Partagez | 
 

 C'est l'heure de séduire le peuple ! [Vincent]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Age IRL : 19 Féminin
Ville IRL : Lyon
Inscription : 02/11/2014
Messages : 19
avatar
Calissi Daniela
MessageSujet: C'est l'heure de séduire le peuple ! [Vincent]   Jeu 6 Nov 2014 - 15:40

Calissi en était sûre que le jeune homme la suivrait. Qui ne le ferait pas, d'ailleurs ? Sûrement quelqu'un qui ne savait pas apprécier la beauté de la femme et qui préférait les tuer plutôt que de les aimer. Mais elle n'était jamais tombé sur ce genre de cas, ce qui la rassurait, en un sens. Elle n'avait pas très envie de se retrouver dans cette situation, où la personne la regarderait avec haine au lieu du désir qui aurait briller dans le regard de son interlocuteur. Elle préférerait se suicider du premier étage de la tour Eiffel au lieu de subir cette humiliation. Heureusement, cela ne lui était jamais arrivée. Enfin, c'est logique puisqu'elle était encore debout, à marcher vers le marché, un homme des plus charismatique la suivant. Le pire, dans tout ça, c'est qu'elle ignorait son nom. Ce n'était pas très digne d'elle mais ce n'est pas elle qui ferait le premier pas. Elle déclinera juste son identité et il en fera de même, s'il en a envie, bien sûr. Elle ne forçait jamais personne, malgré le fait qu'elle séduise beaucoup. Elle se souvenait d'un homme, par qui elle a été embauché, qui avait refusé à ses avances. Elle avait tout de suite comprit qu'il avait déjà quelqu'un qu'il aimait et elle l'avait envié, même si elle ne savait pas trop quel était ce sentiment. A ce propos.. Maintenant que cela lui revenait, elle savait qu'elle avait du se ridiculiser devant le jeune homme, lorsqu'elle avait affirmé ne pas comprendre ce mot. N'aurait-il pas pu lui expliquer calmement au lieu de rire intérieurement ? Ses joues rougirent sous l'effet d'une légère colère qui la prenait lorsqu'elle se sentait honteuse et gênée. Elle n'aimait pas vraiment ressentir ce genre de choses, cela sortait de son quotidien. Pour elle, c'était "mal" de ressentir ces émotions alors qu'elle avait tout pour elle. Sauf quelqu'un, bien entendu, mais elle se satisfaisait suffisamment des relations d'une nuit. Oui, dit comme ça, cela faisait très salope mais elle n'en avait que faire. Elle ne changerait rien dans son comportement juste pour plaire, de manière amoureuse, à une quelconque personne vivant sur cette planète. Un soupire s'échappa de ses lèvres quand elle constata qu'elle avait une nouvelle fois plongée dans ses pensées, oubliant le pauvre homme qui marchait à ses côtés et qui attendait sûrement qu'elle se mette à parler. Pourtant, elle resta encore quelques minutes silencieuses, regardant fixement le marché qui s'offrait à leur vues depuis plusieurs secondes. Il est vrai, que grâce à ses atouts corporels, elle n'était pas obligée de payer. Mais elle le faisait quand même car elle savait que ces gens voulaient désespérément de l'argent et elle se faisait souvent un plaisir de leur acheté des choses, parfois inutiles, juste pour voir leurs yeux briller de reconnaissance. Un sourire se dessina sur ses lèvres quand elle se souvient qu'elle avait acheté de la nourriture et des vêtements avant de les donner à un petit garçon qui traînait tout seul dans la rue, pauvre et orphelin. Oui, il lui arrivait d'avoir un coeur. Mais rare étaient les moments où il apparaissait pour la faire flancher. Sortant alors de ses souvenirs, elle tourna la tête vers le jeune homme, lui faisant un petit sourire sournois.

- Eh bien, je suppose que vous n'avez pas l'intention d'acheter des choses, n'est-ce pas ? Quand j'y pense, cela me rend malade ! Vous êtes vraiment pire que moi ! Vous devriez avoir honte d'abuser de ces pauvres gens qui ne demandent qu'un peu d'argent pour nourrir leurs enfants. N'avez-vous donc aucun coeur ?

Bien évidemment, ses paroles étaient taquines et elle ne faisait que blaguer. Il ne pouvait pas être pire qu'elle, s'était tout simplement impossible. Bon, il y avait pire sur Terre, mais lui ne lui arrivait pas à la cheville. Il est vrai qu'elle achetait des choses.. Mais en présence de pauvres, elle s'amusait à secouer ses francs et ses anneaux juste pour voir l'envie et la jalousie s'allumer dans leurs regards qui étaient précédemment éteins. C'était cruel. Mais elle aimait bien faire ça, juste pour les voir réagir ainsi en sa présence et leur montrer qu'elle était "supérieure" à eux. En un sens, c'était vrai. Mais elle ne se considérait pas vraiment ainsi. Plutôt comme une sale garce qui arrivait à gagner sa vie grâce à ses services. Après, que les personnes se ruinent alors qu'elle effectuait le sale boulot, ce n'était pas son problème. Tant qu'elle était payée, ça lui allait. Et c'était à peu près la même chose avec les marchands: tant qu'on leurs achetait des choses et qu'ils recevaient l'argent et le reste passe aux oubliettes. Mais la vie est ainsi et il faut savoir s'habituer au lieu de sombrer.

