Partagez | 
 

 Venin, vidi, vici [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Age IRL : 22 Masculin
Ville IRL : Avignon
Inscription : 31/08/2012
Messages : 466
Fonction : Admin
avatar
Axel Courtain
MessageSujet: Venin, vidi, vici [Terminé]   Dim 9 Déc 2012 - 20:07

Les temps étaient assez chaud en ce moment le manque d'argent se faisait assez voir, sa devenait de plus en plus dur avec Marie, l'argent, c'est tous ce qui comptait dans ce nouveau monde et l'argent justemment j'en avais pas des tonnes et qu'est ce que j'aimerais ça alors, c'était pourquoi j'avais fait un peu le tour des grandes villes de Paris et ses environs : Lutéce ; Métro et là Nécro'. Nécrotopia. Ah Nécropita que dire ? Une ville de goules et de super-mutants amicaux enfin pour la plupart, Nécro' n'était pas une ville trés acceuillante pour les humains c'est pourquoi on en croisé raremment dans les rues, c'est vrai que l'impression d'être un casse-croûte pour eux était assez présente. Mais bon je n'avais vraiment pas, mais alors vraiment pas le choix, de plus j'avais entendu parler d'un petit job, je ne connaissais ni le pourquoi ni le comment, tous ce que je connaissais c'etait un lieu : le bar des immondices, il tient bien son nom lui, héhé, je rigole tous seul n'empêche c'est vrai, j'avais les chocottes et pas qu'un peu.

Cette ville était austére mais vraiment, si sombre : comment un homme pourrait-il vivre ici ? Facile de comprendre pourquoi c'est un lieux de goules et super-mutants, d'aprés ce que j'avais compris se serait un musée qui aurait été trés célébre avant la grande guerre avec des oeuvres du monde entier, trés dommage. Aprés plus d'une trentaine de minutes pour trouver le bar aprés avoir demandé à une dizaine de poivrot qui m'avaient donné tous une direction différente, je finis par le trouver non sans mal aprés avoir tourné et tourné. Une fois à l'intérieur beh ... Le bar des immondices... aucun autre noms n'auraient put être aussi exact. Les meubles avaient été récupérés de ci de là, aucun ne ce ressemblaient, tables défoncés, dossiers de chaises manquant, affiches à demi arrachés. Le bar était vide enfin presque à part un type dans le fond d ela salle assis seul e tle patron au comptoir qui éssuyait des verres. Je m'approchais alors de lui, alors que j'allais ouvrir la bouche, il eût un mouvement de la tête vers l'homme de la salle :

- " Heu ... Mais j'ai encore rien dis, comment vous le savez ? " Lui dis-je étonné, comment avait-il sû.

- " Héhé ! Un humain ici, c'est pas pour du tourisme, cette ville est un attrape gorge pour les peaux lisses comme vous alors je sais pourquoi vous êtes ici c'est tout, allez vous entretenir avec "lui" " Me dit-il de sa voix grave et rauque aussi cassante qu'un echo.

- " Heu ... ouais d'accord, je vais ça dans ce cas... " Je me dirigais alors vers la table de la personne en question aprés avoir commandé deux verres de leur gnôle qui avait l'air aussi ignôble que cher, je me frayé alors un passage entre les tabourets et autres tables en bois pour arriver au fond de la salle, en ayant rien renversé. Je posais alors le verre devant l'homme et vînt m'asseoir en face de lui et m'alluma une cigarette red apple.

- " Il paraît que vous avez un job , et moi j'ai besoin d'un job justemment, vous me suivez, je pense que oui, non ? "


Dernière édition par Axel Courtain le Sam 14 Déc 2013 - 12:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 31/08/2012
Messages : 419
avatar
Arnold Habdaik "H"
MessageSujet: Re: Venin, vidi, vici [Terminé]   Dim 9 Déc 2012 - 21:05

- Pas grand monde, hein Hector ?
- L'usine de munition marche nuit et jour depuis quelques temps, grosse commande de la pars des mercenaires et des gardes de convois. T'sais que la caravane à Gabin à était attaqué par des mutants sauvages ? Et puis les psychotiques qui se font plus agressifs face à la FNF, z'ont besoin d'armes et de munitions...
Et d'autre chose... Arnold et Vincent savaient tout deux que le conflit s'enlisait, et qu'il y avait un marché à se faire. Ce ne sont que des hommes, et les hommes ont peur, mais donne leur du psycho et ils iront au front avec la rage de tuer. Ca faisait presque de la peine à Arnold...

