Partagez | 
 

 Dans les coulisses du métro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Inscription : 31/07/2012
Messages : 200
avatar
Maître du Destin
MessageSujet: Dans les coulisses du métro   Ven 7 Mar 2014 - 14:21

En ces heures troublées chacun avait l'impression d'être sur la sellette la plus bancale des terres désolées, aussi les hommes du trident n'étant pas des parangon de vertu et d'altruisme, beaucoup d'entre eux veillaient en premier lieu sur leurs intérêts. Le dard, la boutique des camés et sa propriétaire aux multiples talents étaient ainsi encerclés par des hommes costumés et armés. Au milieu des mafieux se trouvait une goule en combinaison de travail, elle était connu sous le nom de Gillian.



"Tu d'vrais éviter d'aller te ballader en ville Gillian, c'est pas vraiment le moment pour les goules."
"Te fou pas de moi, ça n'a jamais été le moment, j'devrais remonter aux champs voir Boullard, y sait p'têtre s'qui se passe."
"Tu nous tiens au courant ?"
"Comme toujours les gars."

Le mafieux allait répondre à la goule lorsque tous se retournèrent, comme s'ils avaient senti sa présence. Lino Martinez, lieutenant lunatique s'avançait vers eux. Son costume impeccable en temps normal était déchiré et poussiéreux, ses traits déformés par une colère plus intense qu’habituellement ne laissait rien présager de bon.



"Et ben j'crois que Martinez était au premier rang ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Inscription : 21/01/2014
Messages : 11
avatar
Lino Martinez
MessageSujet: Re: Dans les coulisses du métro   Jeu 13 Mar 2014 - 14:10

Le magasin de la guêpe se présentait enfin, après une bonne dizaine de minutes de marche à maudire les enfoirés qui avaient eu la mauvaise idée de faire sauter une partie de Métropolitopia et salir par la même occasion le costume d'avant-guerre du lieutenant du Trident. Lino n'en avait pas décoléré... Devant le Dard se trouvaient des hommes de main du Trident prêts à en découdre avec le premier abruti assez fou pour les déranger ainsi qu'une goule en bleu de travail, sans doute l'homme de Boulard pensa Martinez.

Un rapide salut de la tête en direction des hommes du baron proprement habillés et Lino se dirigea directement devant la peau décharnée. Pas de temps à perdre, les choses avaient sans doute accéléré après l'explosion des premières bombes.

- J'suppose que t'es le type que Boullard m'a conseillé hein, ton nom ?

- Gillian et ça dépend d'quoi on parle Mr. Martinez.

- On parle de ce qui vient de causer les putains d'explosions, y'a des saloperies de goules qu'essaye de tenir Métrop par les couilles... J'parle pas de toi hein, j'ai même rien contre tes potes décomposés mais ceux-là me les cassent à moi et au baron et ça, c'est pas bon.

Lino se gratta la tête, se demandant par quoi il allait commencer pour vraiment expliquer ce qu'il attendait de cet homme dont il n'avait aucune confiance. Pas spécialement du fait que Gillian était une goule, non c'était plutôt parce que Boullard était un de ses amis. Le vieux technicien du métro avait semblé bien bizarre lorsque Lino l'avait interrogé un peu plus tôt, aux champs élimés.

- Bon on a besoin de connaître les coins de Métrop les plus sensibles, j te parle des coins où des bombes comme celle qui viennent de péter feraient le plus de dégâts. De ce que j'ai pu comprendre sur la route, les sorties de Métrop' sont une cible de choix pour nous isoler alors on va commencer par là. Boullard m'a dit que tu pouvais nous aider, c'est bien le cas rassure-moi ?

_________________
"Vieille fiotte de mes couilles! Tu crois que tu va me baiser!? Faudrait toute une armée pour m'enculer!"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 31/07/2012
Messages : 200
avatar
Maître du Destin
MessageSujet: Re: Dans les coulisses du métro   Lun 31 Mar 2014 - 12:22

Alors que les petites frappes du trident s'écartaient, faisant profil bas fasse à la teigne balafrée, le visage de Gillian se déforma dans ce qui devait être une sorte de rire jaune, s'il en était.

"Boullard a dit ça hein ? Quel connard j'vous jure. Ce que je fais il le fait très bie nlui même, sauf que lui ne risque pas de se faire éclater le caisson par un de ses connards de la délinquance."
"La dissidence Gillian."

"Mon cul, c'est pareil." Il racla sa gorge offrant le spectacle dégoutant d'une chair suintante en mouvement entre son menton et son torse. "Comme ça à froid .... Y'a les stations évidemment. y'a pas mal de tunnels qui partent dans tout les sens, un vrai labyrinthe mais on connait un brin du réseau, y'a les rails en direction du marché. Ouai et y'a l'usine radaple aussi qui descends dans le souk et remonte à la surface. Ha ! Je vais devoir cous accompagner c'est ça ? Enfoiré de Boullard, j'sais pas ce qu'il a en ce moment mais ça tourne pas rond ... Vous voullez commencer par quoi ?"

Il n'était visiblement pas rassuré mais préférait de loin partir à la chasses aux bombes que de froisser le lieutenant ou de se planquer ici en attendant que les choses se tassent. D'un étui très mal adapté, il sorti difficilement un revolver 9mm dont il vérifia le chargeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dans les coulisses du métro   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans les coulisses du métro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Coulisses] Le baiser de la dame [Arthur]
» Entrée dans les coulisses
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallre :: Zone HRP :: HRP :: Archives :: ­Fallout Requiem :: Archives :: Hors RP :: Event : La revanche des illuminés :: Partie I-