-Au fait.. Je me nomme Calissi Daniela. Non parce que c'est bien beau que vous soyez là mais ce n'est pas vraiment la peine si vous ne connaissez pas mon nom. Sinon, cela aurait fait genre que moi je suis une catin et vous un potentiel client.. Et je ne veux pas vraiment donner cette image de moi, vous saisissez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 19 Masculin
Ville IRL : La Crau
Inscription : 02/11/2014
Messages : 13
avatar
Vincent
MessageSujet: Re: C'est l'heure de séduire le peuple ! [Vincent]   Ven 7 Nov 2014 - 19:39

Évidemment que Vincent allait suivre la jeune femme ! C'était l'occasion rêvé de se faire escorter aux fameux Marchés de la Gare ! Et par une chasseuse de primes au tempérament imprévisible ne plus, que demander de plus ? Il ne pouvait qu'être satisfait. Accélérant alors un peu le pas pour se retrouver à ses côtés, ils aperçurent après un bon quart d'heure de marche, la structure encore à moitié debout qui était auparavant l'entrée de la Gare de Lyon. Le jeune homme avait quelques étoiles dans les yeux, admiratif devant des restes qui restaient tout de même glorieux. Devant l'entrée de la Gare, il y avait énormément de monde, comme si ils étaient tous là pour quelque chose de précis, ou alors faisaient-ils tout simplement la queue ? Ce qui était sûr, c'est que Vincent était pressé d'utiliser son atout pour se procurer ce qu'il voulait. D'abord, il voulait manger, alors direction le quai Arabe, car oui, dans cette immense Gare transformée en immense guilde de marchands, il y avait 4 grandes familles qui c'était mit d'accord pour s'installer dans un quai chacun. Il y avait donc le Quai Arabe, là où on trouvait des vêtements ainsi que de la nourriture. Venait ensuite le Quai Chinois, qui se démarquait surtout grâce à ses objets informatiques et à ses conseils concernant tout ce qui était électronique. Le Quai Slave lui, était celui qui vendait toute sorte d'alcool, ou de l'eau, ça dépends de comment on a soif. Le dernier quai, et le plus spécial, était le Quai Juif. Ici, on pouvait pour une somme d'Anneaux ou de Francs respectables, louer un casier pour y ranger ses affaires en toute sécurité, ces derniers étant surveillé H24 par des hommes de mains prévus à cet effet. C'est également ici qu'on pouvait acheter tout ce qui est médicaments, comme des stimpacks, med-X, rad-away, etc. Selon les rumeurs et les souvenirs qu'avait Vincent sur les paroles de sa mère, chaque Quai était dirigé par 1 chef, ce dernier étant respecté de tous. Si jamais un vol ou une émeute se produisait, le ou les coupables étaient conduit dans le wagon du chef, pour s'expliquer devant lui et tenter de garder la vie. Même si le plus souvent, la punition était qu'il n'avait plus le droit d'acheter ou de vendre sur le quai où l'incident avait eu lieu. Heureusement pour nôtre protagoniste, son art de la parole ne devrait pas trop lui attirer de problèmes, et puis si cela devait néanmoins se produire, il réussirait toujours à s'en sortir. Alors que les deux compagnons atteignaient enfin l'entrée du fameux " Marche de la Gare " la jeune femme tourna son visage fin et gracieux vers Vincent avant de le taquiner sur sa manière de traiter les gens. Lui adressant alors un fin sourire, il lui répondit d'une voix joueuse et toujours aussi calme.

- Moi ? Pire que vous ? Mais bien sûr que non ! Et puis ce n'est pas comme si je les torturait ! Je vais vraiment acheter leurs produits, enfin ce qui m’intéresse ! La partie intéressante se produit lorsqu'ils annoncent le prix, et disons, que j'ai souvent une très très bonne ristourne, vous saisissez ? Héhé !

