Partagez | 
 

 Cécile Bérenger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Masculin
Inscription : 25/09/2012
Messages : 70
avatar
Volodia Helsen
MessageSujet: Cécile Bérenger   Mar 25 Sep 2012 - 20:39

Nom : Helsen
Prénom : Volodia
Anciennement : Cécile Bérenger

Date de naissance : 2157

Biographie :

Né dans ce que l'on pourrait appeler les "beaux quartiers de Lutéce". De père et mère chercheurs pour la FNF et de grands parents soldats pour les Forces de la Nouvelle France. Son père : François, a commençait en tant que simple patrouilleur mais à décidé de travailler dans un domaine qui fera selon lui la réelle différence pour la reconquête de sa patrie bien aimé pour laquelle ses parents étaient morts : la recherche. Sa spécialité étant dans l'armement, le département recherche de la FNF travaillant depuis peu sur les armes à plasma quasiment introuvable dans les TD. Des fusils à plasma, ça ça fera la différence !
La mère de Cécile, Evangéline, a toujours vécu à Lutéce avec sa famille, fervente croyante, elle prit la place du révérend de l’Église Saint-Sauveur une fois que ce dernier tourna ça révérence. Pour elle, les goules, mutants et toutes les abominations présent derrières les Murs de la ville méritaient la mort et bien pire, par la glorieuse armée quelle soutenait plus que tout ( plus que son unique enfant... ).

Cécile eu droit à une enfance strict, de parents aimant et distant à la fois. Mais elle à eu droit à ce que beaucoup ( enfants comme adultes ) auraient voulu avoir : une éducation riche, bien qu'extrêmement pro-FNF et parfois ultra-religieux.
Gosse, elle soutenait "la lutte", distribuant des tractes et posant des affiches dans la ville.
Elle s'engagea très tôt dans l'armée, au grand damne de son père ( terrifié de la perdre ) et au plaisir de sa mère ( fier que la chaire de sa chaire agisse pour le bon combat ). 14 ans et aucun grade, travaillant bénévolement pour la section humanitaire ( l'idée d'aider les pauvres pécheurs de l'extérieur lui plaisait particulièrement ), restant dans la ville, préparant l'eau et la nourriture... reception, archivage, stockage. Toujours et toujours, apprenant des médecins militaires ( qui étaient particulièrement réticent à lui raconter la dur réalité de l'extérieur ).

17 ans tout juste, elle par pour la première fois après ça formation, pour les Terres Désolés de la Capitale. Escale à Nécrotopia. Un choc ? Oui. Les goules et les mutants, elle en avait vu, bien habillés, de beaux parleurs pour les quelques qui arrivaient à Lutéce. Ici s'était des cadavres, des morts-vivants, certains les regardaient avec dégout, mépris, d'autres avec espoir. Pendant les deux années qui suivirent ce ne fut que voyage à travers les terres désolés. Les quelques incursions à Métrop' furent extrêmement pénible, pour elle qui avait grandis dans une luxure qu'elle prenait pour acquise. Non, la vie était tout simplement horrible dehors. Et à l'intérieur de Lutéce elle le devenait tout autant. Ca vision des choses changeait peu à peu, son aversion envers le gouvernement de la FNF grandit ainsi que ça haine envers ces parents ( une crise de l'adolescence qui se faisait attendre ) soutenant un systéme stupide, prompt à répéter les horribles erreurs du passé. Sa mère voyait dans les goules, les mutants et même tout les survivant des terres désolés des sous-hommes, des bêtes immondes. Pas pour Cécile, plus maintenant.
Elle essaya de ne rien voir, elle voulait que tout redevienne comme avant. Elle intégra le génie, réparant les armes et les machines en restant à l'intérieur de la ville. Mais son dégout était toujours là, une amertume contre son père qui créait des engins de mort et de sa mère une fanatique échevelée.
Après une altercation violente avec ses parents, elle prit tout ce qu'elle pouvait et partie, loin, jusqu'au métro, ville qu'elle détestait mais où elle avait tissé des liens avec certains habitants avec le temps.



