Partagez | 
 

 Réveil Difficile [ Axel Courtain & Arnold Habdaik "H" ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Age IRL : 22 Masculin
Ville IRL : Avignon
Inscription : 31/08/2012
Messages : 466
Fonction : Admin
avatar
Axel Courtain
MessageSujet: Réveil Difficile [ Axel Courtain & Arnold Habdaik "H" ]   Jeu 31 Juil 2014 - 16:27

***

Partie précédente

***


Axel était couché dans un lit, une couverture le recouvrant au trois quart. La chambre de quelques mètres carrés où il était , était faiblement éclairée par quelques bougies. Il regardait le plafond comme il faisait depuis plusieurs semaines - ça fera presque deux mois et demie la semaine prochaine - , il ne faisait rien d'autre à part dormir et manger s'enfermant littéralement dans cette chambre. Il se trouvait dans une sorte d'hôtel à Nécrotopia : " L'Oiseau Bleu. " Celui-ci était tenu par une goule du nom de Monique, soixante-douze avant la chute des bombes, cent soixante-treize aujourd'hui. Elle aimait bien s'occuper de tous le monde, un peu comme si elle était la grand mère à tous. Elle s'occupait d'apporter la nourriture à Axel. Tous les jours c'était la même chose, elle laissait une assiette devant la porte à exactement 12H25, pas 12h20 et certainement pas 12h30. Tous les jours à l'heure pile. Axel eût quand même la chance de goûter une bonne partie des plats du terroir d'avant guerre. Axel avait changé, brisé serait le terme. 
Ce qui s'est passé, à eût un impact important sur lui, bien plus qu'il ne pourrait l'avouer même. Mais il n'avait pas envie de rester comme ça. Axel n'était pas une loque, cette loque qu'il était devenu, coupé du monde pendant deux mois, sans visite, sans personne - presque - à qui parler, sans sentir un peu l'air sur son visage. Il s'assit sur le bord de son lit, prit son visage entre ses mains. Une partie de son visage était toujours bandé, et arboré une barbe assez drue qui vieillissait plus qu'avant le récupérateur et c'était la même chose pour ses cheveux qui avaient eût le temps de pousser - pas énormément non plus - ceux-ci avaient tendance à friser, des boucles retombant sur le visage du récupérateur. Il se leva et attrapa des vêtements que lui avait dégoté Monique, un vieux pantalon déchiré au niveaux des genoux et juste un tee-shirt blanc. Il accrocha son holster autour de sa taille et y plaça son revolver, laissant le reste de ses affaires dans sa chambre. Il sorti de sa chambre en refermant à clé derrière lui. Le réveil allait être difficile.
Axel marchait difficilement dans le couloir, ses jambe ankylosée le faisait souffrir, par chance il n'avait qu'un étage, l'effort ne serait pas surhumain. Il descendit les marches pour se retrouver dans se qui servait de hall à Monique. Il s'approcha en titubant du comptoir. Axel remarqua que Monique voulait venir l'aider, mais le récupérateur l'avait stopper par un " C'est bon ! " sec et cassant, s'excusant immédiatement au prés de la propriétaire pour ce qu'il venait de dire.
- " C'est bon mon petit. Tu as raison, des fois, il faut faire les choses par sois même " Répondit la goule de sa voix rauque mais qui gardait une once de côté maternelle.

- " Je serai pas long, je vais juste ... prendre l'air " Répondit Axel en posant les clé sur le comptoir et en sortant de l'hôtel.

Axel remonta la rue, pour l'instant c'était suffisant histoire de prendre l'air. Il marcha encore et encore, jetant des regards à droite et à gauche pour regarder les différentes échoppes et autres vendeurs. Et bien voilà qui faisait longtemps pour le récupérateur. Il ne le montrait pas, mais il était très heureux de sortir enfin aprés avoir était coup du monde pendant deux mois, ça faisait du bien. Finalement sans s'en rendre compte, il se retrouva devant les bar des immondices, il colla son visage contre la devanture : le bar était vide, c'était rare, ni de poivrots, ni de " H", personne. Il se décida à entrer et se dirigea vers le bar.

