bâtiment, toujours être placé d’une telle sorte que l’on ne puisse pas nous voir de la rue et se coucher au milieu des décombres si on entend un groupe passer par là et ne se relever que lorsqu’il est passé et pour finir, si on a à dormir dans les terres désolées, rester dans des décombres et ne rien faire qui pourrait nous faire repérer.
On a évité pas mal d’ennuis comme ça, même si ça empêchait pas certaines horreurs de se produire… Je me rappelle ce terrible jour, on devait être un vendredi, et je devais avoir dix ans. C’était le début d'après-midi, on fouillait une maison depuis deux ou trois heures, sans rien trouver, quand on entendit des gens passer dans la rue. Ils devaient être entre cinq et dix, certainement une caravane, mais on coucha quand même en attendant qu’ils passent. C’est alors qu’on entendit un coup de feu, puis deux, puis encore beaucoup d’autres. La fusillade s’est tue au bout de quelques minutes, mais ce ne fut pas tout, une femme se mit à supplier, elle était en pleuré, on percevait aussi les cris d’une petite fille, pas plus âgée que moi à ce moment, puis des exclamations d’hommes. Et les hurlements commencèrent, une symphonie de pleurer, d’appel à l’aide, de supplication désespérée pendante ce qui me sembla une éternité, mon père m’avait attrapé, mettant sa main sur ma bouche pour que je ne fasse aucun bruit, il me tenait fermement, je ne pouvais pas bouger d’un pouce. Enfin, tout s’est arrêté, on ne discernait plus que des pleurs ténus. Puis, encore deux coups de feu, et les hommes partirent. On attendit encore un peu avant de sortir, et on découvrit le carnage. Des corps étaient éparpillés un peu partout, pour certain déchiqueté avec acharnement. Il y avait du sang partout, et, un peu plus en avant, cette jeune femme, nue, un fin filet de sang coulant de son crâne, avec à ses côtés celle qui devait être sa fille, elle aussi nue. Elle avait été touchée dans le ventre et je la vis bouger un peu, elle était encore en vie ! Je secouais la manche de mon père en m’exclamant qu’il fallait l’aider, il se plaça alors au-dessus d’elle et il a sorti le vieux Garibaldi venant tout droit de notre ancêtre de l’abri, et tira dans la tête de la jeune fille. J’étais surpris, totalement désemparé. Il m’attrapa le bras et m’obligea à avancer en me disant que c’était tout ce qu’il pouvait faire pour elle. Un jour terrible… Vraiment terrible…


Un silence pesant se fit autour de la table, les deux hommes n’osaient plus parler, l’un en se remémorant dudit jour, l’autre en se l’imaginant. Mais après deux ou trois longues minutes, le marchand, toujours à la recherche de ses réponses, reprit la parole.

-Je compatis, mais tu n’as pas…

-Oui, oui, attends encore un peu. On continuait notre route, ne trouvant parfois rien d’intéressant pendant des mois, jusqu’à ce que mon père ne tombe malade. Son état s’empirait de jour en jour, jusqu’à ce qu’il ne puisse plus marcher. J’ai réussi à lui dégoter un médecin, mais le bougre n’a servi qu’à nous confirmer qu’il allait mourir, la goulyphilis, ça ne se soigne pas. Il a agonisé pendant quelques semaines, puis, lorsqu’il sent que la fin était proche, il m’a fait approcher et m’a donné son BEC-2000 et a dit ses derniers mots. «Henri, regarde sur la carte du BEC-2000, un lieu y est marqué, tu le reconnaitras. Enterre-moi là-bas, tu y trouveras toutes les réponses que tu as toujours cherchées. Mais surtout, surtout, quoi que tu fasses, reste toujours couvert ! »
Je repris son manteau et son chapeau, et je le portai jusqu’à cet endroit plutôt bien caché. Enfin, je compris, tout ce que l’on faisait, tout ce que l’on avait toujours fait dans la famille n’était que dans un seul but : ce lieu.


Les deux hommes rentèrent face à face quelques instants, puis Henri se leva et remit son couvre-chef.

-Merci pour ce repas, j’ai du travail, à la prochaine, si tu n'es pas mort d’ici là.