Avec le fond d'ingrédient qu'il restait dans le labo, H avait réussi à faire 3 psychos de plus, des purs à 20% de dilution. Les 3 seringues étaient partie à un junky en échange d'un thermocycleur, presque neuf, il n'y a de cela même pas quelques heures.


Arnold regardait son reflet dans l'acier polis de la machine. Je crois bien que ça continue à pousser se dit-il en se grattant sous le menton.
Un humain se présenta à l'entrée, pas un client du bar. Tout de suite conduit à sa table, le type prit la peine de commander deux verres qu'il posa sur la table.
- Il paraît que vous avez un job , et moi j'ai besoin d'un job justement, vous me suivez, je pense que oui, non ?
Il prit le verre, renifla. Quel arôme, quel bouquet ! Tu prendrais de la pisse de porc mélanger avec du vinaigre que ça te donnerais la même mixture.
Une lampée, l'alcool était fort et lui brula la gorge. Il prit le temps d'observer le type.
Une tête de beau gosse, un sourire niais mais avenant. Ce n'est pas toute à fait le genre de dur à cuir auquel je m'attendais... mais il fera l'affaire, j'ai assez attendu.
- J'ai besoin de venin de serpent volant. Pas peur des serpents au moins ? Bon.
Il posa sur la table une feuille où il avait dessiné un plan sommaire.
- Ils se nourrissent surtout de rat. Là où il y a des rats tu en trouveras. Il y aurait, non loin de la gare Saint Lazare, ici, un ensemble de bâtiments en brique rouge où l'on trouve beaucoup de serpent volant, ils bouffent les raliénés qui sortent du métro.
- Pour prendre le venin, tue les, mais épargne la tête. Ensuite tu leur ouvres la gueule et tu plante leur croc là dedans.

Arnold posa deux bocaux en verre, fermé par un parafilm solide et tendu.
- Leur croc vont traverser le plastique et instinctivement le venin va couler. Une dizaine de gouttes par animal.
- Pour les serpents en eux mêmes, ils ne sont pas dangereux et fuiront le plus souvent. Une ou deux morsure ne te feront pas grand chose, mais fais attention tout de même. Et prends ça, ça t'aidera.

Un pulvérisateur cabossé se retrouva sur la table.
- De l'insecticide d'avant guerre. Ça devrait tuer les plus petits et désorienter les plus gros.
Venait le dernier point...
- Remplis moi un bocal jusqu'au quart et t'auras 100 francs et 10 anneaux. Jusqu'au tiers rajoutes 10 autres anneaux. Ce n'est pas grand chose mais pour un job aussi facile c'est bien payé. Et si je t’ai passé deux bocaux c'est au cas ou que t'en casse un. Si tu pètes les deux tu pourra toujours trouver un autre contenant en verre, mais surtout pas en aluminium ou quelconque métal, surtout pas. Des questions ?



Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Ville IRL : Avignon
Inscription : 31/08/2012
Messages : 466
Fonction : Admin
avatar
Axel Courtain
MessageSujet: Re: Venin, vidi, vici [Terminé]   Dim 9 Déc 2012 - 21:29

- Remplis moi un bocal jusqu'au quart et t'auras 100 francs et 10 anneaux. Jusqu'au tiers rajoutes 10 autres anneaux. Ce n'est pas grand chose mais pour un job aussi facile c'est bien payé. Et si je t’ai passé deux bocaux c'est au cas ou que t'en casse un. Si tu pètes les deux tu pourra toujours trouver un autre contenant en verre, mais surtout pas en aluminium ou quelconque métal, surtout pas. Des questions ?


