Partagez | 
 

 Lazare doit mourir ! [Partie 1 - Caron / Grive / Lazare / Zoé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Age IRL : 20 Masculin
Inscription : 11/11/2013
Messages : 50
avatar
Caron Hugues
MessageSujet: Re: Lazare doit mourir ! [Partie 1 - Caron / Grive / Lazare / Zoé ]   Lun 29 Sep 2014 - 23:19

« Je croyais pourtant t'avoir dit de partir et de ne pas revenir, Gabriel ! Tu étais une erreur ! »

Super la famille ! D'un coup, Caron avait l'impression de se retrouver dans le passé, à ses seize ans, comme quand il était adolescent et qu'il allait pour la première chez un ami mais que l'hôte se faisait engueuler par ses parents... Drôle de situation dans laquelle personne ne veux être, tellement c'est dérangeant, d'être dans un conflit qui ne nous concerne pas tant que ça... Là c'était la même, à la différence que là ce n'était pas un adolescent de seize ans qui se faisait engueuler par sa maman mais un géant écailleux de deux mètres qui se fait maltraiter par son grand frère qui à un gros joujou.
Grand frère par ailleurs qui ressemble plus à un méchant militaire qu'on trouve dans les bandes dessinées. Le menton carré, le visage égratigné, le regard dur avec des yeux profonds et une coiffure impeccable. De longs cheveux noirs tout lisse, comme n'importe quelle personne profondément méchante.

« Je croyais pourtant t'avoir dit de partir et de ne pas revenir, Gabriel ! Tu étais une erreur ! »

Une erreur ? Il y allait un peu fort, l'espèce de gothique-punk-psychotique-complexé... Il venait d'énerver Caron en une demi-seconde. Lazare était un véritable spécimen unique en son genre ! Un fleuron en matière de super-mutant, un spécimen unique combinant des caractéristiques de mammifères et de reptilien ! Une bête de régénération ! Un être ayant survécu à la mort !
Clairement, le frère de Lazare ne réalisait pas du tout ce que c'était... Comparé aux machines glauques, Lazare était supérieur en tout point que lui permettait son corps fait de chair et d'os, et point le plus important... Il pouvait communiquer. C'est tellement basique comme trait mais parler à des machines n'est souvent pas très intéressant, car elles répondent par des cliquetis ou des bips... C'est toujours effrayant. Le vivant, voilà une vraie source d'enrichissement.

Le reste de l'échange ne fut pas... Très instructif. L'un qui pète un câble, l'autre qui le menace, le frère qui fait son bon gros discours de méchant sociopathe... A vrai dire, la scène paraissait comique pour Caron, si on omettait des détails tel que la jolie foule autour d'eux. Caron avait toujours ses deux doubles canons dans les mains, donc cela ne lui posait pas trop de problèmes d'être entouré de néons verts... Le détail gênant dans l'histoire, l'élément perturbateur c'était le grand frère, il ne semblait pas si inoffensif que ça et Lazare qui brandissait son couperet à tout va...

Caron grimaça en voyant Lazare s'élancer, tel le brave chevalier dans le château hanté par un vampire... Sauf que là, le vampire avait une armure assisté et une foreuse à la place de la main droite. Le grand frère décapita Lazare d'un seul coup, Caron regarda avec horreur la tête s'envoler et percuter le mur dans un bruit sourd... Mais il eut un grand sourire en voyant son cobaye préféré se relever. Il leva ses armes en observant son géant préféré massacrer du robot. Magnifique, mieux qu'un employé esclave ! Il bosse même après la mort ! Néanmoins, c'était la parfaite diversion pour les robots...

La situation changea bien lorsqu'un d'un coup, la foule, Lazare et le grand frère se dirigèrent vers le duo, enfin sauf pour le dernier qui était un peu à l'écart. Caron prit une inspiration et se concentra... Le géant arrivait droit sur lui. Il se décala vers la droite, s'éloignant de la trajectoire dangereuse en espérant qu'Ophelia se décalerait juste assez pour laisser Lazare massacrer le plus d'ennemis possibles.
Caron se retrouva sur le côté d'Aaron, ce dernier avait la main levée en l'air qui traversait le plafond...
« ...Je te sens... »

Caron ne se fit pas prier, il mit immédiatement un double canon au niveau du bras levé en l'air et un autre au niveau de la jambe de ce cruel grand frère. Ses doigts pressèrent les gâchettes. Un bruit puissant de détonation se fit entendre et un grand flash lumineux éclaira pendant un bref instant la pièce noire. Les quatre cartouches de chevrotines se délestant dans l'armure d'Aaron, ne perçant pas le blindage mais le faisant lâcher prise et le déstabilisant un bref instant suite à l'impact puissant qui aurait projeter en arrière un homme normal à plusieurs mètres à une aussi courte portée.