- " Qu'est ce qui se passe ? Tu n'as plus d'alcool pour que ton bar soit déserté comme ça ? " Axel lança cette petite blague à l'attention du barman, Hector.

- " Hum ? Oh. Désolé j'avais pas fait le déclic. Oui c'est très calme aujourd'hui. D'ailleurs ça faisait longtemps. " Répondit la goule

- " Oui. Peut-être trop d'ailleurs, et dire que j'étais pas si loin. "

- " Bon, se sera quoi pour boire ? " Demanda le barman à l'attention d'Axel




***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 31/08/2012
Messages : 419
avatar
Arnold Habdaik "H"
MessageSujet: Re: Réveil Difficile [ Axel Courtain & Arnold Habdaik "H" ]   Mer 5 Nov 2014 - 22:02

[non loin du Louvres]

H s'engouffra dans l'immense pièce tristement vide, heureusement que l'absence de fenêtres, les murs et le sol en béton défoncé étaient là pour égayer le tableau. Une série de lampes à lumières blanches vive aveuglaient le centre de la grande pièce rectangulaire.
Vincent était d'une humeur assassine, comme rarement il en avait vu aurait pu dire Arnold mais... depuis qu'il avait sorti son associé des mains des négriers, ce dernier semblait en vouloir à chaque forme de vie peuplant cette terre desséchée. Cela l'affectait, entre autre fait de son échec avec ces foutus Malebranche, son récupérateur au tapis, la difficulté à s'approvisionner en matière premières et qu'il avait du vivre lui même reclus loin de toute localités pour sa sécurité (déjà bien plus d'un mois qu'Arnold n'était entré à Nécrotopia) devant délégué ses ordres à Mathilda et gérer toute l'entreprise de loin.
Tout c'était tellement emballé ces derniers mois...

Mais il était grand temps de revenir au devant de la scène.



* * *


Réunion de toute la clique.
Il y avait là les 5 revendeurs de HetV dans le secteur du Louvres. Trois goules et Céline ancienne toxico mais toujours parano, ainsi qu'un autre peau lisse : Matthias, un grand blond avec une belle gueule.
Aussi présent dans la salle Noé, homme de main recruté par Vincent ; Marc Desbois le mercenaire à qui H avait fixé un rendez vous aujourd'hui pour parler affaire, celui ci étant arrivé en avance il pouvait donc faire partis de la scène en tant que simple spectateur restant dans l'ombre. Pour finir JC à la mine étonnement grave, tenant en laisse deux énorme molosses.

Les deux associés avaient provoqués cette assemblé des suites d'une préoccupante découverte.


Leurs revendeurs se tenaient tout les cinqs en lignes, au bord du cercle de lumière fournit par les rares éclairages de la pièce. Oh ils savaient bien que quelque chose avait merdé. Ils suintaient la peur de tout les pores de leurs peaux, baignant la pièce glauque dans une ambiance encore plus angoissante.

Vincent s’avançait devant eux, un doigt accusateur pointé sur eux, l'autre main derrière son dos le poing serré, contenant sa fureur, sa haine, son dégoût.
Il eut comme un grognement de mécontentement.
Passant et repassant devant les revendeurs alignés comme des "accusés" il maugréa sans desserré ses dents :
- On...
ne déconne pas...
Avec la marchandise !

H observait d'un peu plus loin, impassible. A peine un mois qu'ils travaillent pour nous... et déjà quelqu'un pour essayer de jouer au plus malin.
Le Saint s’arrêta, le regard noir d'une haine débordante venant agresser la goule se tenant devant lui :
- TOI ! Qu'est c'que je viens de dire ?!!
Ce dernier arrêta brièvement de regarder ses pompes usées, préférant regarder un peu plus sur la gauche, évitant encore plus le regard de son boss.
Le pauvre ne savait comment se tenir, fallait il soutenir se regard ?
- ... on ... déconne pas avec la marchandise.
- EXACT ! Beugla Vincent, faisant sursauter une partie de l'auditoire.