" Et bien non, j'ai pas de questions, j'ai tous compris, le venin dans le bocal et je te le rapporte, j'aimerais te demander pourquoi tu veux ce venin mais je pense que je préfére ne pas connaître la réponse et sinon pourquoi envoyer quelqu'un pour allé le chercher alors que plusieurs "vendeurs pourraient trés bien t'en vendre non ? Et me dit pas qu'il y a des contrôles ici, je pense que c'est pas la ville la plus strict hein ? " J'attendais alors la réponse de l'homme car c'est vrai que la raison du pourquoi était assez mystérieux, car en trouver n'est pas dûr et le prix vraiment pas elevé .....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 31/08/2012
Messages : 419
avatar
Arnold Habdaik "H"
MessageSujet: Re: Venin, vidi, vici [Terminé]   Sam 15 Déc 2012 - 11:26

- Ah quoi me sert le venin ? Bha, de lubrifiant quant je me fais enculer par une bramhine. Ah ! Nan t'as bien raison, ça te regardes pas. Et si je passe par toi pour aller me chercher ça c'est que le venin proposé par les marchands c'est de la merde, soit dilué soit stocké dans de mauvaise condition. J'ai besoin d'un produit pur.
La vérité ? H avait bien sont fournisseur dans le temps, un type louche mais qui lui vendait un produit de qualité sans l'arnaquer sur le prix. Mais désormais Arnold est recherché par le Trident et il est des plus préférable de couper les ponts avec tout ses anciens contacts en qui il ne peut se fier à 100%.
- Aller, vas. Je me trouverais ici tout les jours entre douze heure et quatorze heure. Bonne chance.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Ville IRL : Avignon
Inscription : 31/08/2012
Messages : 466
Fonction : Admin
avatar
Axel Courtain
MessageSujet: Re: Venin, vidi, vici [Terminé]   Lun 17 Déc 2012 - 20:04

Axel venait de se mettre en route, effectivement lors d'un pseudo-voyage à Nécrotopia, pourquoi pseudo ? C'est juste quelle était la plus prés de sa position car ce matin aprés avoir prospecté, l'envie de tous trimballer jusqu'à Métropolitopia n'était pas à son goût, il décida alors de tous vendre là-bas question de s'alleger...
Les deux compéres venaient de quitter Nécrotopia, Axel réfléchissa quelques instants, il savait que la tâche allez être assez dure car trouver le lieux sans indiquation n'était pas chose aisée...
Il monta sur les ruines d'un ancien immeuble pour observer les alentours, il se dit qu'il devrait être en périphérie de la ville est pas dans la ville elle même... Mais aprés ses années de prospections il n'avait jamais vu un leix au il y en avait autant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 31/07/2012
Messages : 200
avatar
Maître du Destin
MessageSujet: Re: Venin, vidi, vici [Terminé]   Sam 22 Déc 2012 - 12:51

Spoiler:
 


Usine Chateau la pompe




Avant guerre c'était ici que sortait les fameuses canettes de vins Chateau La Pompe destiné aux rations de l'armée française :



L'usine, un ensemble de vieux bâtiment datant de la révolution industriel française a rapidement était infesté par une faune hostile, principalement des serpents, se nourrissant des rats présent en quantité dans les combles et les sous sols.



Le long bâtiment de gauche servait à l'arrivé des camions citernes contenant le vin ainsi que du matériel divers. Le toit en tôle est rouillé, les murs sont fissurés et la saleté est partout, une carcasse d'un camion de transport se trouve sur le quai de déchargement n°2.

En suivant, toujours sur la gauche, le bâtiment plus en longueur sert de salle de stockage, on y trouve cinq cuves en inoxes de 100 à 150 hectolitres qui ont bien résisté au temps, plusieurs passerelles métalliques se trouvent en hauteur, certaines sont branlantes et peu sur. Présence de quelques Radpigeons dans les combles du bâtiment.