« Alors, toi tu sens plus ? Regarde ton petit frère, il se sent mal.. Tu l'as mutilé, décapité, traumatisé ! J'suis sûr que t'es juste un complexé... »

Caron regretta immédiatement ses paroles alors qu'il prit vite en main son pistolet. Aaron venait de se tourner vers lui, et certainement pas heureux d'avoir entendu ses paroles... Caron se mit à reculer dans l'espoir d'échapper à l'homme-assisté et échappa de justesse un coup de foreuse en s'abaissant. Il en profita pour vider le reste de son chargeur sur l'homme mais ne toucha que au hasard sa cible, les petits balles rebondissant comme l'aurait fait de petits cailloux... Caron esquiva un deuxième coup de foreuse mais n'eut pas le temps de voir arriver le troisième coup qui était un coup de poing. Le poing s'enfonça brutalement dans son torse, tordant la plaque de métal qu'il portait juste au-dessus de sa combinaison environnementale. Il fut projeter à quelques mètres en arrière et finit sur le dos, soulevant un nuage de poussière. Le souffle coupé par le brusque choc, il se tordit de douleur, sentant bien que ça n'allait pas au mieux dans son corps mais en voyant plusieurs diodes vertes s'allumer autour de lui, il respira de nouveau très vite et se mit à recharger ses armes frénétiquement en reculant tant bien que mal, l'impact dans son torse ayant formé un tour l'empêchant de respirer correctement.

« Un petit coup de main ici.... » Réussit-il à gémir entre deux respirations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 04/02/2014
Messages : 163
avatar
Bérenger Mauban
MessageSujet: Re: Lazare doit mourir ! [Partie 1 - Caron / Grive / Lazare / Zoé ]   Mar 14 Oct 2014 - 15:35

« Oooooh ! Mais... Gabriel... Ta copine ici... Ce n'est pas un être humain n'est-ce pas ? J'ai reconnus ces petits détails. Oh sapristi... Elle est parfaite ! Parfaite et magnifique ! Il me la faut absolument ! IL ME LA FAUT ! Ooohh... Acceptez de vous joindre a moi, très chère et je suis sûr que nous pourrons tous deux vivre et construire un destin main dans la main... Oh... »

Pervers en plus d'un manque de tact alarmant, l'armure assistée en elle-même était plutôt, étrange comparé aux armures européennes.

« Tu la touche, je te bouffe les yeux, compris ?! »

Le grand frère s'énerva devant l'attitude de Lazare, au moins lui ne comptait pas l'ouvrir en deux pour explorer ses moindres recoins d'autant plus que le mariage forcé n'était pas vraiment une option pour la doctoresse.

« Je la prendrais quand même ! Et je pourrais alors délicieusement la démonter, la reprogrammer, la comprendre... Afin que j'atteigne la perfection ! »

La foreuse s'actionna dans un bruit infect et broya Lazare au niveau du cou, pulvérisant tout ce qui pouvait l'être ; trachée, vertèbres, carotide. Tout cela s'envolait alors que des petits jets de sang jaillissaient de son coup à chaque battement de coeur, sa tête roulant sur le sol alors qu'elle semblait à demi consciente du sort qu'il lui arrivait.
Pendant ce temps, dans un élan de rage peut-être, où mu par un instinct de survie incroyable, le corps du mutant resta debout et commença à frapper à l'aveugle, détruisant joyeusement les robots qui se dressaient sur son passage en s'avançant vers Caron et elle, suivi par le grand frère. La médecin esquiva le décapité qui continuait sa course vengeresse, sans doute en quête de plus d'ennemis à tuer tandis que le scientifique déchargeait sa chevrotine sur Aaron qui encaissa le choc. Étrangement les billes de plomb ne ricochèrent pas contre le métal de l'armure, un simili kevlar se cachait-il à travers les protections de l'aîné du mutant? Dans tous les cas l'impact déstabilisa brièvement le colosse de métal qui n'apprécia pas qu'on lui tire dessus. L'impulsivité de Caron risquait de lui coûter cher.

« Alors, toi tu sens plus ? Regarde ton petit frère, il se sent mal.. Tu l'as mutilé, décapité, traumatisé ! J'suis sûr que t'es juste un complexé... »

