Partagez | 
 

 Mise(s) en marche... (Ou description de l'abri 101 et de ses activités)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Masculin
Ville IRL : Briançon
Inscription : 04/09/2012
Messages : 188
avatar
UAAE-022
MessageSujet: Mise(s) en marche... (Ou description de l'abri 101 et de ses activités)   Jeu 6 Sep 2012 - 17:40

Dans un abri sombre, en bordure de l'ancien paris, une voix féminine résonne.

-Défaillance moyenne du réacteur ! Protocole de mise en marche des unités de récupération, état : Engagé !-
La voix résonne quelques instants dans les longs corridors plongés dans l'obscurité, puis après une longue minute de silence un ronronnement à peine perceptible se fait entendre.
Il provient de la salle 6. De faibles lueurs vertes émanent de tubes en vert dans lesquels ont peut distinguer des sortes de serpents robotiques. Il y a de l'activité dans un des tubes ; le robot contenu dans le liquide luminescent est maintenu par des bras mécanisés, tandis que le niveau du fluide descend peu à peu. Le tube est à présent vide : les bras emportent l'engin qui disparait dans le plafond du tube.
A l'autre bout de la salle, une petite table rembourrée se déploie du mur. Une trappe s'ouvre au plafond et les mêmes bras mécaniques déposent le même serpent robotique, maintenant frappé du numéro 22, sur la table.

Le silence total revient dans l'abri, bientôt troublé par un raclement métallique...



N°22 perçoit maintenant les images de sa caméra principale. Ce qu'il ressent pourrait être décrit par "ouvrir les yeux" pour un humain. Il est totalement perdu. Il n'y a que cette image, surement un plafond à en juger la lampe éteinte au plafond, l'obscurité ambiante et ce silence anormal. Il a l'impression que son esprit grésille, et ce grésillement augmente et redescend périodiquement. Après un long moment, une voix jaillit d'un haut parleur.

-Bienvenue, zéro-deux-deux.-


...


-Concentre toi sur les grésillements.-


La voix ne se fait plus entendre.

022 pense d'abord à ce qu'il vient d'entendre ; en toute logique "zéro-deux-deux" est la façon dont on l'appelle.
N'ayant rien d'autre à faire, il se concentra sur les grésillements qui résonnaient dans son esprit. L'attente fût de quelques secondes, puis il perçu un *pop* dans son esprit.

Bien, maintenant tu peux comprendre mes transmissions. Pour communiquer avec moi, essaye de parler tout refaisant ce que tu viens de faire

Parler ? qu-est-ce que c'est ?
Un souvenir lui revint. Les cordes vocales qui vibrent et produisent un son, une vibration qui se répand dans la bouche et la cavité nasale.

Qui êtes vous ? Qui suis-je ?

Contrairement à ce qu'il attendais, il n'entend aucune voix résonner dans la pièce. Juste une voix neutre résonner dans sa tête, pas la moindre trace d'anxiété, de colère, de bonheur, rien. Une voix parfaitement neutre, suivie d'une autre voix féminine chaleureuse.

Je suis CARLA (l'image d'un enchevêtrement de fils, de prises bleutées et de lumières clignotantes s’impose dans son esprit, suivit immédiatement de plans, de concepts et d'explications. C'est donc une salle de serveurs.)...

...Et toi tu es UAAE-022...

_________________
Un crissement, un éclair gris, et votre visage balafré à vie.
Un grincement, un éclair rouge, et maintenant le haut de votre crane bouge
Un sifflement, bruit de robot, dites au revoir à votre cerveau.