La tour centrale : au rez de chaussée ce trouve l’accueil, il n'en reste plus que le lourd comptoir en bois et quelques vestiges d'ordinateurs et l’ossature métallique de quelques sièges. Les trois autres étages sont remplit de carcasse de bureau. Les deux derniers étages étaient ceux du PDG, les portes sont défoncés mais l'intérieur reste assez bien préservé, l'on trouve des étagères remplit de dossier, le terminale centrale sur le bureau du patron est hors d'usage, se trouve aussi un mini bar crasseux entouré de quelques éclats de verre mais trois bouteilles en verre d'un alcool fort sont encore intact.

Le grand bâtiment de droite est l'usine à proprement parler, constitué de trois machine à tapis roulant traversant les deux tiers du bâtiment en long ( machines de remplissage et étiquetage totalement hors d'usage ), quelques palettes contenant les restes de canettes vide encore en bonne état sont plaqués contre les murs ainsi que des caisses de matériels. Plusieurs escalier métalliques donnent sur des passerelles ( en bien meilleur état que celles du bâtiment de stockage ) parcourant le bâtiment et donnant accès aux points haut des machines. Ce trouve aussi dans ce bâtiment l’immense enseigne Château La Pompe au milieu de la pièce, maintenant suspendu plus qu'à un fil d'acier solide, on ne peut pas en dire autant de son attache, en fer, qui est prêt à céder. Ce trouve ici aussi une salle de stockage de produit de nettoyage ( javel et vinaigre ), de la mort au rat, de l'insecticide et des serpilléres.

Exemple de chaine de mise en bouteille :
Spoiler:
 




Les serpents volants s'abritent dans les anfractuosités du terrain et des murs, souvent se cachent dans les tas de détritus au milieu de la route...


Spoiler:
 


Dernière édition par Maître du Destin le Sam 22 Déc 2012 - 13:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Ville IRL : Avignon
Inscription : 31/08/2012
Messages : 466
Fonction : Admin
avatar
Axel Courtain
MessageSujet: Re: Venin, vidi, vici [Terminé]   Dim 30 Déc 2012 - 21:37

L'usine, un ensemble de vieux bâtiment datant de la révolution industriel française a rapidement était infesté par une faune hostile, principalement des serpents, se nourrissant des rats présent en quantité dans les combles et les sous sols. Axel avait finalement trouvé la vieille usine enfin "finalement" , elle n'a pas été trés dure à trouver. C'était un complexe de vieux batîments de briques rouges et quelque peu abîmé par la chute des bombes. Maintenant Axel avait le choix pour trouver ces fameux "serpents" il se suprit à sourire en pensant à toute les choses ignobles que les radiations avaient crée, ce fameux Arnold avait laissé quelques indications à Axel pour pouvoir plus facilement ce déplacer sur place c'est-à-dire une description assez détaillée des lieux.

Il savait que les serpents volants préférés les endroits assez enclavés, en hauteur pour chasser et à l'abri du bruit, Axel avait déjà un endroit en tête : la salle de stockage il devait en avoir plusieurs là-bas - Et peut être même des ancienne bouteilles de vin - , il pourrait faire une pierre deux coups, bon allé fini de discuter...


Axel s'avançait dans la ruelle jonchée de détritus, la salle de stockage se trouvait sur sa gauche, un bâtiment d'une cinquantaine de mètres de longueur sur une dizaine de large, Axel s'était avançait jusqu'au zone de stockage qui malheureusement s'ouvrait par une porte à élévation électrique, pas pratique quand justement il y en plus d'électricité, il ne pensait pas à grand chose en ce temps là pensa t-il. Maintenant, il n'avait plus vraiment le choix, il prit alors son fusil par le canon et frappa la crosse de son arme contre la vitre, une grande partie de la vitre partie en éclat, le reste le fût aprés une coup de pied bien placé et il s'engouffra dans le batîment ...