Le vieil homme le laissa partir sans un mot, il avait eu en quelque sorte ce qu’il cherchait. Décidément, les Apollier étaient des gens fous…

Statut/Rang/Grade/Classe : Simple survivant
Faction : Survivant des terres désolées

HRP

Ancien(s) ou autre(s) compte(s) : Rien à signaler
Comment ai je découvert le forum : Je regardais sur Tour de jeu.


Dernière édition par Henri Apollier le Dim 9 Juin 2013 - 21:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 7 Masculin
Inscription : 31/01/2012
Messages : 1527
Fonction : Compte Fondateur
avatar
LouetRinkin
MessageSujet: Re: Henri Apollier   Dim 9 Juin 2013 - 18:49

Salut. Bienvenu à toi.

Bonne fiche, rien à redire.
Fait ta fiche de perso et rempli ton profil.

J'aimerais bien savoir tout de même ce qu'est ce "lieu".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallre.forumgratuit.org
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 31/08/2012
Messages : 419
avatar
Arnold Habdaik "H"
MessageSujet: Re: Henri Apollier   Dim 9 Juin 2013 - 19:59




je ne saurais dire pourquoi mais ca m'a fait pensé à la narration de l’odyssée de Pi.

présenter la bio' d'un perso via un dialogue c'est vraiment pas top original... mais là, là putain je dois dire que j'ai pris plaisir à lire cette fiche ( d'un autre coté j'aime bien ce coté du taff de modo', mais j'dois avouer que ca fait un moment que j'ai pas lu une fiche comme ça ).
Meme l'attaque de caravane par des "méchants Tox" alors que le perso est gamin c'est très classique ( même si c'est souvent un village ou une p'tite communauté ) là j'ai trouvé ça très "humain" va savoir pourquoi -sauf p'tet la balle pour achever la gamine-.
Bien écrit, vraiment -des fautes, inutile de le préciser, et pourtant ( histoire que tu te fasse pas trop mousser )-.
"Ce lieu" arf, du mystère mais là c'est bien amené. Je dirais si j'avais été juste joueur que c'est meilleur qu'on ne sache pas. Mais là, en tout cas si c'est quelque chose d'important pour le BackGround de ton perso, faut que tu le dise via Mp aux modérateurs, et, si ce n'est pas si "important" il suffira juste d'éditer.


Le hic c'est le SPECIAL pour ma par :
Int 9 c'est quant même une putain de sacré tête, ça ne correspond pas avec le personnage. A 7 ce serait un très bon compromis : le type est curieu, futé, débrouillard, il cherche à emmagasiner du savoir mais... c'est pas un chercheur en astrophysique à moins à ce que cela se transmet génétiquement :p
Pareil, c'est un prospecteur, alors pourquoi ne pas augmenter la Perception d'1 point ?
De même, sur l'avatar, perso ca vaudrait un 6 en charisme !
Et pour reprendre cette image, il fait pas très 22 ans, nan ?
Aaaaah je chippote.
M'enfin ca n’empêche pas que le SPECIAL est important, il DÉCRIT ton perso, c'est pas comme dans les jeux ( où on doit tous mettre 10 en Int et 1 en Chance par ce que c'est "dispensable" ) mais je ne peu obliger à rien, si tu veux laisser comme ça...

Voilà, rien d'autre à ajouter.
F'in si ( toujours ) juste un p'tit point : si tu comptes adopter le bleu comme couleur de tes dialogues, saches que c'est l'une des couleurs les plus prises par les joueurs. Si tu veux quelque chose de vraiment unique il y a toujours la Table des Couleurs.

C'est bon, je me tait maintenant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 07/06/2013
Messages : 12
avatar
Henri Apollier
MessageSujet: Re: Henri Apollier   Dim 9 Juin 2013 - 20:30

Merci à vous deux

Je vais essayer de m'occuper de ma fiche de perso ce soir, pour ce qui est des fautes, je les élimine petit à petit en relisant quelques passages, tout comme quelques tournures de phrase pas au top. J'avoue que je n'ai pas cherché bien loin pour amener le BG, mais j'en ai déjà écrit pas mal et jamais de cette manière, je voulais tester

Pour ce qui est du lieu, je veux bien l'envoyer par mp, mais à mon avis, ce n'est pas quelque chose qui pourrait changer la face du monde, juste expliquer les agissements un peu incohérents de mon perso.

