Partagez | 
 

 Pilote

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Inscription : 04/02/2014
Messages : 163
avatar
Bérenger Mauban
MessageSujet: Re: Pilote   Mar 10 Mar 2015 - 8:28

- Pas mal, mec, honnêtement, je pensais pas que t'en ressortirais vivant.

Il était increvable, ça compensait largement le déficit de compétence qu'il pouvait avoir en étant chef d'équipe ou autres. Il savait encaisser et rendre en conséquence et même s'il s’embarrassait rarement du protocole Mauban était toujours là.
Puis Marshawn pointa le fusil à pompe dans la direction de l'Outers.

-Mais puisque je suis un homme de parole ... Je ferais ce que je peux une fois sur Céleste.

Bérenger reçut son flingue, il aurait aimé aussi avoir le Pamas et son couteau mais il pourrait s'en contenter pour le moment.

-Bon ... allons rejoindre cette putain de John. Et au fait Princesse ... Tu traînes le Macchabée. T'avais l'air plutôt motivée tout à l'heure.

L'expéditionnaire reprit sa ceinture et la rattacha, désormais il avait un holster vide mais le vieux avait encore son pistolet lui, un beretta qui ne devait pas être si différent du pamas. De toute façon si les chargeurs n'étaient pas compatibles il aurait toujours une arme de secours avec une dizaine de cartouche. C'était toujours mieux que rien.
Prenant en main son Kel-Tec, l'Outers laissa Carole prendre le mutant.

-Merci de m'avoir laissé une chance. Lança Bérenger à Marshawn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 7 Masculin
Inscription : 31/01/2012
Messages : 1527
Fonction : Compte Fondateur
avatar
LouetRinkin
MessageSujet: Re: Pilote   Jeu 12 Mar 2015 - 11:11

Carole n'en revenait pas, elle détestait Bérenger comme tout le monde, mais elle devait avouer que ce type avait de sacrées couilles. Peu de Outers auraient osé affronter un mutant à main nu, même diminué, en risquant de déchirer sa combinaison, la hantise de tous les Outers.
Elle était réellement impressionnée. Mais Marshawn la sorti de son admiration en lui ordonnant de porter Wilkus.

« Tu te fous de moi ? Tu veux vraiment qu'on crève ici ? Tu veux vraiment que je porte toute seule ce type qui pèse plus lourd que moi ! Mauban aide moi, si on arrive à Céleste en entier et qu'on a l'argent je te jure que moi aussi je plaide ta cause à ton procès.
Marsh', passe devant, tu nous ouvres la marche. »

Elle dit cela sur le même ton qu'employait Alexander pour parler à ses troupes, Carole prenait les choses en mains comme une vraie patronne, avec autorité et assurance.
Elle attrapa Wilkus complètement inconscient par un bras, attendant que Bérenger attrape l'autre pour avancer.
Dans le centre commercial les choses s'agitaient, un grand bruit au loin signifia que quelque chose venait d'entrer.
Ils descendirent difficilement les marches de l'escalator.
Alexander était en train de ramper vers eux, les intestins répandu sur le sol dans une longue traînée qui marquait son chemin. Ces mutants étaient vraiment prodigieux, ils restaient en vie même avec un chargeur dans le ventre...
Choqués par la vision de leur ancien chef, ils s'arrêtèrent quelques instants, mais reprirent rapidement, ce n'était pas le moment de penser et Alexander ne pouvait plus rien leur faire dans son état.
Ce n'était par contre pas le cas des trois mutants qui couraient vers eux au loin.

« Oh merde, c'est pas bon ça... » Carole commençait à paniquer.

Heureusement ils étaient près de la sortie, de la grille toujours soutenue par la barre de fer qu'Alexander avait mit. Mais leurs mouvements étaient grandement compliqués par le transport de Wilkus.