Très cher en fait.
Alors que son collègue dégainait son arme de poing, le grand frère se jeta sur lui et se déchaîna, à chaque fois Caron esquivait les attaques de justesse hélas il encaissa de plein fouet un coup de poing et valsa sur plusieurs mètres. Celui-ci se releva et rechargea ses armes en respirant bruyamment et gémit un appel à l'aide alors qu'il finissait de remplir ses armes de cartouches.
Un coup de serpe dans le bras informa l'androïde qu'on l'attaquait par-derrière, celle-ci fit un bond en avant avant de se retourner ; un robot plus malin que les autres qui semblait vouloir en découdre. Manque de chance pour lui Grive n'était pas d'humeur joueuse.
La toubib recula et sortit de sa trousse de soin une bobine de fil à suture, du Gore-Tex. Pas vraiment quelque chose de très résistant mais ça remplirait l'office auquel on le destinait ; son compatriote moins évolué revint à la charge et tenta de décapiter Ophelia qui se baissa et déroula un bon mètre de fil avant de tirer un grand coup après avoir emberlificoté le tout entre les jambes de la parodie de vie synthétique.
L'architecture fine et bancale ne supporta pas la traction brutale et s'écroula tandis que tout ce qui était en dessous des genoux se dérobait dans le fracas le plus total.
Celui-là n'était peut-être pas hors d'état de nuire mais il lui serait bien plus dur de ramper avec justes deux serpes en guise de mains.
Une foule de diodes vertes fixaiait l'androïde, maintenant c'était sûr que le bruit les attirait à en juger par la poignée de serviteurs robotiques qui se rapprochaient d'elle.
Ce serait toujours ça de moins pour Caron.
Le seul problème était que désormais il lui serait impossible de rejoindre le scientifique car près d’un mur et entourée de robots tous prêt à en découdre avec elle alors que ce n’était pas absolument pas dans ses intentions. Aussi, elle prit sa trousse de soin et la lança à Caron, la morphine devrait tenir le choc normalement.
Reculant devant une machine un peu trop zélée, Grive fit quelques pas de côté vers un coin pas encore infesté de monstres à diodes.
Il lui fallait quelque chose pour les distraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 20 Masculin
Ville IRL : Nantes
Inscription : 09/11/2013
Messages : 144
avatar
Lazare
MessageSujet: Re: Lazare doit mourir ! [Partie 1 - Caron / Grive / Lazare / Zoé ]   Lun 10 Nov 2014 - 0:13

Aaron avait momentanément baissé les yeux sur son blindage. Quatre marques avaient tapotés son armure, ce qui lui fit grincer des dents sur le coup. Ce n'était pas encore assez parfait ! Maudit étranger ! Fort heureusement, il eut le temps de le mettre dans une situation fort difficile. Il avait lâché la femme qui se trouvait plus haut... Mais peu importe... Un autre se présentait tout cuit. Aaron activa sa foreuse en ricanant affreusement et se dirigea d'un pas assuré et lourd vers lui, prêt à lui administrer la dose fatale.

« Ha ! Voyons voir si tu peux marcher après celle-là. Mon frère ne t'aura peut-être pas apprit un tour pareil... » gargouilla t-il.

Alors que son armure assistée et sa foreuse vrombirent, un projectile traversa les airs et atterrit droit sur Caron. De la morphine. Aaron haussa un sourcil et tourna la tête un instant. Oh bien, l'autre saleté d'androïde était entouré par les siens. Cela ne serrait sans doute qu'une question de temps jusqu'à ce qu'il récupère les pièces détachés. Mais alors qu'il n'aurait eut qu'a porter le coup, le corps de Lazare toujours visiblement animé par des signes de vie le percuta sur le coté, le faisant doucement tituber sur la droite et perdant ainsi son angle de frappe. Aaron tourna la tête et fit les gros yeux.

« Encore toi saloperie ? Tu compte m'ennuyer combien de temps ? »

Le couperet de Lazare se leva et tenta d'administrer un coup. Le bras blindé gauche de Aaron le para sans difficulté, puis, de sa foreuse il frappa l'arme de son frère mutant. La lame se brisa sur le coup et un large morceau décolla dans les airs, traversa le plafond troué et alla cogner contre quelque chose qui tinta par la suite.

Un lustre. Un lustre était accroché juste au dessus d'eux.

Aaron envoya un bon coup de pied auto-propulsé sur son frère qui fut projeté en arrière à son tour, atterrissant sur les droïdes cernant Grive et les renversant. Lazare tâta aléatoirement le sol autour de lui et mit la main sur ce qui semblait être le bras démembré d'un des robots-zombies de Aaron. L'odeur de chair pourrie était entêtante, mais quand on n'avait plus de tête, on se fichait quelque peu des odeurs. En l’occurrence, Lazare était bel et bien en vie. Il pouvait toujours se contrôler bien qu'il ne voyait plus rien, n'entendait plus rien, ne sentait plus rien. Toujours pouvait t-il toucher. C'était suffisant. De manière aléatoire, il frappa autour de lui avec le membre robotique, débarassant Grive d'une bonne partie de ces agresseurs.

Au milieu de la pièce, Aaron se pressait d'avantage pour en finir avec Caron. Il leva avec force sa foreuse et la dirigea droit vers le scientifique.