Bon, pour ce special, je m'explique. L'intelligence s'expliquait par le fait qu'il se soit fait éduqué à résoudre des problèmes pas toujours simples dans beaucoup de livres scientifiques (notamment des manuels post-bac, je voulais lui en mettre un dans son inventaire) et a donc appris à utiliser quelques méthodes pour aboutir à des choses pas évidentes, que ce soit en math, ou en physique ou ailleurs. On rajoute à ça une culture sur les choses avant-guerres plutôt poussées et on obtient quand même un bon score, mais je veux bien le baisser à 7/8 ^^
Pour le charisme, je prenais aussi en compte sa façon parfois un peu hautaine de parler aux gens (il se sent un peu supérieur avec ce qu'il sait :Noël: ), chose qui en énerve plus d'un, et le fait qu'il n'explique jamais ses raisons d’agir comme il le fait, mais c'est vrai que je pourrais le monter à 5 (on l'aime bien avant qu'il ne parle quoi).
Et pour l'avatar, on va dire qu'on vieillit vite dans les terres désolées ^^ j'ai galéré à trouver ce que je cherchais.

Et merci pour la remarque sur la couleur de texte, je vais certainement changer ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 7 Masculin
Inscription : 31/01/2012
Messages : 1527
Fonction : Compte Fondateur
avatar
LouetRinkin
MessageSujet: Re: Henri Apollier   Dim 9 Juin 2013 - 20:38

Quel chipoteur cet Arnold. Noel

Pour le lieu on est obligé de savoir pour la validation, envoie moi ça par Mp si tu veux le garder secret pour les autres joueurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallre.forumgratuit.org
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 07/06/2013
Messages : 12
avatar
Henri Apollier
MessageSujet: Re: Henri Apollier   Dim 9 Juin 2013 - 21:57

Voilà, tout est fait, la fiche de personnage, les changements sur le special et le mp pour le lieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 7 Masculin
Inscription : 31/01/2012
Messages : 1527
Fonction : Compte Fondateur
avatar
LouetRinkin
MessageSujet: Re: Henri Apollier   Dim 9 Juin 2013 - 22:38

Bien. C'est validable sauf qu'il y'a quelques trucs qui me dérangent dans ta fiche de perso.

Ton personnage est censé être un récupérateur qui voyage dans les TD et il n'aurait jamais vu la FNF, jamais vu Lutèce ni Nécrotopia, ni Ménilmutant...etc.
C'est un peu absurde. Faut pas oublier qu'il a eut une vie avant que le RP ne commence, la FNF est très présente dans les TD, surtout à Métropolitopia, Henri les connait nécessairement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallre.forumgratuit.org
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 07/06/2013
Messages : 12
avatar
Henri Apollier
MessageSujet: Re: Henri Apollier   Dim 9 Juin 2013 - 22:47

Au temps pour moi, je me suis mal exprimé, lorsque je mettais jamais vu, c'était plutôt rien à signaler de particulière, bien sûr qu'il sait que tout ça existe (que ce soit les villes ou les factions) mais il n'est jamais entré dans certaines villes et n'a jamais cherché de contact particulier avec les factions. (je suis parti du principe que les portes de Lutèce ne s'ouvraient pas à n'importe qui, comme la cité de l'abri)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 7 Masculin
Inscription : 31/01/2012
Messages : 1527
Fonction : Compte Fondateur
avatar
LouetRinkin
MessageSujet: Re: Henri Apollier   Dim 9 Juin 2013 - 23:27

*coup de tampon*


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallre.forumgratuit.org
Masculin
Inscription : 02/09/2012
Messages : 503
Fonction : Modérateur
avatar
Sebastien Japrisot
MessageSujet: Re: Henri Apollier   Dim 9 Juin 2013 - 23:59

Hey, j'ai même pas eu le temps de passer dire que j'étais d'accord que c'est déjà validé!
Quelle efficacité sur FallRe


Donc bienvenue :)

_________________
Fiche Perso
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Henri Apollier   

Revenir en haut Aller en bas
 

Henri Apollier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Henri Apollier
» henri II à Diane de poitiers( lettres inédites)
» La tête du bon roi Henri IV
» Henri Cassagne
» La richesse d'Henri XII (10)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Encyclopédie et personnages :: Personnages :: Cimetière-