« J'espère que John nous a attendu comme il a dit, sinon ça va être très chaud pour nous. »

L'entrée du métro n'était qu'à quelques mètres du centre commercial, mais dans le brouillard ils ne pouvaient la distinguer et aucun des trois Outers ne connaissaient cet arrondissement de la ville, il allait falloir se rappeler du chemin exacte dans cette purée de pois.
Pour le moment, ils devaient sortir du centre commercial, en espérant que les amis des trois mutants qui se rapprochaient rapidement ne les attendaient pas dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallre.forumgratuit.org
Inscription : 04/02/2014
Messages : 163
avatar
Bérenger Mauban
MessageSujet: Re: Pilote   Jeu 12 Mar 2015 - 12:08

« Tu te fous de moi ? Tu veux vraiment qu'on crève ici ? Tu veux vraiment que je porte toute seule ce type qui pèse plus lourd que moi ! Mauban aide moi, si on arrive à Céleste en entier et qu'on a l'argent je te jure que moi aussi je plaide ta cause à ton procès.
Marsh', passe devant, tu nous ouvres la marche. »

Bérenger remit en bandoulière son Kel-Tec et saisit d'une main ferme l'autre bras du mutant qui était dans les pommes.
Puis il vit Alexander qui rampait pathétiquement vers eux ; sans doutes que sa colonne vertébrale se rapprochait plus du puzzle en trois dimensions que d'un quelconque os humain à l'heure actuelle. A la vitesse à laquelle il avançait il lui faudrait des jours pour rallier Céleste.
Pourtant, Mauban s'abstint de faire une remarque en voyant les trois mutants courir sur leur position.
L'outers traîna avec Carole Wilkus, où ce qu'il était devenu, avec toute la hargne possible jusque la grille.

-Ca va faire un bruit dingue si on la baisse et on aura l'embarras du choix ; peut-être rien devant nous, où talonné par des saloperies.
Marshawn, Carole, je vous laisse choisir la marche à suivre pour cette grille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 04/08/2014
Messages : 42
avatar
Marshawn
MessageSujet: Re: Pilote   Sam 14 Mar 2015 - 11:42

Tandis que Bérenger et Carole s’affairaient à transporter le mutant, Marshawn scrutait les environs. Avec le brouillard, il ne voyait pas grand-chose, mais les hurlements macabres au loin ne signifiaient rien de bon pour eux. D'ailleurs, à une trentaine de mètres, un trio de monstres les pourchassaient.

Le sud-africain glissa sous la grille de l'entrée du centre-commercial, examina rapidement les environs. La visibilité était nulle, s'ils étaient attaqués maintenant, jamais ils n'en ressortiraient vivants.

- Ca va faire un bruit dingue si on la baisse et on aura l'embarras du choix ; peut-être rien devant nous, où talonné par des saloperies.
Marshawn, Carole, je vous laisse choisir la marche à suivre pour cette grille.

- Contente toi d'abord de traîner le vieux à l'extérieur, on a plus le temps de réfléchir, mec !

Les deux Outers encore à l'intérieur mirent à terre Wilkus, Marshawn agrippa depuis l'extérieur et le tira jusqu'à lui. Il s'écarta immédiatement, avant de se remettre en position, pour éviter que des mutants à l'extérieur ne veuillent lui faire une mauvaise surprise. Carole et Bérenger le rejoignirent très vite, le sud-africain passa son SCAR-H en bandoulière, tapa les épaules de ses coéquipier puis plaça ses mains sous la grille.

- On referme, accompagnez-là au maximum ! Ordonna t-il, prêt à balayer du pied la barre de fer qui retenait l'immense grille. Et gardez un œil sur ce truc, fît-il en surveillant Wilkus du coin de l'oeil.

