Partagez | 
 

 Elles sont bonnes, elles sont brutes et elles truandent ! [PV Kory/Méliss']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Inscription : 15/12/2012
Messages : 65
avatar
"Kory" Bouffe-goules
MessageSujet: Elles sont bonnes, elles sont brutes et elles truandent ! [PV Kory/Méliss']   Ven 28 Déc 2012 - 18:53

Introduction


Après la rudesse du match contre les cervignards les restes des Banshees Rouges s'étaient séparés à quelques kilomètres à l'est du parc des princes. Gueule-Rouge, blessé et brulé avait tout de même pris la route seul vers le territoire wendigo, Crack celle de Ménimutant, laissant les jumeaux à eux mêmes. L'expansion du territoire de la FNF les forçait maintenant à faire un immense détour pour se rendre au moulin rouge. Une nuit froide était tombé et malgré le fait qu'ils empruntait, avec une nouvelle brahmine de somme, la route des marchands d'eau et d’énergie, ils n'avaient croisés personne jusqu'à arriver à proximité de Metropolitopia pour monter un camp dans un autobus d'avant guerre.


La tête dans le cul, le cul sous les étoiles


Les mélanges de chems c'est comme une boite de chocolat, je sais jamais sur quoi je vais tomber. J'avais encore la bouche séchée et la langue brulée par ce foutu Jet coupé à je ne sais quoi. J'aurais put passer trois jours ou simplement trois minutes à commater dans ce bus à la con que je n'aurait pas fait la différence. Quand enfin j'ai put atterrir sur terre, prendre peu à peu conscience de ce qui m'entoure, je veut dire enfin réagir à ce que je voyais, ma tête avait basculé du siège jusqu'à la fenêtre du véhicule barricadé par plusieurs planches de bois. Pat était là, essoufflé en train de prendre non sans une certaine violence une nana plutôt bien foutue qui devait passer par là.

La gonzesse criait à souhait comme un radcochon qu'on égorge pendant que le frère, coincé entre ses cuisses se secouait frénétiquement. Je ne sais pas vraiment pourquoi mais je me suis soudainement mise à rire, un fou rire sincère et puissant allant jusqu'à me faire pleurer, une joie soudaine rapidement partagée par Pat. Quand je me sentit enfin la force de me lever, je pris un pot de ragout dans une sacoche de la Brahmine et commença à m'enfiler quelques morceau de viande froide du bout des doigts. L'effet fut immédiat, je sentit mon ventre se contracter et ma gorge se nouer comme si j'avais la queue de Patani dans la bouche jusqu'aux boules. J'ai titubé un moment vers la sortie bloquée par une levrette improvisée.
D'instinct, je sortie la cravache et frappa sur tout ce que j'avais entre la sortie du bus et moi, non sans un certain plaisir quand l'ustensile claqua sèchement sur les fesses de la proie sexuelle de Pat.

- Bougez votre putain de cul ou je le bourre comme jamais on à bourré un cul !

Finalement j'entrepris de les escalader avant de tomber à la renverse à travers les portes métalliques, directement sur le sable. Je me relevait dehors en prenant une grande inspiration d'air frais mais rien n'y faisait. Mes mains s’abattirent contre le véhicule et tout ce qui avait put entrer en moi ces dernières heures ressortit fougueusement dans une série de contraction anormalement violentes.

- Hmmmpf ! Hmmpf, rhaaaaa ! Hmmmpf, ça va Kory ?

Et merde, j’ouvris la porte du bus sans y monter, me contentant d'essuyer le sang et le vomi qui me pendait du nez et des lèvres sur les hanches bien en chair de la gonzesse en profitant pour placer un coup de dent à faire hurler la génisse.

- Putain … Ferme ta gueule grosse conne, j'ai mal aux cheveux !

Et voilà comment on se réveil en rade de fix, en rade d'alcool. Par chance on est rarement en rade de bouffe. Encore secouée, je me laissais glisser le long du bus jusqu'à en avoir le cul dans le sable.

- On est où ?