21 ans. Son enseignement militaire et ses connaissances générales lui permirent de survivre et même de se faire une place dans ce monde. Mais cette place n'était toujours pas la sienne.

Elle vivait de petit boulot, de la récupération dans les pires cas. Mais ce n'était jamais pire ou bien, toujours un moyen d'apprendre. Toujours apprendre. Amasser des connaissances, ce que ces parents lui avaient caché sur la Grande Guerre, sur le monde d'avant comme d'aujourd'hui. Toujours plus.
Les rumeurs sur les Gardiens, il n'y en avait presque aucune. Et les seules qu'il y avait été à Métrop', évidement la ville était proche du Temple sans que personne ne le sache.
Cécile, qui se faisait désormais appelé par divers surnoms, voulu en savoir plus, cherchant comment rentrer en contact avec le mystérieux groupe. Jamais elle ne vu ou ne parla à un gardien... mais ça c'est ce qu'elle croyait.


Ils durent douter d'elle, car jamais ce n'était la même personne qui rentrait en contact avec elle, jamais au même endroit. Lui révélant des connaissances oublier avec parcimonies, lui posant en retour des questions dont parfois elle n'avait pas la réponse. Mais, ses 23 ans déjà passés, on lui fit passer les épreuves. Les deux premières, horrible, toujours à la limite de laisser des séquelles sans jamais laller jusque là. Elle faillit flancher, comme tout le monde ! Ceux qui disent le contraire mentent pour ne pas briser leurs égos.
La troisième épreuve était bien loin d'en être une. Confectionner une manicle ? Très bien, la meilleur qu'ils ne verront jamais... Faux, mais pas loin de la vérité. Une manicle de foudre magnifique techniquement parlent.
La dernière épreuve... fut la plus difficile, une année entière, non pas de recherche - car elle savait précisément où aller - mais le voyage fut long, très long. Avant guerre il n'aurait fallu que quelques heures pour y aller avec une voiture à fusion...
L'ISF, l'Institut Scientifique Français. Au nord-est du territoire, pas loin de ce qui avait été du no man's land lors de l'invasion chinoise et la tentative désespéré des forces européennes occidentales de briser l'avancée communiste. Il y avait plusieurs zones fortement irradié aux alentours. Cécile avançait lentement, toujours avec un excès de prudence.
Et elle entra enfin. Le bâtiment était en ruine, tout les étages étaient détruits, mais le plus important était stocké aux sous-sols comme à chaque fois.
Un auto-doc, du matériels médical et surtout : des données d'avant guerre, plusieurs terminaux. Trop pour elle seule. Elle préféra en laisser ici plutôt que de devoir ce séparer petit à petit, en cours de route, de ce qui l'encombrait.
Trois mois pour revenir à la capitale.

Et les portes du Temple s'ouvrirent.

Elle laissa derrière elle tout ce qui la rattaché à Cécile Bérenger et devint Volodia Helsen ( un nom mêlé de russe et d'allemand, dernier pied de nez à ses parents bien évidement pris de la fièvre anti-communiste ).
Ses connaissances étant déjà importante, son initiation fut courte ( 6 ans ).
Ce n'est pas tant la technologie d'avant guerre qui l'intéressait, mais tout ce qui a un rapport avec la culture, l'histoire. Films, peintures ( extrêmement rare ! ), littératures...

L’enseignement de ses ainés ce révéla extrêmement riche.

« L'instruction est le seul moyen de libération. »
Catherine Vestral

« Un homme est bon s’il rend les autres meilleurs. »
Henri Guillaume

« Chaque guerre est la toute dernière. »
Maya El-Hamadi





Description physique :
Taille : 1.76
Poids : 70
Cheveux : longs, ramenés en chignon pour les combats ( pour ne pas qu’ils gênent )
Yeux : lilas, pale.
Volodia est athlétique, avec une musculature bien présente. Aucun problème physique particulier mis à par sa vision quelques légers problème de vue ( oeil droit : 6/10 ; gauche : 5/10 au test ).
Après c'est tout comme sur l'image de profil.