-Dernier message de la part de CARLA-1.6.3 aux occupants de l'abri 101


Dernière édition par UAAE-022 le Sam 8 Sep 2012 - 17:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Ville IRL : Briançon
Inscription : 04/09/2012
Messages : 188
avatar
UAAE-022
MessageSujet: Re: Mise(s) en marche... (Ou description de l'abri 101 et de ses activités)   Jeu 6 Sep 2012 - 18:15

Les images se suivent dans l'esprit de 022 : photos des documents du projet, l'équipe chargée de travailler sur lui dans le labo de l'abri, la chasse aux cerveaux pour continuer la recherche, les expériences ratées, et enfin la semi-veille de l'abri, jusqu'à cette panne du moteur. Mais le flux d'informations continua : plans de lui-même, sa future mission, les plans de l’abri, les quelques cinquantaines de cervbots (apparemment le nom des entités du genre de 022) qui attendent d'être activés, ce dont son châssis est capable, tout les outils qu'il peut utiliser à volonté, mais aussi ses besoins en énergie et en maintenance.

CARLA lui montre ensuite son projet de construction de modules dans lesquels les cervbots pourront se loger et utiliser comme véhicule. Elle lui montre aussi ses connaissances des humains, de la faune d'avant guerre et 022 se rend compte d'à quel point il est vulnérable. Elle lui apprend ensuite quelques techniques de combat sans module qui "ont marché dans la simulation virtuelle", juste de quoi pouvoir se défendre trés basiquement.


A la fin de la "séance" les question fusent dans son esprit. Pourquoi n'avoir réactivé qu'un seul robot ? Il retransmis ses interrogations à CARLA. Elle lui réponds que l'activation des cervbots consomme de l'énergie et que leur consommation énergétique après activation serais largement supérieure à celle en module de conservation (qui est quasi nulle) et serait au dessus de ce que peut fournir le réacteur en ce moment même.

Pour l'instant ta mission est d'aller réparer à la mesure de nos moyens le réacteur. Mes bras motorisés n'y on pas accès pour des raisons de sécurité et les techniciens de l'abri sont malheureusement partis durant le réapprovisionnement. Nous auront besoin de matériaux avancés pour restaurer le réacteur à son état initial, et ces matériaux sont manquants dans l'entrepôt, j'avais laissé les humains qui se sont enfuis de l'abri les prendre pour leur faire croire que je les avais "perdus de vue". Mais ces données ne sont pas nécessaires à ta mission. En route donc, et oh selon mes caméras il y a un rat présentant des signes de mutation dans la salle de réacteur, il a surement rongé des câbles et aggravé l'état du réacteur. Occupes t'en.

_________________
Un crissement, un éclair gris, et votre visage balafré à vie.
Un grincement, un éclair rouge, et maintenant le haut de votre crane bouge
Un sifflement, bruit de robot, dites au revoir à votre cerveau.

-Dernier message de la part de CARLA-1.6.3 aux occupants de l'abri 101


Dernière édition par UAAE-022 le Ven 7 Sep 2012 - 15:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Ville IRL : Briançon
Inscription : 04/09/2012
Messages : 188
avatar
UAAE-022
MessageSujet: Re: Mise(s) en marche... (Ou description de l'abri 101 et de ses activités)   Ven 7 Sep 2012 - 13:42

La transmission s’interrompt et maintenant n°2 se retrouve "seul" dans la salle.

Il est en train de vérifier tout ses systèmes, quand des indications s'affichent brusquement sur les cotés de son champ de vision. Il change l'orientation de sa caméra, mais les indications restent exactement à la même place. Il en conclut que c'était un affichage tête haute. CARLA ne lui en avait pas "parlé", ce n'était surement pas nécessaire.

Les inscriptions rouges pétant lui indiquent les fréquences radio qu'il reçoit (seulement celle de l'abri en l’occurrence), si il y a des défaillances dans le châssis, son état de charge au millième de pourcent prés, puis moins précisément les besoins de son cerveau, et d'autres détails relatifs à sont environnement. Tout les compteurs sont à ~100%

"Aller, on y vas..."