_________________
THÈME

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 7 Masculin
Inscription : 31/01/2012
Messages : 1527
Fonction : Compte Fondateur
avatar
LouetRinkin
MessageSujet: Re: Pilote   Sam 14 Mar 2015 - 12:55

Vouloir fermer la grille sans faire de bruit était peine perdue. Les mutants derrière eux étaient bien trop rapides, à peine les Outers avait-ils passé l'entrée du centre commercial qu'ils les talonnaient déjà.
Carole fut surprise et relâcha la grille. Celle ci, trop lourde, entraîna Marshawn et Bérenger en manquant de leur sectionner les doigts. Leurs réflexes aiguisés les sauva d'une mort assurée.
La grille tomba dans un grand fracas et les mutants à leur poursuite se plaquèrent contre elle avec violence. Ils grognèrent et lancèrent leurs bras décharnés entre les mails des la grilles, espérant naïvement attraper la chair fraîche qu'ils avaient devant eux.
Les Outers restèrent là quelques secondes qui passèrent pour éternité. C'était rare de pouvoir observer des mutants d'aussi près.
Vraisemblablement, ces mutants là avaient muté depuis longtemps. Leurs visages étaient complètement déformés par les boutons, l'un d'eux avait l'arcade droite boursouflée lui masquant un œil, un autre avait une excroissance sur sa joue gauche, comme une tumeur.
Tous les trois, presque en même temps, faisaient claquer leur mâchoire à s'en casser les dents, de la bave leur coulait de leur bouche, se mélangeant avec le pue qui dégueulaient de leurs pustules germées. Cette vision d'horreur de trois humains défigurés faisait froid dans le dos.
Carole fut la première à se ressaisir.

« Ne restons pas là ! »

Elle attrapa de nouveau Wilkus par un bras en attendant que Bérenger fasse de même.
La brume opaque les enveloppait et la vision était très limitée. Le brouillard semblait encore plus dense que lorsqu'ils étaient entrés.
Le métro était tout proche d'eux, mais dans cette purée il était impossible d'avoir un bon sens de l'orientation. Carole était perdue.

« Hum... à gauche ou à droite ? Marshawn ? »

Elle se tourna vers Marshawn qui s'était de lui même désigné chef du trio. Il fallait qu'il prenne une décision tout en restant prudent, la boucan qu'ils venaient de faire avec la grille avait peut être attiré du monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallre.forumgratuit.org
Inscription : 04/02/2014
Messages : 163
avatar
Bérenger Mauban
MessageSujet: Re: Pilote   Lun 16 Mar 2015 - 20:24

Carole lâcha la grille, Bérenger fit de même avant de perdre ses doigts et recula alors que les mutants se collaient à la grille en bavant comme des porcs devant de la viande rouge. L'outers fixa les créatures en se jurant de ne jamais devenir comme ça ; il était plus fort qu'eux, ce serait l'ultime faiblesse que de périr par la main d'une de ses choses.
La femme émergea de sa stupeur en balançant une évidence qui aurait fait lâcher une pique à Mauban s'ils n'étaient pas en situation extrême.
Toutefois l'expéditionnaire se contenta de faire comme elle en attrapant le bras de Wilkus qui était toujours dans les pommes.

« Hum... à gauche ou à droite ? Marshawn ? »

-On a tourné? On était allé tout droit non?

Bordel, pour lui la sortie du métro était juste en face du centre commercial, après la route qui séparait les deux. Bérenger lâcha Wilkus et activa sa radio.

-John! T'es passé par où pour le métro. John, tu m'entends, j'suis avec Carole et Marshawn!

Intérieurement Mauban priait pour que John l'ait entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 7 Masculin
Inscription : 31/01/2012
Messages : 1527
Fonction : Compte Fondateur
avatar
LouetRinkin
MessageSujet: Re: Pilote   Sam 21 Mar 2015 - 17:24

Seuls les grésillements de sa radio répondit à Bérenger, John était trop loin, ou bien dans le métro en dessous d'eux et rien ne pouvait passer.

« Il ne nous entendra pas d'ici, lui dit Carole. T'es sur que c'est le bon chemin ? »

Comment savoir ? Autour d'eux il n'y avait que le brouillard et personne ne connaissait le chemin.