Arnold resta de marbre, mains dans ses poches mitées, regardant son associé insuffler la peur dans le cœur des hommes.
Vincent gardait la mâchoire bloquée comme sous amphét' les dents prêtent à péter, les mains crispées devant lui étranglant un fantôme, le regard fou.
- ON ne déconne PAS avec la PUTAIN de MARCHANDISE !

Arnold fit quelques pas, se mettant en avant pour prendre la suite de son ami déjà prêt à arracher quelques têtes.
- Nous venons d'apprendre de source sure que l'un de vous coupe la came que nous fournissons, dégageant par là un profit pourtant négligeable selon moi.
Il les regarda tour à tour, se grattant le menton pensif.
Vincent lui avait rejoint son coin du ring, tendu comme un boxeur avant le dernier round.
- Nous mettons un point d'honneur sur la qualité de notre marchandise et vous le savez.
Avec la chute de Métrop' le Trident se voit momentanément affaibli, sa sphère d'influence s'étant de plus déplacé plus à l'ouest nous laissant champs libre pour encore quelques précieuses semaines.

H se déplaça calmement le long de la ligne.
- Nos ventes sur le Louvres et les environs sont destinés à croître rapidement avant une possible "contre attaque" du Trident dans le secteur.

Le moment est donc crucial.
Comprenez que nous ne pouvons laisser passer le moindre...

Il se permit de bien insister dessus :
- le Moindre manquements aux règles et aux ordres que nous vous donnons.

Nous répondrons avec fermeté à toutes fautes.


A la fin de cette phrase Noé leur homme de main empoigna le coupable.
- Non ! J'chuis désolé ! Vous...
Noé poussa violemment Mathias au sol. Le revendeur atterrit sur ses genoux, le choc résonant dans la pièce, et s’aplatit au sol de douleur.
- J'vous donnes tout ce que j'ai, pit
Se fut à se moment là que le Saint sorti de l'ombre et de sa torpeur. Sa botte vint trouver la belle gueule de Mathias qu'il écrasa sur le sol. La victime hurla de douleur, emplissant l'espace clos de se son strident. Vincent tenta bien de le faire taire avec plusieurs coups de pieds répétés dans le ventres, les cuisses et les bras de ce traître mais celui ci ne se décidait pas à la fermer.
Alors il s’arrêta.
Contemplant cette pauvre chose sur le sol, tentant dans un vain effort de se relever. A coté, les autres revendeurs n'avaient pas bougés... ne pouvaient pas bouger, fixé sur place par JC et ses deux clébards en laisse qui les surveillait de prés.
- Nous ne pouvons tolérer ce genre d'écart.
A la prochaine livraison nous vous fournirons en plus huit doses chacun, pour compenser la place laissée vacante par Mathias et pour palier à la demande croissante.
Vous aurez une semaine pour tout écouler.

La goule avait prononcé ses paroles calmement, sans détacher son regard du pauvre corps meurtrie du blondinet devant lui, à quatre pattes, le nez et la bouche gouttant de sang.
- Pit...ié.
La terreur ressenti par leurs revendeurs face à cette scène était difficilement imaginable.

Vincent alla chercher calmement la barre à mine que lui tendait son homme de main. On entendait les sanglots pathétiques de Céline. Son associé revint vers le traître, prêt à envoyer une nouvelle âme au purgatoire, à pas lents et faisant traîner sa barre de fer sur le sol de béton nue, sciemment ou non la dose de psycho prise rendait ses actions un peu imprévisibles.

Il resserra sa prise sur l'arme, craquant ses articulation. Mathias crachait encore du sang, mais bientot ce seront ses dents...
Les coups furent d'une glaçante violence. Un premier directement sur la mâchoire, un deuxième et un troisième fracturant quelques cotes, un troisième brisant un coude.
Le son des os brisé était l'un des pires pour les oreilles humaines sans conteste.