L'odeur de moisi était insupportable, une surface fermée aussi longtemps à la merci des avènements climatique n’allait pas sentir le frais.. Après cet interlude hygiénique, Axel déambulait à travers le bâtiment quasiment noir choquant de temps à autres des vieilles bouteilles de vin éparpillées ça et là. Axel leva alors les yeux au plafond pour essayer d’apercevoir des serpents malheureusement l'endroit semblait bien vide, à part des caisses remplient de bouteilles vides où était apposé des autocollants de plusieurs lieux sans doute en France en déduisit Axel : Le havre ; Strasbourg ; Marseille ; Aix-en-Provence ; Avignon. Axel décida pour en être vraiment sûr de tirer une balle en l'air quitte à déloger les animaux qui si y trouverait, une fois ceci fait le calme olympien retomba sur ce lieux : VIDE. Il décida maintenant d'aller au deuxième endroit ou il pensait en trouver c'est-à-dire la salle d'embouteillage, il s'y rendit donc après avoir ramassé une vieille bouteille de 200 ans. Il n'eût qu'a traverser la ruelle pour se rendre dans l'autre bâtiment ...
Ce ne fût pas dur de rentrer cette fois-ci du fait qu'une partie de la façade était complètement effondrée laissant place à un énorme trou béant. Axel se faufila alors par cet amas de briques. Le grand bâtiment était constitué de trois machine à tapis roulant traversant les deux tiers du bâtiment en long , quelques palettes contenant les restes de canettes vide encore en bonne état sont plaqués contre les murs ainsi que des caisses de matériels. Plusieurs escalier métalliques donnent sur des passerelles parcourant le bâtiment et donnant accès aux points haut des machines tous les indications de "H" étaient correct,

Axel voulait monter, il savait que même si certains serpents vivent au sol, ils aimaient vivre en hauteur pour pouvoir chasser tranquillement. Axel s' avançait dans la zone butant contre des bouteilles de temps en temps qui finissaient par se briser ce qui faisait réagir quelque chose plus haut dans le bâtiment. Il (Axel) s'arrêta pour essayer d'entendre les serpents -rien ne se fît entendre- , Alex emprunta les vieux escaliers pour se rendre à la passerelle. Une fois dessus Axel n'était plus vraiment sûr chaque mètre parcourus faisait tanguer de plus en plus la passerelle. Alors qu'il ne restait plus que quelques mètres avant de rejoindre un renforcement en béton, les renforcements venaient de lâcher, Axel n'eut pas le choix et du sauter au même moment ...

- Bordel ! Axel envoya les deux mains en avant se réceptionnant comme possible, les deux mains essayant de s'aggriper fermement mais qui ne faisait que glisser à cause de l'humidité ambiante qui avait fait se développer moisissure et autre champignons, Axel perdant de précieux centimètre. Il réussit finalement à passer une jambe par dessus le renforcement enfin. Il fini par rouler sur le dos pour se remettre de ses émotions des dernières minutes, après quelques secondes, il se mit en tailleur pour vérifier si les bocaux étaient toujours intact, un sifflement bien connu se fit entendre à côté de lui : un serpent volant.
Axel attrapa le serpent d'un geste vif, enfin pas assez il se fît quand même mordre au poignet -un endroit ou il n'avait pas de protection -, il réussit quand même à lui bloquer la tête et le faire mordre dans le bocal à venin après avoir appuyer sa tête des gouttes commencèrent à couler dans le bocal. Plusieurs autres sifflements se firent entendre derrière lui... - ---Bon on dirait que je suis tombé sur un nid ! Axel venait de briser le cou du premier serpent et se retourna , il y en avait 4 , dressaient sur leur queue, deux doivent suffire pensa t-il avant de vider son chargeur sur deux serpents et bloqua les deux autres serpents, et oui ils étaient peut être dangereux mais alors pas du tout vifs ceux la. Axel plaça une serpent dans son sac-à-dos après l'avoir vidé, le temps de s'occuper du premier ; il répéta la même chose avec lui et avec le second mais il préféra les relâcher dans le bâtiment , sans venin ils ne seraient plus un danger.