« Bon d'accord, allons tout droit. »

Marshawn ouvrit la marche, suivit par Bérenger et Carole qui portaient difficilement le corps inerte de Wilkus.
Le Silence était revenu dans la brume, les trois mutants qui les poursuivaient avaient arrêté de taper contre le grillage et étaient repartis, ce qui ne signifiait rien de bon.

« Il faut se dépêcher Marshawn, tu vois l'entrée ? Marshawn ?! »

Le Outers qui ouvrait la marche venait de s'effondrer en trébuchant sur quelque chose. Trop préoccupé à observer devant lui il avait oublié de regarder à ses pieds, par manque d'expérience certainement.

« Marsh' ça va ? Bordel c'est quoi ça ? »

Par chance il n'avait rien. Carole s'approcha de la chose qui avait fait tombé son coéquipier. C'était une carcasse de chien mutant à l'abdomen complètement déchiqueté, ses organes n'étaient plus qu'une bouillie informe.

« John ?
- Je ne crois pas, répondit Carole, aucune de nos armes n'auraient pu faire une telle boucherie.. »

La carcasse avait laissé derrière elle une longue traînée de sang qui montrait qu'elle avait été déplacée. Le chemin d'hémoglobine s'enfonçait dans la brume opaque.
Un hurlement terrifiant retentit dans le brouillard, un cri qu'aucun Outers n'avait entendu jusque là. Mais le plus terrifiant n'était pas l'horrible cri en lui même, mais le fait qu'il paraissait très proche...
Trop apeurés, personne ne vit que le hurlement avait réveillé Wilkus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallre.forumgratuit.org
Masculin
Ville IRL : Rennes
Inscription : 13/08/2014
Messages : 33
avatar
Wilkus Van de Merwe
MessageSujet: Re: Pilote   Dim 22 Mar 2015 - 14:04

Ce qui avait été Wilkus Van de Merwe ouvrit les yeux. Des yeux injectés de sangs, à l'iris noir, que les survivants ne pouvaient pas voir. Son crâne bougeait un peu, comme s'il voulait observer les gens qui étaient autour d'eux. Ses jambes, aussi, étaient prises de spasmes étranges, et lentement, ses genoux se posèrent sur le sol.

Soudain, la bête se leva, droite, les épaules en arrière, debout. Ils n'eurent pas le temps de réagir. « Wilkus » s'approcha de Bérenger, uniquement de Bérenger, sans faire attention aux autres, comme si un instinct ou peut-être un souvenir le dirigeait vers cet homme-là.

Wilkus hurla. Un hurlement de rage, mais également, au plus profond de ce mutant, de peur. Il donna un coup dans le fusil à pompe du mercenaire, lui attrapa la gorge, le souleva au-dessus du sol, et commença à l'étrangler. Ses doigts gantés écrasaient la pomme d'Adam du psychopathe.

Mais soudain, un autre hurlement retentit dans la brume, et Wilkus lâcha Mauban. Le mutant tomba à genoux, et ses mains se posèrent sur son casque, qu'il commençait à arracher en gémissant et en râlant, des cris comme ceux d'une bête blessée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 7 Masculin
Inscription : 31/01/2012
Messages : 1527
Fonction : Compte Fondateur
avatar
LouetRinkin
MessageSujet: Re: Pilote   Lun 23 Mar 2015 - 22:39

Feu Wilkus arracha son casque et le jeta par terre. Il fit claquer ses dents et lança un regard de furie vers Marshawn qui pointa son arme vers lui.
La bête qu'était devenu l'afrikaaners se lança vers le Outers. Celui ci tira quelques balles qui vinrent se loger dans le corps du mutant sans le faire sourciller avant que le chargeur ne soit vide.
Wilkus renversa Marshawn au sol qui perdit son arme dans sa chute.
Le mutant leva ses poings au ciel et le fit tomber lourdement sur le casque de son ancien collègue avec une force telle qu'il brisa en un coup la visière du masque.
Marshawn comprit tout de suite que s'en était fini pour lui. Avant de devenir un monstre, il voulut attraper son pistolet pour se tirer une balle dans la tête, mais Wilkus ne lui laissa pas le temps de mourir dignement. Une nouvelle fois ses poings s’abattirent sur la tête de Marshawn, puis à nouveau, toujours avec plus de force. Le casque s'enfonça, puis rapidement le crâne de l'Outers céda sous les coups du mutant dont les poings devinrent rouges de sang.