- Hmmpf ! Allez bouffe moi ça, bouffe moi ça salope !

T'es vraiment dans ton délire.

- Pat, on est ou putain ?

- Hmmpf ! Haar ! Metropolitopia, pffff !

Métropolitopia, vie de merde on n'y arrivera jamais au moulin rouge comme ça.

- Je vais me chercher de quoi tenir sur la route, je reviens bouge pas de là.

Pas si dans son délire que ça le frangin finalement. Il avait envoyé boulé la jument et se tenait debout dans l'entrée du bus en se grattant la cuisse.

- T'y va toute seule, t'es sûre ?

Panique pas je suis une grande fille maintenant, je vais pas prendre un bain de foule et je m’éternise pas.


Elles sont bonnes, un peu brutes et elles truandent !


Metropolitopia c'est humide, ça pue c'est noir. Et ben même avec tout ces avantages ça reste une ville bien merdique ! On parle du chaos dans les gangs, non mais vous foutez pas de moi c'est quoi cette anarchie sans queue ni tête ?! Ce qu'il y a de bien dans le trashball c'est que quand on pari sur soit même et qu'on survit on se fait pas mal d’anneaux, et je sais pas s'il va m'en rester quand je sortirais d'ici.

La nuit ou le jour, pour la plupart ils sont pas au courant ici, toujours autant de monde de sales, gueules et de sales goules. Allez stress pas conasse c'est pas le moment de se prendre une balle au cul. Je vais me changer le goût du sable pour commencer, il est par où ce truc déjà ? Le … le...le...

Et merde. Bordel Crack vient de m'en parler, pourquoi il a fallut que je sois si perchée ! Ha ! Le Barakooda ! Les wagons paient pas de mine, le sol colle, ça pue, en gros c'est plutôt coquet ici ça manque peut être un peu de style mais on s'y sent bien et je ne vais pas me plaindre on est quand même dans une ville à la con après tout.
J'avais de suite remarqué le jolie dessert aux cheveux de feu qui se tenait à l'écart sur le bar plongée dans ses bierres, vu comment elle fixait les trois cas sociaux qui se grattaient les couilles en la montrant du doigt, j'avais comme qui dirait trouvé quelque chose de sympathique en elle, si je trouve un moyen je la boufferais peut être.
En attendant voilà que je m'installe à côté d'elle et attire l'attention du mutant en secouant quelques anneaux sur le bar. Elle m'a pas remarqué je crois derrière ses petits yeux noirs, hé ben manque plus qu'une petite dose de psycho et on se fait une soirée d'enfer ici !

- Si tu bois ça toute seule tu va finir par bouffer ces types ! On partage le tout ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 04/09/2012
Messages : 154
avatar
Méliss'
MessageSujet: Re: Elles sont bonnes, elles sont brutes et elles truandent ! [PV Kory/Méliss']   Ven 28 Déc 2012 - 18:57

Vous vous demandez sûrement pourquoi une jeune femme du calibre de Méliss' traînait dans un endroit merdique comme Metropolitopia. Disons qu'après sa danse avec la FNF, la jeune femme avait errer dans les terres pendants un moment. Sans flingue, avec un bandage tout pourri sur l'épaule et l'armure couverte de son sang, elle ne pouvait se permettre de retourner a ses sœurs dans cette état. Elle se demandait ce qui se passait au camp, ses sœurs la croyait t'elle morte? Capturée? Probablement. Son fusil lui manquait, son poids rassurant lui manquait énormément. Elle se cramponnait a sa lame comme une jeune fille se cramponnait a sa peluche.