Suite à ses paroles, tout deux entrèrent dans la gare. Une fois à l'intérieur, l'ambiance était totalement différente. On entendait toujours cet écho agréable produit par les survivants et les marchands qui s'expliquaient en parlant fort voir en criant. En levant la tête, on pouvait voir sur ce qui était auparavant des horodateurs marquant l'heure d'arrivée des trains et leurs quais, l'emplacement où se trouvait les 4 Quais des 4 grandes familles. Le Quai le plus proche de Vincent étant le Quai Arabe, ça tombait bien ! Effectivement, rien que de sentir l'odeur agréable de la nourriture qui commençait à cuire doucement mettait nôtre jeune homme dans tout ses états, il avait vraiment faim ! Mais alors qu'il s'apprêtait à partir sans se soucier de la demoiselle, cette dernière l'interpella à nouveau. Cette fois-ci, elle se présenta, avant de demander au jeune homme de faire de même. C'est vrai ça ! Cela faisait presque quelques heures qu'ils étaient ensemble et aucun d'eux ne s'était présenté ! Se sentant un petit peu honteux, Vincent esquissa un fin sourire gêné avant de répondre à Calissi sur un ton charmeur et enthousiaste.

- Calissi Daniela ? J'aime bien, ça vous va bien ! Moi c'est Vincent ! Certains m'appellent Vince mais c'est comme vous préférez ! Dites moi, je sais que vous avez des courses à faire mais je commence vraiment à avoir faim, cela vous dérangerait si on passait d'abord par le Quai Arabe ? Histoire que je vous montre mes talents.. Héhé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 19 Féminin
Ville IRL : Lyon
Inscription : 02/11/2014
Messages : 19
avatar
Calissi Daniela
MessageSujet: Re: C'est l'heure de séduire le peuple ! [Vincent]   Dim 9 Nov 2014 - 15:48

Bon, ce qui l'énervait un peu, c'est qu'il se montrait toujours aussi charmeur avec elle. Elle ne comprenait pas vraiment pourquoi. Il était censé la repousser, non ? Puisqu'elle était plutôt du genre "coup d'un soir" et pas "on reste ensemble pour toute la vie". Mais bon, qui sait ce qu'il pensait. Peut être avait-il seulement besoin de compagnie ou d'une "amie" avec qui traîner et passer le temps. D'ailleurs, elle avait remarquée à quel point il se montrait flatteur. Il lui avait juste suffit de l'entendre dire que son nom lui allait bien pour s'en rendre compte. Elle avait comprit à quel point il pouvait être.. "dangereux". Si l'on y prenait pas garde, on se faisait rapidement envouté et on perdrait à peu près nos moyens. On se voyait un peu forcé d'accepter ce qu'il nous proposait. Un peu comme tout à l'heure, lors de l'épisode de la bague, qu'elle portait actuellement à l'annuaire gauche. Elle se mit à la contempler plusieurs secondes, oubliant complètement qu'elle devait répondre à Vincent. C'est bizarre parce que cela lui rappelait un peu sa mère, qui avait souvent beaucoup de bijoux sur elle. Des colliers, des bracelets, des bagues.. Elle avait toujours été très classe, comparée à Calissi, qui elle, privilégiait juste la tenue. Alors qu'elle, sa si belle mère, avait toujours été.. plus que magnifique. La définition de salope ne s'était pas appliqué à elle alors que elle, sa fille, s'était plutôt évident. Un soupire s'échappa de ses lèvres. Au fond, elle adorerait être comme elle. Mais vu son caractère, ce n'était pas vraiment possible. Surtout qu'elle était seule, sans personne qui puisse la soutenir, la réconforter et la câliner. Une larme tenta alors de s'écouler sur sa joue mais elle l'en empêcha vivement en feignant d'avoir une poussière dans l'oeil. Elle se tourna alors vers le jeune homme, le regardant fixement.

-Allez-y, prenez ce que vous voulez. Moi, je dois absolument acheter mes étoffes et de quoi refaire ma couleur. Je vous rejoins dans pas longtemps, j'en ai pour quelque minutes.

Elle partit alors de son côté, l'air gênée d'avoir été trop nostalgique pendant un moment. Elle se dirigea vers l'endroit où elle pourrait trouver ce qu'elle cherchait. Elle prit plusieurs couleurs, à savoir, du bleu, du blanc, du noir et du doré. Elle les glissa dans son sac avant de se diriger vers un autre quai où elle acheta tout ce qu'il lui fallait pour sa couleur. Puis elle retourna auprès du jeune homme, s'achetant également de quoi manger. Elle regarda alors autour d'elle, cherchant un endroit où ils pourraient aller mais n'en voyant pas, elle finit par détourner son regard sur Vincent.

-Bon, je ne sais pas vraiment où vous voulez aller mais je vous suivrai car je n'ai aucune idée d'un endroit où l'on pourrait être tranquille. M'enfin, après tout, on peut manger ici, au milieu de toutes ces personnes qui parlent trop..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: C'est l'heure de séduire le peuple ! [Vincent]   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est l'heure de séduire le peuple ! [Vincent]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti: Mesures pour réduire l’inflation
» Séduire pour mieux détruire ... :)
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?
» Dernier heure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Monde RP :: Autres Lieux :: Le Marché de la Gare-