Il n'y voyait toujours pas clair, la salle était seulement éclairée par les modules de conservation et les quelques leds de son châssis.
22 se laisse glisser de la table en se freinant avec sa queue, mais à mi-chemin il perd prise et tombe avec grand fracas au sol. L'affichage afficha une fraction de seconde un icône /!\ au moment de l'impact, mais une chute d'une vingtaine de centimètres ne peut apparemment pas endommager un châssis semi-blindé de cervbot, et aucune défaillance des systèmes internes n'est détectée.

Tandis que n°22 se relève, un flash blanc aveuglant sature l'image de sa caméra principale. Une petite caméra auxiliaire affichant une image de qualité tout simplement médiocre, noir et blanc et avec un effet tunnel abominable s'active immédiatement. L'image est toujours celle de la salle de conservation, mais cette fois éclairée par les néons blanc du plafond. Après quelque secondes l'image de la caméra principale revient, avec sa flopée d'informations. Le problème est que la caméra auxiliaire est toujours activée, ce qui est très très troublant pour un cerveau humain habitué à n'avoir qu'un seul champ de vision.

"Donc la caméra principale est très sensible aux changements brusques de luminosité. Et il faut que je désactive l'autre caméra. Elle augmente de 3% ma consommation d'énergie."

A la simple pensée de désactiver la caméra, l'image disparu et le dispositif se replie et se range dans son compartiment.

Je n'aurais pas imaginé ça si facile...

Il se remet en route et serpente le long de la salle en direction de la porte. Elle s'ouvre automatiquement à son arrivée. Il se retrouve dans un couloir éclairé, illuminé d'une lumière tout aussi vive que celle de la salle précédente. Par simple curiosité, il se dirige vers la porte de l'autre coté du corridor. La porte s'ouvre et une salle familière apparait à la caméra du cervbot.


_________________
Un crissement, un éclair gris, et votre visage balafré à vie.
Un grincement, un éclair rouge, et maintenant le haut de votre crane bouge
Un sifflement, bruit de robot, dites au revoir à votre cerveau.

-Dernier message de la part de CARLA-1.6.3 aux occupants de l'abri 101
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Ville IRL : Briançon
Inscription : 04/09/2012
Messages : 188
avatar
UAAE-022
MessageSujet: Re: Mise(s) en marche... (Ou description de l'abri 101 et de ses activités)   Sam 8 Sep 2012 - 17:26

La salle en question, il n'y avais jamais mis les "pieds". Elle lui est familière pour la simple et bonne raison que CARLA lui avait envoyé les plans.

22 vient de se rendre compte qu'il connaissait l'abri "du bout des doigts". Il se remit en route vers la salle du réacteur, qui se situait pratiquement à l'autre bout de l'abri, loin des autres salles pour ne pas les détruire si il explosait. Ce qui ne devait logiquement pas arriver, sauf si un imbécile se mettait à tirer au lance roquette dessus. Plusieurs fois.

Le raclement du métal qui se frotte au métal se poursuivit dans l'abri silencieux. Un humais aurait trouvé le silence accompagné du crissement sinistre, voire inquiétant, mais le robot savait parfaitement que l'abri était sûr, et de toute façon il n'éprouve pas la peur. Il arriva dans la salle du réacteur. Une énorme porte blindée, même pour un humain, se dressait sur sa route. Elle s'ouvrit lentement, à grand renforts de jets de vapeur, puis un bruit de dépressurisation se fit entendre. En entrant dans la salle, le cervbot remarqua un compteur Geiger encastré dans le mur, qui indiquait un niveau de radiations à peine plus élevé que la normale.

La salle était recouverte de plaques de plomb, et en son centre il y avait un grand cube aux arêtes en acier et dont les murs étaient de la vitre blindée. Le cube était encastré dans le sol et dépressurisé, de façon à ce que si une vitre cassait pendant un accident l'air surement irradié du réacteur ne s'échappe pas immédiatement dans la salle et que les techniciens aient le temps de sortir. Actuellement l'air dans le cube est sain, et de toute façon l'impact des radiations sur les cerveaux des cervbots est très faible, sinon nul.