Après un bon moment a marcher, par miracle, elle ne rencontra aucuns autre trace de vie sur sa route. Même si la jeune femme avait toujours envie de taillader, de découper, d'arracher et de lacérer, son couteau n'avait pas la portée d'un arme a projectile, et disons que son armure ne procurait qu'une mince protection contre tout ce qui avait un calibre supérieur a du 9MM. Peut être avait-t'elle un ange gardien qui la guidait, ou peut être ses instincts l'avait guider vers Metropolitopia, qui sais? Elle n'aimait pas l'endroit, l'odeur ambiante lui donnait des hauts le cœur, il y avait beaucoup trop d'inférieurs et sa dégaine lui valait un paquet de regard qui se promenait un peu trop sur son corps. L'architecture du coin était déroutante pour l'amazone qui avait l'habitude du camp, qui faisait preuve d'un semblant d'ordre. Elle avait besoin d'un endroit calme pour réfléchir, planifier ce qu'elle voulait faire et essayer de garder un semblant de contrôle sur soi, sinon il y aurait un massacre.



N'arrivant pas a lire les enseignes, la jeune femme entra dans un wagon au total hasard et sembla être dans une sorte de bar.. un bar que seul des inférieurs semblait fréquenter. Elle tacha de masquer son dégout, avec succès. De toute manière, son bras couvert de sang attirait plus l'attention des mâles du coin, ce qui lui permit d'éviter de regarder une ordure droit dans les yeux. Elle pris place sur un tabouret qui était aussi confortable qu'un tapis de clous et s'acouda sur le bar. Elle se rapellait des histoires de bars de son père, elle se rappelait avoir rit a plusieurs surprise quand il les racontaits, avec cette lueur dans les yeux.. Elle secoua la tête, c'était loin. Il n'existait plus, elle n'avait pas de père! Non! Elle n'avais que des sœurs, elle n'avait que la haine. D'un signe de doigts elle atira l'attention du mutant et fit glisser son sac d'anneaux sur la table.

-Je veux toute la bière que je peux avoir.


Elle appuya sa phrase avec un regard noir tandis qu'il alla chercher son alcool. En attendant, elle jeta un regard noirs aux trois mâles qui la fixait avec un peu trop d'intensité. Elle dégaina son couteau et se mit a joué au couteau, faisant preuve d'une dextérité et de réflexe qui devrait calmer les inférieurs. Le mutant revient, fit un commentaire sur le fait qu'elle abîmait son bar avant de déposé sa quinzaine de bières. Elle avait but il y'a de cela très longtemps, et la bière lui manquait. Elle ouvrit une bière d'un mouvement de poignet expérimenter, et descendis la bière en une longue gorgée. Elle laisse tomber la bouteille sur le sol et en ouvrit une autre..et une autre..


La jeune alcholique descendait sa 5ieme bière quand une voix vachement féminine lui fit tourner la tête. Instantanément, un sourire vient éclairer le visage de l'amazone. Peut être était-ce l'effet du callage d'alchol qu'elle s'infligait, ou peut être était-ce que la femme qui avait pris ses cotés lui plaisait a l'oeil, mais l'amazone se sentait assez amicale. Elle poussa un petit rire, ce qui était définitivement la faute de l'alchool tandis qu'elle agripa une bière d'un mouvement assez aproximatif et la fit glisser vers sa comparse.

-Allez, a-amuse toi. J'-J-J'crois pas être capable de boire sa moi même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/12/2012
Messages : 65
avatar
"Kory" Bouffe-goules
MessageSujet: Re: Elles sont bonnes, elles sont brutes et elles truandent ! [PV Kory/Méliss']   Ven 28 Déc 2012 - 20:37

A la tienne ! Elle est pas crevarde celle-la. Ouvrir une canette dans les terres dévastées c'est un peu comme branler un précoce pendant qu'il tir au minigun, ça finit par gicler un peu partout. Heureusement, pour l'une ou l'autre des situation, J'avais choppé le coup ! Et hop une mousse dans la gorge, c'est pas frais mais ça fait un bien fou à ma langue séchée par le jet.
J'ai une dalle monstrueuse et malgré le bocal de ragout dans mon sac à dos, je ne peut pas m’empêcher de loucher vers les trois types en chaleur qui louchent vers nous. Ramenez vous, laissez vous faire, je vais vous allumer, vous mettre le feu, vous emmener dans un coin et allumer une autre sorte de feu.