-Bon moi qui pensait que sa allait être dur, mais non, bon il faut maintenant que je rapporte le flacon au vieux cadavre de Nécro', je peux en remplir un deuxième sinon ? Non tiens, je vais garder le flacon je dirais que je l'ai cassé, je vais récupérer la chair du serpent aussi, rien ne se perd, bon allé en route je vais pas moisir ici, il faut que je trouve une sortie maintenant... Dit Axel à haute voix.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 31/07/2012
Messages : 200
avatar
Maître du Destin
MessageSujet: Re: Venin, vidi, vici [Terminé]   Mar 1 Jan 2013 - 16:04

Spoiler:
 


La chute d'une partie de la passerelle fit un impressionnant boucan, amplifié dans ce milieux clos allant ce répercuter jusque dans les moindres combles et renforcement du conglomérat de bâtiments en briques rouges.

Le bruit, il ne le percevait d'aucune façon que ce soit, mais la répercussion des échos, oui. Si longtemps que cela faisait qu'il n'avait pus se repaitre de chaire.
La brahmine qu'il avait dévoré il y a de cela quelques semaines avait pourvu à lui faire quelques réserves mais les réserves finissent bien par ce tarir un jours.
Sifflant il esquissa une sortie hors de sa tanière sous le dallage de l'usine. Se faisant, sortant sa langue cinglant l'air de haut en bas sans rien détecter aucun obstacles... ni ses semblable, il glissa entre les gravas sans un bruissement, sentant l'air de temps en temps pour savoir ce qu'étaient devenu ses cousins.


Spoiler:
 

Radpigeons, serpents, poussières et bois moisis, mais cette fois ci il y avait une autre odeur, bien plus délicate, plus excitante, l'odeur de la Proie. Le serpent géant se faufila au milieu des poutres et des piliers branlants et fini enfin par sortir du sous sol pour se retrouver parmi ses étranges construction de métal et de plastique, toujours autant d'éclats de verre tapissaient le sol de l'usine, mais la bestiole avait tout eut le temps avec ses mues successive de se fabriquaient un cuir au ventre solide et imperméable aux éclats des vitres brisées.
Il se dressa et vit de ses yeux reptiliens la taches de chaleur au milieu de se froid bâtiment. La Proie. Il siffla et l'humain pu le voir.


Spoiler:
 

Il se délecta de l'odeur de peur qui émanait du bipède. Jamais ce ne fut aussi facile, après chacune de ses hibernation il avait fallut parcourir des lieux dans des souterrains dangereux pour trouver de quoi ce nourrir, mais pour une fois, le plat lui était servit dés son réveil, hors de question de le laisser filer aussi facilement !
Le serpent géant tenta de rejoindre les hauteur en se faufilant par un escalier métallique, mais celui ci ne supporta pas le poids et s'effondra. Il était désormais coincé au sol mais sa proie était elle aussi coincé en hauteur.
Le monstre n'était pas comme ces fragiles cousins, il ne pouvait d'aucun façon bondir comme eux sur sa proie, mais lui était beaucoup plus grand et pouvait essayer de prendre entre ses crocs l'une des jambes du bipède, en l'affolant à chacun de ses coups il finira bien par tomber.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Ville IRL : Avignon
Inscription : 31/08/2012
Messages : 466
Fonction : Admin
avatar
Axel Courtain
MessageSujet: Re: Venin, vidi, vici [Terminé]   Dim 24 Fév 2013 - 14:17

"Il se délecta de l'odeur de peur qui émanait du bipède. Jamais ce ne fut aussi facile, après chacune de ses hibernation il avait fallut parcourir des lieux dans des souterrains dangereux pour trouver de quoi ce nourrir, mais pour une fois, le plat lui était servit dés son réveil, hors de question de le laisser filer aussi facilement !
Le serpent géant tenta de rejoindre les hauteur en se faufilant par un escalier métallique, mais celui ci ne supporta pas le poids et s'effondra. Il était désormais coincé au sol mais sa proie était elle aussi coincé en hauteur.
Le monstre n'était pas comme ces fragiles cousins, il ne pouvait d'aucun façon bondir comme eux sur sa proie, mais lui était beaucoup plus grand et pouvait essayer de prendre entre ses crocs l'une des jambes du bipède, en l'affolant à chacun de ses coups il finira bien par tomber."