Psychologie / Relationnel :
Fortement indépendante bien que soumis aux règles des Gardiens ( qui ne l'ennuie nullement ). Depuis qu'elle a quitté le foyer, elle n'a eu qu'en tête de ne jamais ressembler à ses parents. Athée à 100%, séduit par la politique communiste, aucun rejet de ses semblables ( goules, mutants... tous des êtres humains ). La connaissance, toujours plus, est son moteur.

FNF : elle est une farouche opposante au "président français" et à ses projets toujours aussi ambiguës. Mais, toujours dans l'optique d'etre différente de ses parents, elle ne les mets pas tous dans le même panier : les soldats, médecins et chercheurs ont peut être de bons idéaux, mais ils sont manipulés.

Chasseur de prime : des hommes et des femmes aux opinions et buts divers et variés, certains son bons, d'autres sont des putain d'enflure ( comme le fondateur de la guilde ! ).

Négriers : Minables, ont reviens au moyen age ou quoi ?

Psychotiques : Des rebelles, certaines tribus sont respectable, d'autres méritent de périr jusqu'aux derniers membres.



SPECIAL :

CompétenceStrengthPerceptionEnduranceCharismaIntelligenceAgilityLuck
Valeur6465694

Force 6 : en force pur ( soulever des poids ) Volodia à un bon niveau, peu par rapport à d'autres gardiens, mais ce qu'elle a, elle sait s'en servir au mieux.

Perception 4 : Pas très attentive à son environnement. Et puis elle a pris l'habitude de trop se fier à l'électronique ( Bec, bracelet traceur...etc ).

Endurance 6 : Plutôt mourir que de révéler l'emplacement du temple ! Résistance tant physique que psychologique, Volodia tiens bon.

Charisme 5 : Rien de particulier. Même avec la gente masculine.

Intelligence 6 : Intelligente ? Non, pas plus qu'un autre. Mais elle a bonne mémoire.

Agilité 9 : Elle s'est entrainé pendant toute son initiation à s'améliorer dans ce domaine. Rapide, vive, elle réussi à garder son sang froid.



Rang : Gardienne ( 1er année ).


Merde j'avais oublié : c'est le deuxième perso pour moi ( 1er = Arnold Habdaik ).


Dernière édition par Volodia Helsen le Mer 26 Sep 2012 - 19:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 02/09/2012
Messages : 503
Fonction : Modérateur
avatar
Sebastien Japrisot
MessageSujet: Re: Cécile Bérenger   Mer 26 Sep 2012 - 18:50

Ça m'a l'air cool, j'ai lu la bio rapidement mais j'ai rien vu de choquant, et c'est bien écris donc ok pour moi.

Bienvenue

_________________
Fiche Perso
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 24 Masculin
Ville IRL : Nevers.
Inscription : 02/08/2012
Messages : 114
Fonction : Modérateur
avatar
Noah
MessageSujet: Re: Cécile Bérenger   Jeu 27 Sep 2012 - 12:47

Salutations.
Chouette Biographie, chouette fiche.

Quelques fautes d’inattention mais rien à redire selon moi.

_________________
by Noah.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 7 Masculin
Inscription : 31/01/2012
Messages : 1527
Fonction : Compte Fondateur
avatar
LouetRinkin
MessageSujet: Re: Cécile Bérenger   Jeu 27 Sep 2012 - 18:15

*coup de tampon*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallre.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Cécile Bérenger   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cécile Bérenger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cécile Bérenger
» Cécile Corbel
» Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo]
» Quelle heure-est-il Madame Cécile ? 8h et quart, Madame placard !
» Un Imbécile reste un imbécile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Encyclopédie et personnages :: Personnages :: Cimetière-