J'étais déjà pas fraiche en arrivant et voilà que je fait tomber ce tabouret de merde en me levant, et ce mutant qui me dévisage. Allez restes calme, mieux vaut changer d'endroit.
La gonzesse s'enfile les bières comme si tout ce qui restait de l'oxygène de France se trouvait dans ces canettes. Je sais pas vraiment pourquoi mais elle fait tache dans cet endroit je l'aime bien quoi.
Elle m'a payé son coup le moins que je puisse faire c'est de l'inviter à manger.
Allez, un petit clin d’œil aux autres cons, voilà ça fait son effet.

- Princesse, ça te dit de venir bouffer un truc avec moi ?

Merde je devrais pas attirer l'attention avant d'avoir trouvé ma came. Pas grave je vais faire en sorte que ces types me fournissent ça m'évitera de lécher les bottes de ces connards du Trident. Tiens, j'ai pas croisé de mousquetaires encore, j’espère qu'ils sont en train de s'envoyer en l'air avec deux ou trois pétasses locales. J4ai encore le gout de ma gerbe dans la bouche et je la sens par le nez faut que je trouve un moyen de faire passer ça avant que ça me reprenne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 04/09/2012
Messages : 154
avatar
Méliss'
MessageSujet: Re: Elles sont bonnes, elles sont brutes et elles truandent ! [PV Kory/Méliss']   Ven 28 Déc 2012 - 20:58

La jeune amazone s'enfillait bien sur biere, ne prenant guère de pause pour parloter,de toute manière, avec la quantité d'alcool dans son sang, avoir une discussion intelligente semblait impossible dans son état actuel. En effet, les seuls sons qui sortait de sa grande gueule était des grognements et des petits hoquets adorable qui jurait son sa tronche de tueur en série. Bon nombre de canette virent finir leur course sur le plancher, la poigne de la jeune femme n'était plus des plus sures. Il lui restait 2 bière a ingurgiter quand sa comparse de beuverie fit se renverser le tambouret et s'attira ainsi le regard du barman. L'amazone aurait bien sauter par dessus le comptoir pour lui enfoncer son genou dans le crâne, mais le seul fait qu'elle réussisait a garder son équilibre sur le tabouret était un exploit, alors se battre avec un mutant en colère, c'était mort.


L'amazone dut s'accrocher au bar pour garder un semblant d'équilibre, ses jambes tremblaits,une furieuse envi de vomir lui prenait tandis qu'elle sentait la bière se balader dans son estomac, une sensation des plus déagreable. Son cerveau mit un moment pour piger ce que sa nouvelle copine lui racontait. Fallait dire, l'Amazone n'avait pas trop la dalle, mais resté dans se bar merdique avec trois ordures ambulantes, c'était hors de questions. Elle lui répondit d'un signe de tête positif, avant de marcher jusqu'à la sorti, enfin, tibuter serait un terme des plus appropriez. Dehors, la foule était toujours aussi dense, mais Méliss' s'en foutait, elle se mit a vomir a ses pieds. On aurait dit une véritable gosse qui buvait pour la première fois, ce qui n'était pas trop loin de la vériter. L'entrée du bar étant maintenant couvert de l'ancien contenue de son estomac, elle attendit la psychotique. Elle se sentait dèja plus libres, plus lègere. Elle avait faim aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/12/2012
Messages : 65
avatar
"Kory" Bouffe-goules
MessageSujet: Re: Elles sont bonnes, elles sont brutes et elles truandent ! [PV Kory/Méliss']   Ven 28 Déc 2012 - 23:46

Et merde c'est reparti, pas moyen de me concentrer. Sans aucune raison voilà que je me tape un fou rire de tout les diable en voyant la gonzesse vider ses tripes devant le wagon. Putain faut pas déconner on se bouge de la, tant pis pour les trois types je me démerderait autrement.
Je l'attrape par le bras et on décolle vers une zone faiblement éclairée les mecs du tridents trainent par là.

- Hey la femme à bière, je m'apelle Kory c'est quoi ton nom ?

Elle est vraiment dans un sale etat, on va s'asseoir sur un vieux banc métallique, je fouille un instant dans mon sac pour trouver une dose de Jet.