« Je vais te réduire en bouille ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age IRL : 20 Masculin
Inscription : 11/11/2013
Messages : 50
avatar
Caron Hugues
MessageSujet: Re: Lazare doit mourir ! [Partie 1 - Caron / Grive / Lazare / Zoé ]   Mar 25 Nov 2014 - 22:01

« Je vais te réduire en bouille ! »

Finir broyé par une foreuse n'était pas une perspective envisageable par Caron et surtout pas faire partie d'une sorte de collection d'insectes avec son sujet décapité -encore une fois- à ses côtés. Étant trop concentré sur son propre destin qui risquait de s'écourter considérablement pour remarquer la véritable mêlée qui se déroulait en fond du plateau de cette scène qui avait virée en quelques instants à la boucherie, Lazare étant devenu l'idéal marchand de mandales pendant que Ophelia était la malencontreuse spectatrice impliquée dans le spectacle.

Mais la situation n'était pas à l'analyse de la  scénographie mais plutôt à la petite scène entre le grand frère psychopathe de Lazare et le scientifique en mauvaise posture qu'était Caron. Avec la foreuse et son bruit immonde de grincement, comme annonçant la future transformation de Caron hachis parmentier tout chaud avec comme garniture des morceaux d'armure était assez inquiétante. Bien heureusement, chacun à dans son existence des anges-gardiens, on peux ne jamais les voir mais ils se montrent au dernier moment et dans le cas de Caron, le ou plutôt la gardienne avait effectivement des airs d'anges et des intentions similaires malgré une apparition in-extremis.
Alors que l'espoir avait fuit les yeux de Caron, voilà qu'il revint quand il vit un petit mouvement, un petit objet s'essayant à l'art de la voltige aériene et entendit un petit tintement sur son armure. Il eut à peine le temps de jeter un coup d'oeil et de prendre en main ce qui était une ampoule contenant de la morphine, malheureusement il ne connaissait pas le contenu et espérait que l'ange lui ayant lancé ça avait envoyé quelque chose de bon et non du simple sérum physiologique.

Alors que la foreuse d'Aaron entama son voyage devant mener Caron vers l'autre côté dans un bruit encore plus atroce qu'avant, il réunit assez de forces pour se décaler au dernier moment mais avec autant de proximité, les dégâts sont inévitable. La foreuse percuta le ventre de Caron et il ne fallut pas longtemps pour le scientifique de comprendre qu'en quelques secondes tout serait terminé dans un joli nuage rouge, il sentait déjà son corps vibrer... Avec ce qu'on appelle un dernier effort, ou ce qui aurait pu l'être, il eut à peine le temps dans un seul mouvement d'enlever le capuchon de l'ampoule et de planter l'aiguille dans un endroit du corps d'Aaron où l'épiderme était vulnérable. Aussitôt l'aiguille plantée dans la chair, il appuya et injecta le contenu de l'ampoule dans Aaron en remerciant les cieux pour le fait que l'aiguille ne se soit pas cassée.

Immédiatement, Aaron recula à cette intrusion dans son corps qui n'avait durée qu'une ou deux secondes. Avec un grognement de douleur, Caron fut heureux de voir que sa mort ne serait pas dans les quelques secondes qui suivaient... Mais c'est avec horreur qu'il vit que sa combinaison environnemental était foutue. La foreuse avait percée à travers le blindage et bien qu'il n'y ait pas de blessures fatales, la chair en surface avait été broyée et la sensation était peu agréable, surtout quand des petits bouts d'acier se mêlent à votre chair. Voulant savoir si ce qu'il avait fait été utile alors qu'apparemment Aaron était... Groogy ? C'était pas de l'aspirine, ça c'est sûr. Caron porta l'ampoule devant ses yeux et eut un petit rire.

« Morphine ! Ampoule de 10 millilitres ! Avec 100 milligrammes de morphine ! Tu vas être shooté, encore mieux qu'avec du THC mon coco ! »

Il regarda rapidement en l'air, Ophelia avait un champ d'action libre désormais grâce aux mandales de Lazare.

« Ophelia, y a un patient qui à besoin d'un bon choc ! » Malgré l'humour bas de gamme, la voix de Caron tenait beaucoup de la détresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Lazare doit mourir ! [Partie 1 - Caron / Grive / Lazare / Zoé ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lazare doit mourir ! [Partie 1 - Caron / Grive / Lazare / Zoé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [Récap] Lazare doit mourir ! [ Complet ]
» HELP IL DOIT MOURIR DEMAIN YORK 14 ANS 1/2 FOURRIERE
» Recherche d'un adversaire Paris Saint Lazare
» Biographie du Général Louis-Lazare Hoche.
» Peter Pan • Mourir doit sacrément être une belle aventure !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives ::  Monde RP :: Autres Lieux :: Les Terres Désolées-