« Mon Dieu Marshawn ! » s'écria Carole qui était venue en aide à Bérenger affalé sur le sol après l'attaque de Wilkus. Elle voulue attraper son arme et tirer sur le mutant qui s'acharnait sur le crâne défoncé de son ancien collègue, mais un cri horrible et inhumain provenant de la profondeur de la brume arrêta son geste.
Des cris et des pas de courses se rapprochaient de plus en plus d'eux.

« Putain, il faut pas rester ici ! Bordel Mauban lève toi ! »

Bérenger était encore à moitié sonné. Carole le tira par le bras et le secoua.
C'était comme si le brouillard convergeait directement vers eux.

« Il est où ce putain de métro ?! »

Autour d'eux il n'y avait que l'épaisse brume orangée, ils ne pouvaient rien distinguer à part leurs pieds.

« Ça se rapproche je le sens ! Lève toi Mauban ! »

Bérenger reprit ses esprits et vit Wilkus finir d'écrabouiller la tête de Marshawn, les mains ensanglantées. Le mutant tourna la tête vers eux en se lança vers son meurtrier.
Bérenger croyait voir sa dernière heure arrivée, mais Carole ouvrit le feu sur Wilkus qui s'effondra après plusieurs balles dans le crâne.

« Le métro ou on est mort ! Bordel on est complètement perdu ! »

Elle tourna autour d'elle son regard désespéré. Il n'y avait rien d'autre que le brouillard et ce qui se cachait à l'intérieur. Ses nerfs commençaient à lâcher, ses yeux se remplissaient de larmes et sa respiration était de plus en plus forte.
Mais une voix familière la réconforta.

« Marshawn, Carole ? Vous êtes où ? C'était celle de John à travers la radio.
- John ! Oh mon Dieu John ! On est perdu, le métro dans quel direction ?
- Carole, ça va ?
- C'est pas le moment John, il y a des choses dans la brume, des choses horribles, guide nous putain !
- Mais je ne sais pas où vous êtes.
- Guide nous ! Tire on s'orientera au bruit !
- Ça va pas, les mutants vont entendre et se ramener sur moi.
- Bordel John, fait ce que je te dis ! Merde !
- Je peux pas Carole, c'est bien trop risqué... comprends moi aussi...
- Sale connard, fait ce que je te dis, nous laisse pas dans la brume comme ça avec toutes ces choses autour de nous.
- Carole, j'ai une femme et une petite fille, je ne peux pas prendre ce risque, je suis sur que vous allez trouvé le chemin jusqu'au métro.
- John putain !! Moi aussi j'ai de la famille, ma mère m'attend à Céleste, elle a besoin de moi, tire et guide nous ! John ?! John ?!! »

John Seemack coupa sa radio pour ne plus entendre la voix paniquée de Carole. Il resta devant la grille du métro pendant de longues minutes en espérant voir Carole arriver. Il l'imagina l'engueuler sur tout le chemin du retour pour ne pas l'avoir aider avant de se réconcilier autour d'une bière dans le bars des Outers sur Céleste. Et puis dans quelques années, ils s'amuseraient de cette histoire.

John rentra seul ce jour là et inventa une histoire où ses amis Alexander, Wilkus, Carole, Marshawn et Bérenger étaient morts dans leur mission pour aider les habitants de Céleste. Jamais il ne raconta la vérité.

---FIN---
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallre.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Pilote   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pilote

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Forgeworld, pilote ork
» pilote bourré
» Y a t-il un pilote dans l'avion ? [PV Olivia]
» Kathleen Nox Fleuret, pilote
» baisse ta culotte, c'est moi qui pilote. Ҩ stéfan. (30/07 - 17h35)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: ­­-