- Tiens prends ça. Le problème avec l'alcool c'est que ça te fait monter la tête alors que tes pieds restent accrochés au sol, avec ça t'aura plus rien pour te retenir tu va pouvoir t'envoler ou tu veux.

D'accord, je vois. Bouge pas ma grande, regarde tu mets ça dans ta bouche, tu le mords. Ce truc la tu le tourne et tu tire jusqu'au "clic", maintenant tu presse ! Bouge pas bouge pas, allez aspire. Voiiiiiiila, c'est bon tu peux le lacher.
J'ai qu'un seul bocal mais ça devrait sufir, au pire je la boufferais elle je dois bien avoir de quoi cuisiner, ou j'en coupe deux trois bout et je me tire en douce. On verra ça plus tard. Hmmmm cette odeur … Pat t'es un vrai chef. Je crois que c'est les restes de ce couple de supporters des radlions qui nous insultaient à la sortie de parc, qui aurait crut qu'ils allaient faire un si bon ragout ?

- Tiens c'est froid mais ça te fera du bien, on partage. Hésite pas à mettre les doigts y'a pas de plaisir dans la pudeur.

Et merde je lui ai filé le dernier Jet, faut que je me trouve un fix ou je vais me sentir mal sous peu. Je sais pas comment je vais pouvoir me lever j'ai l'impression que tout mon corps est en train d'onduler comme un serpent volant alors que ma tête enferme un troupeau de goliaths.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 04/09/2012
Messages : 154
avatar
Méliss'
MessageSujet: Re: Elles sont bonnes, elles sont brutes et elles truandent ! [PV Kory/Méliss']   Sam 29 Déc 2012 - 0:36

Méliss' se laisser traîner par la junky sans montrer trop de résistance,Kori aurait put traîner un sac de patates sur jambes et elle n'aurait constater aucun changement, sauf le fait que le sac de patate aurait le mérite d'être silencieux, tandis que l'amazone ne pouvais s’empêcher des petits hoquet tout mignon et des grommellements qui était,eux, beaucoup moins mignon. Le regard de la jeune femme était fixer sur Kori, avec un obsession qui foutait froid dans le dos. Elle avait donc un nom. Elle mit un moment a répondre, essayant de se rappeler comment faire bouger sa langue pour parler. Ce fut avec beaucoup de difficulté et de bégaiement diverse et variée qu'elle réussit a dire son nom.



Elle se laissa tomber se le banc, son armure faisant une véritable de bruits désagréable au contacts des deux métaux tandis que sa tête, qui paraissait étonnamment lourde vient s’appuyer sur l'épaule de Kori, qui semblait être le truc le plus confortable au monde, fallait dire qui niveau confort, Méliss' n'avait pas connu grand chose. Quand on lui plaça la dose de jet dans ses papates, elle jetta un regard remplis de total confusion a la joueuse de trashball. Niveau dope, les connaissances de Méliss se limitait a ce que cette pétasse de la FNF lui avait fait subir. Elle ne savait même pas que ce qu'elle allait consommer était de la dope!


Enfin, sous les conseils de la psychotique, la jeune femme réussit a inspirer une bonne partie du truc,même si elle s'étouffa, fallait dire que respirer, quand on est soûle a se point, c'est un art. Au début, la jeune amazone ne savait pas ce qu'elle était supposer ressentir, mais tandis qu'elle mastiquait la viande, elle fut pris de cours. Une sensation de bonheur assez difficile a décrire l'envahit , une vague de pure relaxation l'assailit. Une sourire niait lui monta au visage tandis qu'elle avala le bout de viande succulente qu'elle mastiquait. La vie semblait vachement plus agréable et elle se surpris même a faire un sourire a un mec qui passait près d'elle. Elle mit la main dans le bocaux,cherchant un autre bout de viande a se mettre sous la dent ,quand elle effleura les gants de Kori. Ces yeux se figèrent dans ceux de la psychotique, avant de s'approcher d'elle et de se coller contre elle. L'amazone habituellement faroche semblait aussi dangereuse qu'un chaton a qui on aurait donné de l'herbe a chat.