Je me demande ce qu'il a bien pu arriver au réacteur pour qu'il ne soit plus qu'à 50% de son activité normale

Il entrait dans le cube par une porte automatisée, toujours en vitre blindée cerclée d'acier, et commença à analyser le problème. Plusieurs sécurités du réacteur avaient grillés, et l'abri avait automatiquement ralenti l'activité dans le cube. C'était ça ou la fusion du cœur. Sur 15 sécurités, 6 avaient grillées, et 4 étaient totalement mortes, il fallait soit les changer, soit remplacer tout les composants. Les autres avaient juste un peu fondu sur le plug et une simple découpe suffirait à les remettre en marche.

Maintenant, il faut s'occuper du rat. UAAE-022 contourne le réacteur et le trouve en train de dormir. Ayant un peu de temps devant lui, le robot déploie son outil de découpe laser et le fait chauffer. Autant ne pas user la lame du scalpel . Après une dizaine de seconde, il s'approche du rat, qui a vraiment une taille anormale, des yeux blanc et des zones dégarnies, surement à cause des radiations. Mais le rat entend 022 arriver, et se précipite vers la bouche d'aération au sol, depuis laquelle il est rentré. Cependant il se ravise en voyant la petite taille de 022, et commence à l'approcher prudemment.

022 lui, réfléchit à la méthode à adopter. Les techniques que CARLA lui à enseigné sont adaptées au combat contre les humains. Il n'y a rien de prévu pour les rats.

Quand le rat n'est plus qu'à environ un mètre de lui, le robot bondit sur lui, en utilisant sa queue à la manière d'un ressort, et tente de lui sectionner une artère au niveau du cou. L'éclair rouge émis par l'outil rate de peu la cou mais coupe en profondeur une partie de la joue et plus loin de l'épaule de l'animal, puis se disperse quelques centimètres plus loin avant de toucher la vitre. Le rat riposte en essayant de mordre la queue du robot, mais celui-ci évite l'attaque et en profite pour frapper le rat avec. Quelque peu sonné, le rat met plusieurs secondes à réagir : plusieurs secondes de trop. 022 lui a déjà sectionné l'équivalent de la jugulaire et l'animal se vide de son sang dans le cube, au risque de provoquer un court-circuit. Heureusement il est à bonne distance du réacteur et les jets de sang émis spasmodiquement par le rongeur se rapprochent à peine du réacteur et sont plus dirigés vers la vitre, de l'autre coté.

Tandis que le rat animé de spasmes agonise dans l'autre coin de la salle, 022 retourne à sa tâche, réparer les quelques sécurités qui peuvent encore l'être.
Dés l'instant ou la dernière sécurité réparable est activé, une voix familière se fait entendre dans son esprit.

Bon travail. Je vais envoyer des laveurs automatiques nettoyer le cadavre du rat. Tu peux aller dans l'ancien réfectoire, on y a installé un appareil pour que les cervbots puissent se recharger. Pendant ce temps, je vais réveiller quelques uns de tes "frères"

022 commence à serpenter en direction de l'ancienne cantine quand la voix automatique de CARLA résonne dans l'abri.


"Alimentation énergétique rétablie partiellement. Réacteur à 60% de son activité maximale."

Fin de l'introduction

_________________
Un crissement, un éclair gris, et votre visage balafré à vie.
Un grincement, un éclair rouge, et maintenant le haut de votre crane bouge
Un sifflement, bruit de robot, dites au revoir à votre cerveau.

-Dernier message de la part de CARLA-1.6.3 aux occupants de l'abri 101
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mise(s) en marche... (Ou description de l'abri 101 et de ses activités)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mise(s) en marche... (Ou description de l'abri 101 et de ses activités)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mise(s) en marche... (Ou description de l'abri 101 et de ses activités)
» Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM
» Haiti en marche - Haitiens, partout fuir la misere!
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Description de l'île

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Monde RP :: Abris-