Le saint regarda cet amas de chaires et de sang à ses pieds. Sa respiration était forte, rapide, excitation et adrénaline. Il leva bien haut sa barre à mine.
- Arrêtez ! Pleurait Céline. Il est déjà mort !!
Le coup s’abattit immédiatement, pulvérisant le haut du crane.
S’enchaînant une longue série de coups, entrecoupés des hurlement de Vincent :
ON
DÉCONNE PAS
AVEC LA MARCHANDISE !






* * *



H s’aperçut à l'entrée du Louvres qu'il avait encore un morceau de Mathias sur sa blouse. Éjectant la viande d'une pichenette, il entra par la grande porte, un journal sous le bras.
Voilà trop longtemps qu'il n'était plus revenu en ces lieux lui semblait il. Le Trident était à sa recherche et savait où chercher, aussi avait il du s'éclipser quelques temps. Prudence était encore de mise, aussi n'allait il pas trop s'attarder, venant ici seulement pour ce qui était urgent ou important à ses yeux. Il y avait deux trois goules avec qui il devait s'entretenir dont Hector évidement, mais aussi Axel Courtain le prospecteur, non pas pour affaire... seulement pour voir comment il allait.

- Hum, sale affaire. Dit il simplement en prenant place aux cotés du prospecteur méconnaissable.
Hector l'avait directement prévenu qu'il s'agissait d'Axel.
- Un verre d'eau Hector. Et je paie la note de notre collègue. Quelques anneaux tombèrent sur le comptoir qu'il poussa de la main.
- Je crois que Vincent ne s'est pas trop remis de la mort de son p'tit protégé dans cette cabane de Tox.
Content que tu t'en sois sorti.


- Je suis passé quant il t'a amené à la clinique. J'ai payé les frais de ma poche.
Du reste... on a pas pu rester dans le coin. Le Trident est plus enragé qu'une bête blessée, ils me voulaient et savaient où chercher. Nécrotopia était devenu trop risquée.


Ouais, beaucoup de chose ont changées. Axel lui même, derrière ses bandelettes et ses airs de vétérans rendait vraiment un genre... beaucoup moins sympathique qu'avant, carrément plus sérieux et dur à cuire.
- Tu t'en sors comment ?

Et pour la suite... t'envisages ça comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Ville IRL : Avignon
Inscription : 31/08/2012
Messages : 466
Fonction : Admin
avatar
Axel Courtain
MessageSujet: Re: Réveil Difficile [ Axel Courtain & Arnold Habdaik "H" ]   Jeu 6 Nov 2014 - 21:53

***


- Tu t'en sors comment ?

Le récupérateur passa sa main sur son visage. Avant de se tourner vers Arnold. C'était plus le gentil Axel Courtain, il avait changé, contre son gré sans doute mais s'est arrivé et maintenant la machine est en marche, un retour en arrière sera difficile. Axel ne répondit par directement à la question d'Arnold. Faut dire qu'il devait un peu se re-synchroniser avec le monde.Quelques secondes passèrent sans qu'aucun des deux ne parlent.
- Je te rembourserai, je vais ramener de l'argent.

Le récupérateur ne pu s'empêcher de lâcher un léger soupir.

- Je vais mal Arnold, très même. Je suis devenu un loque, une putain de grosse loque. Mec, tu m'as bien regardé ? Je tiens pas debout, on m'aurait pété la rotule j'aurais moins mal. Mon bras doit pour l'instant est inutilisable, je tremble comme un connard de junkie qui n'aurait pas eût sa dose de psycho. Et encore, regarde.

Axel commença, à retirer les bandes qui recouvrait son visage, après quelques tours, le récupérateur posa le tout sur le comptoir. La goule pu contempler le visage d'Axel. Même si son visage avait dégonflé depuis bien longtemps, les séquelles étaient toujours là. Une bonne partie de la partie droite du visage portée les traces d'un ancien hématome ainsi que l'oeil droit d'Axel complètement injecté de sang - ça allait durer ça - , c'est vrai Axel était plus que diminuer, son corps avait souffert - si ce n'était que ça - et le temps pour s'en remettre allait être long, très long. 