-T'sais.. t'es va..t'es vachement sympa toi..t'es la seul HIC conasse qui a des couilles..E-e-enfin non. C'est pas couille *HIC*..cool les couilles. Je sais p-pas c'est quoi ce truc mais c'est t-t-trop bon. T-Tu connais p-p-pas un coin un peu plus..i-intime?


Avais-je oubliée de mentionner que l'Amazone était aussi subtile qu'une goule dans une orgie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/12/2012
Messages : 65
avatar
"Kory" Bouffe-goules
MessageSujet: Re: Elles sont bonnes, elles sont brutes et elles truandent ! [PV Kory/Méliss']   Dim 30 Déc 2012 - 22:03

Ho. Merde ? C'est quoi ce délire … Pat ? J'ai des hallus ou quoi ? C'est quoi contre moi ? Papa ? Papa …

- Enculeur de goules, bâtard de lépreux fils de hyène anorexique ! Tu sens mes doigts autour de ta foutue gorge profonde ? Je vais t'y envoyer moi dans un endroit plus intime ! Je vais te briser, t'arracher les … Ho merde !

Et voilà que c'est reparti. Putain je commence à redescendre, il me faut un fix vite, vite, viiiiiite !

- Je suis désolée Méliss'. Tu dois me prendre pour une salope complètement tarée maintenant. C'est pas que c'est faux mais je fais pas ce genre de truc d'habitude, je crois que j'ai besoin de quelque chose rapidement.

Vas-y reprends ton souffle miss, t'as pas idée de l’état dans lequel je vais me retrouver si je continue comme ça. Fais chier, j'ai la tête comme une foutue pierre et j'ai plus aucune force dans le cou, allez redresse, redresse … Aie, putain de banc à la con. Allez on dégage de la.

- Donne moi ton bras on s'arrache !

Aie ! Bordel si je me tape pas le banc je me tape un connard, attends un peu toi !

- Bouge pas trop vite Bouffe-Boulles !

Merde.

- Vire ta seringue de ses nibards Bouffe-Queues !

Parfait une raclure du trident un connard parfait de bas échelle, fallait que je tombe sur lui évidemment !

- J'te fait pas confiance la sauvage, dit moi ce que tu veux, grouille ou dégage d'ici !

Hey, hey bouge pas toi ! Tu va pas l'aimer sa dose à lui.


- Gaffe Méliss' se petit con est un complexé qui préfère jouer avec une seringue empoisonné depuis que ses patrons lui on arrachés bite et couilles pour le faire jouer avec, putain de radcaniche qu'il est.

- Me force pas conasse.

Bon ça se passe pas si mal on à finit de se dire bonjour dans les règles et l'étique, business maintenant !

- Psycho, pas ta merde coupé à la pisse, je veux une ceinture de six !

Et ben mon con t'as ce qu'il te faut sous le blouson à défaut d'avoir ce qu'il faut dans le pantalon. Laisse moi toucher ça !

- Hey hey ! Tout doux pétasse, j'entends pas les anneaux ! Grouille ça fait 150 !

- Tu te fous de ma gueule trou de balle ? T'auras pas plus de 80 pour tes saloperies coupées !

Et merde me v'la avec la seringue sous la gorge ! Je suis tellement haut que j'ai rien vu venir, Méliss' doit surement être dans un autre monde aussi, bon va falloir trouver un truc.


Dernière édition par "Kory" Bouffe-Goules le Dim 30 Déc 2012 - 22:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 04/09/2012
Messages : 154
avatar
Méliss'
MessageSujet: Re: Elles sont bonnes, elles sont brutes et elles truandent ! [PV Kory/Méliss']   Dim 30 Déc 2012 - 22:19

La jeune femme avait le regard dans la brume, tout comme le cerveau quand le dealer lui avait mit la seringue contre la gorge. Elle n'avait même pas remarqué le danger, enfin, le concept même de danger n'existait plus dans sa petite cervelle. Méliss' avait un joli sourire niait et simple sur le visage, qui lui donnait l'air d'une cruche abruti . Les voix du dealers et de Kory n'était que de lointain murmure qui n'avait que peu d'importance dans le moment présent,faire travailler les muscles de son corps pour garder un semblant d'équilibre demandait tout son effort. Elle balbutiait deux trois trucs qui ne voulait rien dire, tandis que son regard se posait sur le visage de Kory, avec une admiration qui aurait été plus adéquate sur la gueule d'une gosse de huit ans que sur le visage scarifié d'une amazone.