Axel était au milieu de l'usine, à terre, son corps était marqué de plusieurs bléssures, non mortel tout de même. Il avait réussi, il était sortis victorieux de son "combat" contre son ennemie, son prédateurs. Effectivemment Axel avait remarqué en venant l’immense enseigne Château La Pompe au milieu de la pièce, maintenant suspendu plus qu'à un fil d'acier solide, on ne peut pas en dire autant de son attache, en fer, qui est prêt à céder et il avait "tourné" sa stratégie autour de l'enseigne, il avait réussis aprés avoir trainé le serpent jusque dessous l'enseigne à faire céder le dernier fil, l'enseigne c'était alors écrasé sur le serpent, ne lui laissant alors aucunes chances de survie, le poids l'avait tué sur le coup et l'avait même décapité et c'est là qu'Axel fût surpris, car d'aprés la taille du serpent, celui-ci ne devrait pas avoir de poche à venin, mais en réalité si, apparemment, il serait né avec mais les avait délaissé du manque d'intêret que celles-ci lui procuré.

Axel avait gagné certes, mais à quelle prix ? Sardine avait été tué, il se retrouvé seul cette fois sans personne, plus de famille, seul, seul, seul ... Axel se leva tant bien que mal, reprennant son souffle quelques minutes .......


[A 1km de l'usine]


Axel venait de poser la derniére pierre au petit édifice mortuaire qu'il venait de construire en l'honneur de son compagnon, pour un dernier voyage, a deux. Axel réajusta le sac qu'il portait sur son épaule, et aprés avoir versé sa derniére larme, il reprit la route de Nécro' , il avait tout d emême réussi à remplir un flacon et rammener la tête du serpent d'où du venin pourrait sans doute avec le matériel adequat pourrait être récupéré .....






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 31/08/2012
Messages : 419
avatar
Arnold Habdaik "H"
MessageSujet: Re: Venin, vidi, vici [Terminé]   Jeu 7 Mar 2013 - 17:22


Depuis combien de temps attendait-il l'arrivé du récupérateur ? Un jour seulement et pourtant cela lui semblait étrangement être une éternité. Tout les jours entre douze et quatorze heure lui avait il dit, il fallait à la goule une dizaine de minute pour manger et le reste du temps il le passé à lire puis à parler avec Hector en fin de service.
- Alors là le gars me dit qu'ils ont trouvé une vielle réserve de l'armée chinoise tu vois ? Il y avait deux mitraillettes démolis, le reste d'un sabre et une dizaine de leur pistolet, tu sais bien, celui qui te fait des chatouilles même en te vidant un chargeur.
- Oh il faut dire que le pistolet Shanxi ne servait qu'à abattre les traitres et les déserteurs de l'armée rouge.
- T'ain mais, mais tu vas me laisser finir oui ? Donc le gars avait sortit sous une pille d'uniforme troués une boite métallique ! Là dedans tu sais ce qu'ils on trouvés ? Je te le met dans le mile : de l'alcool.
Hector continuait à servir les quelques clients restant mais sans jamais arrêter son débit de paroles :
- Bon je lui demande : est ce qu'il est bon ? Le gars il me dis que oui, un truc transcendant, une orgie pour les papilles. Bon ben vas-y que je lui demande de me faire gouter. Le truc était comme il me l'avait dit, alors j'y dis : vas y je t'achètes la caisse. Ce con était déjà tellement pété après le deuxième verre qu'en m'amenant la caisse il l'a fait tombé ! Le pire c'est que...
Arnold n'écoutait plus, son récupérateur entré. Triste, hagard et sale. Mais les mains pleine.