Et pour la suite... t'envisages ça comment ?

- Je peux toujours marcher avec vous ? J'ai plus rien Arnold. Métro' c'est terminé. J'ai perdu une part de moi même. Tu comprends ? Je continue avec vous. Mais crois-même je tiens qu'en même Vincent responsable de ce qui est arrivé. Il nous a balancé chez un putain de drogué incontrôlable. On a eut de la chance, enfin pas tout le monde on dirait. Tu veux toujours que je bosse pour toi Arnold ?

***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 31/08/2012
Messages : 419
avatar
Arnold Habdaik "H"
MessageSujet: Re: Réveil Difficile [ Axel Courtain & Arnold Habdaik "H" ]   Dim 9 Nov 2014 - 11:17

- Je te rembourserai, je vais ramener de l'argent.

- Je vais mal Arnold, très même. Je suis devenu un loque, une putain de grosse loque. Mec, tu m'as bien regardé ? Je tiens pas debout, on m'aurait pété la rotule j'aurais moins mal. Mon bras droit pour l'instant est inutilisable, je tremble comme un connard de junkie qui n'aurait pas eût sa dose de psycho. Et encore, regardes.

La momie se défit de ses bandelettes, ce qu'Arnold découvrit dessous n'était au final pas aussi pire qu'il craignait.
- Pas de remboursement qui tienne. C'était une erreur de Vincent que de t'amener dans ce trou à Tox', à nous d'en payer les pots cassés.
Je vais tacher de trouver quelque chose pour te remettre sur patte. Il n'y a rien de mieux qu'un super-stimpack pour se remettre des coups durs, j'ai quelqu'un qui a pas mal de contacts avec des gars de la section humanitaire de la FNF, elle pourra m'en trouver un rapidement.

Là encore ça coûtera une blinde. Mais il était hors de question de laisser son récupérateur sur le carreau.
Et pour la suite... t'envisages ça comment ?

- Je peux toujours marcher avec vous ? J'ai plus rien Arnold. Métro' c'est terminé. J'ai perdu une part de moi même. Tu comprends ? Je continue avec vous. Mais crois-moi je tiens quand même Vincent responsable de ce qui est arrivé. Il nous a balancé chez un putain de drogué incontrôlable. On a eut de la chance, enfin pas tout le monde on dirait. Tu veux toujours que je bosse pour toi Arnold ?
- Évidement. Lacha-t-il sans vraiment réfléchir.
Tournant ensuite son verre vide entre ses mains et ses pensées dans sa tête, la goule prit plus de temps pour réfléchir à la situation.
- J'avais comme projet d'envoyer rapidement quelqu'un dans métrop'. Il y a beaucoup de matériels à récupérer, la ville est encore restée vierge des pillages par les prospecteurs, les humains ont encore peur de la goulification. Mais la tendance va pas tarder à s'inverser, cette ville est une vraie mine, il faut donc que je joue vite mes cartes.
Le Trident a laissé derrière lui beaucoup de choses intéressantes, t'imagines bien.
Évidement, je ne vais pas te demander à toi d'y aller. Je vais engager quelqu'un, je ne sais pas encore qui -trouver quelqu'un relativement de "confiance" est devenu difficile- pour récupérer ce qu'il me faut. Je pourrais aussi l'envoyer récupérer tout ce que tu me demanderas, dans ton ancienne rame de métro par exemple.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Ville IRL : Avignon
Inscription : 31/08/2012
Messages : 466
Fonction : Admin
avatar
Axel Courtain
MessageSujet: Re: Réveil Difficile [ Axel Courtain & Arnold Habdaik "H" ]   Sam 15 Nov 2014 - 23:23