Je n'sais pas trop comment vous décrire la suite, peut être était-ce le simple de travaille de dame chance qui fit tournée les chôses en faveurs de notre duo, peut être était-ce le fait d'une divinité inconnu qui n'avait rien a foutre, ou alors était-ce le boulot d'une panoplie d'un phénomène naturel qui sauva la peau de nos deux psychotiques. Peut importe, l'effet de la bière et de la dope ayant raison de l'équilibre précaire de notre amazone, le poids imposant de son armure aidant, elle perdu soudainement l'équilibre, et dans un petit rire de pétasse défoncer, alla s'écrouler sur le dealer qui ne faisait pas attention a elle. Le poids de la jeune femme étant conséquent, le jeune dealer se retrouva au sol, avec une Méliss' qui riait a s'en arracher les cordes vocales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/12/2012
Messages : 65
avatar
"Kory" Bouffe-goules
MessageSujet: Re: Elles sont bonnes, elles sont brutes et elles truandent ! [PV Kory/Méliss']   Sam 14 Sep 2013 - 19:23

Là je sais pas vraiment si je devais foutre tout ça sur holodisque et me lancer dans le porno, lancer un plan à trois. D'habitude faut le temps que ça monte au cerveau et j'ai bien le temps d’enchaîner trois action de Trashball, bizarrement la ça fait tilt en moins d'une seconde c'est sûrement pour ça que je me retrouve à gerber sur ma nouvelle pote.

J'ai chaud qui galope comme trois goules siamoise en pleine masturbation, merde comment ça se masturbe une goule ? Allez reprends toi. J'ai juste le temps de ramasser la seringue par terre et d'écarter Méliss' avant de planter cette merde dans l’œil du dealer avant de lui cracher mes tripes sur la tronche. Je sais pas comment ils se démerdent pour leurs armures chez les grognasses du nord mais Méliss' pèse une tonne et je me vois mal la relever.

- Merde bouge toi connasse faut se tirer d'ici ou on va finir sodomisée par la bouffe locale !

J'attrape la ceinture de seringues et commence à me saisir de c'hveux rouge quand l'autre eunuque se mets à brailler un truc sur son œil. Pas besoin de ça je lui saute à la gueule et le bouffe la ou je peux jusqu'à ce qu'il ne puisse plus causer qu'en bulles de sang.

- Putain la prochaine fois je te fais pas tant bouffer !

Après avoir traîné Méliss' dans un autre tunnel, cachée entre deux wagons retournés je peux enfin reprendre mon souffle. L’entraînement, la dope et l'adrénaline auraient dut me permettre de m'en sortir facilement mais je me sens complètement vidée, siphonnée. En passant ma main sur ma bouche je trouve pourquoi, je crois bien que ce qu'il y a de mieux en moi à finit mélangé au sang de la pute du trident.
En voyant le visage encore béa de Méliss', je ne peut m’empêcher d'exploser de rire avant de lui mettre une tarte histoire de réactiver ses fonctions.