- Et bien un bocal entier, ça c'est une surprise !
Le temps qu'il prenne place la goule remarqua qu'il n'avait plus sa bestiole à quatre pattes qui venait roder partout. Arf, il s'en est peut être servit d’appât ?
- Bon le prix, un bocal entier c'est 100francs et 40 anneaux.
Arnold héla le patron :
- Hep, un triple sec ici, Grand Marnier je te pris.
H ne buvait pas d'alcool, peut être un verre allait remettre d'aplomb le récupérateur ?
- Ça vas, qu'est ce qui c'est passé ?
On pourrait dire qu'il s'en lustrait l'asperge de la réponse mais c'était histoire de le faire causer, après il devra encore parler affaire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Ville IRL : Avignon
Inscription : 31/08/2012
Messages : 466
Fonction : Admin
avatar
Axel Courtain
MessageSujet: Re: Venin, vidi, vici [Terminé]   Ven 8 Mar 2013 - 16:55

- Rien du tout , bon merci pour l'argent... et pour le verre. Dit le jeune homme en récupérant l'argent qu'il rangea vite dans ses poches et aprés avoir bu cul sec le verre. -Ah et sinon petit cadeau tiens une bouteille de vin attention cru 2050, sa change de l'alcool contre trouve par ici je pense , bon sinon moi je vais y aller à part si tu as quelque chose d'autre à me confier ou non, si c'est le cas, je prends n'importe quoi. Dit alors Axel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 31/08/2012
Messages : 419
avatar
Arnold Habdaik "H"
MessageSujet: Re: Venin, vidi, vici [Terminé]   Sam 9 Mar 2013 - 17:36


-Ah et sinon petit cadeau tiens une bouteille de vin attention cru 2050, sa change de l'alcool que l'on trouve par ici je pense...
- Hé ben, tu parles d'un truc !
Le gars avait perdu son clébard semblait il et pourtant il prend la peine de venir lui offrir une bouteille, millésimé, du Sud-Ouest, Oui-da. Il devrait peut être le remercier mais déjà le récupérateur enchainait :
- bon sinon moi je vais y aller à part si tu as quelque chose d'autre à me confier ou non, si c'est le cas, je prends n'importe quoi.
Putain il me plait le gamin !
- J'ai toujours du taff à proposer. Et toujours bien payé, mais jamais sans risque, ah !
- Je te la fait courte : j'avais envoyé un type me récupérer des produits chimiques, dans une ancienne clinique. Le gars est toujours pas revenus, soit il est mort soit il s'est tiré. Bha, mais là j'ai un besoin urgent de ces produits. Ça te dis ?

- La clinique se situe à l'ouest du 15eme arrondissement, au milieu de la Rue de la Convention, entre la zone inondée et la zone irradié. Ça ne sera pas facile. Le bâtiment à du être déjà pillé, enfin en surface du moins, je suis sur qu'il reste encore beaucoup de chose dans les sous sols. Payement : 35 anneaux ! Rien que ça tu me diras, oui mais cette clinique c'est le paradis du récupérateur, et puis je fournirais... heu enfin, déjà dis moi si tu acceptes.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Ville IRL : Avignon
Inscription : 31/08/2012
Messages : 466
Fonction : Admin
avatar
Axel Courtain
MessageSujet: Re: Venin, vidi, vici [Terminé]   Sam 9 Mar 2013 - 18:23

- La clinique se situe à l'ouest du 15eme arrondissement, au milieu de la Rue de la Convention, entre la zone inondée et la zone irradié. Ça ne sera pas facile. Le bâtiment à du être déjà pillé, enfin en surface du moins, je suis sur qu'il reste encore beaucoup de chose dans les sous sols. Payement : 35 anneaux ! Rien que ça tu me diras, oui mais cette clinique c'est le paradis du récupérateur, et puis je fournirais... heu enfin, déjà dis moi si tu acceptes.

- Bon je prends , mais je partirais que dans quelques jours si ça dérange pas ? Lui proposa Axel


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Venin, vidi, vici [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Venin, vidi, vici [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Venin, vidi, vici [Terminé]
» veni vidi vici ♥ Private
» veni, vidi, vici - olivia
» Veni Vidi Vici ou une autre phrase épique en latin
» Veni-Vidi-Vici [Pv Caddy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Monde RP :: Nécrotopia-