***


Le récupérateur se perdit dans ses pensées quelques secondes. Son idée lui semblait bonne en tout point. Il fallait maintenant l'aval d'Arnold. Mais Axel ne voyait pas d'autre moyens pour arriver au but final. Le récupérateur se tourna vers Arnold pour lui exposer son idée.
- Si, il faut que j'y aille, ça ira pour moi ne t'inquiètes pas.
Enfin ça devrait  aller ...
Tu veux engager quelqu'un non ? Je penses qu'il y a un moyen qui pourrait être assez simple pour toi, tu n'aurais pas à faire grand chose. Regarde c'est simple. Je marche jusqu'au métro. 
Je vais voir du côté des tunneliers. Je trouve quelqu'un là-bas pour m'accompagner. Il y aura toujours des mecs prêts à aller à Métropolitopia si ils gagnent un petit quelque chose en retour.
En espérant qu'il y est des intéressés.
- T'en penses quoi ? Pour toi ça te semble bien ? 
Le récupérateur récupéra les bandages sur le bar et commença à tout remettre en autre.
Tu vois un mec qui serait juste une sorte de mercenaire ? On récupère ce que tu veux, on te ramène tout et tu en fais ce que tu veux de ce mec après.
Axel soupira légèrement ... et se mit à rire.
De toute manière, tu es obligé de faire ça. Désolé mais une fois encore tu vas devoir faire confiance à Axel Courtain et le laisser faire. Faut juste mettre les choses au clair pour savoir exactement ce que tu veux ou pas.




***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Inscription : 31/08/2012
Messages : 419
avatar
Arnold Habdaik "H"
MessageSujet: Re: Réveil Difficile [ Axel Courtain & Arnold Habdaik "H" ]   Dim 16 Nov 2014 - 20:35

De toute manière, tu es obligé de faire ça. Désolé mais une fois encore tu vas devoir faire confiance à Axel Courtain et le laisser faire. Faut juste mettre les choses au clair pour savoir exactement ce que tu veux ou pas.
C'était étonnant de voir son récupérateur "s'imposer" de la sorte. Étonnant et bienvenue, du fait de la nouvelle tournure des événements le chimiste avait bien besoin que ses hommes prennent plus de décisions, d'autonomie.
- Engager un mercenaire est problématique. Tu pourrais tomber sur un type proche du Trident qui rapportera qu'un prospecteur en veut à leur matériel. Ou encore, ce mercenaire s'il n'est pas trop stupide, comprendra de lui même pourquoi tu fais cela, pourquoi tu récupères ça, peut être ne comprendra-t-il pas pour qui mais il saura qu'une telle information peut toujours être en mesure de se monnayer...
Il faudra en trouver un de fiable, là sera la difficulté, plus que la mission de récupération elle même. Il faudra questionner... et cela sans éveiller de soupçons.

Arnold mettrait sa confiance en quelqu'un qui aurait un grief personnel envers le Trident, comme presque toujours quant il devait recruter quelqu'un de ce genre là. Une autre solution serait tout simplement... d'abattre le mercenaire une fois le travail terminé, d'autant plus que la paie que H aurait du donner à ce mercenaire irait directement dans la poche de ce brave Axel.
- Bon, il y a trois endroits à voir du coté des champs éliminés.
Arnold fit glisser une carte grossière qu'il avait dessiné grâce aux souvenirs qu'avait Vincent de l'endroit.
- Inutile d'aller chercher dans les labos principaux, c'est certains qu'il ne reste plus grand chose. Si je t'envoie là dessous, dans ton état qui plus est, je veux être certains que tu me ramènes des trucs intéressants.
Premièrement il y a ce grand local de service, il servait de laboratoire expérimental à leur chimiste en chef, Argemium -drôle de nom hein ? Bha, Vincent m'a affirmé que c'était son vrai blase-. Tout ce qui est grosse verreries, même si j'en aurais bien besoin, ne prends pas, ce serait trop encombrant et trop fragile. Mais tout ce qui est machinerie tu emballes et met dans le sac. Tu reconnaîtra ces machins, c'est lourds, en inox, avec la marque dessu "LabCo" ou "LabTech".
Le problème ici c'est que tu risques d’être bloqué, il n'y a pas d'issu de secours.