- Bon, on a de quoi planer sur Paris pendant semaine je prends de quoi tenir avec mon frangin et je te laisse le reste. On fais quoi maintenant, on se tire ? Hey, hey t'entends ce que je dis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 04/09/2012
Messages : 154
avatar
Méliss'
MessageSujet: Re: Elles sont bonnes, elles sont brutes et elles truandent ! [PV Kory/Méliss']   Sam 14 Sep 2013 - 20:36

Méliss' ricanait toujours en hoquetant quand elle reçu la claque monumentale de Kory,une claque qui eu pour effet d'envoyer gerbers sur le sol la salive qui s'ammasait dans la bouche de notre tarée adorée comme les ITS chez une prostituée de bas étages. Accessoirement, la claque eu pour effet de remettre les yeux en faces des trous de notre amazone, qui avait l'étrange impression d'avoir passez les huit derniers mois à gerber et à tomber par terre. Le monde tournait encore et ses jambes n'étaient toujours pas des plus solides, mais notre Méliss' se sentait d'attaque, enfin presque. Attaquez quoi? Elle n'en avait pas une putain d'idée. Qui était cette fille? Elle s'en branlait bien. Ce qu'elle savait? Seul, dans une ville de ce genre, elle ne ferait pas long feu.

Elle entendait la voix de Kory en sourdine tandis que ces quelques neurones qui avaient par miracles échapper à la noyade cherchait une solution plus ou moins logique à leur problèmes. Massacré tous le monde? Avec un couteau tout pourris et blessé comme elle? Comique, mais plutôt suicidaire. Se planquer? Où,comment, quand? Hors de question. Se refaire une vie en temps qui missionnaire dans le grand nord? C'était avec un soupire qu'elle réalisa que les grands plans et les tactiques n'était pas son fort. Et puis merde, l'impro avait toujours données des résultats plus ou moins favorable,et la chance semblait être de son coté se soir.

-Ton fragin... il est hors de la ville? J'dit qu'on le rejoin, on se la coule douce et je me fait.. la malle après..d'ac? On vera pour la dope..plus tard..okay?


Se hissant avec difficulté, ses jambes tremblants sous l'effort,ses mains crispées à toutes les surfaces qui étaient à sa porté, la jeune femme réussi à se tenir debout avec la stabilité d'un vieux atteint du Parkinson en plein milieu d'un tremblement de terre. Soit, c'était mieux qu'être sur le sol à se rouler dans sa gerbe. Un rot virile vient même l'accompagné, comme pour célébrer son miraculeux exploit. On pouvait entendre les bruits caractéristique de la foule, et instinctivement, l'amazone marcha dans cet direction. Elle se tenait près de sa partenaire du moment, comme un enfant se retenant à une bouée de sauvetage en plein milieu de l'océan artique. La foule semblait se séparer devant nos deux héroïnes,probablement intimidée par la gueule de tueuse en série de mauvaise humeurs que notre Méliss' adorée arborait, ou alors l'odeur de gerbe et du sang les repoussaient, c'était une simple questions de choix.


La notion du temps n'étant plus très clair chez notre femme qui préférait dépenser son énergie à empêcher ses intestins de lui remonter dans la gueule, elle fut surprise de voir la lueur de soleil, qui lui brûlait la rétine. Elle aspira à grande goulées, l'air presque frais de Paris lui manquait, et puis, elle n'avait jamais été fan des souterains..

-Allez..il est où ton fragin? Faut que j'me pose à un endroit et que j'enlève cet putain..d'armure..a la con..

La fatigue se sentait chez la jeune femme, qui haletait, la sueur perlant sur son corps et son bandage qui semblait presque faire un avec son corps, tel un joli parasite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/12/2012
Messages : 65
avatar
"Kory" Bouffe-goules
MessageSujet: Re: Elles sont bonnes, elles sont brutes et elles truandent ! [PV Kory/Méliss']   Dim 15 Sep 2013 - 15:38

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Elles sont bonnes, elles sont brutes et elles truandent ! [PV Kory/Méliss']   

Revenir en haut Aller en bas
 

Elles sont bonnes, elles sont brutes et elles truandent ! [PV Kory/Méliss']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Elles sont bonnes, elles sont brutes et elles truandent ! [PV Kory/Méliss']
» Pourquoi les hommes sont-ils heureux ?
» Ils sont gros, ils sont forts et ils ont faim.
» (avery) tout les moyens sont bons quand ils sont efficaces.
» ALAN • Regarde les vaches, elles nagent dans le bonheur, et pourtant elles finissent en hamburgers.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives :: Hors RP :: Métropolitopia-