Ensuite il y a le wagon du chimiste en chef dont je viens de te parler. Prends moi tout les papiers et les dossiers qui sembles important, ceux avec des formules et un gros Top Secret encrée en rouge, ah ! Vérifies les tiroirs de son bureaux évidement, mais aussi sous son matelas, dans un casiers caché au fin fond de sa piaule, bref là où l'on planque les trucs de valeurs.
Ici pas trop de soucis à se faire j'imagine, il a voulu avoir un des wagons les plus à l'écarts des grandes voies de circulations.

Et enfin, le stock. Je me fait pas trop d'idées mais ça vaut le coups de jeter un œil. Dans un petit local d'entretien, au centre de la station.


Il aurait eut une centaine d'autres endroits à lui faire prospecter... mais si il avait bien appris une chose avec le Trident, c'était de ne jamais être trop gourmand.

- Viens ici demain matin, j’enverrais Mathilda, une nouvelle associée -aussi celle qui a les contacts auprès de la FNF- te fournir de quoi t'aider. Le super stimpack évidement, mais aussi un AER-9 en excellent état, elle m'a dis que c'est l'arme idéale pour tuer de la goule sauvage dans les tunnels, peu de bruit et très précis, je me fis à son expérience. Du reste, si tu as besoin d'autres matériels, dis le moi, et je verrais ce que je peux faire. J'espère d'ailleurs que t'as toujours sous la main le masque de protection que je t'avais filé.


Fais preuve d'une prudence excessive.
Je t'interdis de mourir là bas.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 22 Masculin
Ville IRL : Avignon
Inscription : 31/08/2012
Messages : 466
Fonction : Admin
avatar
Axel Courtain
MessageSujet: Re: Réveil Difficile [ Axel Courtain & Arnold Habdaik "H" ]   Lun 24 Nov 2014 - 16:12

***


- C'est bon ? Tu as bien tout compris. ? Demanda la jeune femme.

- Ouais. C'est bon. Normalement ça devrait le faire, merci bien.

- Ne me remercie pas, c'est Arnold qui m'a envoyé, c'est lui que tu devrais remercier.

- Sans doute. Bon puisque que tu me passe cet AER-9, je ne vais pas aller m'encombrer avec mon fusil alors autant le laisser là. Donne le à H en attendant si tu le vois ou sinon laisse-le à Hector avant de partir.

- Pas de problème se sera fait. Ah et au fait le stimpack va bientôt faire effet. Normalement ça ne devrait plus être. Mais bon, avec ce que tu as prit tu n'est plus à ça présFaut juste prendre ton mal en patience.

- Ouais. 'fin c'est pas un truc qui va m'empêcher d'y aller.
Axel jeta un coup d'oeil à sa montre, bientôt 10h30
Et d'ailleurs va falloir que j'y aille.

- Je ne vais pas te retenir ici plus longtemps dans ce cas. Contente de t'avoir rencontré.
Elle tendit sa main vers  le jeune homme.

- De même.
Axel répondit au geste de la jeune femme.

Axel se leva de sa chaise. Il prit le fusil et le posa contre son épaule. Il mit sur son épaule droite la lanière de son sac à dos. Il était prêt pour le grand voyage direction feux Métropolitopia. Axel se dirigea - en se frayant un chemin entre les quelques clients - vers la sortie.

- Evites de te faire tuer. Lui lança Mathilda avant de quitter le bar.

- Axel Courtain, ne meurt pas. Lui répondit Axel en disparaissant à l'extérieur du bar.



***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Réveil Difficile [ Axel Courtain & Arnold Habdaik "H" ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Réveil Difficile [ Axel Courtain & Arnold Habdaik "H" ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sur la route des Virgiles [Axel Courtain & Agathe] feat Arnold Habdaik "H" en MJ, [Terminé]
» Un réveil difficile - Terminé
» Un réveil difficile et un nouveau point de départ. [Libre à un membre de Fairy Tail]
» Un réveil difficile
» Réveil Difficile et Perturbant [Abyss & Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Monde RP :: Nécrotopia-